La légalisation du cannabis réduit-elle réellement la criminalité ?


La légalisation du cannabis réduit-elle réellement la criminalité ?

Un des principaux arguments qu'utilisent les soutiens de la légalisation du cannabis est la promesse d'une réduction de la criminalité. Et cet argument semble d'ailleurs parfaitement plausible, surtout à première vue :

Avec le cannabis légalisé, les crimes liés à la vente, la possession, la culture et la consommation de cette substance vont sans aucun doute grandement diminuer.

De plus, de nombreuses sources affirment que la légalisation de la marijuana médicale permettrait de neutraliser le crime organisé qui tire profit de la vente illégale de cette drogue. Cependant, est-ce vraiment le cas ?

La réponse est, malheureusement, loin d'être certaine et unilatérale.

EST-CE QUE LA LÉGALISATION DU CANNABIS AIDE À RÉDUIRE LA CRIMINALITÉ ?

Est-ce que la légalisation du cannabis aide à réduire la criminalité ?

Il y a un important corpus de preuves qui suggère que la légalisation du cannabis réduit les crimes.

Une des pierres angulaires de ce corpus est un article publié par des chercheurs de l'Université du Texas, qui ont examiné les effets de la légalisation du cannabis sur la criminalité.[1]

Cette étude, conduite par le professeur associé en criminologie Robert Morris et ses collèges, a passé en revue la criminalité des 50 états des États-Unis entre 1990 et 2006, date à laquelle 11 états avaient déjà légalisé la marijuana médicale.

Les chercheurs se sont principalement concentrés sur la relation entre la légalisation et les taux de crimes tels que les homicides, viols, braquages, agressions aggravées, cambriolages, et vols de biens personnels ainsi que de voitures.

Les chercheurs ont recoupé des données provenant de nombreuses sources, incluant la base de données FBI Uniform Crime Reports (parmi d'autres), et se sont assurés de contrôler l'ingérence d'autres facteurs sur ces chiffres comme les taux de pauvreté, de chômage, les statistiques sur l'éducation, et même la consommation de bières par habitant.

Les résultats suggèrent que la légalisation du cannabis n'a pas causé une augmentation des crimes cités ci-dessus. En réalité, ils suggèrent même que la légalisation pourrait partiellement aider à réduire les taux de certains types de crimes violents comme les agressions ou les homicides.

Un autre argument en faveur des partisans des mouvements de légalisation est le suivant : légaliser le cannabis va aider à réduire le crime organisé en lien avec la culture, la possession et la vente de la drogue de façon illégale.

Encore une fois, cet argument semble tomber sous le sens ; réduire la demande en cannabis illégal aux États-Unis en légalisant la drogue va forcément entraîner une chute d'activité pour le crime organisé (et notamment pour les cartels Mexicains).

De plus, de récentes recherches semblent montrer que cet argument pourrait effectivement se révéler correct.

Une étude publiée dans The Economic Journal en juin 2017 a spécifiquement examiné l'effet que la légalisation du cannabis a eu sur le trafic de drogue mexicain.[2]

Les chercheurs derrière cette étude se sont basés sur l'Uniform Crime Reporting Program du FBI, et se sont particulièrement concentrés sur l'analyse des états frontaliers avec le Mexique.

L'étude s'est portée sur les taux de crimes violents dans ces états, comme les homicides, agressions, et braquages. Les résultats ont montré que les changements dans les lois régulant le cannabis aux États-Unis ont été liés à une réduction de 12 % de ce type de crimes.

De plus, en analysant la base de données Supplementary Homicide Reports du FBI, les chercheurs ont conclu que cette diminution des homicides dans ces états était majoritairement due à une réduction des meurtres liés à la drogue.

Les chercheurs ont également noté que ces effets étaient plus prononcés dans les zones proches de la frontière Mexicaine, et que la légalisation dans les états intérieurs pourrait avoir des « répercussions », et ainsi également causer une diminution de ces crimes dans l'état frontalier le plus proche.

Un autre document récent (publié dans le Journal of Urban Economics en juillet 2017) suggère que la fermeture des dispensaires de marijuana légale a mené à une augmentation de la criminalité dans la zone où le dispensaire opérait.[3]

Ce document, rédigé par Tom Chang de la USC Marshall School of Business et Mireille Jacobson de la Paul Merage School of Business à UC-Irvine, analyse les statistiques à Los Angeles pour examiner s'il existe ou non une relation entre l'ouverture/fermeture de dispensaires et la criminalité dans des zones spécifiques.

