VIP De La Marijuana : Tommy Chong


VIP De La Marijuana : Tommy Chong

Tommy Chong est l'un des membres phare de la communauté cannabis, autant pour son côté artiste que son côté activiste. Allant de son rôle du film peu connu Up In Smoke ( faut trouver le joint) à sa nouvelle gamme de produits sur le cannabis, Chong a toujours été l'un des piliers de la communauté et de l'industrie et a par la même occasion, inspiré des milliers de consommateurs à travers le monde.

SES JEUNES JOURS

Tommy Chong est né à Edmonton au Canada en 1938 d'un père chinois et d'une mère irlando-écossaise. Sa famille a déménagé à Calgary lorsqu'il était encore un enfant et ils ont vécu dans une zone que Tommy qualifie encore souvent de "Dogpatch" car c'était à l'écart du chemin des inspecteurs du bâtiment. Malgré que Tommy était un enfant malin, il a abandonné le lycée à l'âge de 16 ans.

MUSIQUE

Tandis que Tommy est principalement connu pour ses créations avec Cheech Marin dans le fameux duo comique Cheech and Chong ( nous en parlerons par la suite), sa carrière avait tout d'abord débuté dans la musique.

Il a commencé la pratique de la guitare à l'âge de 11 ans et jouait déjà dans multiples projets à l'âge de 16. Lorsqu'il avait 18 ans, il a créé The Shades, reconnu comme étant le premier groupe de RnB du Canada. Le groupe a par la suite changé son nom en Little Daddy and The Bachelors et ont pu apprécier une certaine popularité à travers le Canada pendant 7 ans.

En 1963, Chong et un autre membre du groupe ont ouvert une boîte de nuit dans une ancienne salle de cinéma à Vancouver qui apporterait par la suite la première venue dans la ville de Ike and Tina Turner Revue.

Vers la fin des années 60, Chong a formé un groupe de soul/motown appelé Bobby Taylor and the Vancouvers. Bobby Taylor, le chanteur et leader du groupe, est souvenu reconnu pour avoir découvert les Jackson 5 pendant une tournée du groupe.

En 1968, Bobby Taylor and the Vancouvers ont trouvés la route du succès avec leur chanson " Does Your Mama Know About Me" qui est parvenu à la 29e place du classement pop américain et 5ème du classement RnB. Chong est reconnu pour avoir écrit cette chanson.

Le groupe s'est séparé peu après due aux problèmes entre certains membres du groupe et l'un de leur producteur. Chong a proposé des changements dans les membres et dans les contrats mais sans résultat. Peu après, Chong rencontra Richard "Cheech" Marin, ce qui a marqué le début de sa longue carrière fructueuse en tant que membre du duo Cheech and Chong.

CHEECH AND CHONG

Cheech and Chong est sûrement l'une des plus grosses réussites de Tommy Chong. Le duo comique est parvenu à un large succès à travers les années 70 et 80 pour leur grande collection de films, d'album comique et de spectacles de stand-up (sketch).

Tommy Chong et Richard "Cheech" Marin se sont rencontrés en 1969 à Vancouver au British Columbia. Chong y vivait à cette époque tandis que Marin venait d'y emménager après s'être enfui du Sud de la Californie pour éviter l'enrôlement obligatoire pour la guerre du Viêtnam.

Ils ont rapidement commencé à réaliser des sketchs et à enregistrer quelques pistes de leur musique le tout évoluant autour de la satire sur la drogue et la contre-culture hippie. Parmi leur sketchs et chansons les plus connues on retrouve "Earache My Eye,” "Basketball Jones," et "Santa Claus and His Old Lady.”

Ils ont enregistré un total de 7 albums d'or de comédie comprenant la victoire du Grammy du Los Cochinos en 1974. Ils ont également joué dans 7 films que Chong avait soit co-écrit soit dirigé. Leur oeuvre la plus populaire est sans conteste le film Up In Smoke ( faut trouver le joint) de 1978 qui est encore considéré à l'heure d'aujourd'hui comme un classique des films stoner ayant généré des recettes de plus de 100 millions de dollars.

En 1984, le duo s'est attenté à s'écarter de leur image de "comédie stoner" en réalisant " The Corsican Brothers", une parodie de plusieurs adaptation cinématographiques des romans d'Alexandre Dumas. Malheureusement, ce film ne fut pas très bien reçu par les critiques.

