Comment rincer le cannabis : tout ce qu'il faut savoir


Comment rincer le cannabis : tout ce qu'il faut savoir

Pour inverser le cours d’erreurs toxiques et potentiellement obtenir les têtes plus fraîches et propres possible, le rinçage ou « flushing » est une technique pratique. Mais cela fonctionne-t-il vraiment ? Regardez nos consignes et nos impressions sur la réelle efficacité de cette technique.

Le rinçage ou « flushing » : presque tous les cultivateurs l’effectuent, et pourtant des tas de débats traînent encore quant à son efficacité. Alors que certains jurent que cela permet d’avoir des têtes propres dotées d’une fumée onctueuse, d’autres promettent que ça ne sert à rien. Ci-dessous, nous allons aborder les motifs pour lesquels il serait intéressant de rincer vos plants de cannabis (cela peut même sauver vos plants dans certains cas). Nous aborderons aussi le moment du cycle de vie où il serait judicieux de rincer (autant en hydro qu’en terre), ce dont vous aurez besoin et la marche à suivre !

Rinçage des plants de cannabis : qu’est-ce que c’est ?

Comment rincer le cannabis : tout ce qu'il faut savoir

Le rinçage est un processus qui permet de retirer les excès de nutriments du substrat d’un plant. Avec le temps, un plant est à même d’accumuler une quantité de nutriments en son sein qu’il ne peut pas traiter. Idéalement, il faut les retirer avant la récolte.

Cela dit, ce n’est pas un processus que l’on effectue seulement avant la récolte. Le rinçage peut aussi être effectué à n’importe quelle étape de la culture pour en quelque sorte « réinitialiser » les nutriments. Pareillement, les certains cultivateurs vont rincer leurs cultures avant le cycle de floraison puisque le fameux équilibre nutritif du NPK (azote, phosphore et potassium) va changer à cette étape.

Bien qu’on ait tendance à plus l’imaginer avec des cultures en terre, le rinçage n’est pas limité qu’à ce substrat. En effet, on peut appliquer cette technique dans une culture hydroponique. En fait, dû à l’installation d’une culture en hydroponie, le rinçage sera en réalité beaucoup plus rapide et simple. Vous n’avez qu’à rafraîchir l’eau.

Pourquoi devriez-vous rincer vos plants ?

Il y a plusieurs motifs pour rincer le cannabis. Bien qu’aucun ne soit particulièrement excitant, ils n’en demeurent pas moins importants. Un rinçage propice peut en réalité sauver une culture d’un désastre lié à une accumulation toxique de nutriments.

Les cultivateurs vont généralement rincer pour améliorer le goût et la qualité générale de leurs têtes. Bien que cela soit controversé et que certains pensent fermement que cela ne fait aucune différence, la majorité du monde cannabique semble être en faveur d’un rinçage juste avant la récolte.

Une autre raison, peut-être un peu moins controversée, est le fait que cela permettrait de réinitialiser l’équilibre de la terre et éliminer les concentrations dangereuses de nutriments. Dans les deux cas, la logique voudrait que s’il y a très peu, voire aucun nutriment dans la terre, alors le plant devra traiter ce qu’il a emmagasiné, une chose qu’il ne pourrait pas faire s’il y a une abondance de ces derniers dans le substrat.

Visualisez ça comme les réserves de graisse chez un humain. Tant qu’une source fraîche et fréquente est apportée, le corps consommera cela. Mais quand cela s’arrête, il va aller puiser dans ses réserves personnelles.

Avantages et inconvénients du rinçage

Pourquoi devriez-vous rincer vos plants ?

Comme nous l’avons dit, tout le monde ne trouve pas qu’un rinçage pré-récolte est forcément très utile. De ce fait, pour vous donner toutes les clés pour en décider vous-même, vous trouverez ci-dessous des compilations de faits. Finalement, cela vous permettra d’en tirer vos propres conclusions.

Le rinçage, bien que bénéfique et parfois nécessaire, n’est pas sans son lot d’inconvénients, surtout si on l’effectue de la mauvaise façon. Voici donc une liste d’avantages et d’inconvénients pour vous aider à décider s’il serait judicieux, et quand serait le meilleur moment de rincer votre culture.

Avantages de rincer le cannabis

Que ce soit pour sauver une culture ou rendre une récolte plus propre, voici les avantages de rincer un plant de cannabis.

