Comment Sécher Et Affiner Vos Têtes De Cannabis


Comment Sécher Et Affiner Vos Têtes De Cannabis

Après des mois de soins, vos plants de cannabis chéris seront enfin prêts pour la récolte. Même si cela peut sembler être la fin de l’aventure, il reste des étapes cruciales à parcourir. Continuez la lecture pour tout savoir sur le séchage et l’affinage du cannabis.

Même si certains cultivateurs sous-estiment l’importance du séchage et de l’affinage, il s’agit de deux étapes fondamentales pour tirer le maximum de vos têtes. Et quand on parle de maximum, on veut dire un high le plus fort et le plus délicieux possible.

Bien sûr, rien ne vous empêche de fumer vos têtes fraîches juste après la récolte. Mais après avoir fait tout ce chemin, que représentent deux semaines de plus en l’échange d’une fumée plus agréable et d’une expérience clairement meilleure ? En gardant cela en tête, ne perdons pas une minute de plus et plongeons directement dans ce guide ultime. Pour commencer, voyons les principales différences entre le séchage et l’affinage.

Quelle Est La Différence Entre Séchage Et Affinage Du Cannabis ?

Même si le séchage et l’affinage ont l’air de se ressembler, les deux jouent un rôle vital (et quelque peu différent) dans l’expression du plein potentiel de vos têtes.

• Séchage

Le processus de séchage est la suite directe de la récolte de vos plants de cannabis. Il aide à se débarrasser de l’humidité de surface de vos têtes (entre 10–15 %) et accélère la décomposition de la chlorophylle. La chlorophylle est un pigment vert employé par la plante pour sa photosynthèse.

Malheureusement, la chlorophylle donne aussi aux plantes une saveur désagréable, alors, pour s’assurer une fumée optimale, vous devrez attendre que quasiment toute la chlorophylle et humidité excessive disparaisse. En séchant, les têtes vont réduire en taille de manière drastique, mais pas d’inquiétude : c’est tout à fait normal.

• Affinage

L’affinage arrive juste après le séchage et fait passer la manipulation de l’humidité au sein des têtes à l’étape supérieure. Le but de l’affinage c’est de trouver un parfait équilibre entre des têtes complètement sèches et garder juste assez d’humidité pour que celles-ci ne s’émiettent pas et ne se dégradent pas non plus.

Le processus d’affinage a également lieu durant plusieurs semaines ou mois pour s’assurer d’une fumée la plus douce possible et aider votre weed à rester fraîche plus longtemps, sans se perdre ni perdre en puissance.

Pourquoi Doit-On Sécher Et Affiner Son Cannabis ?

Nous avons déjà survolé ce sujet, mais le séchage et l’affinage de vos têtes de cannabis augmentent leur potentiel. Mais que veut-on précisément dire par là ? Eh bien, les deux pratiques aident les têtes de la manière suivante :

  • Amélioration de l’arôme et de la saveur
  • Retrait de l’humidité et la chlorophylle excessive
  • Amélioration du contenu en cannabinoïde (meilleurs niveaux de THC, CBD, etc.)
  • Fumée bien plus agréable
  • Amélioration de la longévité grâce à un manque de sucre et d’amidon (les deux attirent les bactéries)

Comment Faire Sécher Du Cannabis

Si vous êtes un cultivateur de weed ayant auparavant négligé les processus de séchage et d’affinage, alors pas d’inquiétude. Avec quelques considérations mineures (toutes directes et ne demandant quasiment pas d’effort, mais seulement du temps), vous pourrez faire sécher vos têtes à la perfection.

Comment sécher et affiner vos têtes de cannabis

Où Faire Sécher Et Où Ne Pas Faire Sécher Votre Cannabis À La Maison

La première chose importante à prendre en compte pour le séchage est l’emplacement. Laissez vos têtes à sécher dans un endroit adapté et l’environnement se chargera de faire le gros du travail à votre place. Mais choisissez le mauvais endroit et le désastre vous attend : trouver le bon équilibre est donc primordial.