En 1985, Cheech and Chong ont sorti un album appelé Get Out Of My Room comprenant leur chanson phare " Born In East LA." Tout de suite après la sortie, ils se sont séparés et Marin s'est mis à travailler sur sa carrière solo.

Il y avait beaucoup de mystères au sujet de la séparation entre Cheech et Chong. Néanmoins, dans son nouveau livre intitulé Cheech Is Not My Real Name... But Don't Call Me Chong, Cheech Marin a partagé des informations sur les raisons de leur séparation.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, Marin précise que la relation qu'il entretenait avec Chong avait toujours été de l'ordre du " je t'aime moi non plus", il déclare que les choses s'étaient réellement envenimées après la sortie d'Up In Smoke.

Il affirme que Tommy avait commencé à développer un certain ego et une forme de mégalomanie. Marin écrit : " à un certain point, Chong avait décidé qu'il serait le directeur en chef et que toutes idées venaient de lui. Ca en est arrivé à un point où j'ai du lui dire que tout était issu de lui sinon on n'avançait pas..."

À un moment donné, Chong avait décidé qu'il ne voulait plus écrire avec Cheech et a préféré écrire avec le petit ami de sa belle-soeur. Cheech en a progressivement eu marre de toujours faire les même " comédies stoner" qui ne se concentraient que sur la drogue et le sexe.

En 1985, les recettes du box-office qui ne faisaient que dégringoler avaient mis en lumière que les spectateurs étaient passés à autre chose. Marin a saisi l'occasion pour sortir de cet environnement après avoir fait son deuil de Cheech and Chong, et il s'est empressé de commencer sa carrière solo.

Après la séparation, Tommy Chong est apparu dans multiples programmes et spectacles tel que That '70s Show. En 2004, un documentaire sur sa vie intitulé a/k/a Tommy Chong est apparu à la première du Festival du Film International à Toronto. Il a également sorti une biographie en 2006 intitulée : I Chong: Meditations From the Joint, qui parlait beaucoup du temps qu'il avait passé en prison suite à des poursuites judiciaires qui seront approfondies plus tard dans cet article.

Les deux se sont retrouvés au début des années 90 et ont de nouveau recommencé à travailler et à apparaître ensemble dans plusieurs films et séries. En 2004, des rumeurs affirmaient le retour des deux compères dans un film intitulé Grumpy Old Stoners, mais le film fut annulé en 2005. En 2008, le duo s'est réuni avec leur tournée comique intitulée Light Up America et apparaissent depuis lors ensemble pour de nombreuses performances.

TOMMY CHONG ET SHELBY

Depuis 1996, la principale complice et partenaire de Tommy Chong est sa femme Shelby Chong qui est apparu dans plusieurs films de Cheech and Chong et qui fait également ses propres sketchs. Elle a accompagné Chong dans la plupart de ses spectacles entre 90 et 2000 et elle est également apparu comme un soutien aux spectacles de Cheech and Chong après leur réunion.

CHONG, LE CANCER, ET LA WEED.

Chong n'a étonnamment commencé à fumer de l'herbe qu'à l'âge de 17 ans lorsqu'il vivait à Vancouver en tant que musicien. L'un de se amis, un musicien de jazz dénommé Raymond, était revenu de Los Angeles et lui a tendu joint accompagné d'un album de Lenny Bruce.

Chong a raconté son expérience durant une interview pour High Times : " cela a changé ma vie. Je ne sais pas si c'est l'instinct ou quoi que ce soit d'autre, mais j'ai pris une petite inhalation et je l'ai éteint. Ce joint m'a duré 1 mois."

Cette première introduction à l'herbe fut le début d'une très longue histoire d'amour qui l'a dirigé depuis vers le statut de plus grande icône d'une marque reconnu dans le genre des comédies stoners. De ce fait, cela n'est pas une surprise qu'à son âge actuel, il est encore un grand consommateur et activiste avide du cannabis.

Chong critique énormément le gouvernement et ses réglementations dépassées sur la prohibition de la marijuana. Lorsque Washington DC avait légalisé l'usage récréatif du cannabis sans pour autant légaliser les ventes ou les cultures, Tommy y a répondu en désignant cette initiative comme un simple " jeu d'argent" visant au profit personnel du gouvernement et à distraire les masses.

Tandis que Chong semble être un gros fumeur de compétition, lui-même avoue ouvertement que ce n'est pas le cas. Il a dit que, contrairement à ce que l'on pourrait croire, il ne fume pas quotidiennement. Il croit dur comme fer dans la marijuana thérapeutique et fournit régulièrement de la weed à ses amis.