Les auteurs ont observé que lorsqu'un dispensaire fermait ses portes dans une zone, la criminalité augmentait dans la zone immédiate où le dispensaire opérait, particulièrement les taux de crimes sur la propriété et de vols.

Ils ont aussi noté que le même phénomène se produisait lors de la fermeture d'un restaurant, et ont ainsi suggéré que les dispensaires de cannabis, comme les restaurants et autres commerces de proximité, attirent les personnes dans une certaine zone, réduisant par ce fait les crimes qui s'y déroulent étant donné que la zone est plus animée.

CANNABIS ET CRIMINALITÉ : UNE RELATION COMPLEXE

Cannabis et criminalité : une relation complexe

Il est toutefois important de noter que ces informations sur les effets de la légalisation sur la criminalité ne sont pas uniquement positives.

Le Colorado est souvent cité comme la figure de proue du marché du cannabis légal. Cherchez sur Google les taux de crimes au Colorado après la légalisation et vous tomberez vite sur d'innombrables sources prétendant que la criminalité dans l'état a réduit de façon significative depuis que le cannabis y a été légalisé.

Cependant, ces statistiques semblent être légèrement détachées de la réalité.

En analysant les statistiques de la Police de Denver (basées sur les données du National Incident Based Reporting System pour Denver), Kevin A. Sabet a montré que la criminalité à Denver a en réalité suivi une pente ascendante l'année suivant la légalisation.

« Les statistiques de la Police de Denver montrent que si on met ensemble tous les types de crimes - 35 au total - la criminalité a grimpé de près de 7 % comparé à l’année précédente. Il est intéressant de noter que des crimes, tels que l'état d'ébriété sur la voie publique ont bondi de 237 %, et les infractions liées aux drogues ont elles augmenté de 20 % » a déclaré Sabet, auteur, consultant, conseiller de 3 administrations présidentielles américaines, et professeur assistant.[4]

Dans son article, Sabet a également mis en évidence que la légalisation du cannabis au Colorado a mené à une augmentation des explosions de butane (en raison de la production de concentrés comme le BHO), a conduit à une hausse des appels vers les services d'urgence de consommateurs étant atteints d'effets indésirables liés à la consommation de cannabis, et d'autres problèmes du même type.

Enfin, le marché noir autour du cannabis au Colorado est loin d'avoir disparu. En réalité, certaines données montrent que la légalisation n'a eu que peu d'effets sur le trafic de drogue illégal, étant donné que plusieurs cartels sont toujours en mesure de vendre le produit moins cher que l'état lui-même (ceci est en majeure partie dû aux taxes).

CANNABIS ET CRIME : VERDICT FINAL

Dresser une conclusion claire de la relation qu'il existe entre cannabis et crime est loin d'être une tâche aisée. Comme nous avons pu le voir, il existe un important corpus de preuves soutenant chaque côté de l'argumentaire, tout comme de fortes critiques sur ces soi-disant preuves.

Une chose est cependant certaine ; légaliser le cannabis est un processus complexe, et trouver le meilleur moyen de réintégrer la marijuana dans nos sociétés va prendre du temps.

Nous pouvons toutefois espérer qu'en analysant constamment l'évolution dans le temps de figures d'exemples comme le Colorado et d'autres états des États-Unis, ainsi que des pays entiers comme l'Uruguay, les Pays-Bas et l'Espagne, nous serons en mesure de trouver une solution dans un futur relativement proche.

Les références

  1. ^ Journals Plos, The Effect of Medical Marijuana Laws on Crime - Evidence from State Panel Data, 1990-2006, récupéré December-13-2018
    Lien
  2. ^ Wiley Online Library, Is legal pot crippling mexican drug trafficking organisations? the effect of medical marijuana laws on us crime, récupéré December-13-2018
    Lien
  3. ^ Science Direct, Going to pot? The impact of dispensary closures on crime, récupéré December-13-2018
    Lien
  4. ^ Huffingtonpost, Crime Is Up in Colorado - What That Tells Us About Pot Legalization and, Perhaps More Importantly, Lazy Reporting, récupéré December-13-2018
    Lien