Les pays les plus dangereux pour les fans d'herbe


Les pays les plus dangereux pour les fans d'herbe

Le cannabis est associé à la paix, à l'amour et à un optimisme à toute épreuve, et à bien plus qu'être simplement une puissante substance. L'herbe devient une aide thérapeutique respectée pour les malades et ses applications comme matière première industrielle sont innombrables.

Et pourtant, il existe des personnes et des pays qui détestent toujours l'herbe, malgré toutes les preuves indiquant que le cannabis est une bonne chose. Être arrêté en possession de cannabis dans certains pays peut vous valoir beaucoup d'ennuis, ou pire, la peine de mort.

Cela semble difficile à croire, qu'une personne ou un gouvernement puisse juger si sévèrement le puissant plant de cannabis, mais malheureusement c'est bien une réalité. Les sanctions extrêmes dans la liste de pays qui suit devraient être prises en compte si vous êtes un voyageur épris d'herbe.

ÉGYPTE

L'Égypte, où le cannabis est illégal depuis 1877, a été un des tous premiers pays à interdire le cannabis.

Même si selon un rapport du Bureau des Nations Unies sur les Drogues et le Crime datant de quelques années avant, l'Égypte se classe au 25e rang mondial pour la consommation annuelle de hasch et d'herbe, de sévères sanctions y sont toujours appliquées.

Le cannabis est illégal et reste interdit, mais sa consommation est toujours assez populaire en Égypte. Cependant, en tant qu'étranger, vous devriez vraiment être très prudent avec l'herbe, car un citoyen britannique a même été exécuté en 2013 pour avoir essayé de passer 3 tonnes en contrebande hors du pays.

C'est peut-être un cas extrême, car la plupart d'entre nous ne penserait même pas à faire du trafic, mais tout type de possession peut vous attirer de graves ennuis en Égypte.

LES PHILIPPINES

Il n'y a pas si longtemps, il n'était pas rare de sentir du cannabis au coin d'une rue, mais Duterte a lancé une sévère répression sur toutes les drogues.

Duterte a été assez impitoyable dans sa lutte contre les crimes liés à la drogue et plusieurs sources affirment qu'en 2017, qui était la deuxième année de la campagne, plus de 12 000 suspects (consommateurs de drogues et revendeurs, principalement issus de familles pauvres) ont été brutalement assassinés. Il a déclaré ouvertement qu'il n'y aurait pas de pitié pour les criminels et que même les prêtres et les défenseurs des droits de l'Homme ne peuvent pas les empêcher d'être tués.

Pour beaucoup, cela n'a pas été une surprise étant donné que Duterte lui-même est connu comme un homme violent qui prétend avoir tué au moins 3 hommes par le passé.

Mais heureusement, le cannabis n'est pas le problème principal du gouvernement du pays, car environ 95 % des arrestations liées à la drogue concernent les consommateurs de shabu. « Shabu » est le mot local pour les amphétamines, qui sont très consommées par les classes pauvres.

Même si le Président Duterte lui-même est en faveur du cannabis médical, tout type de possession ou d'autres délits liés au cannabis peut engendrer de sévères sanctions.

Être arrêté en possession de cannabis n'est pas une blague au Philippines, même pour une très petite quantité, vous pouvez faire face à une très forte amende et même vous retrouver en prison pendant très longtemps. En d'autres termes : abstenez-vous.

SINGAPOUR

SINGAPOUR

Singapour était aussi un des premiers pays à interdire le cannabis. Le pays possède toujours des lois comptant parmi les plus sévères sur le cannabis. Interdite depuis le début des années 1800, l'herbe et le système judiciaire singapourien ne font pas bon ménage.

Fumer un joint peut vous valoir une peine de 10 ans de prison ou une amende de 20 000 dollars, ou les deux. De plus grandes quantités de cannabis peuvent être considérées comme du trafic et vous valoir la peine de mort.

INDONÉSIE

L'histoire de l'Australienne Schapelle Corby devrait être suffisamment terrifiante pour vous pousser à faire une pause de tolérance si vous allez en Indonésie.

Coupable ou non, dans des circonstances suspectes ou non – elle a échappé de peu à la peine de mort après avoir été arrêtée en possession de cannabis à son arrivée à Bali.

Après 9 années misérables passées dans une prison indonésienne (sur un total de 20 ans), elle est rentrée au pays brisée. Ne laissez pas cette situation vous arriver.

MALAISIE

Depuis 1952 et l'entrée en application de la loi Dangerous Drugs Act, la Malaisie prévoit des sanctions sévères pour ceux arrêtés en possession de suffisamment de drogues (au poids).

