7 conseils pour cultiver de l'herbe sur votre terrasse ou votre balcon


7 conseils pour cultiver de l'herbe sur votre terrasse ou votre balcon

La plupart des articles de culture s'intéressent à ceux qui ont de gros jardins d'extérieur et beaucoup d'espace, ou ceux qui ont tout le matériel pour faire une sacrée culture d'intérieur. Mais même si vous n'avez qu'un petit balcon ou une terrasse bien exposée à la lumière du soleil, vous pourrez vous aussi obtenir les précieuses têtes que l'on adore tant en un rien de temps.

Voici 7 conseils pour vous aider à lancer votre culture sur un balcon.

1. CHOISIR LE BON POT

Pour cultiver sur une terrasse ou un balcon, vous devrez forcément cultiver vos pieds dans des sortes de pots ou de containers. Cela dépend un peu de vos préférences et de vos compétences en tant que cultivateur, mais tout ce dont vous avez vraiment besoin, c'est d'un pot de fleurs classique doté de trous de drainage au fond du pot, et d'une soucoupe en dessous pour récupérer le surplus d'eau.

Ce qui est bien plus important que le type de container, c'est sa taille. Après tout, ce sera la taille du pot qui impactera directement la taille de vos plants.

Les pots plus petits fourniront moins d'espace aux racines de vos plants et vont de ce fait restreindre leur croissance. En revanche, les pots plus larges procureront plus d'espace et engendreront donc des plants plus imposants.

Soyez bien conscient de votre espace et choisissez en conséquence. Gardez à l'esprit la légalité du Cannabis en choisissant un endroit sur votre terrasse. On a beau être fier de nos plants, ce n'est peut-être pas une bonne idée de les montrer au monde entier. 

2. CHOISISSEZ BIEN LES VARIÉTÉS

2. choisissez bien les variétés

Il est important de savoir que de manière générale, les plants sativa deviennent plus grands que les plants indica. Si vous avez peu d'espace et que vous souhaitez que vos plants restent discrets, il vaut mieux choisir une variété indica.

Les indicas donneront aussi de meilleurs résultats avec moins de lumière. Un point utile à garder à l'esprit si votre balcon n'est pas orienté plein sud.

Les variétés autofloraison sont également une très bonne idée. Grâce à leurs génétiques ruderalis, les variétés autoflo' ont tendance à devenir légèrement plus petites que les variétés classiques de cannabis, mais elles peuvent aussi se passer des cycles stricts de lumière/nuit pour s'épanouir et fleurir comme toutes les autres variétés classiques.

Étant donné que ces variétés fleurissent selon leur âge, elles ne sont pas aussi sensibles aux changements ou aux interruptions de leur cycle de lumière, ce qui les rend idéales pour un balcon moins éclairé, et même les climats plus froids.

3. CHOISISSEZ LE BON ENDROIT

Une fois que vous avez choisi vos variétés et que vous avez la bonne taille de pots, il est temps de penser à l'endroit où vous allez cultiver. Souvenez-vous, à moins de faire pousser des variétés autoflo', les plants de cannabis auront besoin de beaucoup de lumière pendant la journée, suivi d'une obscurité la plus totale pendant la nuit.

Idéalement, il vous faudra faire en sorte que vos plants reçoivent approximativement 5-6 heures de lumière naturelle pendant la journée, préférablement le matin ou en fin d'après-midi (selon l'endroit où vous vivez, la lumière naturelle vers le milieu de journée peut être trop forte et ce même pour vos plants de cannabis les plus robustes.).

Faites aussi en sorte de placer vos pots de telle manière que vos pieds ne soient pas directement exposés aux vents violents ou à la pluie. Ce qui est chouette lorsque l'on cultive dans des containers, c'est que les pots ne sont normalement pas trop difficiles à déplacer.

Les balcons/terrasses faisant face au Sud (ou légèrement Sud-Est) ont tendance à être préférables pour la plupart des plants, car cela leur permet d'avoir une exposition directe à la lumière naturelle le matin, suivi d'une lumière indirecte le midi/fin d'après-midi. Évidemment, vous ne pourrez pas changer l'orientation de votre balcon/terrasse, c’est pourquoi il vous faudra vous contenter de ce que vous avez et de bien suivre la progression de vos plants afin d'être sûr qu'ils reçoivent suffisamment de lumière du soleil.

4. INVESTISSEZ DANS DE LA TERRE DE HAUTE-QUALITÉ

Le meilleur moyen de cultiver sur une terrasse ou un balcon, est d'utiliser de la terre. Et puisque vous n'aurez probablement pas l'occasion de pouvoir composter votre propre terre, il vaudrait mieux pour vous et votre culture que vous mettiez la main sur la meilleure terre que vous puissiez trouver autour de chez vous.