Peut améliorer la qualité de votre weed

L’une des raisons principales selon les cultivateurs de rincer leurs plants est d’améliorer la qualité du produit final. Si l’on approfondit la logique mentionnée plus tôt, un plant va accumuler une réserve de nutriments en trop au fil du temps. Ces nutriments vont alors affecter le goût et l’onctuosité de la fumée lorsque les têtes seront consumées. En rinçant approximativement deux semaines avant la récolte, cela force le plant à puiser dans cette réserve de nutriments présente dans la terre et ainsi obtenir une récolte plus « pure ».

Mais voilà le problème : personne ne sait si c’est vraiment vrai. Les témoignages subjectifs affirment l’efficacité alors que d’autres jurent que cela ne change pas la moindre chose. En fait, un article récent de recherche suggère que cela n’affecterait aucune la saveur finale. Cela étant dit, on ne devrait pas se baser que sur une seule étude puisqu’elle comporte sûrement toutes sortes de failles méthodologiques ou biaisées.

Une autre chose à prendre en compte est la façon dont les nutriments sont incorporés à travers la totalité du cycle de vie du plant. Si un plant est sur-engraissé continuellement, il va stocker des nutriments en trop. Dans le cas inverse, ou si alimenté au minimum syndical, alors pourra difficilement stocker le moindre surplus et de ce fait, le rinçage n’affectera rien.

Il est donc possible que ces dichotomies en matière d’opinions résultent de la façon dont les plants sont engraissés, ce qui pourrait éventuellement affecter la capacité d’un plant à stocker ses nutriments en trop en premier lieu.

Empêche le blocage des nutriments

Ensuite, le rinçage peut prévenir le blocage des nutriments. Si un plant est sur-engraissé, alors l’accumulation de nutriments dans la terre peut affecter négativement la capacité des racines à les absorber. Ainsi, les plants vont présenter des signes d’une carence nutritive. Les feuilles commenceront à se décolorer ou même à montrer des signes de brûlures de nutriments, un effet récurrent lié au sur-engraissage.

La raison derrière le blocage des nutriments est que les composés, souvent les sels, que l’on retrouve dans les engrais auront une concentration trop élevée et se lient entre eux dans la terre. Cela va ensuite inhiber les capacités absorbantes du système racinaire.

Pareillement un déséquilibre du pH peut causer un blocage des nutriments. Dans les deux cas, le rinçage peut résoudre ce problème. En rinçant multiples fois le milieu de culture avec une eau dotée d’un pH équilibré jusqu’à ce que le liquide redevienne clair comme de l’eau de roche, vous pouvez réinitialiser votre terre et recommencer votre fertilisation.

Certains cultivateurs ne feront cela que s’ils pensent qu’une chose ne tourne pas rond. D’autres, en revanche, vont rincer à des intervalles prédéterminés tout au long du cycle de vie du plant pour éviter de hautes concentrations en premier lieu.

Cela peut donner un coup de fouet aux plants en floraison

Alors que les plants passent de la phase de croissance à celle de floraison, l’équilibre des nutriments va passer du ratio NPK en 1:1:1 à 1:2:2. En gros, il faut réduire la proportion d’azote quand un plant entre en floraison. Pour vous aider à faire cela, un rinçage lors de la phase de pré-floraison sera excellent. Cela signifie que le moindre résidu d’azote dans la terre sera éliminé et cela vous facilitera la vie pour optimiser les nouveaux niveaux de nutriments.

Inconvénients de rincer le cannabis

Le rinçage n’a pas que des avantages. Dans certains cas, il est même peu recommandé et si en plus il est mal exécuté, il peut faire plus de mal que de bien. Donc, à voir de décider si ce serait adéquat et comment ne pas en abuser.

Ne convient pas à la super-terre ni à la terre organique amendée

Certains types de terre sont créés avec l’équilibre correct de nutriments dès le départ et les plants les utiliseront comme bon leur semble. Les cultivateurs n’auront pas à alimenter les plants durant la totalité du cycle de vie. De ce fait, les concentrations vont se réduire petit à petit au fil du temps. Avec ces substrats, le rinçage va soit ne rien faire ou risque d’inonder votre plant puisqu’il pourrait retenir plus d’eau qu’une terre traditionnelle ou un milieu hydroponique.

