Les Différences Entre les Plants de Cannabis Indica, Sativa, Ruderalis et Hybride


Les Différences Entre les Plants de Cannabis Indica, Sativa, Ruderalis et Hybride

Découvrez sur CannaConnection les différences entre les plants de cannabis sativa, indica, ruderalis et hybride. Effet, apparence, provenance, etc...

La différence entre le cannabis indica et sativa et l'un des sujets les plus populaires parmi les amateurs de cannabis tout autour du monde.

Cependant, ce n'est pas toujours bien compris de tous, et de nombreuses personnes pensent que les seules différences entre les indicas et les sativas résident dans l'effet produit à la consommation, certaines variétés étant cérébrales tandis que d'autres corporelles.

Les différences entre les plants de cannabis indica, sativa, ruderalis et hybride

LE GENRE DU CANNABIS

Le cannabis a été classifié pour la toute première fois en 1753 par Carl Linnaeus, un botaniste, physicien et zoologiste Suédois, qui a élaboré le système moderne de classification et de dénomination des organismes.

De nos jours, les experts débattent toujours de comment classifier cette plante correctement.

Certains suggèrent que le cannabis peut être classé comme composé de trois espèces différentes (Cannabis indica, Cannabis sativa et Cannabis ruderalis), tandis que d'autres pensent que toutes les variétés devraient être traitées comme sous-espèces d'une seule et même espèce: Cannabis sativa.

Pour les besoins de cet article, nous supposerons la théorie aujourd'hui reconnue comme correcte, qui est que le cannabis peut bien être séparé en trois espèces différentes.

La première, Cannabis sativa, peut de plus être divisée en deux sous-espèces, Cannabis sativa et Cannabis sativa L. La première se vante de posséder de hautes concentrations en THC, le composant psychoactif de la marijuana, ce qui n'est pas le cas de la deuxième. Le Cannabis sativa L. est souvent désigné comme du chanvre, et est utile pour certains besoins industriels.

Le Cannabis indica contient de hautes concentrations en THC, ainsi que d'autres cannabinoïdes, comme le Cannabis sativa. La dernière espèce, Cannabis ruderalis, est une variété rare, qui possède la caractéristique unique d'être auto-florissante.

LA DIFFÉRENCE ENTRE INDICA ET SATIVA

Le Cannabis sativa et indica sont les espèces de cannabis les plus communément utilisées pour produire de la weed, et bien que certains peuvent prétendre que toutes les weed sont similaires, que ce soit en aspect, en goût ou en odeur, il y a certains signes significatifs qui permettre de distinguer les variétés indica des sativa.

Voici certaines des différences majeures entre les variétés indica et sativa.

MORPHOLOGIE

MORPHOLOGIE

Pour les cultivateurs, une des différences les plus importantes entre les plants de cannabis indica et sativa réside sans doute dans leur apparence.

Les plants de cannabis sativa sont caractérisés par leur forte croissance, menant à une plante ressemblant presque à un arbre, pouvant quasiment pousser à plus de 3 mètres de haut en extérieur. Elles ont une ramification éparse, ainsi que des feuilles au vert plutôt clair et aux dents fines. De plus, elles produisent de grosses têtes qui ont tendance à pousser le long des branches de la plante.

D'un autre côté, les plants de Cannabis indica sont plus courts, atteignant en moyenne une taille de 100 à 200cm en extérieur. Elles ont par contre une forte densité de branchages, leur apportant une apparence plus touffue que les plants sativa, et se vantent de leurs larges feuilles aux grosses dents ainsi qu'au vert plus foncé et riche.

CYCLE DE CROISSANCE ET RENDEMENT

La plupart des producteurs constantent une différence significative entre les cycles de croissances et les rendements des plants sativa et indica.

Les indicas commencent habituellement leur floraison entre les jours 45 et 60, et produisent des rendements bien plus importants, bien que ce soient des plants plus petits (cela peut être lié au fait que les têtes d'indica sont plus denses et lourdes que celles sativa).

Les sativas, quant à elles, ont tendance à fleurir en 60-90 jours, et à produire des rendements généralement plus légers, bien que certaines variétés peuvent produire des rendements colossaux, en raison de leur taille gigantesque.

EFFETS

EFFETS

Les Cannabis indica et sativa produisent des effets aux différences notoires.

Les indicas sont renommées pour produire des effets fortement sédatifs, adulés par les utilisateurs récréationnels comme par les patients médicaux cherchant à traiter douleurs et insomnies, parmi d'autres maux/symptômes.

En raison de leur habilité à produire une forte sédation physique, les consommateurs privilégient habituellement les variétés indica pour une utilisation de nuit.

D'un autre côté, les sativas produisent généralement des effets enivrants, que beaucoup apprécient car ils permettent de booster leurs niveaux de motivation et de créativité, tout en améliorant leur humeur générale.

Au contraire des indicas, beaucoup disent utiliser les variétés sativa durant la journée, ou dans des situations où ils veulent pouvoir rester productifs et sociaux, pour aider dans le traitetement des symptômes de dépression ainsi que de l'ADHD.

