Comment cultiver du cannabis dans de la laine de roche


Comment cultiver du cannabis dans de la laine de roche

L’usage de laine de roche en culture vous intéresse ? Peut-être maîtrisez-vous déjà la culture en sol et avez envie de passer à l’étape supérieure avec l’hydroponie ? Si c’est le cas, vous aurez besoin d’un milieu adéquat. Voici les avantages, les inconvénients et le protocole à suivre pour cultiver de la weed avec de la laine de roche.

La culture du cannabis dans de la laine de roche est très courante parmi ceux qui utilisent des méthodes hydroponiques. C’est un milieu simple qui aère bien et donne au cultivateur un grand contrôle. Mais est-ce idéal pour vous ? Cela dépend. La question plus générale est de savoir si une culture hydroponique vous convient. Elles peuvent demander beaucoup d’efforts, mais les récompenses sont grandes aussi.

En tant qu’êtres humains, nous devenons tous de plus en plus conscients de l’environnement et parmi tous les supports de culture à notre disposition, la laine de roche n’a pas les références les plus respectueuses de l’environnement. Nous vous présentons ci-dessous tout ce que nous savons sur la culture du cannabis dans la laine de roche, y compris ses avantages et ses inconvénients pour vous aider à prendre une décision éclairée.

Qu’est-ce que Rockwool ?

Comment cultiver du cannabis dans de la laine de roche

Rockwool est le nom de marque de la laine minérale ou de la laine de roche. Bien que Rockwool soit le nom d’une entreprise danoise et de son produit spécifique, il est devenu le terme générique pour le produit lui-même, quel que soit son fabricant. Elle est utilisée le plus souvent comme forme d’isolation, à la fois dans les maisons et autour des machines chaudes. Comme elle comporte de nombreux espaces pour laisser l’air circuler, ça en fait un matériau particulièrement isolant.

Cette propriété la rend également idéale pour la culture hydroponique. Pourquoi ? Parce qu’elle permet un bon drainage et une bonne aération. De plus, les racines des plants de cannabis peuvent facilement pénétrer dans les nombreuses cavités de la laine de roche. Cependant, si vous avez l’intention de l’utiliser, assurez-vous d’avoir un type de laine spécifiquement conçu pour l’horticulture, car la laine de roche industrielle peut être toxique.

Comment la laine de roche est-elle fabriquée ?

La laine de roche est une version artificielle des cheveux de Pelé. Ce phénomène se produit lorsque le vent souffle à travers la lave en fusion et la laisse sous forme de filaments longs et fins. La laine de roche est créée soit en soufflant de l’air à travers des scories de basalte en fusion, soit en l’enroulant de la même manière que la barbe à papa. Elle est ensuite pressée dans les formes dans lesquelles nous l’utilisons.

Avantages et inconvénients de la laine de roche pour la culture du cannabis

Comment la laine de roche est-elle fabriquée ?

La laine de roche est un milieu adapté aux méthodes hydroponiques et s’accompagne donc des avantages et des inconvénients habituels d’une installation hydro. C’est l’une de ces méthodes qui, si tout va bien, est très bonne, mais qui peut aussi très vite tourner au vinaigre. Vous devrez donc être prêt à faire des efforts si vous avez l’intention de cultiver de l’herbe dans de la laine de roche.

Avantages de la culture du cannabis dans la laine de roche

  • La laine de roche ne bloque ni n’absorbe les engrais. Ce qui est présent dans la solution nutritive à tout moment est disponible pour la plante. Cela signifie simplement que tous les nutriments ou additifs fournis auront un effet immédiat.
  • La laine de roche offre très peu de résistance aux racines qui peuvent donc pénétrer très facilement dans le milieu. Cela augmente rapidement la surface des racines, l’absorption des nutriments et le développement du plant.
  • Il est possible de faire germer directement dans des cubes de laine de roche, puis de transférer les cubes dans des blocs plus grands au fur et à mesure de la croissance des plantes. Cela signifie moins de stress pour les plantes à chaque changement d’étape et une croissance ininterrompue.
  • Tant que les niveaux d’humidité corrects ne sont pas dépassés, la laine de roche offre une excellente circulation de l’air dans la rhizosphère (zone racinaire).

Inconvénients de la culture du cannabis dans la laine de roche

  • Elle n’est pas très respectueuse de l’environnement. Sa production nécessite beaucoup d’énergie et il n’est pas recommandé de l’utiliser plus d’une fois.
  • Elle est relativement chère.
  • L’excès d’eau peut provoquer une accumulation d’algues. Veillez à ce que l’air circule bien au-dessus des blocs de culture pour faciliter l’évaporation.
  • Les fibres de laine de roche peuvent être nocives si elles sont en suspension dans l’air. Portez un masque anti-poussière lorsque vous les manipulez dans une phase où elles sont sèches. Ne retirez pas les revêtements en plastique.
  • La laine de roche peut être sensible aux variations du pH. Surveillez continuellement l’écoulement et ajustez la solution nutritive en conséquence.
  • La laine de roche a un pH naturellement élevé – trop élevé pour le cannabis – et doit donc être ajustée.

