VIP de la marijuana : Seth Rogen


VIP de la marijuana : Seth Rogen

Seth Rogen, acteur et comique canadien en plus d'être un fidèle activiste du cannabis a souvent usé de ses travaux pour encourager le débat sur la légalisation.

L’acteur et comédien Seth Rogen est connu pour avoir mélangé son activisme pour le cannabis avec sa vie professionnelle. En fait, c’est précisément l’une des raisons qui l’a rendu si populaire étant donné qu’il ne s’est jamais caché de sa passion pour l’herbe que l’on aime tant. Peut-être est-ce dû à son passé de comédien juif ou alors peut-être à la proximité qu’il avait avec des personnes atteintes de maladies chroniques.

Peu importe la raison, cette figure de la jeunesse d’aujourd’hui a déjà été plébiscité pour son franc-parler sur la légalisation.

Ces jours-ci, le « Roi de la Comédie Stoner » atteint des sommets et ce n’est pas seulement dû à l’avancement de la légalisation. Le magazine High Times l’avait d’ores et déjà nommé le « Stoner de l’Année » en 2007, et le Time l’ont adoubé du titre de « Roi de la Comédie Stoner à l’âge de 32 an » en 2014.

QUI EST SETH ROGEN ?

La plupart des gens n’ont pas besoin de présentation sur Seth Rogen étant donné que depuis les 15 dernières années, il est passé du statut de personnage culte dans Freaks and Geeks au statut du sto­ner préféré des Américains.

Mais d’où ce magnat du biff a-t-il bien pu tirer son inspiration ?

Né en 1982 à Vancouver, Rogen à suivi sa passion pour la comédie très tôt. Il affirmait dès ses 12 ans qu’il souhaitait pouvoir vivre du rire. À partir de ce moment-là, une grande partie de son hu­mour fut inspirée de ses antécédents juifs.

C’est à l’âge de 16 ans qu’il fit sa première percée dans le monde de la comédie. Il fut intégré à l’équipe de la série Freaks and Geeks. Sa famille a déménagé avec lui à Los Angeles pour le soute­nir. Il est devenu le support financier de sa famille à un âge où la plupart des jeunes se contentent de passer leur permis de conduire.

C’est en 1999 que le succès de la série s’est mis à battre son plein ce qui a éventuellement permis au protagoniste de notre histoire de dégoter de nouvelles opportunités. Lorsque la série Freaks and Geeks s’est arrêtée en 2002, Rogen s’est retrouvé face à un mur de briques. Pendant cette période, il a affiné ses talents en tant que rédacteur attitré. En fait, c’est son passage dans « Da Ali G show » qui lui a permis d’ouvrir de nouvelles portes. Il a gagné un prix au Primetime Emmy Award avec les autres rédacteurs du programme.

Cependant, ce n’est pas avant 2007 que sa carrière a vraiment commencer à prendre de l’allure. Uni­versal Studios lui a donné le feu vert après Knocked Up. Avec un budget initial de 30 millions de dollars, le film a fini par en récolter 219 millions.

Mis à part ses rôles de stoners dans de nombreux films, ses comédies stoners à petit budget tels que Pineapple Express et This is the End ont gagnés 100 millions de dollars en seulement un Été. Si vous ajoutez cela à sa brillante prestation de doubleur dans des films d’animation tels que Shrek le Troisième ou Monstres contre Aliens, il n’est pas du tout étonnant que sa fortune en Amérique du Nord s’élève apparemment à 2 milliards de dollars.

Depuis, Rogen a été un homme très occupé, mais n’a pour autant pas cessé de chercher du travail en tant qu’acteur. Par exemple, on retrouve plus récemment son biopic sur Steve Wozniak, le cofonda­teur d’Apple Inc. Il a également donné de sa voix dans plusieurs projets d’animations populaires et bien appréciés. Récemment, il s’est dirigé vers la production exécutive ce qui lui a permis d’appa­raître dans les crédits de The Green Hornet.

QUEL EST LE LIEN DE ROGEN AVEC LA LÉGALISATION DU CANNABIS ?

Rogen est un activiste du mode de vie sain depuis fort longtemps. Suite au développement de la ma­ladie d’Alzheimer de sa belle-mère, Rogen s’est exprimé ouvertement sur le trouble. Il est apparu par la suite sur le plateau d’une édition spéciale de Larry King sur le sujet en question accompagné de sa fiancée Lauren Miller et il a plus tard témoigné devant le Congrès pour parler de la maladie de sa belle-mère.

Il a également fondé une œuvre de charité nommé « Hilarity for Charity » qui vise principalement à sensibiliser les nouvelles générations sur la maladie d’Alzheimer.

Parmi les nombreuses causes qu’il soutient, on retrouve également la lutte pour le droit des homo­sexuels. Lors d’une apparition sur Conan, un talk-show populaire des États Unis, il a déclaré être une « icône nounours ». En d’autres mots, un symbole de pin-up masculin pour les hommes gays qui adorent les hommes poilus.

À la vue de toutes ces implications dans de multiples causes, n’est-il pas presque normal de voir Ro­gen prêter ses convictions à une cause qui nous est proche et si importante ?

Rogen est un fervent consommateur et défenseur du cannabis puisqu’il a dédié la quasi-intégralité de sa vie et de ses rôles professionnels à la cause de la légalisation. Néanmoins, Rogen sait jouer de la publicité de ses films afin d’approfondir le débat sur le sujet.

POURQUOI SON COMBAT POUR LA MARIJUANA EST-IL SI NOTABLE ?

Rogen a joué un rôle important dans les médias populaires en normalisant l’idée d’un adulte qui fume de l’herbe. Il a attribué cela à ses expériences aux États-Unis dans une interview en 2009 avec Playboy Magazine. En tant que canadien, il ne s’attendait pas du tout à l’hostilité vis-à-vis de la ma­rijuana, et cela, même en Californie où il a été arrêté pour avoir fumé un joint sur une plage de Ma­libu.

Dans plusieurs apparitions médiatiques ultérieures à cette arrestation, il a discuté de sa propre interaction avec le système de justice pénale affirmant que « c’est l’une des choses les plus folles qu’il me soit arrivé. Dehors, il y a des centaines de personnes qui se font assassiner tous les jours et ces policiers prennent une heure de leurs journées pour écrire ma convocation au tribunal. ».

Lorsqu’il est interrogé par les médias sur sa consommation complètement assumé de cannabis, ce­lui-ci a tendance à répondre franchement. Rien que ce genre de réaction permet de normaliser énor­mément l’usage récréatif.

L’approche de Rogen vis-à-vis de ce « problème » est souvent controversée, mais le rôle qu’incarne Rogen lorsqu’il en discute permet de faire avancer le débat. Celui-ci argumente que son humour est une partie fondamentale du débat et qu’il y a de nombreuses choses avec le cannabis qui sont hila­rantes.

Lorsque CBS News lui a demandé si la marijuana légalisée aurait un effet sur la façon dont le pu­blic regarde les films et les comédies stoners tournant autour du cannabis, il a répondu qu’il n’avait aucune inquiétude, car : « la légalisation n’en rendra pas la marijuana moins amusante ».

Rogen deviendra t-il le prochain « Cheech » ou « Chong » de cette génération ? Qui sait. Mais il est certain que Seth Rogen finira par dépasser l’une de ses inspirations principales très bientôt. Que ce soit dans sa vie ou dans sa carrière de comédien.

On est avec toi Seth !