Différences entre plants de cannabis mâles et femelles


Différences entre plants de cannabis mâles et femelles

Les plants de cannabis sont principalement mâles ou femelles, même si des plants hermaphrodites sont une possibilité. Le cannabis est connu pour être une plante dioïque, ce qui signifie que les plants mâles et femelles produisent des fleurs.

Chaque sexe a des caractéristiques différentes qui permettent aux cultivateurs de les distinguer. Il est important de savoir comment identifier exactement chaque sexe selon la finalité spécifique de la culture, que ce soit de grosses têtes résineuses ou des graines et de potentiels croisements.

Les plants de cannabis commencent à afficher leur sexe spécifique durant les deux premières semaines de la période de floraison. Les plants commencent à atteindre leur maturité sexuelle entre environ six et huit semaines après la germination. À cette période, les éléments qui signalent le sexe commencent à être visibles autour des nœuds sur les branches.

Les variétés typiques pure indica et sativa commencent à fleurir quand la période de nuit se rallonge, ou quand la photopériode est raccourcie. Si un plant contient des gènes autofloraison, le temps sera le facteur déterminant, au lieu de la lumière.

REPÉRER LES PLANTS DE CANNABIS FEMELLES

PLANTS DE CANNABIS FEMELLES

Les plants de weed femelles sont les préférées pour tous les cultivateurs qui veulent avoir de grosses têtes juteuses à fumer, pour préparer des remèdes ou les vendre. C’est parce que les fleurs femelles sont couvertes d’une épaisse couche de résine riche en cannabinoïdes qui détermine leur potentiel récréatif et médicinal. Cette résine est produite par des glandes en forme de champignon sur les plants, glandes appelées trichomes, qui sont de minuscules usines à cannabinoïdes.

En plus de ses profondes applications pour l’être humain, cette substance résineuse est extrêmement importante pour la reproduction et l’évolution du plant de cannabis. Elle permet aux plants femelles de capturer le pollen mâle, ce qui entraîne la fertilisation du plant. Après la fertilisation, le plant femelle donne des graines, ce qui garantit la survie de l’espèce et apporte aux cultivateurs un potentiel de croisement et de culture.

Une autre raison importante pour détecter tôt le sexe des plants est pour déterminer les mâles et les éliminer de l’espace de culture. Cette action est menée par les cultivateurs qui veulent optimiser la qualité et la quantité des rendements. Si les plants femelles sont éloignés du pollen produit par les mâles, elles se mettent à produire une résine bien plus valable dans un effort désespéré pour capturer du pollen et être fertilisés. Si aucun pollen n’est trouvé, le résultat est des fleurs couvertes d’une épaisse couche de trichomes. C’est parce que les ressources disponibles sont utilisées pour la production de résine, plutôt que la production de graines.

Un cultivateur interrogé dans le documentaire Botany of Desire, basé sur le livre de l’auteur Michael Pollan, décrit parfaitement ce scénario : « Par essence, ce que vous voyez est une frustration sexuelle extrême. C’est une pièce pleine de femmes qui cherchent à attirer un homme pour leur donner du pollen pour pouvoir créer des graines. Et plus elles essayent comme le temps passe, et moins elles y arrivent, plus la production de résine censée attirer le pollen augmente, ce qui fait augmenter les éléments psychoactifs du plant. »

Ces puissantes fleurs femelles non-fertilisées ont reçu le nom de sinsemilla, un mot espagnol signifiant « sans graine ». La sinsemilla se définit aussi comme « une variété de cannabis avec une concentration en agents narcotiques particulièrement élevée ». De quoi vous faire planer très, très haut.

Un moyen définitif de détecter si un plant est femelle est l’apparence de ses organes sexuels, appelés pistils. Ces petits poils blancs ou orange sont les organes sexuels des plants femelles. Les pistils commenceront à émerger aux internodes, les sections où les branches rencontrent la tige centrale, à environ 1,5 semaines de l’étape de floraison. Les fleurs femelles produisent de petits calices en forme de larme avec deux pistils à cette étape, calices qui finissent par grossir et former ce qu’on appelle couramment les têtes.

REPÉRER LES PLANTS DE CANNABIS MÂLES

PLANTS DE CANNABIS MÂLES

Les plants de cannabis mâles ne sont pas très difficiles à distinguer de leurs équivalents femelles. Mais pendant les phases de la jeune pousse et de croissance végétative du cycle de culture, il est pratiquement impossible de savoir si vous êtes en face d'un plant mâle ou femelle. Pendant ces premières étapes, les plants développent simplement des feuilles nourricières afin de photosynthétiser autant que possible dans le but de gagner significativement en taille et en diamètre.

Les plants mâles commenceront à se distinguer durant le début de la phase de floraison. Certaines variétés afficheront ce qui est appelé des « pré-fleurs » pendant cette étape – des minis versions des structures matures qui surviendront plus tard dans le développement.

