Comment décarboxyler votre herbe et pourquoi est-ce indispensable ?


Comment décarboxyler votre herbe et pourquoi est-ce indispensable ?

Il est recommandé de décarboxyler votre herbe avant de cuisiner avec pour atteindre les effets psychoactifs les plus forts et le meilleur potentiel médicinal. Le faire à l’avance permet d’éviter le gaspillage d’une weed qui n’aurait pas été bien décarboxylée pendant la cuisson.

COMMENT DÉCARBOXYLER VOTRE CANNABIS AVANT CUISSON

  • Pour décarboxyler votre cannabis avant la cuisson, commencez par faire préchauffer le four à 115 degrés Celsius/240 degrés Fahrenheit.
  • Prenez la quantité de cannabis que vous avez choisie de consommer et commencez à la décomposer en petits morceaux.
  • Répartissez les morceaux sur une plaque de cuisson doublée avec un papier sulfurisé et mettez au four.
  • Faites cuire votre weed pendant environ 30-40 minutes et remuez toutes les 10 minutes pour assurer une cuisson uniforme.
  • Après la période de temps suggérée, le cannabis devrait commencer à afficher une couleur marron plus foncée. Vous pouvez le sortir du four et le faire refroidir.

Toute température supérieure à 204,4 degrés Celsius/400 degrés Fahrenheit brûle le contenu en terpènes et réduit la qualité de l’herbe, ainsi que ses odeurs et saveurs particulières qui donnent naissance aux recettes désirées.

QUE FAIT LA DÉCARBOXYLATION DE VOTRE HERBE ?

Il est important de réaliser que les composés chimiques du cannabis brut ne sont pas nécessairement actifs. Une méthode de chauffage connue sous le nom de décarboxylation est nécessaire pour transformer les molécules du plant brut en cannabinoïdes actifs.

Par exemple, les plants de cannabis bruts ne contiennent étonnamment presque pas de THC. Mais, selon la variété, ils contiennent plus probablement une abondance de THCA, connu sous le nom d’acide tétrahydrocannabinolique.

Quand on applique de la chaleur, les molécules de THCA perdent un groupe carboxyle et sont transformés en THC, qui peut se lier aux récepteurs endocannabinoïdes dans le cerveau et dans le corps, ce qui donne un effet psychotrope.

C’est pourquoi manger du cannabis cru ne vous fera pas planer, même s’il existe des bienfaits pour la santé liés à la consommation de plants crus en salades, jus et autres. La raison de l’effet psychoactif de l’herbe quand elle est fumée est liée au fait qu’elle soit bien chauffée et que le THCA soit transformé en THC, dans un délai très court et très intense, ce qui apporte du THC nouvellement formé dans vos voies aériennes, circulatoires et dans le cerveau.

La décarboxylation est aussi nécessaire pour transformer le CBDA en CBD et augmenter la biodisponibilité de la molécule et aider à la rendre active plus immédiatement dans le corps.

On comprend bien que la cuisine et la consommation de cannabis soient des processus très enthousiasmant et que cet enthousiasme puisse pousser à vouloir aller vite. Résister à l’envie d’aller vite permet d’avoir de meilleurs résultats et un produit fini plus fort. La décarboxylation à des températures plus basses rallongera le processus mais gardera intacts les composés chimiques bénéfiques de la weed appelés les terpènes.

La culture, cuisine et consommation du cannabis ne se limite pas qu’aux cannabinoïdes.

Les terpènes sont les molécules responsables des différents goût et odeurs ressentis avec différentes variétés de cannabis, d’une acidité citronnée aux baies et à l’ananas. Non seulement ils ajoutent un plaisir sensoriel, mais ils contiennent aussi différentes qualités médicinales et ont un effet synergique avec le THC pour créer différents effets psychoactifs.