Qu'Est Ce Que Le Cannabichromene (CBC) ?


Qu'Est Ce Que Le Cannabichromene (CBC) ?

Le cannabichromène, ou CBC, est un phytocanabinoïde trouvé dans le cannabis. Par rapport aux cannabinoïdes comme le THC, le CBD et le CBG, il est l'un des composés les moins connus qui se trouve dans la plante. Il n'est pas considéré comme psychoactif.

Le cannabichromène a été découvert pour la première fois en 1966. Sa structure est très similaire à celle d'autres cannabinoïdes dont le THC, le CBD et le cannabinol, et est considéré comme jouant un rôle clé en donnant au cannabis ses propriétés anti-inflammatoires, antivirales et analgésiques.

Comme d'autres cannabinoïdes, le CBC interagit avec les récepteurs CB1 et CB2 de notre système endocannabinoïde. Cependant, il est également connu pour réagir avec d'autres récepteurs, y compris les récepteurs TRPV1 et TRPA1. Le fait que le CBC interagisse avec ces récepteurs est considéré comme l'une des raisons derrière de ses propriétés médicinales.

Le CBC est synthétisé à partir du CBGA, le premier cannabinoïde produit par le cannabis au fur et à mesure de sa croissance. Le CBGA, en fin de course, se synthétise en une variété d'acides cannabinoïdes en raison de l'activité enzymatique, l'un de ces acides (CBCA) finit plus tard par se synthétiser en CBC.

LES BÉNÉFICES MÉDICINAUX DU CBC

Le cannabichromène, comme d'autres cannabinoïdes, se révèle avoir des avantages médicinaux notables. Le fait qu'il s'agisse d'un composé non-psychoactif le rend particulièrement attrayant auprès des patients, des médecins et / ou des chercheurs qui cherchent à exploiter les avantages du cannabis sans pour autant subir ses effets psychoactifs.

La recherche sur le CBC est limitée et nous ne comprenons pas encore complètement ce composé ou l'effet qu'il peut avoir sur notre corps. Cependant, voici quelques-uns des principaux avantages médicinaux que nous connaissons déjà concernant ce cannabinoïde.

CANNABICHROMÈNE ET ACNÉ

L'acné est une maladie de la peau très fréquente et sévère. Il a été noté que des formes sévères d'acné peuvent avoir un impact significatif sur la qualité de vie d'un individu, sur son estime de soi et bien plus encore.

Jusqu'à présent, l'agent le plus efficace utilisé pour lutter contre l'acné est l'isotrétinoïne, un médicament pharmaceutique oral qui combat le développement de l'acné sur plusieurs niveaux. Bien que ce médicament soit efficace, il peut produire de graves effets secondaires, incluant le dessèchement de la peau, des démangeaisons, des douleurs articulaires, des maux de dos, des vertiges et d'autres encore.

Cependant, de nouvelles recherches suggèrent que le CBC pourrait être un traitement alternatif sûr et efficace pour l'acné.

En 2016, une étude publiée dans la revue Experimental Dermatology a étudié l'efficacité de lu CBC et d'autres phytocannabinoïdes dans le traitement contre l'acné.[1] Tous les cannabinoïdes testés durant cette étude se sont révélés efficaces, mais le CBC, le CBDV et le THCV sont nettement sortis du lot, les chercheurs ont suggéré que son avenir en tant que nouvel agent anti-acné soit très prometteur.

L'étude a expliqué que CBC a réduit la production de sébum des glandes sébacées, tout en réduisant simultanément les effets de l'acide arachidonique. Ce sont les deux facteurs clefs du contrôle de l'acné et une fois ajouté à l'effet anti-inflammatoire du CBC, ce cannabinoïde devient une alternative de traitement réellement viable.

LE CBC ET LA DOULEUR

La douleur est un symptôme de nombreuses maladies différentes et est un signe révélateur que quelque chose ne va pas comme il le faudrait au sein de notre corps. Bien que la douleur aiguë soit généralement simple à traiter, le traitement des douleurs chroniques ou névropathiques (causées par une lésion nerveuse) peut s'avérer extrêmement difficile.

Les traitements courant de la douleur dépendent généralement de médicaments basiques en vente libre dans les pharmacies comme l'ibuprofène ou certains opiacés. Malheureusement, ces deux options de traitement ont leurs limites ; L'ibuprofène et autres médicaments de la sorte ne fournissent que des soulagements à court terme, alors que ceux qui consommeront des opiacés sur le long terme augmenteront rapidement leur tolérance au traitement.

Grâce à de nouvelles recherches, le cannabis est maintenant reconnu pour offrir un soulagement efficace face à diverses douleurs. Les principaux composés généralement associés aux propriétés analgésiques de la marijuana sont le THC et le CDB, mais les recherches suggèrent que le CBC puisse également offrir un soulagement efficace.

En 2011, une étude dans le British Journal of Pharmacology menée par le Endocannabinoid Research Group, a examiné les effets de soulagement de la douleur à la fois du CBC et du CDB.[2] Les chercheurs ont découvert que le CBC et le CBD interagissaient avec plusieurs protéines cibles clés dans la colonne vertébrale, ces dernières étant impliquées dans la prise en charge de la douleur.