Avec un peu de chance, tout ce dont vous aurez besoin pour établir une bonne couche de terre pour votre cannabis devraient être disponible dans la jardinerie la plus proche. Vous aurez besoin de :

  • une terre de haute qualité, préférablement organique, qui draine bien et qui soit bien aérée
  • déjections de ver de terre (lombricompost)
  • du guano de chauve-souris à saupoudrer sur le dessus de votre terre
  • de l'engrais (des engrais spécifiquement conçus pour le cannabis sont disponibles dans la plupart des magasins de culture)
  • des pierres et des galets pour un drainage optimal

Lorsque vient le moment de choisir votre terre, optez plutôt pour les terres qui sont foncées et qui ont une texture molle et riche. Les terres de haute qualité ont tendance à contenir des ingrédients comme de l’humus forestier, de la fibre de coco, de la perlite, du lombricompost, des morceaux de poisson/crabe/os/sang, du varech, etc...

Lorsque vous planterez, utilisez 80 % de terre, et approximativement 20 % de lombricompost. Mélangez bien les deux afin de créer un milieu de culture riche et malléable. Ensuite, posez une couche de pierres/galets au fond du pont, ajoutez par-dessus la terre, et couvrez le tout de guano de chauve-souris et d'engrais.

5. LANCEZ VOTRE CULTURE AU PRINTEMPS

5. lancez votre culture au printemps

Lorsque vous cultiver sur votre terrasse, vous devez suivre le même planning que les cultivateurs d'extérieur. Cela sous-entend faire germer et planter vos graines au printemps.

En fait, ce serait peut-être encore mieux pour vous de commencer un peu plus tôt que les autres cultivateurs afin de donner à vos plants du temps supplémentaire pour grandir et se développer.

Une fois que vos plantules sont dans leurs pots, faites en sorte de les positionner à un endroit agréable et bien ensoleillé. En intérieur, les plantules ne sont pas à leur aise sous de fortes lumières artificielles, mais les plantules d'extérieur, elles, peuvent assimiler (et préfèrent) beaucoup de lumière pour se lancer.

En lançant votre culture un peu avant le printemps, vous permettrez à vos plants d'avoir suffisamment de temps pour grandir et se développer confortablement durant les mois les plus chauds. Puis, vers la fin de l’été/ début automne, ils devraient être couverts de belles têtes puissantes.

6. UTILISEZ DES TECHNIQUES DE PALISSAGE POUR MINIMISER LA TAILLE DE VOS PLANTS

Après 4 semaines de croissance végétative (pour les variétés à photopériode), ce serait une bonne idée de tailler vos plants afin de contrôler et d’adapter leur croissance à l'espace que vous leur avez réservé.

La plupart des cultivateurs sur balcon/terrasse souhaitent généralement que leurs plants conservent une taille réduite où le développement sera plus « latéral » que « vertical ». Pour faire cela, il faut tailler l'apex d'un plant (ou la pousse la plus haute) vers le bas. Cela encouragera la plante à développer plus de feuilles en dessous de l'apex, et donc, de devenir plus touffu plutôt que de commencer une escalade vers les nuages. Continuez à tailler vos plants régulièrement lors de la phase végétative pour contrôler efficacement leur croissance.

Il y a aussi d'autres moyens tels que des techniques d'accrochage ou de pliage (connues sous le nom de LST ou technique de palissage) qui vous permettent de diriger le sens de croissance de vos plants dans certaines directions, et qui vous permettent de faire en sorte que la quantité de lumière reçue par la canopée de vos plants soit égale et bien répartie.

Parmi les autres techniques populaires de palissage que vous pourriez essayer avec vos plants, il y a l'étêtage, le FIMming et le supercropping. Chacun crée une canopée d'une forme différente, selon les besoins propres à chaque cultivateur.

7. NE LAISSEZ PAS VOS PLANTS GRANDIR SEULS

7. ne laissez pas vos plants grandir seuls

Afin de créer un micro-climat bénéfique pour vos plants, en plus de bien les dissimuler des voisins un peu trop curieux, il est préférable de cultiver d'autres plants simultanément.

Les plants feuillus et larges sont de bons ajouts à votre jardin de cannabis. De plus, certaines plantes peuvent vous aider à protéger votre weed des nuisibles et des maladies en repoussant ces dernières ou alors en invitant des prédateurs bénéfiques dans votre jardin.

Parmi les meilleurs compagnons pour vos plants, vous pourrez avoir :

  • le basilic
  • les haricots
  • l'ail
  • la menthe
  • les poivrons
  • les fleurs de souci