Lollipopping Des Plants De Cannabis : Un Guide Simple Mais Complet


Le Lollipopping est une technique de taille du cannabis qui implique de supprimer les zones basses du plant qui ne reçoivent que peu ou pas de lumière. Les cultivateurs « lollipopent » généralement leurs plants durant les 2 premières semaines du cycle de floraison. Cette technique tire son nom de l’aspect des plants une fois qu’ils ont été taillés (comme une sucette).

POURQUOI EST-CE IMPORTANT ?

Les plants de cannabis ont besoin de lumière pour produire des têtes. Quand on les laisse pousser naturellement (sans aucune taille), des parties du plant reçoivent naturellement moins de lumière (généralement les parties inférieures). Non seulement ces zones produisent des têtes plus petites, mais en plus elles réduisent la production d’autres zones du plant qui reçoivent plus de lumière, ce qui diminue donc la taille et la qualité de votre récolte finale.

En réalisant une taille en sucette de vos plants, vous éliminez les zones qui reçoivent moins de lumière. Ceci permet à votre plant de concentrer toute son énergie sur le développement de grosses têtes délicieuses dans les zones qui reçoivent le plus de lumière, pour au final produire des récoltes plus grosses et de meilleure qualité.

Alors qu’il peut sembler contraire à la logique de tailler vos plants juste après leur avoir fait traverser une phase de croissance végétative vicieuse, ce n’est pas le cas. En fait, les cultivateurs de vignes suivent une procédure similaire durant les mois de taille : en éliminant les parties de la vigne qui ne produisent pas de grappes, ils sont capables de forcer leurs plants à se concentrer sur la production de délicieux fruits mûrs sans avoir à s’inquiéter de l’entretien d’un feuillage excessif.

COMMENT TAILLER EN SUCETTE LES PLANTS DE CANNABIS

La clé d’un lollipopping adapté de vos plants de cannabis est de savoir où tailler. Cependant, rassurez-vous, le lollipopping est une procédure simple, mais qui peut prendre un certain temps, selon le nombre de plants que vous cultivez.

Un bon point de départ pour cette taille en sucette est de regarder vos plants au soleil ou quand vos lampes de culture sont allumées (si vous faites pousser dans une installation en intérieur). Reculez un peu et examinez vos plants à distance, en cherchant les zones ombragées. Ce sont ces zones que vous voulez retirer d’abord, car elles ne feront que ralentir le développement du plant tout entier.

Ensuite, rapprochez-vous de vos plants, en inspectant d’abord les zones les plus basses du plant (rappelez-vous que les parties inférieures du plant reçoivent généralement moins de lumière). Identifiez la tige principale de votre plant, ainsi que ses branches principales, et cherchez les petits sites de têtes parmi le feuillage poussant sur ces branches.

Vous devez bien ouvrir les yeux pour repérer les sites de têtes particulièrement petits qui semblent moins développés que les autres sites dans votre plant. Un bon moyen de le faire est de regarder les sites de têtes plus en hauteur sur le plant, qui sont généralement plus gros car ils reçoivent plus de lumière. Une fois que vous avez identifié un site à tailler, coupez-le simplement avec vos sécateurs ou vos ciseaux, en faisant très attention à ne pas endommager les zones environnantes du plant.

N’oubliez pas qu’il peut être difficile de garder la trace des zones qui ont été taillées et de celles qui ne l’ont pas été, surtout si vous travaillez avec de grosses sativas. Pour vous aider à noter et suivre votre progression, c’est une bonne idée de tailler en lollipop vos plants branche par branche. Commencez par une branche, taillez-la, puis passez à la suivante une fois que vous êtes prêt.

Certains cultivateurs vous diront de tailler tout ce qui se situe au-dessous du 4e ou même du 3e site de tête sur chaque branche. D’autres vous diront d’éliminer ⅓ du plant en partant du bas. Ce sont de bonnes règles générales à suivre, mais n’oubliez pas que tout dépend vraiment de chaque plant. Idéalement, il vous faut travailler lentement, porter une attention étroite à la façon dont la lumière touche vos plants, puis décidez par vous-même de ce qui mérite d’être conservé.

Une fois qu’ils ont réalisé une taille initiale d’un plant, certains cultivateurs repartent de haut en bas en éliminant toute branche secondaire qu’ils rencontrent (ce sont les branches poussant à partir des branches principales d’un plant). Ceci aide à réduire encore plus le feuillage et concentre encore plus l’énergie de votre plant sur un nombre plus réduit de sites.

N’oubliez pas que ce ne sont que quelques règles de base, que les cultivateurs utilisent comme référence. Tout en gagnant de l’expérience, vous développerez votre propre style de lollipopping adapté aux phénotypes particuliers avec lesquels vous travaillez à chaque saison.

Article connexe

LOLLIPOPPING : TIRER LE MAXIMUM DE VOS PLANTS

Rappelez-vous que la logique du lollipopping est d’éliminer le feuillage et de concentrer au final la croissance de vos plants sur moins de sites. Même si cela peut sembler paradoxal d’éliminer des feuilles et sites de têtes, vous remarquerez qu’une taille en sucette adaptée produit des têtes plus grosses, plus denses et plus puissantes, ce qui donne une récolte plus lourde.