Les fibres de laine de roche sont-elles dangereuses ?

Il est difficile de savoir si les fibres sont dangereuses. Jusqu’à présent, il y a peu de preuves de risques sérieux pour la santé associés à la laine de roche. Cela ne veut pas dire qu’elle n’est pas pour autant désagréable. Si vous avez déjà travaillé avec cette laine, en particulier sous sa forme isolante dans un espace clos, vous savez à quel point elle peut être un matériau insupportable. Les minuscules fibres se délogent et trouvent un nouveau foyer dans votre peau, vos yeux, votre gorge et vos poumons. Douloureux et provoquant d’incroyables démangeaisons, c’est un matériau avec lequel il est désagréable d’entrer en contact. Bien qu’il ne présente aucun danger à long terme, il est recommandé de porter des lunettes de protection, un masque et des gants lorsque vous travaillez avec ce matériau.

Comment utiliser la laine de roche pour cultiver du cannabis à la maison ?

Inconvénients de la culture du cannabis dans la laine de roche

L’avantage de la laine de roche est qu’elle peut être utilisée pendant tout le cycle de vie du plant. Si vous avez l’intention de cultiver en l’utilisant en substrat, vous devez savoir comment le faire efficacement. La description qui suit est destinée au cultivateur d’intérieur débutant qui utilise un système de culture hydroponique en eau profonde (DWC). Si vous cultivez en extérieur ou avec un autre système, adaptez-le si nécessaire ; les principes de base doivent rester les mêmes.

Matériaux

  • Dôme d’humidité
  • Cubes de laine de roche (pour transplanter)
  • Conteneur pour le réservoir d’eau – la taille dépendra du nombre de plants que vous cultivez
  • Solution pour équilibrer le pH
  • Engrais
  • Éclairage – à vous de choisir, mais les LEDs à spectre complet sont durables et consomment peu d’énergie
  • Pots hydroponiques en filet
  • Billes d’argile
  • pH-mètre
  • Compteur EC
  • Graines de cannabis !

Où acheter de la laine de roche ?

Il est préférable d’éviter la laine de roche isolante. Notamment parce qu’elle se présente sous forme de rouleaux géants qui n’ont pas la bonne forme pour faire pousser de la weed. Au lieu de cela, vous pouvez trouver des cubes de laine de roche spécialement conçus pour la culture, en ligne ou dans la plupart des jardineries.

Instructions

En suivant ces étapes, vous devriez débuter avec des bases solides pour cultiver dans un milieu de laine de roche.

1. Préparation : hydrater et stabiliser les cubes de laine de roche

La laine de roche a un pH d’environ 7,0, ce qui est trop élevé pour le cannabis. Le cannabis cultivé en hydro aime un pH plus proche de 6,0. Si le pH est trop élevé ou trop bas, il y aura un blocage des nutriments. Cela signifie que les racines auront du mal à absorber les nutriments nécessaires et cela retardera leur croissance ou les tuera. Ce n’est pas souhaitable !

Pour les graines de cannabis, le pH lui doit être de 5,5. Cela augmentera au fur et à mesure que la plante mûrira.

Pour y remédier, il est donc important de préparer la laine de roche correctement. Pour ce faire, faites-la tremper pendant 24 heures dans une solution dont le pH ne dépasse pas 4,5 et dont le niveau d’EC est compris entre 0,4 et 0,5.

Pour vérifier si elle est prête, trempez-la dans une solution au pH de 5,5 et mesurez le ruissellement. S’il n’est pas différent de la solution ajoutée, alors elle est prête pour vos graines. S’il est plus élevé, répétez le processus jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de changement.

2. La germination : planter vos graines dans les cubes de laine de roche

La plupart des cubes de laine de roche sont livrés avec un trou découpé au milieu pour accueillir vos graines. Si ce n’est pas le cas, découpez-en un vous-même ; 1–2 cm devraient suffire. Il est important que les pousses n’aient pas besoin de faire beaucoup d’efforts pour émerger une fois la graine ouverte.

Placez une graine dans chaque bloc. Recouvrez légèrement de laine de roche ; il n’est pas nécessaire de la comprimer. Tout ce que vous voulez, c’est créer un environnement sombre et humide.

Arrosez vos cubes avec une solution au pH équilibré et laissez-les dans un endroit sombre et chaud. Couvrez-les d’un dôme d’humidité si possible.

Il existe de nombreuses méthodes de germination. Certaines consistent à faire germer les graines dans un pot puis à transplanter les plantules dans le milieu final une fois qu’elles ont atteint une certaine taille. Si cette méthode présente certains avantages, le cultivateur novice risque également d’endommager les racines lors de la transplantation, ce qui évidemment risque de causer plus de tort que de bien. La meilleure option est donc souvent de faire germer les graines dans leur pot/milieu final.

