11 astuces pour dissimuler discrétement l'odeur de la marijuana


11 astuces pour dissimuler discrétement l'odeur de la marijuana

Dissimuler l'odeur de la weed. Dans cet article, nous partageons 11 conseils pour dissimuler l'odeur du cannabis: vaporisateurs, sploofs et plus encore.

L'odeur des plants de cannabis et de la weed est généralement forte et se reconnaît rapidement. Et même si la plupart des consommateurs de cannabis vous diront qu'ils l'adorent, beaucoup de gens essaient de la dissimuler.

Cela peut être parce que le cannabis est toujours illégal là où ils vivent, ou bien pour ne déranger personne, ou encore pour ne pas attirer d'attention inutile.

Mais comment dissimuler cette odeur de beuh iconique, que tout le monde peut sentir à des kilomètres à la ronde ? De la construction d'un "sploof", à l'usage d'un désodorisant d'intérieur, il existe beaucoup d'astuces concernant la manière de dissimuler l'odeur de la weed.

Mais dans lesquelles pouvez-vous vraiment avoir confiance ?

1. FUMER LE DEHORS!

Cela peut paraître évident, mais il est toujours bon de le mentionner. Consommer son cannabis en extérieur est probablement le meilleur moyen d'éviter la présence de cette odeur d'herbe instantanément reconnaissable.

Enfin, si on oublie l'idée de pas fumer du tout... Donc si vous avez un balcon, une terrasse, ou un jardin, la meilleure chose à faire est encore d'aller profiter de MJ en extérieur.

Et si vous vivez dans une région où le cannabis est dépénalisé ou légal, pourquoi ne pas aller faire une petite balade? Cela vous permettra de vous assurer qu'aucune odeur ne s'accumule chez vous et vous donnera aussi une excuse pour un bol d'air frais et faire de l'exercice. Pendant que vous serez dehors, vous aurez peut-être même la chance d'attraper quelques Pokémons.

2. VENTILER

L'odeur de la weed, qu'elle soit fumée, cuisinée, ou cultivée, se perçoit plus facilement dans un environnement stagnant. Pour essayer de minimiser l'odeur de la weed ou de vos plants, assurez de créer un bon courant d'air.

Pour les cultivateurs, cela peut signifier investir dans de gros équipements. Sinon, essayer d'ouvrir deux portes ou fenêtres qui soient opposées afin de créer un courant d'air naturel. Installer des ventilateurs peut aussi aider.

3. COUVREZ VOTRE WEED

COUVREZ VOTRE WEED

Un autre moyen efficace de minimiser l'odeur de la ganja, c'est de recouvrir vos têtes ou vos plants. Cela aide à contenir l'odeur dans un petit endroit et à éviter de contaminer plus d'air que nécessaire.

Si vous cultivez, essayez de garder vos plantes dans un espace confiné, comme par exemple dans un débarras ou un placard à balais, et recouvrez-les de plastiques à chaque fois que vous aurez l'attention de personnes non désirées.

En général, vous devez stocker votre cannabis correctement afin de préserver sa saveur et son arôme, ainsi que pour le protéger contre les moisissures causées par l'humidité. Mais bien sûr, cela empêche également l'odeur de sortir.

Il en va de même pour vos mégots. Un cendrier ouvert classique peut réellement empester un environnement. Alors essayez de jeter vos mégots dans un pot et de le fermer avec un couvercle. Cela empêchera leurs odeurs de contaminer votre environnement.

4. UTILISER UN FILTRE À FUMÉE

Avec la légalisation du cannabis et l'évolution des attitudes à l'égard de sa consommation, de nombreuses nouvelles technologies et équipements spécialement conçus pour aider les utilisateurs à maximiser leur expérience lors de leur consommation de ganja voient le jour.

Cette évolution de la technologie a permis l'apparition de certains filtres à fumées vraiment géniaux qui aident les utilisateurs à minimiser l'odeur produite par les bangs, les blunts et les joints.

Bien que ces appareils soient disponibles dans une variété de formes, de tailles et de couleurs différentes, ils fonctionnent tous essentiellement de la même manière ; vous prenez une inhalation sur un bang ou un joint, et recrachez la fumée dans l'appareil. L'appareil passera ensuite la fumée au filtre à charbon ou bien la filtrera et la recouvrira avec quelques huiles essentielles parfumées.

5. FABRIQUER UN SPLOOF

Si vous ne pouvez pas mettre la main sur un filtre à fumée, vous pouvez facilement en construire un "maison", avec quelques articles ménagers de base. Un filtre fait-maison est souvent appelé un "sploof".

Tout ce dont vous aurez besoin, c'est d'un rouleau de papier toilette (le carton uniquement), d'une feuille d'assouplissant et d'un élastique.

Repliez simplement le papier absorbant plusieurs fois sur lui-même, placez le sur une des extrémités du cylindre cartonné (afin de créer un filtre) puis maintenez-le en place à l'aide de l'élastique.