Pour la plupart des cultivateurs maison, la meilleure option c’est de laisser les têtes dans la tente de culture après la récolte. L’option la plus simple est d’utiliser un cintre ou des ficelles nouées sur la structure interne de votre tente. Il existe aussi des racks de séchage disponibles à la vente en ligne. Accrochez simplement ces derniers au même endroit que vos lampes ou votre extracteur.

Les deux méthodes sont parfaites pour le séchage et le maintien de vos têtes dans une tente de culture offre une couche supplémentaire de protection à l’égard des facteurs externes tels que l’exposition à la lumière du soleil et les températures excessives.

D’autres options incluent :

  • Box de séchage à environnement contrôlé
  • Sachet en papier ouvert
  • Espace de culture neutre en humidité

Par-dessus tout, rappelez-vous que l’emplacement dans lequel vous sécherez vos têtes devra offrir un environnement constant, sans changement drastique ni de température ni de niveaux d’humidité. Autrement, vous risquez de dire adieu à tout votre dur labeur. Vous aurez également besoin d’une bonne circulation de l’air, donc enfermer vos têtes dans un pot ou un contenant est clairement à ne pas faire pour le séchage.

Le Meilleur Environnement Pour Le Séchage Du Cannabis

En parlant d’environnement équilibré, quelles sont les conditions idéales pour le séchage du cannabis ? Un séchage optimal dépendra de quatre facteurs majeurs : température, humidité, circulation de l’air et exposition à la lumière.

  • Température : Commencez par des températures aux environs des 20 °C, durant près de trois jours, avant de retomber à 17 ou 18 °C. Le plus important ici, c’est que les températures restent constantes et de les diminuer petit à petit pour que vos têtes ne sèchent pas trop vite.
  • Humidité : pour continuer sur cette idée des trois jours, l’humidité relative des premières 72 heures devra être aux alentours de 50 %. Cependant, une fois les 3 premiers jours passés, vous devrez augmenter les niveaux d’humidité pour atteindre près de 60 %.
  • Circulation de l’air : Où que vous stockiez vos têtes, vous aurez besoin d’un bon flux d’air. Ne pointez pas directement vos ventilateurs vers vos têtes, car cela les sécherait trop vite, mais assurez-vous tout de même de disposer d’un flux d’air frais suffisant à tout moment autour de votre récolte.
  • Exposition à la lumière : en ce qui concerne l’exposition à la lumière, plus il fait sombre mieux c’est. La lumière, surtout celle du soleil, viendra avec le temps dégrader le THC et accélérer le processus de séchage. Si vous faites sécher au sein d’une tente de culture, laissez les ouvertures principales fermées afin de prévenir de l’exposition à la lumière.

Le meilleur environnement pour le séchage du cannabis

Voici quelques astuces de dépannage si vous avez du mal à conserver un équilibre entre les différents éléments mentionnés ci-dessus :

  • Température inférieure à 20 °C : utilisez un déshumidificateur, humidificateur ou chauffage
  • Température supérieure à 20 °C : utilisez un système d’air conditionné ou de refroidissement par évaporation
  • Humidité inférieure à 50 % : utilisez un système de refroidissement par évaporation ou d’air conditionné
  • Humidité supérieure à 50 % : utilisez un système d’air conditionné ou un déshumidificateur

Séchage Du Cannabis : Un Guide Étape Par Étape

Pour faire simple, nous mettrons en avant la méthode de séchage du cannabis la plus conventionnelle. Vous aurez besoin de peu (voir d’aucun) équipement supplémentaire et notre guide étape-par-étape mettra à profit l’espace dont vous disposez déjà : votre tente de culture.