Les peines peuvent aller de différentes punitions physiques sous forme de fouet, jusqu'à de longues peines de prison.

Une quantité d'herbe suffisamment faible pour être considérée comme une consommation personnelle peut vous valoir 5 ans de prison. Être arrêté en possession de 200 grammes d'herbe ou de résine entraîne une peine de mort obligatoire par pendaison.

La Cour Suprême Malaisienne à Kuala Lumpur a envoyé un homme au gibet en 2016 pour avoir trafiqué 9,73 kg d'herbe. Le danger est bien réel et les règles strictes doivent être obéies pour pouvoir profiter de ce magnifique pays.

CHINE

Étrangement, au vu de la longue et riche histoire de consommation du plant de cannabis, l'herbe est de nos jours illégale en Chine. Dans les grandes villes comme Shanghai, il pourrait ne pas être trop difficile de trouver quelque chose à fumer, mais les étrangers feraient mieux de ne pas s'approcher du cannabis.

Vous ne serez pas condamné à mort pour des quantités correspondant à une consommation personnelle, mais vous serez certainement expulsé du pays.

Être arrêté en possession de quantités commerciales est une autre histoire et pourrait bien vous valoir la peine de mort. Des exécutions publiques sont utilisées comme moyen de répulsion contre le trafic de drogue en Chine.

CORÉE DU SUD

La Corée du Sud est le pays le moins tolérant de la liste. Dans une terrifiante démonstration de pouvoir du gouvernement, les policiers en République de Corée ont le droit d'arrêter n'importe qui, n'importe où, pour des tests aléatoires de dépistage de drogues.

Les citoyens coréens peuvent être emprisonnés pour un test positif, même s'il s'agit de métabolites vieux d'une semaine venus d'un joint fumé dans un autre pays.

Si vous avez un résultat positif lors d'un test de dépistage à l'entrée en Corée du Sud, vous pouvez être emprisonné pendant quelques mois. Alors si vous avez l'intention de visiter le pays, vous devez vous abstenir de consommer pendant au moins un mois ou deux pour être sûr. Faire de la prison à l'étranger serait une terrifiante expérience.

ÉMIRATS ARABES UNIS

ÉMIRATS ARABES UNIS

Les ÉAU étaient autrefois les rivaux de la Corée du Sud pour le titre de pays possédant les lois les plus strictes sur les drogues au monde. Si vous étiez arrêté en possession de la moindre miette, vous pouviez faire face à 4 ans de prison.

De récents changements dans les lois sur les stupéfiants permettent aux personnes arrêtées pour la première fois de faire preuve de plus de clémence. Si c'est la première fois, vous pouvez remplacer la peine de prison de 4 ans par un programme de réhabilitation. Cependant, le trafic et la commercialisation restent toujours strictement interdits.

Maintenant que la plus grande validation des nombreuses applications médicales du cannabis s'étend à la science grand-public, de nombreux centres au ÉAU mènent des recherches sur le cannabis médical.

ARABIE SAOUDITE

Les magnifiques déserts bordés par la mer d'Arabie Saoudite s'accompagnent du cliché de la pipe à eau narguilé. Le pays devrait donc être un bon endroit pour fumer un joint, non ? Rien de plus faux. Le Royaume d'Arabie Saoudite prévoit des sanctions impitoyables pour la possession et le trafic de drogue.

Aussi récemment qu'en 2016, deux citoyens yéménites ont été condamnés à mort après avoir été reconnus coupables d'importation de haschisch dans le pays. La plupart des exécutions en Arabie Saoudite sont des décapitations à l'épée.

IL VAUT MIEUX PRÉVENIR QUE GUÉRIR

Dans certains pays du monde, le jeu n'en vaut juste pas la chandelle. Essayer d'emporter avec vous un peu de joie végétale pourrait vous valoir beaucoup d'ennuis et ce n'est certainement pas le moment idéal d'essayer ce nouveau gadget discret que vous venez d'acheter.

Si vous ne pouvez pas vous passer de l'herbe, alors il vaut mieux éviter tous ces pays. Si la soif de voyager ne vous quitte jamais, faites une pause de cannabis. Si vous voulez visiter ces magnifiques pays, faites une détox. N'essayez jamais d'en importer ou d'en passer en contrebande, car votre vie pourrait être en jeu.

Comme le dit Juan Sanchez Villa-Lobos Ramirez dans le film classique des années 80 Highlander, « si ta tête tombe de ton cou, c'est fini ».