Comprendre la photopériode du cannabis


Comprendre la photopériode du cannabis

Le cannabis est une plante photopériodique. Les plantes photopériodiques répondent tout simplement aux changements dans la durée du jour. De manière plus spécifique, les plantes dépendantes de la photopériode réagiront différemment aux altérations dans leur cycle lumineux, qui change au fil de l'année. Par exemple, les journées d'été sont généralement plus longues en heures de soleil que les journées d'hiver.

Les plants de cannabis ont une réponse très notable aux changements de photopériode. Dès que les jours raccourcissent vers la fin de l'été/le début de l'automne, la plante reçoit de moins en moins (d'heures) de soleil. Ceci pousse la plante à réaliser que son cycle de vie touche à sa fin et c'est la raison pour laquelle les plants de cannabis mâles et femelles se mettront à fleurir afin de se reproduire avant l'hiver.

Les bourses du cannabis mâle s'ouvriront pour libérer du pollen dans l'atmosphère, ce qui, du moins dans la nature, pollinisera idéalement les fleurs femelles, en les poussant alors à produire des graines. Ces graines seront ensuite répandues et germeront une fois l'hiver passé, pour donner naissance à la nouvelle génération de plants.

Le photopériodisme n'est pas unique aux plants de cannabis. De nombreuses plantes à fleur utilisent des protéines photo-réceptrices pour ressentir les changements saisonniers dans la longueur de la nuit et du jour dans leur environnement. Elles interprètent alors ces changements comme des signaux déclenchant le moment de la floraison.

Certaines plantes, comme le cannabis, fleuriront une fois que les heures de jour raccourcissent. Elles sont connues comme des « plantes de jours courts ». Les plantes de jours longs comme les œillets, les pois et le blé, par exemple, fleuriront quand les jours rallongent (au printemps ou en l'été).

D'autres plantes sont à jour neutre. Les roses, les concombres et les tomates ne fleuriront pas en se basant sur la photopériode de leur environnement. À la place, ils peuvent fleurir une fois arrivés à un âge spécifique, à la suite d'un changement soudain de température, etc.

QUE SIGNIFIE LA PHOTOPÉRIODE POUR LE CULTIVATEUR DE CANNABIS ?

Que signifie la photopériode pour le cultivateur de cannabis ?

La photopériode est très importante pour les cultivateurs de cannabis car c'est elle qui dicte quand vos plants fleuriront. Comme nous l'avons déjà mentionné, les plants de cannabis poussant dans la nature ou dans une plantation d'extérieur commenceront naturellement à fleurir à la fin de l'été (vers août/septembre dans l'hémisphère nord et en mars dans l'hémisphère sud).

Mais le cannabis n'est pas toujours uniquement cultivé en extérieur. En fait, depuis qu'il a été déclaré illégal, les cultivateurs ont pour la plupart déménagé leurs plantations de cannabis en intérieur pour éviter d'éveiller les soupçons ou d'attirer l'attention des forces de l'ordre.

Depuis les années 1980, le monde du cannabis a connu un vrai « boom de la culture d'intérieur ». Grâce à de meilleurs équipements et à d'énormes avancées dans la sélection, il est devenu bien plus facile de cultiver des plants de cannabis en intérieur (ce qui, au vu de l'illégalité du cannabis, était un énorme avantage pour les cultivateurs).

Bien évidemment, les cultivateurs d'intérieur doivent utiliser des lampes de culture plutôt que la lumière du soleil pour faire pousser leurs plants. Les bases de la culture en intérieur impliquent de laisser les plants en « végé » (en croissance végétative) avec plus de 16 heures de lumière par jour, avant de diminuer les heures de jour pour forcer les plants à fleurir.

Les cultivateurs en intérieur ont tous différentes techniques pour cultiver leurs plants, mais la plupart des débutants commenceront avec un cycle lumière-obscurité de 18-6 pour la période végétative, avant de passer à un cycle 12-12 lumière-obscurité pour la floraison.

Ceci signifie qu'un cultivateur contrôle totalement quand les plants sont dans leur phase végétative et quand ils sont en floraison. Au début, pendant la croissance végétative, les lampes doivent être allumées pendant 18 heures/jour et éteintes pendant 6 heures d'obscurité/jour. Quand le cultivateur veut que les plants commencent leur période de floraison, la quantité de lumière est réduite à 12 heures de lumière/jour et 12 heures d'obscurité/jour.

ET QU'EN EST-IL DES VARIÉTÉS À AUTOFLORAISON ?

Ces dernières années, des banques de graines et sélectionneurs de cannabis ont développé des « variétés à autofloraison ». Ces variétés contiennent des génétiques de Cannabis ruderalis, une variété de cannabis unique découverte en Sibérie et qui fleurit en se basant sur l'âge, plutôt que la photopériode.

Au contraire des variétés de cannabis ordinaires, les variétés à autofloraison fleuriront après une certaine période de temps. Ceci les rend particulièrement intéressantes pour les cultivateurs d'extérieur intéressés par de multiples cultures chaque année. Si vous commencez tôt dans la saison, vous pouvez déjà récolter votre première culture après 7-8 semaines. Faites juste attention à être prêt pour la deuxième session de culture.