Tests de drogue : Le THC reste combien de temps ?


Tests de drogue : Le THC reste combien de temps ?

Même dans des endroits où la weed est légale, les employeurs peuvent faire du dépistage de drogues une condition du poste. Un accident de travail ? Vous avez de fortes chances de devoir pisser dans une coupelle. Pareil pour la liberté conditionnelle, certains sports et même certains types de traitements médicaux.

Vous pensez avoir à passer un test de dépistage de drogues et vous devez savoir combien de temps reste le THC dans votre système ? Voici l’ABC.

COMBIEN DE TEMPS RESTE LE THC DANS MON CORPS ?

Désolé, mais personne ne peut vous donner un chiffre exact.

Au contraire de l’alcool et de la plupart des drogues dure, la consommation de weed peut se détecter longtemps après votre dernier joint – entre 1 et 90 jours selon le type de test, la fréquence de votre consommation, la quantité de graisses dans votre corps, si vous avez un métabolisme lent ou rapide, et d’autres points.

Le type de test de dépistage de drogue le plus courant est un test d’urine. Il vérifie dans votre échantillon la présence d’un produit dérivé du THC au lieu du genre de THC qui vous fait planer. Quand vous fumez de la weed, votre foie décompose le THC en THC-Cooh et stocke cette substance dans les cellules graisseuses, où elle peut rester un long moment. Avec le temps, le THC-Cooh est lentement libéré dans le système. C’est pourquoi le niveau de THC mesurable dans votre urine peut rester constant, ou même augmenter pendant les quelques jours qui suivent l’arrêt de la consommation.

Mais pas besoin de débarrasser votre corps de tous les produits dérivés du THC pour avoir un test propre. Les tests d’urine mesurent le nombre de nanogrammes par millilitre de THC-Cooh dans votre échantillon. La plupart des tests seront négatifs si la mesure est en-dessous de 50 ng/mL, mais certains ont une sensibilité à 100 ng/mL ou 20 ng/mL. Voici combien de temps il faut pour la plupart des gens pour passer en-dessous des 50 ng/mL en arrêtant complètement de fumer :

  • Consommation unique : 1 à 8 jours
  • Deux à quatre fois par semaine : 10 à 20 jours
  • Une fois par jour, tous les jours : 30 à 45 jours
  • Vous fumez dès que vous pouvez : jusqu’à 75 jours

QUEL GENRE DE TESTS DE DÉPISTAGE DE DROGUES EXISTENT ?

Délai de détection du cannabis: Le THC Reste Combien De Temps ?

Les tests d’urine sont le type de test de dépistage de drogue le plus courant, mais il en existe quelques autres qui méritent d’être mentionnés.

Test Salivaire : Le THC est presque instantanément détectable dans la salive, mais commence rapidement à disparaître et s’élimine totalement en 12 à 24 heures. Si vous êtes fumeur de weed et que vous pouvez choisir, c’est le test le plus facile à passer. En général, il n’est utilisé que par la police pour les contrôles routiers.

Test Capillaire : Le THC prend environ cinq jours à se montrer dans vos cheveux et peut être détecté par un test de dépistage pendant des mois parce que les métabolites sont stockés en profondeur sous l’extérieur des cheveux. Comme les cheveux poussent en moyenne d’un demi-pouce par mois, la plupart des tests utilisent un échantillon de 1,5 pouces, mesurés à partir de la racine des cheveux, ce qui remonte à 90 jours. Avoir le crâne rasé et le corps épilé élimine la possibilité de faire un test capillaire.

Test Sanguin : Ce type de test de drogues cherchent le THC dans votre sang. Mais heureusement pour les fumeurs chroniques, le THC ne se lie pas bien aux cellules sanguines. Ceci signifie que votre sang est propre pratiquement dès que vous ne planez plus. Dans la plupart des cas, même le plus acharné des fumeurs de joints aura un test sanguin propre en moins de 12 heures après le dernier joint – s’il arrive à attendre autant.

COMMENT JE PEUX PASSER MON TEST DE DÉPISTAGE DE DROGUES ?

Laisser votre corps éliminer naturellement les métabolites du THC est la manière la plus sûre de passer votre test de drogues. Vous pouvez accélérer le processus en buvant beaucoup de liquides, en ayant une alimentation saine et en faisant beaucoup d’exercice – tout ce que vous devriez déjà faire.

Si vous voulez suivre vos progrès, vous pouvez acheter un kit de dépistage de drogues dans n’importe quelle pharmacie ou en commander un en ligne ; Vous aurez les mesures les plus élevées le matin au réveil, donc c’est à ce moment que vous devriez mesurer. Une fois que vous commencez à avoir des tests propres chez vous, attendez encore quelques jours pour être sûr avant de passer le test officiel, surtout s’il est plus sensible.

Boire plus de liquide avant de passer le test permet de réduire les quantités de THC mesurable dans votre urine, mais si votre urine est trop diluée, le test sera invalidé et parfois c’est considéré comme étant un échec au même titre qu’un test sale. Certaines personnes utilisent des compléments en créatine et vitamines pour déguiser leurs efforts de dilution, mais les résultats sont parfois douteux.

Beaucoup de head shops et de m agasins de régime vendent des produits qui promettent d’éliminer les métabolites du THC de votre système en quelques heures pour pouvoir avoir un test propre. La plupart s’appuient sur la dilution et leur fiabilité est variable.

Certaines personnes utilisent de l’urine synthétique ou de l’urine propre d’un ami. Tant qu’ils ne se font pas prendre et qu’ils peuvent conserver l’échantillon à température du corps, ça peut marcher. Mais se faire prendre est considéré comme tricher, et c’est tout aussi mauvais qu’avoir un test positif. Si vous passez ce test pour des raisons juridiques, ça pourrait être encore pire.

RÉSUMÉ

Même s’il existe plusieurs types de tests de dépistage de drogues, les tests d’urine sont utilisés plus fréquemment que toute autre méthode. Personne ne peut dire exactement combien de temps il faut à votre corps pour éliminer les métabolites du THC, mais l’exercice physique et une alimentation saine peuvent accélérer les choses. Vérifiez votre progression avec un kit de test à la maison et évitez tous les raccourcis comme la dilution, les produits purifiants et la fausse urine.