Comment choisir la plante mère parfaite


Comment choisir la plante mère parfaite

Les plantes mères sont la fierté et la joie de nombreux cultivateurs. Bien sûr, avec l’essor des graines féminisées et autofleurissantes, il est devenu beaucoup plus facile d’obtenir de nouvelles graines fiables tout au long de l’année, et d’expérimenter de nouvelles variétés à chaque récolte.

Néanmoins, il n’y a rien de tel que de garder sa propre plante mère dans toute sa splendeur. Mais comment choisir exactement quelle plante appeler mère ? Voici 5 conseils simples pour choisir la bonne plante mère :

1. UTILISER DES GRAINES RÉGULIÈRES :

1. utiliser des graines régulières :

Bien que les semences féminisées soient plus faciles à cultiver, la plupart des cultivateurs s’entendent pour dire que vous ne devriez choisir les plants mères qu’à partir de graines régulières.

Le principal problème lié à l’utilisation de plants féminisés est le risque plus important d’hermaphrodisme. N’oubliez pas que les plants-mères sont maintenues longtemps en phase végétative et font l’objet d’une taille régulière. Cela entraîne beaucoup de stress pour la plante. Ce qui, pour certaines variétés féminisées, peuvent les inciter à produire soudainement des fleurs mâles.

2. UTILISATION D’HYBRIDES F1 :

2. utilisation d’hybrides f1 :

Idéalement, vous voudrez préserver les plantes mères que vous avez reproduites vous-même. En fait, la plupart des cultivateurs suggèrent de travailler avec des hybrides F1 (la première génération d’un croisement entre 2 parents).

Les plants F1 sont généralement considérés comme possédant les meilleures qualités des deux parents, ce qui donne généralement un ensemble génétique très fort. De plus, les hybrides F1 ont aussi tendance à pousser plus rapidement que les graines régulières.

Parallèlement, vous pouvez aussi envisager de travailler avec des hybrides F2 (le produit du croisement de 2 hybrides F1). Toutefois, cela prend beaucoup de temps et ce n’est généralement pas la meilleure option pour les cultivateurs amateurs à la recherche d’une simple expérience de reproduction.

Bien sûr, tous les cultivateurs n’ont pas toujours leurs propres graines hybrides F1. Si c’est le cas pour vous, rappelez-vous qu’il n’y a rien de mal à travailler avec des graines régulières dont vous avez accès.

3. ÉLIMINER LES PLANTS MALES :

Que vous travailliez avec vos propres graines F1 ou que vous achetiez des graines régulières en ligne, le processus de sélection d’une plante mère est toujours le même. D’abord, vous devez faire germer vos graines comme vous le feriez habituellement.

Ensuite, prenez les boutures de vos plantes avant qu’elles n’entrent en préfloraison. La plupart des cultivateurs prennent les boutures à la 3e semaine de la croissance végétative. C’est parce que les clones ont le même âge biologique que leurs donneurs, et les boutures d’une plante en floraison continueront à fleurir.

N’oubliez pas d’étiqueter clairement toutes vos boutures et de noter de quels donneurs elles viennent. Ensuite, continuez à les cultiver avec un cycle de croissance végétative normal (la plupart des cultivateurs choisissent 18/6).

Pendant ce temps, vous pouvez faire fleurir vos donneurs (en gardant à l’esprit que vous le faites dans un autre espace de croissance, évidemment). Faites particulièrement attention à chaque plant et enlevez les mâles le plus rapidement possible. Ensuite, prenez leurs clones respectifs et débarrassez-vous d’eux pour éviter de polliniser vos femelles.

4. SÉLECTIONNEZ  ET CHOISISSEZ :

4. sélectionnez  et choisissez :

Une fois que vos donneurs commenceront à fleurir, vous devrez porter une attention particulière aux caractéristiques uniques de chaque phénotype. Après tout, c’est à vous de décider quelle plante vous choisissez de prendre comme mère, mais les cultivateurs recherchent généralement ces qualités :

  • Vigueur : les plantes-mères doivent être des plantes fortes, robustes et qui poussent bien. Une plante mère très vigoureuse peut produire des boutures pour des années à venir, c’est donc une qualité à surveiller. N’oubliez pas de garder un œil sur vos clones dans leur phase végétative afin de voir quelles plantes semblent être les plus saines.
  • Apparence : certains producteurs recherchent des caractéristiques physiques spécifiques pour leurs plantes. Les cultivateurs en intérieur, par exemple, pourraient favoriser les petits plants plus faciles à gérer. Alternativement, certains cultivateurs apprécient les grosses sativas. D’autres qualités physiques comme la distance internodale et la couleur par exemple, peuvent également être des caractéristiques importantes à prendre en considération.
  • Rendement : le rendement est évidemment un facteur important pour tous les producteurs. Cependant, certains cultivateurs préfèrent se concentrer sur de grosses récoltes, tandis que d’autres sont prêts à sacrifier un peu de quantité pour de la qualité. Quel que soit votre choix, assurez-vous de regarder de près vos plantes donneuses en phase de floraison. Avant même qu’elles n’atteignent le moment de la récolte, vous remarquerez probablement que certaines plantes produisent un peu mieux que d’autres.
  • Arôme : les connaisseurs de weed aiment apprécier l’odeur des différentes variétés. Ainsi, vous devrez porter une attention particulière aux différents arômes de chacun de vos plants et choisir ceux qui vous plairont le plus. Vous pouvez également rechercher une variété qui ne produit pas trop d’odeur pour ne pas attirer l’attention.

5. GARDER EN TÊTE LE GOÛT ET LA PUISSANCE

5. garder en tête le goût et la puissance

En fonction de ce que vous recherchez chez vos plants, vous pourrez probablement éliminer certains de vos clones avant la fin du cycle de floraison, en fonction de certains des critères que nous avons listés plus haut.

Pour ceux qui taillent au début, vous voudrez probablement attendre le moment de la récolte et faire un « test de saveur» avant de choisir le gagnant final.

N’oubliez pas que le goût et la puissance sont évidemment très importants tant pour les producteurs que pour les consommateurs. Alors, voici le moment de la récolte, assurez-vous de vous asseoir, de vous détendre, et de goûter chacune de vos plantes donneuses. En fonction de leur puissance et de leur saveur, éliminez les boutures restantes jusqu’à ce qu’il ne vous reste plus que les plants dont vous êtes satisfait à 100 %.

N’oubliez pas que choisir la bonne plante mère dépend principalement de votre préférence en tant que cultivateur/consommateur. Vous devrez porter une attention particulière à vos donneurs et à vos boutures, éliminez les plants qui ne vous plaisent pas, jusqu’à ce qu’il ne vous reste plus qu’un (ou plusieurs) gagnants.