Qu'est-ce que le malaise dû au cannabis et comment l'éviter


Qu'est-ce que le malaise dû au cannabis et comment l'éviter

Si vous êtes comme la plupart des fumeurs, vous n'avez probablement jamais eu à faire face à un malaise à cause du cannabis. En fait, c'est peut-être même la première fois que vous en entendez parler. Si vous faites partie de ceux qui n'y ont jamais été exposés, vous avez de la chance. C'est probablement la sensation la moins agréable que vous puissiez avoir avec du cannabis et il est préférable de l'éviter.

Cependant, parfois, on ne peut tout simplement pas l'éviter et il faut le faire passer. Comme c'est une expérience si peu familière pour beaucoup, on s'est dit qu'on pourrait faire un guide sur le sujet ! On va ici parler de ce que c'est, de comment ce malaise se produire, des manières de le faire passer et des façons de l'éviter totalement.

QU'EST-CE QUE LE MALAISE DÛ AU CANNABIS ?

Vous avez peut-être déjà entendu de l'expression « trou noir » assez courante quand on parle d'alcool. Il y a quelques similarités avec le « trou vert » qui nous intéresse ici, mais également quelques différences. Le « trou noir » fait généralement référence à une consommation d'alcool si importante que la personne oublie ce qu'il s'est passé pendant la soirée (après un certain point). Il implique également le fait de vomir ou d'être malade — mais la perte de mémoire est généralement la caractéristique la plus courante.

Le « trou vert », cependant, fait juste référence à une consommation d'une telle quantité de THC que la personne a la nausée et se sent mal. La perte de mémoire peut aussi se produire, toutefois, selon la personne. Cependant, ce malaise dû au cannabis concerne le plus souvent d'autres symptômes négatifs.

COMMENT LE THC PROVOQUE UN MALAISE ?

Pour faire simple, ce malaise vert est provoqué par la sur-activation du récepteur CB1 dans le cerveau. Comme nous l'avons vu dans d'autres articles, le THC et les autres cannabinoïdes interagissent avec des récepteurs cannabinoïdes spécifiques dans le corps. En plus d'être déclenchés par le cannabis, ces récepteurs sont aussi naturellement activés par les neurotransmetteurs endocannabinoïdes, comme l'anandamide. À travers cette interaction, l'anandamide joue un rôle dans la façon dont notre corps traite l'humeur, la nociception et la faim. Elle joue également un rôle majeur dans la mémoire et la fertilité.

L'anandamide, toutefois, n'active pas les récepteurs CB1 au même degré que le THC. En résultat, ces récepteurs peuvent être sur-activés plus vite que vous ne pourriez le croire. Avec cette activation excessive, le corps est plongé dans un état de malaise.

COMMENT SAVOIR SI VOUS FAITES UN MALAISE AU CANNABIS ?

Heureusement (ou malheureusement, selon votre interprétation), c'est facile de savoir que vous faites un malaise au cannabis quand il se produit. Comme on l'a mentionné avant, la première chose que vous allez remarquer est la nausée. Vous pourriez aussi commencer à subir des suées et un vertige persistant, ainsi qu'une accélération du rythme cardiaque et des fluctuations de la tension artérielle. Au-delà des symptômes physiques, vous pourriez ressentir des sentiments aigus de nervosité, de paranoïa et avoir du mal à vous concentrer.

Selon la quantité de cannabis que vous avez fumée ou ingérée, et selon votre physiologie propre, vous allez ressentir ces symptômes pendant une durée allant de 30 minutes à six heures. La fourchette est large, on le sait bien, mais la palette des fumeurs d'herbe l'est tout autant.

COMMENT ARRÊTER UN MALAISE CANNABIQUE ?

Malheureusement, il n'est pas possible de mettre un terme trop rapide à votre malaise vert. Cependant, vous pouvez suivre quelques mesures pour passer le moment du mieux possible.

• Si vous êtes avec des amis, ne les quittez pas. Rester avec du monde peut vous aider à ne pas rester dans votre tête, ce qui réduira votre paranoïa ou votre mais. Cependant, tout le monde est différent. Si vous ressentez que les autres vous rendent plus nerveux, retirez-vous de la situation sociale et prenez du temps pour vous.

• Restez constamment bien hydraté. Si vous rincez constamment votre système avec de l'eau, vous traverserez votre trou vert remarquablement plus vite.

• Rassurez-vous sur le fait que vous allez bien ou laissez d'autres autour de vous le faire. Il n'y a aucun risque de faire une overdose mortelle à l'herbe. Peu importe l'étrangeté du ressenti, il va passer et vous serez parfaitement bien au final.

• Allongez-vous sur le côté et assurez-vous de pouvoir y rester ! Vomir alors que vous êtes allongé sur le dos peut être mortel à cause du risque d'étouffement. En vous allongeant sur le côté, vous garantirez que tout ce qui doit être expulsé de votre système puisse sortir.

• Allez dormir, si possible. Une fois que vous êtes allongé sur le côté, hydraté et mentalement relaxé, il est temps de dormir. Quand vous vous réveillerez, l'effet de la veille devrait n'être qu'un souvenir lointain. À moins d'avoir plané _vraiment_ très haut, auquel cas vous serez au moins un peu moins perché qu'en allant au lit.

COMMENT ÉVITER DE FAIRE UN MALAISE AVEC LE CANNABIS ?

COMMENT PRÉVENIR UN MALAISE CANNABIQUE

Même si un verre d'eau, des paroles apaisantes et une sieste peuvent sembler agréables, on n’imagine personne vouloir faire l'expérience d'un trou vert. Les méthodes de prévention qui suivent sont assez évidentes, mais on va vous les présenter juste pour être sûr que vous soyez préparé.

• Tout d'abord, ne fumez pas trop d'herbe. Si vous débutez dans la fumette, allez-y doucement, en tirant peut-être une ou deux bouffées à la fois. Prenez le temps de voir comment vous vous sentez pendant la session fumette, pour vous assurer de ne pas aller trop fort ou trop vite.

• Autrement, si vous avez l'impression que votre matos vous fait planer trop haut, vous pouvez choisir des variétés avec moins de THC.

• Assurez-vous d'avoir bien mangé aussi avant de fumer, car on peut planer plus haut plus vite quand on a l'estomac vide.

• Enfin, assurez-vous de ne pas mélanger l'alcool ou d'autres substances avec le THC, car ceci peut en augmenter radicalement les effets.

Globalement, faites juste attention, soyez attentif et consommez de manière responsable !