Maintenant, prenez une inhalation depuis un bang ou un blunt, et recrachez simplement la fumée dans la partie non couverte de votre sploof. La feuille d'assouplissant filtrera la fumée et fonctionne à merveille pour dissiper l'odeur forte du cannabis.

6. DÉSODORISANT D'INTÉRIEUR

DÉSODORISANT D'INTÉRIEUR

Beaucoup de consommateurs de cannabis considèrent que les désodorisants tels que Febreze et Ozium sont une manière simple et efficace de dissimuler à votre colocataire que vous avez passé la journée entière à allumer des joints, et à les fumer sur le canapé, en regardant Discovery Channel et des rediffusions de Beavis et Butthead.

Et nous sommes d'accord; les désodorisants fonctionnent vraiment bien. Utilisez-les simplement après votre session, en respectant les conditions d'utilisations inscrites sur l'emballage, et vous ne devriez avoir aucun souci.

7. ENCENS, BOUGIES PARFUMÉES ET HUILES ESSENTIELLES

Si vous ne pouvez mettre la main sur aucune de ces marques, essayez de rester éloigné des désodorisants d'intérieur classiques disponibles en supermarché. Ces derniers ne couvriront pas l'odeur du cannabis, mais au lieu de cela, leur odeur se mélangera à celle du cannabis et créera un mélange perturbant d'odeur de weed et de tout ce que les désodorisants tentent d'imiter.

À la place, essayez quelques alternatives naturelles. Des huiles essentielles puissantes, comme l'eucalyptus, la lavande ou les agrumes sont de très bons moyens de rafraîchir l'odeur d'une pièce et pourrait être juste ce qu'il vous faut pour cacher l'odeur qui persistante de votre dernière fumette.

Les encens naturels comme le bois de santal ou le palo santo fonctionnent également très bien. Des bougies parfumées pourraient aussi faire l'affaire (tout dépend de la gravité de la situation) mais pas autant que les huiles essentielles.

Quelle que soit la solution que vous utiliserez, assurez-vous d'aérer votre pièce pendant au moins une heure ou deux au préalable. Cela vous aidera à vous débarrasser de tout air contaminé stagnant dans la pièce. Ensuite, fermez les portes et les fenêtres, allumez votre encens/huiles, et espérons que ce soit suffisant.

8. LAVEZ-VOUS

Parfois, ce n'est pas la pièce ou la maison qui sent la weed, mais vous ! Si vous essayez de cacher le fait que vous consommez du cannabis, assurez-vous de vous laver correctement après coup.

Cela signifie, prendre une bonne douche, vous brosser les dents, et enfiler des vêtements propres (pensez à laver ceux que vous portiez aussi tôt que possible, pour éviter d'empester encore plus la pièce).

Si ce n'est pas une option, investissez au moins dans un bain de bouche ou des chewing-gums, et assurez-vous de bien vous laver les mains et le visage.

9. UTILISER UNE PIPE OU UN ONE-HITTER

UTILISER UNE PIPE OU UN ONE-HITTER

Les pipes sont une très bonne alternative aux bangs et aux joints, notamment, car elles produisent beaucoup moins de fumée. Alors, si vous essayez de dissimuler le fait que vous fumez de la weed, assurez-vous d'investir dans une pipe solide et gardez la sur vous pour les cas d'urgences.

Ce que l'on appelle "one-hitters", ce sont simplement des pipes plus fines avec de plus petit bols, qui, comme vous l'avez peut-être deviné, contiennent juste assez d'espace pour une seule inhalation.

Les One-hitters ont des formes et des styles variés, mais les plus courants ont en fait la forme d'une cigarette classique, pour encore plus de discrétion.

10. MOINS REMPLIR SA DOUILLE

Que vous fumiez des bangs ou des pipes, un très bon moyen d'en minimiser l'odeur, c'est de moins remplir sa douille. Très souvent, la fumée qui sort directement de la douille est bien plus forte que celle qui traverse l'embout buccal.

C'est particulièrement le cas pour les bangs, car la fumée qui passe par l'embouchure d'un bang a déjà été partiellement filtrée et refroidie par l'eau, ce qui aide à en minimiser l'odeur.

En remplissant moins votre douille (essayez de mettre juste assez pour une seule inhalation) vous serait capable de réduire la quantité de fumée qui s'en échappe, ce qui devrait au moins vous aider à être un peu plus discret.

11. VAPORISER!

VAPORISER!

Si vous êtes vraiment inquiet par le fait de garder votre consommation de cannabis secrète et de réduire les odeurs lorsque que vous en consommez, nous vous suggérons d'investir dans un vaporisateur.

Non seulement, vous éviterez beaucoup de problèmes de santé associée à la fumée, mais en plus, vous tirerez aussi le meilleur de votre weed tout en produisant beaucoup moins d'odeurs.

La raison pour cela est que les vaporisateurs ne brûlent pas la ganja. À la place, ils la chauffent seulement à la bonne température afin d'extraire la quantité maximale de cannabinoïdes sans vraiment brûler quoi que ce soit. De plus, la vapeur produite par un vaporisateur a une odeur bien moins puissante que celle d'un joint ou d'un bang, elle sent aussi bien meilleur.