L'étude a été menée chez des rats qui ont été étroitement observés pour leur réponse à la douleur en utilisant le « test de stimulation calorique de la queue », une méthode couramment utilisée dans la recherche sur la douleur basique. Les scientifiques ont noté que les deux cannabinoïdes ont réduit la sensibilité des rats à la douleur de par leurs effets antagonistes sur les récepteurs cannabinoïde, adénosine et TRPA1.

CBC et NEUROGENÈSE

La neurogenèse se réfère au développement et à la croissance du tissu nerveux. La neurogenèse chez l'adulte est connue pour avoir lieu dans 2 parties distinctes du cerveau ; l'hippocampe et la zone sous-ventriculaire.

Promouvoir la neurogenèse est un aspect vraiment important dans le traitement d'une grande variété de maladies. Le professeur Poul Videbech, spécialiste du Centre de recherche psychiatrique de l'hôpital universitaire d'Aarhus, suggère par exemple que la neurogenèse pourrait jouer un rôle majeur dans la prise en charge et le contrôle de la dépression.[3]

La recherche a démontré que les personnes souffrant de dépression souffrent d'un déséquilibre de la dégénérescence et de la régénération nerveuse dans l'hippocampe. Contrairement aux patients en bonne santé, ceux atteints de dépression souffrent réellement d'une plus grande dégénérescence des cellules nerveuses, ce qui affecte généralement leur mémoire. Les antidépresseurs sont conçus pour favoriser la neurogenèse et rétablir l'équilibre dans le processus de régénération / dégénérescence nerveuse dans le cerveau. Malheureusement, un nombre estimé à 50% de patients souffrant de dépression, ne sont pas sensibles aux antidépresseurs.

De ce fait, les chercheurs se plongent dans les molécules chimiques présentes dans le cerveau qui favoriseraient la neurogenèse, suggérant que les traitements ciblant ces composés chimiques pourraient offrir de meilleurs résultats que les médicaments existants. L'un de ces produits chimiques pourrait être le CBC.

Une étude récente publiée dans Neurochemistry International en 2013 suggère que CBC pourrait aider à promouvoir la neurogenèse.[4] D'autres recherches montrent que le THC et le CBD peuvent avoir des effets similaires et peuvent donc jouer un rôle clé dans le traitement de la dépression.

Mais les bénéfices médicinaux de la neurogenèse ne se limitent pas seulement au traitement de la dépression ; Il peut également aider à traiter / gérer une grande variété de maladies neurodégénératives, y compris la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson, les maladies dues au Prion, les maladies neuromotrices, Huntington et plus encore.

OÙ TROUVER DU CBC

Les recherches effectuées à partir des années 1970 ont révélé que les variétés natives indiennes présentaient des quantités étonnamment hautes de CBC.[5] En effet, il était le deuxième cannabinoïde le plus abondant dans les échantillons de plantes, juste après THC.

Des études plus récentes ont montré que le CBC, tout comme d'autres cannabinoïdes, se trouve à des concentrations plus élevées chez les plantes plus jeunes et qu'il se dégrade naturellement en devenant du cannabyciclol en présence de chaleur et de lumière.[6]

Malheureusement, la plupart des plants de cannabis sont aujourd'hui cultivés en intérieur, à partir de génétiques hybrides, et sont optimisés pour leurs teneurs en THC ou en CBD. Cela signifie que la plupart des plantes ne contiennent pas de concentrations aussi élevées de CBC que les variétés de natives testées dans les années 1970. En fait, si l'on en croit la recherche datant de 2013 et analysant le contenu cannabinoïde du Bediol (une variété médicinale provenant de Bedrocan BV aux Pays-Bas) le CBC et le CBN ont été identifiés comme étant seulement des composés mineurs dans des plantes ayant été en floraison pendant 8 semaines.[7]

Récolter ses plants plus tôt dans leur cycle de floraison peut produire un cannabis plus riche en CBC. L'étude sur le Bediol, par exemple, a révélé que le contenu en CBG était le plus élevé environ aux trois-quarts du cycle de floraison, et il en va de même pour le CBC.

Les références

  1. ^ NCBI, Differential effectiveness of selected non-psychotropic phytocannabinoids on human sebocyte functions implicates their introduction in dry/seborrhoeic skin and acne treatment., récupéré January-16-2019
    Lien
  2. ^ NCBI, Non-psychoactive cannabinoids modulate the descending pathway of antinociception in anaesthetized rats through several mechanisms of action., récupéré January-16-2019
    Lien
  3. ^ Dartmouth, The future of depression treatment: the neurogenesis theory, récupéré January-16-2019
    Lien
  4. ^ Science Direct, The effect of cannabichromene on adult neural stem/progenitor cells, récupéré January-16-2019
    Lien
  5. ^ Science Direct, Constituents of Cannabis sativa L. XI: Cannabidiol and Cannabichromene in Samples of Known Geographical Origin, récupéré January-16-2019
    Lien
  6. ^ Genetics, The Inheritance of Chemical Phenotype in Cannabis sativa L., récupéré January-16-2019
    Lien
  7. ^ NCBI, Analysis of cannabinoids in laser-microdissected trichomes of medicinal Cannabis sativa using LCMS and cryogenic NMR., récupéré January-16-2019
    Lien