Les graines féminisées ont-elles de plus grandes chances de devenir des plants hermaphrodites ?


Les graines féminisées ont-elles de plus grandes chances de devenir des plants hermaphrodites ?

La plupart des cultivateurs de petite envergure désirent une culture exclusivement femelle pour avoir des têtes sans graines qui peuvent être fumées, extraites et vaporisées pour leur consommation. C’est pourquoi les graines de cannabis féminisées sont devenues la norme pour de nombreux cultivateurs amateurs à travers la planète.

Au début, lorsque les graines féminisées sont arrivées sur le marché à la fin des années 90, certaines d’entre-elles obtenues chez des sélectionneurs deviendraient soit des plants complètement femelles soit des plants intersexués ou hermaphrodites aussi connus sous le petit nom de « hermies ». Puisque les cultivateurs investissent une grande partie de leur temps personnel dans le développement et l’entretien de leur culture, certains individus sont devenus paranoïaque en imaginant que leurs graines supposément féminisées deviendraient des hermaphrodites. Donc, la question se pose encore aujourd’hui, les graines féminisées peuvent-elles se transformer en « hermies » ?

QU’EST-CE QUI ENGENDRE L’HERMAPHRODISME ?

Il y a plusieurs facteurs qui influencent l’androgynie du cannabis. Premièrement, les variétés possédant des génétiques faiblardes sont plus susceptibles de contenir des graines « hermie » et de ce fait, perpétuent leur héritage génétique au fil des cultures. De plus, des conditions météorologiques extrêmes, des changements d’emplacement ou de ressource peuvent contraindre les plants femelles de cannabis à développer des pollinisateurs en réponse au stress subi.

Dans la même catégorie, les plants contenant des fleurs non récoltées en temps et en heure vont développer ce que l’on appelle la rodélization. Ce phénomène se produit lorsque des plants femelles concentrent toutes leurs dernières forces dans la production de pollen pour fertiliser et faire pousser les graines avant qu’elles ne meurent.

Une autre méthode est l’utilisation des additifs chimiques pour « forcer » les plants femelles à produire leur propre pollen. En aspergeant ces dernières avec des produits tels que de l’argent colloïdal, elles commenceront à polliniser ce qui résultera en la production de graines.

COMMENT SÉLECTIONNER DES GRAINES FÉMINISÉES DE CANNABIS

La peur de cultiver sans le savoir des pieds de cannabis intersexués découle du processus de sélection des graines féminisées. Afin que la procédure fonctionne, les sélectionneurs forcent un plant parent et femelle à produire des réservoirs de pollen utilisés par la suite pour fertiliser l’autre femelle. Le résultat : des graines de cannabis complètement féminisées qui produisent des récoltes plus importantes de têtes consommables.

En réalité, la fréquence de transformation de certaines graines féminisées en « hermies » est assez basse depuis que les sélectionneurs professionnels utilisent la stimulation chimique pour empêcher les plants possédant de bonnes génétiques d’adopter des caractéristiques intersexuées. Tout cela est fait pour permettre la fertilisation entre les deux femelles.

LES MAUVAIS SÉLECTIONNEURS

Tandis qu’il est peu probable aujourd’hui de se retrouver avec des plants intersexués alors qu’on avait au départ des graines féminisées, le passé lui n’a pas forcément vécu la même histoire. Il y a de ça une dizaine d’années, l’industrie illégale du cannabis était encore moins standardisé dans le monde qu’aujourd’hui. Cela a évidemment résulté en des pratiques de sélection incohérentes.

Encore aujourd’hui, certains sélectionneurs peu fiables et mal informés qui ne mettent pas en place des tests pour garantir la qualité peuvent vendre des « graines féminisées » qui finissent par se polliniser elles-mêmes. Il n’est pas recommandé d’acheter des graines d’un sélectionneur qui n’est pas en mesure de pouvoir prouver la force des génétiques de ses graines.

LES SIGNES QUI INDIQUENT QUE C’EST UNE HERMAPHRODITE

LES SIGNES QUI INDIQUENT QUE C’EST UNE HERMAPHRODITE

Dans la situation où vous auriez déjà acheté un lot et que vous souhaitiez vérifier si des « hermies » sont présentes dedans, voici quelques signes physiques qui ne trompent pas.

Des petits sachets de pollen qui pousse les fleurs à produire des graines les rendant par la même occasion, inconsommables. Ces derniers peuvent aussi être reconnus par les piles de pollen qu’ils renversent sur les fleurs et les feuilles placées en dessous. Les étamines ou les « bananes » sont un autre signe que vous pourriez être en train de faire pousser une « hermie » au travers de l’auto-pollinisation.

Les signes pour reconnaître qu’une plante est hermaphrodite peuvent être difficiles à identifier si vous ne les connaissez pas. Le plant femelle continue à développer des têtes tandis que les pollinisateurs sont simultanément en train de travailler à la production de graines. L’effort requis pour s’assurer que toutes ses cultures produiront une certaine sinsemilla est considérable.

Les sacs de pollen sont plus faciles à distinguer à l’œil nu, mais les étamines « banane » sont plus petites et plus fines. Elles arborent parfois une couleur semblable à celle du citron vert leur permettant de se dissimuler parmi le reste de la plante. Tandis que les sacs de pollen et les étamines peuvent tous deux être retirés, il est probable qu’elles aient déjà pollinisé depuis un moment. Hélas, cela signifie qu’il est sûrement déjà trop tard pour sauver la récolte du plant en question.

COMMENT ÉVITER D’AVOIR DES HERMIES

La meilleure marche à suivre pour éviter de cultiver des « hermies » est d’acheter des graines d’un sélectionneur de confiance. Puisque les graines féminisées sont omniprésentes sur les banques de graines fiables en ligne, vous ne devriez à priori, pas rencontrer de problèmes avec le sexe de votre plante.

Si vous constatez que vos plants femelles ont développé des pollinisateurs, inspectez immédiatement les autres plants pour des signes avant-coureurs de pollinisation. Découvrir qu’on a cultivé des plants intersexués peut être frustrant lorsque l’on a cultivé et perdu une récolte entière, mais souvenez-vous : les « hermies » sont avant tout et pour tout, essentielles à la création de graines féminisées ! De plus, à l’avenir, vous serez plus vigilants quant aux signes avant-coureurs des hermaphrodites et vous éviterez ainsi, la perte de vos très chères amies.