Il a dit dans une interview : " j'ai tellement d'herbe chez moi que je pourrais ouvrir mon propre dispensaire. En fait, je suis un dispensaire pour beaucoup de mes amis - médicalement parlant également parce que je suis convaincu des effets thérapeutiques bénéfiques de la marijuana."

Tommy a eu l'occasion de fumer avec beaucoup de célébrités incluant le légendaire guitariste de jazz Wes Montgomery. Il a également fumé avec Jimi Hendrix quoi qu'il a ajouté que Hendrix ne voulait pas fumer et qu'il s'était contenté d’acquiescer toute la soirée dans la salle de bains sous héroïne. Chong s'est également démonté la tête avec George Harrison et en présence d'autres musiciens réputés incluant John Lennong, Ringo Starr, Rod Stewart et tellement d'autres encore.

Il a également rencontré Sly Stone du groupe de funk légendaire Sly and The Family Stone qui, ensemble avec Hendrix, l'avaient convaincu de rester à l'écart des drogues dures.

Il a déclaré dans une interview pour Rolling Stone en 2015 : " Sly avait un groupe et nos chemins se sont croisés à San Francisco, mais j'ai vu ce que la cocaïne lui a fait alors je me suis écarté de ça et de l'héroïne autant que possible. Mais je me suis complètement impliqué dans la marijuana et me voilà aujourd'hui à l'âge de 76 ans prêt à retourner la maison et à me dandiner sur Danse Avec les Stars. Tout cela est dû à la musculation et à ma consommation d'herbe."

Chong est un membre du comité consultatif de la NORML ( L'Organisation Nationale Pour les Réformes des Lois sur la Marijuana). Les membres du comité consultatif n'aident pas seulement à légitimer la mission du NORML et aider à la responsabilisation des consommateurs de cannabis, mais ils apparaissent également dans les nouvelles campagnes de publicité, dénichent des soutiens pour certaines parties de la législation et bien plus.

Dans une interview avec ATTN, Chong a résumé ses points de vue sur le cannabis très simplement :

" Toute marijuana est médicinale... L'une des plus grandes choses pour moi au sujet de l'herbe, c'est qu'elle vous fait vous asseoir et ne rien faire... Et il y a tellement de personnes sur cette planète qui, si elles s'asseyaient et ne faisaient rien, cela permettrait au monde d'être un bien meilleur endroit."

En 2012, Chong a annoncé qu'il avait été diagnostiqué d'un cancer de la prostate qu'il a efficacement combattu en utilisant l'huile de chanvre. Néanmoins, en 2015, Chong a déclaré qu'il avait également développé un cancer colorectal et qu'il utilisait " autant de cannabis que possible" afin de perpétuer et survivre à son traitement.

Tommy Chong apparaît à beaucoup de festivals et de manifestations sur le cannabis incluant la Cannabis Cup, The Hash Bash et bien d'autres. En 2016, Chong a lancé sa propre gamme de produits de cannabis incluant des huiles, des fleurs, des vaporisateurs et bien plus.

PROBLÈMES JUDICIAIRES

En 2003, Chong fut impliqué dans deux enquêtes américaines qui cherchait à remonter la piste d'un trafic de drogues au travers d'une panoplie de business. Chong fut accusé de financer et de promouvoir Chong Glass/nice Dream, une entreprise initiée par son fils. Il fut condamné à 9 mois de prison fédérale et reçu une amende d'approximativement 120 000 $.

La sentence de Chong était controversée, principalement parce que d'autres accusés pour la première fois n'avaient pas été envoyés en prison amenant les gens à penser que Chong n'avait pas été jugé convenablement et équitablement.

En 2008, lors d'un raid sur les Laboratoires Spectrum, Chong a déclaré que certains des agents fédéraux s'étaient emparés de copies du film a/k/a Tommy Chong qui n'était pas encore sorti. L'avocat des agents affirma que cela n'était pas vrai et que le gouvernement n'avait pas à fournir de plus amples informations sur l'affaire étant donné que l'enquête était encore en cours.

Tommy Chong affirme que la prison n'a fait qu'améliorer sa personne et il semblerait qu'elle ait également participé à renforcer sa ferveur à se battre pour la légalisation de la marijuana. Quel bon gars ce Tommy !