Problèmes de pH

Faire des erreurs avec le rinçage peut entraîner des problèmes bien plus graves qu’un rinçage pourrait régler. Déséquilibrer le pH est un risque majeur. De ce fait, si vous comptez rincer, assurez-vous d’avoir un pH-mètre et d’ajuster les niveaux de l’eau adéquatement avant de rincer.

Après cette étape, vérifiez aussi les niveaux de la terre. Un pH trop élevé va engendrer des accumulations de sels dans la terre et cela créera exactement les problèmes que vous souhaitiez régler en premier lieu avec le rinçage. Les nutriments nécessaires au cannabis ne sont solubles que dans une fenêtre d'un pH acide, et donc le rinçage avec une solution alcaline (supérieure à 7,0) les laissera dans la terre et introduira des sels.

Vous aurez peut-être besoin d’enzymes supplémentaires ou de formules riches en sucre

Rincer avec de l’eau du robinet ne va rien éliminer de votre terre. Il vous faudra donc peut-être investir dans des formules riches en sucre ou acheter des enzymes supplémentaires à ajouter à votre solution de rinçage. Mais que font-ils donc ? Ils vont permettre de catalyser la décomposition des nutriments dans la terre et cela permettra aux rinçages subséquents d’être plus efficaces pour les éliminer.

Bien que cela ne soit pas particulièrement problématique, c’est un coût supplémentaire dont on pourrait se passer si le rinçage n’en vaut pas la peine initialement.

Croissance paralysée

Certains cultivateurs pensent que le rinçage, s’il est fait dans une situation autre qu’urgente, peut potentiellement paralyser la croissance du plant. Le raisonnement est simple et édifiant : en éliminant les nutriments de la terre, vous retirez techniquement au plant la capacité de s’alimenter pour vivre.

Il n’y a aucun doute qu’un rinçage au mauvais timing ou inutile va paralyser la croissance. Malgré tout, certains vont jusqu’à dire que même un rinçage avant la récolte pourrait à un certain degré bloquer la croissance. Après tout, le plant est toujours en train de mûrir jusqu’à la fin.

Quand rincer le cannabis ?

Inconvénients de rincer le cannabis

La raison motivant le rinçage dictera le moment où il faut les rincer. Il y a trois fenêtres et raisons idéales pour effectuer votre « flushing » :

  • Avant la récolte : pour améliorer la qualité finale des têtes
  • Entre les deux phases : pour réinitialiser le milieu pour le nouvel équilibre des nutriments
  • Quand cela semble nécessaire : pour prévenir un blocage des nutriments.

Le timing précis variera selon la façon dont vous cultivez. Par exemple, différents milieux nécessiteront différents processus. De plus, les cultures hydroponiques peuvent être rincées plus tard qu’en terre puisque le processus est bien plus rapide (et oui, les plants reçoivent leurs nutriments directement par la solution nutritive). Avec certains systèmes comme les cultures aéroponiques, le rinçage est tout bonnement impossible.

Rinçage pré-récolte

La plupart des cultivateurs vont rincer à la fin du cycle de floraison. C’est ce qu’on appelle le rinçage pré-récolte. Le but de cela est, comme nous l’avons déjà dit, de forcer le plant à utiliser ses réserves de nutriments pour sublimer le goût.

Dans un milieu en terre, on fera ça généralement deux semaines avant la récolte. Le timing précis doit être déterminé par le cultivateur. La façon la plus simple pour savoir c’est lorsque les trichomes commencent à passer d’une couleur transparente à celle d’un blanc laiteux : cela veut dire que le plant approche de sa maturité complète.

Dans une culture en hydro, le rinçage peut être fait seulement quelques jours avant la récolte. Cela est dû au fait qu’une fois qu’on change, ça y est, les nutriments ont disparu. Contrairement à une culture en terre, la concentration de nutriments dans la terre va réduire au fil des rinçages. Si vous faites cela trop tôt dans une culture hydroponique, vous risquez de paralyser les dernières phases de maturation du plant.

Rinçage durant le cycle de croissance

Il y a deux raisons de rincer durant le cycle de croissance : pour réinitialiser la terre pour un changement à venir ou pour empêcher un blocage des nutriments.

Réinitialiser le substrat

Cela se fait généralement à la fin du stade végétatif ou au stade de la préfloraison. Comme nous l’avons mentionné, cela permet de préparer la terre au nouvel équilibre nutritif que vous allez introduire : 1:2:2 de NPK. Tout le monde ne pratique pas le rinçage à ce stade. Cependant, certains le font, car ils pensent que cela élimine le risque d’un excès d’azote pendant la phase de floraison.

