Qu'est ce que le CBG (cannabigérol) ?


Qu'est ce que le CBG (cannabigérol) ?

TABLE OF CONTENT

Au cours des dernières années, le CBD a acquis la réputation d’être une aide polyvalente pour toutes sortes de personnes. Il possède une clientèle exponentielle, au vu des résultats encourageants de nombreuses études préliminaires. Mais ce que de nombreux clients ne savent pas, c’est qu’il existe un autre cannabinoïde qui mérite peut-être tout autant leur attention. Non, nous ne pensons pas au THC. On trouve bien plus de 100 cannabinoïdes dans le Cannabis sativa. L’un d’entre eux, le CBG, sera notre sujet d’étude aujourd’hui ; et à la fin de cet article, vous comprendrez exactement pourquoi il mérite d’être connu.

CBG — OÙ COMMENCENT LES CANNABINOÏDES

Bien qu’il existe des centaines de cannabinoïdes dans le cannabis, ils sont tous liés de manière arborescente. Tous les principaux cannabinoïdes que nous connaissons proviennent d’une même substance : le CBGA. Une fois que le CBGA est synthétisée avec l’une des quatre différentes enzymes déshydrogénases durant la croissance de la plante, le CBDA, le THCA, le CBCA et le CBG se forment tous. Ceux-ci deviennent respectivement le CBD, le THC, le CBC et le CBG (pas de changement) après avoir subi une décarboxylation. Mais ne vous y trompez pas : la décarboxylation signifie simplement qu’ils vont être chauffés.

QU’EST-CE QUE LE CANNABIGÉROL (CBG) ?

Le CBG est l’un des nombreux cannabinoïdes présents dans le cannabis et le chanvre, et provient du CBGA. Le CBGA n’est que la version acide du CBG. Lorsque le cannabis pousse, la quasi-totalité du CBGA contenu dans une plante se transforme en THCA ou en CBDA. Au moment de la récolte, le taux de CBG est d’environ 1 % ou moins dans la plupart des variétés. Mais cela va bientôt changer, car les cultivateurs s’efforcent de produire des variétés à forte teneur en CBG. Les recherches ayant montré que le CBG pouvait présenter de potentiels avantages importants, le rythme de la sélection expérimentale dans ce domaine devrait connaître un essor considérable. Tout comme le THC ou le CBD, le CBG offre de nombreux effets sur notre organisme, ce qui le rend de plus en plus désirable à mesure que nous apprenons ce qu’il peut faire.

COMMENT FONCTIONNE LE CBG ?

Avant de parler des potentiels avantages du CBG, nous devrions examiner comment des cannabinoïdes comme le CBG peuvent affecter les gens. Qu’il s’agisse du THC, du CBD, du CBG ou de tout autre cannabinoïde, il est traité par le système endocannabinoïde de l’organisme et sert à imiter les composés que notre corps fabrique naturellement, soit, les endocannabinoïdes. Il existe cependant une différence dans la façon dont chaque cannabinoïde est traité. Le THC, par exemple, se lie aux récepteurs CB1, qui se trouvent dans le cerveau. Le CBG se lie aux récepteurs CB2 qui se trouvent dans l’intestin, le tissu conjonctif et le système nerveux. La meilleure façon d’expliquer cette distinction est de discuter des effets.

QUELS SONT LES EFFETS DU CBG ?

La première chose à savoir sur le CBG c’est qu’il ne possède pas de propriétés psychotropes, donc sa consommation ne vous fera pas planer. Toutefois, comme beaucoup d’entre vous le savent aussi, planer n’est pas la seule chose à laquelle les cannabinoïdes sont bons. En fait, il existe beaucoup de pathologies dont la recherche suggère de traiter ou d’atténuer avec le cannabigérol.

CBG ET DOULEURS

Même avec le peu de recherches disponibles, les résultats vont tous dans la même direction concernant le CBG et le soulagement des douleurs. En 2010, une étude réalisée sur des membranes cérébrales de souris a révélé que le cannabigérol agissait comme un puissant agoniste des alpha-2 adrénocepteurs. Cela, le place dans une classe de médicaments connus pour, entre autres, traiter différentes formes de douleurs. Une analyse scientifique de 2008 est arrivée à la conclusion similaire. Au cours de cette analyse, ils discutent d’une étude de 1991 où les chercheurs ont trouvé que le CBG était un analgésique encore plus puissant que le THC.