  1. La première étape est la plus simple : retirez chaque branche de la tige principale. Si vous ne savez pas comment manucurer votre cannabis, alors sachez qu’il existe deux options : la manucure humide ou à sec. Pour ce guide, nous emploierons la manucure à sec.
  2. Disposez un tas de têtes fraîchement récoltées devant vous, il est maintenant temps de retirer les feuilles nourricières en trop. Vous vous pouvez aussi retirer les feuilles résineuses les plus petites de vos têtes. Moins il y aura de feuilles, plus le gout sera agréable.
  3. Vous devriez maintenant disposer de plusieurs branches de cannabis manucuré devant vous. Les préparatifs étant terminés, il est maintenant temps de faire pendre les branches au sein de la partie supérieure de votre tente de culture. Utilisez un morceau de ficelle sur la partie supérieure de la tente ou bien un cintre, les deux feront l’affaire.
  4. Les conditions de séchage optimales sont une température de près de 20 °C et une humidité relative de 50 %. Si votre tente remplit ces critères, alors la suite sera facile : vous n’aurez qu’à attendre !
  5. Inspectez régulièrement les têtes pour suivre les progrès du séchage. Une approche lente et constante est la meilleure pour le séchage du cannabis, alors si les têtes vous semblent sèches et cassantes ou bien humides et détrempées, alors les conditions sont probablement mauvaises. Utilisez nos astuces de dépannage jusqu’à atteindre les valeurs parfaites !

Combien De Temps Le Cannabis Met-Il À Sécher ?

Les têtes laissées à sécher dans une tente devraient être prêtes après 7–10 jours. Des têtes bien sèches doivent avoir l’air sèches au toucher et les petites tiges devraient se casser et non pas simplement se tordre.

Rappelez-vous bien que des dizaines de facteurs peuvent affecter la rapidité ou la lenteur de séchage de vos têtes : c’est un processus qui demande beaucoup de pratique pour être mené à bien à la perfection. Ne soyez pas écœuré si vous n’atteignez pas la perfection, à la place, notez vos erreurs et corrigez-les la prochaine fois.

Comment Affiner Son Cannabis

Rien ne vous empêche de prendre vos têtes tout juste séchées, les effriter et vous rouler une grosse batte. Mais si vous arrivez à faire preuve d’un peu plus de patience, l’affinage de vos têtes donnera vie à toute la saveur et la puissance de vos têtes.

Ce Qu’il Vous Faut Pour Le Processus D’affinage Du Cannabis

Tout comme le séchage, l’affinage ne demande pas beaucoup d’équipement supplémentaire. Il s’agit surtout d’être patient et faire des ajustements mineurs au fur et à mesure que vos têtes s’affinent. Donc, plusieurs bocaux en verre avec couvercle et une poignée d’humidipacks viendront clairement faciliter ce processus. Vous aurez aussi besoin d’un espace frais, sec et à l’abri de la lumière pour y conserver vos pots remplis de têtes alors que vous attendez patiemment que celles-ci s’affinent.

Le Meilleur Niveau D’humidité Pour L’Affinage Du Cannabis

La température optimale pour l’affinage du cannabis est la même que pendant le séchage (près de 20 °C), mais avec l’affinage, il nous faut une humidité relative de 60–65 % pour que tout soit parfait. Si vous n’avez pas moyen de mesurer les niveaux d’humidité, voici quelques astuces pratiques pour que maintenir vos têtes en « zone d’affinage ».

  • Si vos têtes ont l’air humides : laissez-les en dehors du pot durant 12–24 heures. Elles doivent encore sécher.
  • Si vos têtes ont l’air légèrement humides : ne mettez pas de couvercle sur votre pot d’affinage durant deux heures
  • Si vos têtes ont l’air sèches : Ne changez rien ! Vous êtes en « zone d’affinage ».
  • Si vos têtes ont l’air cassantes : ajoutez un humidipack pour leur redonner un peu d’humidité.

Les humidipack sont parfaits pour le maintien des bonnes conditions, assurez-vous d’en avoir un tas à disposition. Si vous avez une grosse récolte en main, vous aurez besoin d’au moins 1 humidipack par bocal.