3. Laisser les plantes pousser un peu

Une fois que les plantules ont émergées, laissez-les pousser un peu. C’est le stade où elles sont le plus fragiles et vulnérables ; tout choc pourrait les tuer. Lorsque vous les arrosez, assurez-vous qu’elles aient de l’humidité, mais il n’est pas nécessaire de les imbiber totalement à ce stade, car elles se contentent de peu. Un test au toucher avec votre doigt dans le milieu devrait vous indiquer s’il faut les arroser ou non.

Remarque sur les nutriments : les plantules ont besoin de très peu de nutriments, il est donc important de ne pas les surengraisser, car cela peut aussi les tuer. Dans la terre, c’est plus simple ; vous pouvez simplement ne pas les engraisser. Mais dans la laine de roche inerte, il est important de faire preuve de retenue.

4. Transplanter les plantules dans votre système hydro

Une fois que les racines commencent à apparaître au fond du cube de laine de roche après environ 2–3 semaines, il est temps de les transplanter dans votre système hydro. N’hésitez pas à faire cela dès que vous voyez les racines émerger au risque qu’elles s’enroulent autour du cube.

À l’aide de pots/paniers en filet avec des billes d’argile, suspendez les plantules au-dessus du réservoir d’eau. Vous verrez bientôt les racines pousser à travers ces derniers pour trouver l’eau, où elles pendront suspendues et (espérons-le) heureuses.

Peut-on planter de la laine de roche dans le sol ?

Oui, vous pouvez techniquement utiliser de la laine de roche pour faire germer vos graines de cannabis puis les transplanter dans un sol. Cependant, en raison de l’effort supplémentaire que représente le contrôle du pH et le maintien des niveaux de nutriments, ce serait une perte de temps si votre objectif final n’est pas une culture hydroponique.

Entretien d’une culture en laine de roche

Les différentes étapes de la culture nécessitent des niveaux de pH/EC, des quantités d’eau, etc. différents. Nous vous présentons ci-dessous ces différents stades.

Stade végétatif

À ce stade, le pH doit être faible — environ 5,5. En termes de nutriments, 60 à 70 ml d’engrais par plante suffisent. Assurez-vous d’utiliser un engrais avec la bonne répartition NPK (azote, phosphore et potassium) — environ 1:1:1 NPK —, car l’équilibre changera lorsque les plantes entreront dans la phase de floraison.

Stade de floraison

  • Semaine 1 : vous voudrez augmenter votre pH à environ 5,8 ou 5,9 maintenant. De plus, l’équilibre nutritif passera de 1:1:1 NPK à 1:2:2. Trop d’azote pendant la phase de floraison est mauvais pour vos plants.
  • Semaines 2 et 3 : augmentez le pH à 6,0 et l’EC à 0,8–0,9.
  • Semaines 4 et 5 : augmentez l’EC à 1,0–1,2, et faites fluctuer le pH entre 6,0 et 6,2 pour assurer une absorption complète des nutriments.
  • Semaine 6 : EC à 1,4, continuez à faire fluctuer le pH.
  • Semaine 7 : EC à 1,6–1,7, faites fluctuer le pH entre 6,0 et 6,3.
  • Semaine 8 : EC à 1,8.
  • Dernière(s) semaine(s) : réduisez autant que possible l’EC et maintenez le pH à 6,2. Certains suggèrent qu’avec le rinçage, vous éliminez les accumulations de sel dans le plant et améliorez le goût final.

La laine de roche est-elle réutilisable ?

Entretien d’une culture en laine de roche

Elle peut l’être si vous voulez vraiment y mettre du vôtre, mais c’est difficile. La réutilisation de la laine de roche posera des problèmes de fluctuation du pH difficiles à contrôler. De plus, les racines qui restent dans la laine de roche peuvent causer des problèmes. Si vous souhaitez réutiliser la laine de roche, vous devrez en retirer toute la matière organique et la traiter à la vapeur à 100 °C.

Elle n’est pas facilement recyclable et ne se décompose pas, bien que la société Rockwool propose un moyen de la recycler. Cependant, il ne s’agit en aucun cas de l’option la plus durable.

Cultiver du cannabis avec de la laine de roche : le mot de la fin

Il est difficile de dire si la laine de roche est le meilleur choix ou non. Si elle est bien utilisée, il ne fait aucun doute qu’elle constitue un substrat fantastique et assez simple pour les débutants. Inerte et aérée, elle offre une maison sûre et accueillante pour vos racines.

En revanche, ce n’est pas très respectueux de l’environnement. C’est donc à vous de décider. Si vous voulez vous lancer dans la culture hydroponique, vous pouvez l’utiliser pour commencer puis essayer autre chose. Mais si votre principale préoccupation est l’environnement, vous devriez peut-être chercher autre chose.