Le statut juridique du cannabis en Australie


Le statut juridique du cannabis en Australie

CANNABIS EN AUSTRALIE

Le cannabis thérapeutique est légal en Australie depuis 2016, quand le gouvernement fédéral a annoncé quelques changements juridiques permettant aux patients d’avoir accès au médicament.

La nouvelle législation, annoncé par le ministre de la santé australien permettrait aux patients souffrants de diverses douleurs chroniques et pathologies, de traiter leurs maladies ou leurs symptômes en important du cannabis thérapeutique.

Afin d’avoir accès au cannabis thérapeutique, les patients doivent avoir une lettre de leur médecin généraliste certifiant leur besoin à la drogue pour des raisons thérapeutiques. Le cannabis thérapeutique a été légalisé en 2016, il n’existait pas alors de production locale de la drogue.

Par conséquent, les patients doivent importer leurs médicaments d’autre part. Pour ceci, ils doivent remplir un formulaire pour un permis d’importation. Les conditions d’attributions variant d’un état à un autre.

En Février 2017, le ministre de la santé australien annonça la mise en place de plantations pour augmenter la production locale. A ce moment, le gouvernement fédéral vota une nouvelle législation qui permet aux entreprises internationales d’importer de plus grandes quantités de cannabis dans le pays et de le conserver afin d’en faciliter l’accès.

CANNABIS RÉCRÉATIF EN AUSTRALIE

La culture, la vente, et la détention de cannabis à des fins récréatifs sont illégales en Australie.

La consommation de cannabis récréatif est illégale en Australie. Des peines fédérales pour l’importation et l’exportation commerciale de drogue peuvent conduire à des peines de prison à vie et de très lourdes amendes.

La majeure partie des infractions liées au cannabis comme la culture, le trafic local, et la détention sont gérés par les gouvernements des états.

Les juridictions des états aboutissent à des poursuites civiles ou pénales, ces dernières ouvrent un casier judiciaire et débouchent souvent vers une peine de prison et de lourdes amendes, alors que les premières sont passibles d’amendes moins élevées, un traitement obligatoire, programmes de réinsertion, et n’aboutit pas à l’ouverture d’un casier judiciaire.

L’Australie essaye d’éviter une politique répressive en matière de drogue. Ainsi, beaucoup d’états ont adoptés une politique de mise en garde concernant le cannabis.

Dans l’état de Victoria par exemple, la détention jusqu’à 50 grammes de cannabis donne lieu à un avertissement pour les contrevenants et une récidive. En Tasmanie, on peut donner jusqu’à 3 avertissements.

La plupart du temps, les infractions mineures et non violentes liées au cannabis (excepté le deal bien sûr) sont traitées à l’appréciation de la personne chargée d’appliquer la sanction.

Certains usagers sont relâchés avec rien de plus qu’un avertissement, alors que d’autres peuvent avoir un avertissement officiel ou des sanctions plus lourdes.

En 2016, un comité sénatorial réalisa une audition sur la légalisation du cannabis récréatif, et durant ces dernières années il y a eu un renforcement pour la légalisation.

En ce moment, le débat sur la légalisation en Australie est vraiment concentré sur l’utilisation du cannabis thérapeutique et les changements législatifs ont à ce jour concerné que la consommation de cannabis thérapeutique et ses dérivés.

Les associations pour la légalisation du cannabis en Australie :

- The Australian HEMP (Help End Marijuana Prohibition) Party
- Legalize cannabis Support Crew Victoria