Affinage Du Cannabis : Un Guide Étape-Par-Étape

Avec plusieurs bocaux en verre, quelques humidipack et des têtes de cannabis tout juste séchées en main, il est temps de passer à la taille finale pour pouvoir disposer les têtes dans les bocaux et commencer le processus d’affinage.

  1. Comme nous l’avons mentionné, taillez les têtes pour qu’il ne reste ni branche ni tige. Non seulement les tiges sont inutiles désormais, mais elles compliqueront le remplissage des têtes au sein du bocal ou du contenant.
  2. Ensuite, placez vos têtes, sans les serrer, au sein du contenant de votre choix. Même si les bocaux en verre à grande ouverture sont parfaits, le moindre contenant hermétique fera l’affaire. Remplissez les pots jusqu’à ce qu’ils comprennent un petit espace en haut de ces derniers et assurez-vous de ne pas écraser ni compacter les têtes.
  3. Répétez l’étape 2 jusqu’à ce que toutes vos têtes soient dans des pots, puis placez lesdits pots dans un espace frais, sec et à l’abri de la lumière et des fluctuations extrêmes de température. Pendant que vous y êtes, placer un humidipack au sein de chaque bocal ne pourra pas faire de mal.
  4. Durant la première semaine, vous devrez ouvrir chaque contenant plusieurs fois par jour, même si ce n’est que pour quelques minutes. Cela donnera à vos têtes une chance de respirer, tout en remplaçant l’air en son sein. Au départ, le processus semble demander beaucoup de travail, mais vous n’aurez pas à ouvrir les pots aussi souvent après la première semaine.
  5. Pour les prochaines 2–4 semaines, vous n’aurez besoin d’ouvrir vos bocaux et rafraîchir vos têtes qu’une fois tous les deux jours. Une fois la période d’affinage passée, il est temps de les fumer ! Lorsque vous n’êtes pas occupé à sculpter de gros cônes, gardez vos bocaux dans un environnement stable pour vous assurer que vos têtes restent fraîches le plus longtemps possible.

Affinage du cannabis : un guide étape-par-étape

Combien De Temps Faut-Il À Votre Cannabis Pour S’affiner ?

Il n’est pas vraiment possible de trop affiner votre cannabis, cependant, la période d’affinage minimum devrait être de 2–4 semaines, mais certaines têtes n’atteindront leur plein potentiel qu’après 4–8 semaines (gardez cela en tête). Certains cultivateurs jurent même qu’un affinage de 6 mois est parfait, tout est une question de préférence personnelle. Rappelez-vous juste de continuer à ouvrir vos bocaux une à deux fois par semaine pour des affinages longs.

Que Faire Après Un Bon Séchage Et Un Bon Affinage De Vos Têtes De Cannabis

À moins d’invoquer le Snoop Dogg qui est en vous, défoncer toute votre réserve de têtes bien affinées en une seule fois n’est pas votre projet. Et étant donné le temps passé à l’affinage de votre récolte, ce serait une honte que tout cela ait été fait pour rien. Alors pour bien vous occuper de vos têtes, il est capital de bien les conserver.

Les bocaux en verre sont généralement les plus adaptés, la plupart des cultivateurs gardent le même bocal que celui utilisé pour l’affinage. Vous n’aurez qu’à éviter la lumière du soleil et le ranger dans un endroit frais, sec et à l’abri de l’humidité pour vous assurer du bon maintien de vos têtes.

Si la seule chose que vous avez sous la main, c’est un tas de sachets plastiques, alors ils feront l’affaire pour un temps. Cependant, nous ne pouvons insister assez sur l’importance d’une bonne conservation. Après des mois de culture, de séchage et enfin d’affinage, ce serait une honte de laisser ces délicieuses têtes surpuissantes se détériorer et finir en poussière.

Et voilà pour le séchage et l’affinage du cannabis (en résumé) ! Cela fait un tas d’informations à digérer et puisqu’un tas de cultivateurs estiment que la qualité d’une tête se joue principalement lors de ces deux étapes c’est clairement qu’il vaut la peine de passer du temps à perfectionner chacune d’entre elles.