Comment savoir quand le faire ? Une fois que la plante a terminé sa première grande phase de croissance et que les premiers signes de fleurs commencent à apparaître à l’endroit où les branches rejoignent la tige, la phase de préfloraison a commencé. À ce stade, vous devez penser à effectuer un rinçage et à réintroduire un nouvel équilibre nutritif.

Prévenir le blocage des nutriments

Vous pouvez le faire dès que vous pensez que votre plant de cannabis en a besoin. Faites attention à la décoloration ou à l’enroulement des bords des feuilles. Ce sont probablement des signes de blocage des nutriments ou de sur-engraissage (souvent causés par la même chose). Cependant, assurez-vous de bien identifier le problème, car un arrosage excessif ou des lumières trop proches/chaudes peuvent provoquer des symptômes similaires.

Comment fonctionne le rinçage du cannabis ?

Rinçage durant le cycle de croissance

Comme nous l’avons dit plutôt, le rinçage permet d’éliminer les nutriments en trop du substrat. Et bien que notre intérêt principal soit aujourd’hui porté sur un substrat comme la terre, nous allons brièvement aborder aussi le rinçage d’un système hydroponique. Vous verrez que c’est aussi simple que de changer l’eau, vraiment.

Quels outils pour rincer le cannabis ?

Il y a quelques outils pratiques à avoir à portée de main pour le rinçage du cannabis.

  • pH-mètre : essentiel pour garantir que vous n’augmentez pas trop le pH de la terre
  • TDS-mètre (Somme des Solides Dissous) : cela mesure la quantité totale de particules dissoutes dans une solution et vous indiquera si la solution à une concentration en nutriment suffisamment basse.
  • EC-mètre : cela mesure la conductivité électrique de votre milieu et indiquera si le rinçage a bien éliminé suffisamment de nutriments.

Rincer le cannabis : étape par étape

Le rinçage est un processus assez simple, mais il doit être fait correctement pour maximiser vos chances de succès.

  1. Ajustez le pH de votre eau pour atteindre les 5,8–6,0.
  2. Ajustez la température : cela n’est pas crucial, mais une eau à 24 °C dissoudra un maximum de nutriments.
  3. Imbibez le substrat pour la première fois : faites cela lorsque vous auriez habituellement juste arrosé votre plant. Ajoutez autant d’eau que votre substrat peut en accueillir.
  4. Attendez 10 minutes et recommencez : voilà votre vrai rinçage. Désormais, de grandes quantités d’eau vont s’écouler par en dessous.
  5. Mesurez l’écoulement avec votre TDS-mètre ou votre EC-mètre. Il faut que votre somme des solides dissous atteigne les 50 ppm ou une CE de 0,1. De plus, mesurez aussi l’eau que vous utilisez pour le rinçage puisque ce nombre ne devrait jamais y être inférieur.
  6. Répétez l’opération jusqu’à obtenir la lecture TDS/EC souhaitée.

Et voilà, le tour est joué. Après coup, il est préférable de noter quelque part vos lectures du pH et de la conductivité électrique de la terre pour vous assurer que rien d’étrange ne s’est passé durant le rinçage.

Comment rincer du cannabis en hydroponie

C’est facile et rapide. Videz le réservoir et remplissez-le de nouveau avec une eau au pH équilibré et exempte de nutriments. Voilà. Vous pouvez faire cette opération jusqu’à deux jours avant la récolte, car vous retirerez d’un seul coup tous les nutriments.

Rincer les plants de cannabis : testez par vous-même !

Comment rincer du cannabis en hydroponie

Pour ce qui est de rétablir l’équilibre des nutriments et inverser les problèmes liés à un sur-engraissage, le rinçage fonctionne vraiment. Cela dit, il est préférable de ne pas en arriver là au préalable !

Pour ce qui est d’améliorer la qualité finale de la récolte obtenue, tous les avis comptent. Pourquoi ne pas rincer la moitié de vos plants et laisser l’autre moitié tranquille pour finalement comparer les résultats ? En effet, on réalise qu’il est sûrement beaucoup plus important d’assurer l’engraissage tout au long de la culture. Néanmoins, peu de personnes affirment qu’un rinçage pré-récolte a vraiment des effets négatifs. Et comme vous pouvez le constater, c’est rapide et peu coûteux. Alors, pourquoi ne pas essayer vous-même ?