ORIGINES

De nombreux débats gravitent autour de leur origine, tournant souvent autour du fait que les variétés de cannabis indica et sativa ont une origine géographique distinctes. Malheureusement, il n'y a pas suffisamment de preuves scientifiques pour confirmer cette théorie.

Il y a cependant des preuves correctes que le cannabis indica tire ses origine du sous-continent Indien.

Les espèces indicas ont été décrites pour la première fois par le biologiste Français Jean-Baptiste Lamarck en 1785, en utilisant des spécimens collectés en Inde.

Ces espèces continuent de pousser à l'état naturel dans de nombreuses régions de l'Inde ainsi que dans d'autres zones environnantes, incluant la bordure sud de l'Himalaya, où elles s'épanouissent dans un climat froid et à une altitude élevée.

L'Inde est également considérée comme le berceau de l'utilisation du cannabis, qui joue un rôle important dans la religion. Aujourd'hui, la plupart des banques de graines et des producteurs de cannabis sont d'accord sur le fait que les variétés indicas sont originaires de cette région.

Le cannabis sativa à pour sa part été classifié pour la première fois par Carl Linnaeus en 1753. Bien que Linnaeus a également prétendu que ces plantes tiraient leurs origines d'Inde, il travaillait en fait sur des échantillons de chanvre (Cannabis sativa L.) cultivés en Europe.

Les origines exactes du cannabis sativa sont, quant à elles, bien moins claires. Ces espèces prospèrent dans des climats plus tempérés, proches de l'équateur menant certaines personnes à penser qu'elles ont pu être originaires des régions tempérées d'Asie du Sud-Est (comme la Thaïlande).

L'IMPORTANCE DES PHÉNOTYPES ET DES GÉNOTYPES

Comme vous avez pu le voir ci-dessus, il y a quelques différences significatives entre les variétés de cannabis indica et sativa. Cependant, il est important de se rappeler que ce sont juste des règles et lignes de base - que toutes les variétés ne vont pas forcément suivre à la lettre.

En tant que consommateur de cannabis, vous êtes sûrement déjà tombé sur une variété qui, bien qu'étant connue comme sativa, produit certains effets caractéristiques des indicas (ou vice-versa).

En tant que cultivateur, vous vous êtes peut être déjà retrouvé à planter quelques graines d'une variété indica spécifique et, en quelques semaines, vous avez pu voir pousser 1 ou 2 plants aux traits indicas (ou vice-versa).

Ces différences/irrégularités sont causées par les différences de phénotypes que peut prendre le cannabis

Les phénotypes peuvent être décrits comme les traits observables d'un organisme. Un génotype, de l'autre côté, est la composition génétique responsable de l'expression de ces caractéristiques dans l'organisme.

Donc, bien que les graines de Bubba Kush que vous avez acheté peuvent toutes partager les mêmes gènes, elles ont pu évoluer en des plantes relativement différentes, certaines pouvant plus ressembler à des sativas que les autres.

Des phénotypes différents vont également avoir des profils bio-chimiques distincts, et donc contenir des concentrations de terpènes et de cannabinoïdes différentes, donnant à un lot de weed des effets uniques.

CROISEMENTS ET VARIÉTÉS HYBRIDES DE CANNABIS

Les cultivateurs et reproducteurs cherchent toujours à créer et à stabiliser de nouvelles variétés de cannabis aux traits et aux gènes spécifiques.

Afin de réaliser ceci, la méthode est de croiser un plant indica avec un sativa et de tenter de créer une nouvelle variété de cannabis qui, par exemple, pourra avoir les temps de floraisons courts et les hauts rendements d'une indica mais produisant un effet typiquement sativa.

Quand les producteurs font ceci, ils créent en fait des variétés hybrides de cannabis; des variétés possédant des gènes indica et sativa.

Les hybrides sont extrêmement populaires car ils permettent aux producteurs de créer des variétés en tout point uniques, avec des effets distincts, un potentiel médical propre, ou encore l'aptitude de fleurir dans des environnements/conditions de culture spécifiques.

CANNABIS RUDERALIS

Le Cannabis ruderalis est un type de cannabis qui a rapidement gagné en popularité parmi les producteurs.

Il a pour la première fois été découvert en Russie dans les années 40, et on pense qu'il est originaire du Sud de la Sibérie. Il pousse généralement jusqu'à une taille de 60-80cm, et mûrit environ en sept semaines.

Bien que cette variété n'a souvent que de faibles concentrations de THC, elle se vante d'une caractéristique unique qu'aucune autre espèce de cannabis ne partage: l'auto-floraison. Cela permet à la ruderalis d'entamer sa phase de floraison avec l'âge, plutôt que lors d'un changement de cycles lumineux. Quand ses gènes s'expriment dans des variétés hybrides, cela permet plusieurs cultures par an, quels que soient les heures lumineuses.

Certaines banques de graines expérimentent activement les variétés ruderalis, et les croisent avec des indicas et des sativas, permettant de produire avec succès des hybrides auto-florissants forts, fiables et facile à cultiver.