Les origines des variétés Skunk


Les origines des variétés Skunk

Quand on pense aux variétés de cannabis emblématiques, une poignée de noms viennent à l’esprit : Northern Lights, Haze, Kush et bien sûr, Skunk. Et c’est cette dernière variété qui a véritablement lancé le mouvement de culture d’hybrides qui nous a depuis donné tant de variétés classiques.

Mais qu’est-ce que la Skunk exactement ? D’où vient-elle et qui est responsable de la création de cette variété légendaire ?

LA NAISSANCE DE LA SKUNK

La naissance de la skunk

La Skunk a été sélectionnée pour la première fois aux États-Unis dans les années 1970. C’était une période cruciale pour le secteur du cannabis, en particulier aux États-Unis, où des cultivateurs commençaient à expérimenter avec des variétés indica petites, à floraison rapide, venues d’Afghanistan et du Pakistan, ainsi qu’avec des sativas hautes et riches en THC, originaires d’Amérique Centrale.

La toute première variété de Skunk (vendue de nos jours sous le nom de Skunk #1) a été sélectionnée par un collectif de cultivateurs californiens nommé Sacred Seeds. Le collectif était dirigé par David Watson, mieux connu sous le nom de Sam « The Skunkman ».

En croisant l’Acapulco Gold et la Colombian Gold avec une variété naturelle Afghani petite et à floraison rapide, Sam et l’équipe de Sacred Seeds ont réussi à créer une des variétés de cannabis les plus cultes à ce jour.

De nos jours, la Skunk est toujours une des variétés les plus fiables sur le marché. Qu’ils soient cultivés sous le fort soleil californien, ou dans une serre aux Pays-Bas, ces plants réussissent à s’adapter facilement à leur environnement et produisent de lourdes récoltes d’une herbe puissante et très odorante, en quelques semaines.

Alors qu’elle a été développée pour la première fois dans les années 70, la Skunk a vraiment connu la célébrité dans les années 80, après le déménagement de Sam à Amsterdam. Les détails de l’histoire sont entourés de mystère, mais on s’accorde généralement à dire que Sam a déménagé aux Pays-Bas après avoir purgé une peine de prison aux États-Unis.

Il a atterri dans la capitale néerlandaise avec des kilos de graines et a lancé Cultivator’s Choice. Depuis, des sélectionneurs néerlandais et dans le monde entier ont raffiné la variété Skunk originelle de Sam pour créer d’innombrables hybrides.

Nevil Schoenmakers de The Seed Bank, qui allait devenir Sensi Seeds, a fini par acheter un lot de graines de Sam. La Skunk #1 de Sensi Seeds est souvent vendue comme la variété Skunk « originelle » cultivée par Sam, mais il est impossible de savoir si c’est réellement le cas.

SKUNK : TOUJOURS UNE FAVORITE DANS LE MONDE ENTIER

Skunk : toujours une favorite dans le monde entier

La Skunk est vraiment devenue populaire sur le marché dans les années 1980 quand son créateur, Sam The Skunkman a emporté ses graines Skunk aux Pays-Bas.

Depuis, la Skunk a donné naissance à d’innombrables nouveaux hybrides, car elle est renommée pour être une variété robuste et résistante, qui peut produire de grosses récoltes dans des délais de floraison courts, même dans les climats plus difficiles.

Les têtes de Skunk sont grosses, lourdes et généralement couvertes d’une couche givrée de trichomes. Elles produisent une euphorie très forte et de longue durée que beaucoup décrivent comme élévatrice et revigorante. En même temps, elle produit des effets physiques plus subtils, ce qui en fait une variété très équilibrée parfaite pour une consommation en journée et de nuit.

L’aspect le plus attirant de la Skunk est probablement son odeur prononcée. Tous ceux qui ont eu le plaisir de fumer ou de cultiver une authentique variété Skunk savent que même un petit pochon de cette herbe peut remplir une pièce entière d’une odeur immanquable d’agrumes et de sucré.

DES HYBRIDES SKUNK CÉLÈBRES

L’origine de la Skunk illustre véritablement un grand changement dans le secteur du cannabis. Avant l’arrivée de cette variété, la plupart des cultivateurs travaillaient avec les graines trouvées au fond des pochons d’herbe (les fameuses « graines de pochon »).

Le succès des variétés hybrides comme la Skunk a vraiment aidé à mettre en marche le mouvement de culture du cannabis, en encourageant les cultivateurs à expérimenter avec la sélection de nouvelles variétés jamais vues (ou fumées) auparavant.

Cela se voit clairement dans la quantité incroyable d’hybrides ayant depuis évolués à partir de la Skunk originelle sélectionnée par Sam dans les années 70. Parmi lesquels :

LE MAUVAIS EMPLOI DU MOT SKUNK

Il est important de noter que le terme « skunk » est souvent utilisé dans le mauvais contexte. Au Royaume-Uni par exemple, la presse à scandale et d’autres médias utilisent régulièrement le terme pour faire référence à tout type de cannabis riche en THC. De même, aux États-Unis, les personnes mal informées pourraient qualifier toute herbe particulièrement odorante de « skunky ».