Les mâles produiront de petites pré-fleurs en forme de bourses, par opposition aux pistils en forme de fil produits par les femelles. Si vos plants n'affichent aucune pré-fleur, vous allez devoir attendre encore quelques semaines après le changement de photopériode, en surveillant de près les éventuels développements. Ces différences deviendront beaucoup plus évidentes par la suite, au point où il devient pratiquement impossible de ne pas faire la différence.

Un des premiers signes que vous allez remarquer, c'est que les plants mâles dans vos cultures possèdent des tiges significativement plus épaisses que les femelles et que ces structures d'un diamètre plus conséquent possèdent moins de feuilles nourricières que les spécimens femelles. Cet accroissement du diamètre répond à l'objectif évolutionnaire de supporter la taille plus élevée des plants mâles.

Une fois la phase de floraison démarrée, il vous faut observer en permanence les nœuds de vos plants – l'endroit où les branches rejoignent la tige principale. C'est sur ce site que les organes reproductifs de chaque sexe émergent. Dans le cas des mâles, vous allez remarquer l'apparition de grappes de petites boules à environ 2 semaines après le début de la floraison. Ces structures sont en réalité des bourses à pollen, qui produisent et abritent cette matière reproductive jusqu'à ce que le plant arrive à un certain stade de maturité.

QUE PEUT-ON FAIRE AVEC LES PLANTS MÂLES ?

Les plants mâles contiennent en réalité de faibles niveaux de cannabinoïdes et produisent également les molécules aromatiques connues sous le nom de terpènes, qui sont responsables de l'odeur emblématique du plant de cannabis. Cependant, la plupart des cultivateurs sont totalement opposés aux plants mâles qui apparaissent dans leur espace de culture et prennent des mesures immédiates pour les supprimer. En effet, dès que ce pollen touche une fleur femelle, elle stoppe pratiquement immédiatement sa production de résine, perd son statut d'herbe sans graine, ou sinsemilla, et se met à produire des graines. La plupart des cultivateurs utilisent dès le départ des graines féminisées pour cette raison, car elles apportent la garantie de produire presque exclusivement des plants femelles.

Alors, si vous avez remarqué qu'un plant mâle s'est glissé dans votre espace de culture, que devriez-vous faire ?

1. PRÉPARER DES EXTRAITS ET PRODUITS COMESTIBLES

Beaucoup de cultivateurs choisissent de détruire les plants mâles à vue. C'est parfaitement justifiable, car cela élimine le risque de voir les femelles pollinisées et le rendement compromis. Cependant, c'est dommage de détruire un plant pour la culture duquel vous avez consacré tant de temps et d'énergie jusqu'ici. Il existe d'autres façons d'utiliser les plants mâles et de profiter au mieux du spécimen auquel vous avez donné vie.

Comme nous l'avons mentionné, les femelles n'ont pas l'exclusivité des cannabinoïdes et des terpènes. Les plants mâles produisent aussi ces molécules de grande valeur, mais une quantité plus faible. De la résine contenant des cannabinoïdes peut être trouvée sur les bourses à pollen et sur les feuilles des plants mâles et elle peut être utilisée pour préparer des extraits et des produits comestibles. Le kief peut également être transformé à l'aide d'une presse à pollen pour créer de petites galettes de bonheur psychoactif.

2. CRÉER VOTRE PROPRE VARIÉTÉ

Les mâles sont essentiels pour le processus de sélection reproductive, à la fois pour perpétuer la lignée d'une variété particulière et pour en créer de nouvelles. Si vous tombez sur un plant mâle que vous appréciez vraiment, vous avez maintenant l'excuse parfaite pour lancer un nouveau projet annexe. En plaçant ce spécimen dans un espace de culture séparé avec un plant femelle, vous pouvez créer votre propre variété qui répond à vos préférences personnelles.

3. LES CONSOMMER COMME LÉGUME-FEUILLE VERT FRAIS

Quand il y a des cannabinoïdes, il y a/avait aussi des acides cannabinoïdes. Les feuilles et bourses à pollen des plants mâles à l'état brut contiennent de faibles quantités de THCA, la forme acide du THC présente avant que la matière végétale ne soit exposée à la chaleur. La recherche préliminaire suggère que ce cannabinoïde pourrait avoir un éventail de bienfaits de santé, dont des propriétés anti-inflammatoires et neuro-protectrices. Alors pourquoi ne pas les ajouter à vos salades, ou les inclure à des jus fraîchement pressés ?

EST-IL POSSIBLE DE DÉTERMINER LE SEXE D'UNE GRAINE DE CANNABIS ?

Toutes ces informations sur le sexage du cannabis est une bonne chose, mais imaginez à quel point ce serait plus facile si vous pouviez identifier le sexe d'un plant alors qu'il est encore sous forme de graine ! C'est sûr, cela vous épargnerait bien du temps et des efforts, mais est-ce possible ?

Si vous souhaitez éviter totalement les graines mâles, votre meilleure chance est d'acheter des graines féminisées. Les graines de cannabis régulières représentent toujours une grosse part de hasard et il y a de fortes chances pour que vous vous retrouviez avec plusieurs mâles. En investissant dans des graines féminisées, vous vous assurez de ne cultiver que des femelles.