CBG ET GLAUCOME

Les recherches sur le potentiel rôle du CBG dans la lutte contre le glaucome remontent encore plus loin. Le Département d’Ophtalmologie de l’Université de la Virginie Occidentale s’est penché sur la question dès 1990, en testant à la fois le THC et le CBG. Dans leur étude, ils voulaient déterminer si l’un ou l’autre des cannabinoïdes pouvait diminuer la pression intraoculaire chez les chats. Ce fut incroyable : lorsqu’ils ont administré le cannabinoïde à leur cornée par le biais de mini pompes osmotiques, ils ont découvert que le cannabinoïde et son homologue psychoactif permettaient de faire baisser la pression intraoculaire avec succès. Le fait que le CBG ait pu y parvenir, expliquent les chercheurs, est un signe qu’il pourrait être utilisé pour traiter le glaucome.

CBG ET INFLAMMATIONS

Les maladies inflammatoires de l’intestin touchent des millions de personnes dans le monde et les traitements sont toujours demandés. Afin d’étudier comment le CBG pourrait combattre les inflammations, le Département de Pharmacologie de l’Université de Naples a mené une étude sur des souris. Publiée en 2013, leur étude a conclu que le CBG était capable d’affaiblir la colite murine, tout en «[…] réduisant la production d’oxyde nitrique dans [leurs] macrophages ». En tenant compte de ces résultats, les chercheurs suggèrent que le CBG devrait être considéré comme un traitement expérimental des maladies inflammatoires de l’intestin.

CBG ET MALADIES NEURODÉGÉNÉRATIVES

Enfin, des scientifiques ont découvert un lien entre le CBG et le traitement des maladies neurodégénératives. Publiée dans la revue Neurotherapeutics en 2015, cette étude sur des souris souffrant de la maladie de Huntington a révélé que le cannabigérol protège les sujets de plusieurs symptômes de la maladie. Cela a été principalement démontré grâce à la façon dont il normalise l’expression de divers gènes liés à la maladie. Il a également amélioré l’expression des gènes du facteur de croissance semblable à l’insuline, le facteur neuropathique dérivé du cerveau, et le récepteur activé par les proliférateurs de peroxysomes (PPAR-γ). De nouvelles pistes de recherche ont été ouvertes et la voie est toute tracée pour faire du CBG un traitement de la maladie de Huntington.

LE CBG EST-IL MEILLEUR QUE LE CBD ?

Il présente de nombreux potentiels avantages, c’est sûr, mais le CBG est-il meilleur que le CBD ? Eh bien, ce n’est peut-être pas la bonne question pour commencer, car ce sont deux cannabinoïdes complètement différents. Les recherches suggèrent cependant que les deux ont des effets similaires sur des maladies comme le glaucome, les inflammations, et les douleurs. En outre, le CBG semble plus apte que les autres cannabinoïdes à traiter des problèmes comme les contractions musculaires. Au final, l’un n’est pas nécessairement meilleur que l’autre, et votre préférence personnelle dépendra de la raison pour laquelle vous le prenez. Les recherches sur le CBD sont beaucoup plus approfondies et les produits sont beaucoup plus accessibles, ce pourquoi nous vous recommandons de l’utiliser pour le moment.

LE CBG EST-IL LÉGAL ?

En dehors de sa disponibilité, nous sommes sûrs que vous vous demandez également si le CBG est légal à vendre ou à posséder. Heureusement, il ne figure même pas sur la liste de la Convention des Nations unies sur les substances psychotropes et n’est pas interdit par la loi sur les substances contrôlées aux États-Unis. En gros, bien qu’il ne soit pas facile à trouver, le CBG n’est pas considéré comme illégal dans la plupart des pays. Cependant, vous devriez toujours vérifier la législation du lieu où vous vivez à ce sujet.

OÙ PEUT-ON TROUVER DES PRODUITS AU CBG ?

Pour l’instant, les produits au CBG ne sont pas très courants dans les rayons des dispensaires. Toutefois, certaines entreprises spécialisées ont le savoir-faire nécessaire pour isoler et produire des huiles naturelles au CBG. Les huiles au CBG sont un concept relativement nouveau, les huiles au CBD étant sous le feu des projecteurs. Mais à mesure que le CBG se fait connaître et que sa popularité augmente, attendez-vous à voir apparaître de plus en plus d’huiles au CBG sur le marché.