Qu'est-ce que l'Effet Entourage ?


Qu'est-ce que l'Effet Entourage ?

L'effet entourage a reçu beaucoup d'attention cette dernière décennie. Découvrez en plus sur cet effet unique induit par les différents composés du cannabis.

Le tout réuni, le cannabis englobe à lui seul pas moins de 400 composés chimiques identifiés et il y a plus de 110 cannabinoïdes qui ont été identifié dans la fameuse plante. Les études et les preuves anecdotiques suggèrent que l'interaction entre ces substances et notre système endocannabinoïde résulte en des effets synergique que l'on appelle « l'effet entourage ».

Grâce à cette synergie, les effets ont montré une plus grande efficacité dans le traitement de maladies médicales que les composés isolés du cannabis.

Par exemple, le THC et le CBD fonctionnent mieux lorsqu'ils sont réunis que lorsqu'ils sont administrés individuellement. Chacun bonifie et améliore son homologue. Quoi que dire cela, c'est bien simplifier les choses tout de même puisque les interactions impliquent souvent plus de deux composés et vont au-delà d'une simple interaction entre des cannabinoïdes.

ALORS COMMENT FONCTIONNE L'EFFET ENTOURAGE ?

ALORS COMMENT FONCTIONNE L'EFFET ENTOURAGE ?

Le THC a été synthétisé pour la première fois par Raphael Mechoulam en 1964 à l'Hebrew University de Jérusalem. Cela a engendré la découverte de notre système endocannabinoïde interne qui comprend ces trois composés principaux :

  • récepteurs cannabinoïdes
  • endocannabinoïde
  • enzymes métabolique

Les cannabinoïdes des plants de cannabis, appelés phytocannabinoïdes, imite les cannabinoïdes que l'on produit en interne et qui eux sont appelés, endocannabinoïdes. Les phytocannabinoïdes de la plante comme le THC, CBD et CBN se lient aux récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2 de notre corps.

Une fois que ces récepteurs sont « déverrouillés », ils envoient un message chimique demandant au corps de réaliser diverses fonctions comme maintenir l'homéostasie du corps. Les enzymes métaboliques décomposent les cannabinoïdes ce qui permet de réguler le système endocannabinoïde. Tout cela est bien joli, mais où ce fameux effet entourage ?

Il y a une vidéo assez connue d'une journaliste allant à l'hôpital pour se faire injecter une dose de THC pur afin de comparer les effets ressentis avec ceux d'une injection de THC mélangé à d'autres cannabinoïdes.

Lorsqu'elle a reçu la dose de THC pur, elle s'est sentie très mal, mais lorsqu'elle a reçu l'autre injection avec les cannabinoïdes, elle se sentait en forme, elle gloussait et se sentait bien dans sa peau. Voilà ce qu'on peut définir comme l'effet entourage.

Dans une vidéo, ci-dessous, Dr Ethan Russo explique comment le THC et le CBD fonctionnent ensemble pour autant se compléter. Le THC se lie à la zone orthostérique du récepteur cannabinoïde tandis que le CBD lui se lie à la zone allostérique.

Lorsque le CBD agit sur la zone allostérique, ça change la façon dont le THC et les endocannabinoïdes fonctionnent avec les récepteurs cannabinoïdes.

Selon la façon dont le CBD interfère avec les effets du THC, il est souvenu reconnu par les scientifiques comme Raphael Mechoulam que le CBD peut réduire les effets négatifs d'une quantité trop importante de CBD comme l'accélération du rythme cardiaque et les sentiments d'anxiété. Il y a aussi des suppositions comme quoi le THC améliorerait véritablement les bienfaits médicaux du CBD.

Dr Ethan Russo suggère également que les terpènes modifient encore plus le fonctionnement du système endocannabinoïde, ce qui ne fait qu'accroître le nombre de possibilités de l'effet entourage.

Les terpènes sont les éléments responsables des saveurs et des odeurs formidable du cannabis, et certains d'entre eux peuvent avoir des effets thérapeutiques selon leur nature. Le cannabis contient des terpènes comme Myrcène, Pinène, Limonène, caryophyllène, Linalol, Terpinolène, Humulène, Pulégone et bien d'autres.

DE PLUS AMPLES RECHERCHES SUR L'EFFET ENTOURAGE SONT NÉCESSAIRES

DE PLUS AMPLES RECHERCHES SUR L'EFFET ENTOURAGE SONT NÉCESSAIRES

D'autres études sont nécessaires afin de pouvoir cibler précisément les synergies entre le système endocannabinoïde, les phytocannabinoïdes et les différents terpènes, mais peu importe, les preuves scientifiques et anecdotiques suggèrent qu'il y a un énorme potentiel médical à exploiter de ces synergies.

Aujourd'hui, les entreprises pharmaceutiques produisent des cannabinoïdes synthétique et des remèdes dérivés du cannabis à des fins médicales et de recherche. Le Marinol et le Cesamet sont des remèdes comprenant des cannabinoïdes synthétiques qui imitent la structure du THC. Epidiolex est un remède dérivé du CBD cannabis utilisé pour les syndromes d'épilepsie tel que le syndrome de Dravet ou celui de Lennox-Gastaut. Sativex est un médicament dérivé du cannabis qui comprend du THC et du CBD.

Mais puisque les interactions entre les différents cannabinoïdes et les terpènes ont montrés qu'ils présentaient des effets uniques, les produits pharmaceutiques au cannabis d'aujourd'hui peuvent s'avérer être trop simplet pour traiter de nombreuses maladies médicales. Néanmoins, il y a de quoi peser le pour et le contre.

Les recherches scientifiques nécessitent des dosages extrêmement réglementés et contrôlés qui peuvent ensuite être précisément reproduit et testé avec un grand nombre de participants afin de déterminer le fonctionnement exact de ces composés contrôlés.

Puisque chaque variété et chaque plant de cannabis descendant de la même variété comprennent un profil de composés chimiques unique, un dosage reproductible comprenant la même quantité de cannabinoide et de terpène devient quasiment impossible à refaire en se contentant des têtes séchées de marijuana. C'est pourquoi la recherche sur le cannabis d'aujourd'hui utilise principalement des composés isolés.

D'un autre côté, bien que la recherche aide à faire progresser les choses, ça ne représente pas assez bien la preuve anecdotique de comment le cannabis en tant que plante, est ressenti par nous les humains, et le fonctionnement de l'effet entourage est grandement négligé.

CONCLUSION

On sait que le cannabis comprend plus de 400 composés chimiques qui induisent différents effets non seulement dans un format isolé, mais aussi lorsqu'ils interagissent avec d'autres composés du cannabis, mais la recherche autour de l'effet entourage en est encore à ses débuts.

Espérons que notre société progressera dans le soutien qu'elle fournit aux scientifiques pour continuer les recherches sur les interactions entre les cannabinoïdes, les terpènes et le système endocannabinoïde afin de nous aider à faire avancer la science médicale pour un avenir plus radieux.