Différents types de lumière utilisés pour la culture du cannabis


Différents types de lumière utilisés pour la culture du cannabis

Il existe un certain nombre de différents types de systèmes d’éclairage utilisés pour cultiver le cannabis en intérieur. Ils varient selon leur fonction, le type de lumière émise, la consommation d’énergie et le coût. Savoir ce qu’ils sont et comment ils performent vous aidera à prendre une décision éclairée sur la façon d’obtenir de délicieuses pépites en pot.

LAMPE À DÉCHARGE

Les lampes à décharge à haute intensité (HID)

Les lampes à décharge à haute intensité (HID) sont le pilier de l’horticulture d’intérieur depuis de nombreuses décennies. Elles ont vraiment décollé dans l’industrie de la marijuana dans les années 80. Elles ont été responsables de production de cannabis de classe mondiale jusqu’à ce jour. Les technologies se sont affinées, mais les principes de base restent les mêmes.

Un arc électrique est créé entre deux cathodes qui sont suspendues dans un tube rempli de produits chimiques réactifs. Les produits chimiques s’évaporent lorsqu’ils sont chauffés, dégageant des spectres de lumière ressemblant au soleil qui conviennent à la culture de toutes sortes de plantes comestibles et, surtout, du cannabis.

Il existe un certain nombre de types de lampes, mais celles qui sont le plus souvent utilisées pour la marijuana sont la haute pression sodium (HPS) et les halogénures métalliques (MH). Les lampes HPS et MH ont toutes deux besoins de ballasts pour fonctionner correctement, ainsi que de réflecteurs pour améliorer l’efficacité de la lumière.

HPS

Les lampes à haute pression sodium sont des dispositifs très éconergétiques. Elles produisent environ 100 lumens par watt (jusqu’à 150 lumens par watt) pour des ampoules de 600 W. Elles libèrent un large spectre de lumière qui tend vers l’extrémité rouge. La plus grande partie de la lumière est produite dans les spectres vert, jaune, orange et début de rouge, avec une lumière jaune-orange visible.

Les lampes HPS contiennent du mercure et un amalgame de sodium métallique. La réactivité chimique élevée à l’intérieur des lampes signifie que les ampoules sont spécialement construites en oxyde d’aluminium.

Les lampes HPS peuvent être utilisées pendant tout le cycle de culture du cannabis, des semis à l’âge adulte, mais il faut faire attention à la puissance de sortie en fonction de la taille des plants. Une lumière trop forte comme une lumière de 1 000 W dans une petite tente sera trop puissante pour les petits semis, causant plus de problèmes que d’avantages.

Cependant, le cultivateur avisé utilisera la HPS pendant la phase de floraison, car le spectre tendant vers le rouge imite bien la lumière d’automne. C’est en automne que le cannabis fleurit dans la nature. L’imitation de la lumière rouge d’un soleil plus bas et plus faible produit de meilleures têtes que les autres types de lumière.

MH

Les lampes aux halogénures métalliques fonctionnent comme les lampes HPS, mais contiennent du mercure et des halogénures métalliques (iodure de sodium et brome). Elles sont également très efficaces, produisant de 75-100 lumens par watt, avec un supplément de 30 % en utilisant un ballast électrique.

La plus grande partie de la lumière est produite dans les spectres vert, jaune, et orange. Toutefois, le spectre lumineux MH a un spectre lumineux bleu et violet plus élevé, produisant une lumière blanche/bleue pâle sensiblement iridescente.

Les lampes MH peuvent être utilisées pendant tout le cycle de culture, mais ceux qui connaissent les utiliseront pour la phase de végétation, en passant à la HPS lorsque la floraison se déclenche.

Les niveaux plus élevés de bleu et de violet imitent la lumière de l’été en haute saison, c’est-à-dire lorsque le cannabis végète naturellement et reçoit beaucoup de lumière UVA et UVB. Ces spectres favorisent une croissance végétative robuste des jeunes plants.

LED

LED

Une LED est une source de lumière semi-conductrice à deux fils à diode de jonction p-n. Répétez-le 10 fois rapidement. Ou même une fois. Il n’est pas nécessaire d’entrer dans les détails, mais essentiellement, lorsqu’une charge adéquate passe à travers la jonction du conducteur, des photons sont libérés, créant ainsi de la lumière. Le dispositif de semi-conducteur est contenu à l’intérieur d’un verre qui dirige et focalise la lumière.[1]

Les verres peuvent être teintées pour fournir différents spectres, y compris UV et infrarouge. Ils sont unidirectionnels et n’exigent pas que les réflecteurs redirigent la lumière émise par les ampoules comme les lampes HID. La configuration des LED nécessite un driver, qui est similaire à un ballast conçu spécialement pour les LED.

Les lumières LED peuvent être utilisées pendant tout le cycle de culture du cannabis. Elles ont la réputation d’être chers, mais elles sont incroyablement éconergétiques et compensent rapidement leur coût. Elles ont également l’avantage de fonctionner en restant beaucoup plus froides que les lampes HID.

Les ampoules sont disponibles dans différentes gammes de puissances et de spectres. Les ampoules bleues/blanches sont utilisées principalement pour la végétation, avec un peu de rouge inclus. Lorsque la floraison est induite, les ampoules sont échangées contre des variétés à prédominance rouge avec un peu de bleu/blanc.

LAMPES FLUORESCENTES

Les lampes fluorescentes

Les lampes fluorescentes sont disponibles en plusieurs configurations. Tubes longs et courts, tubes courbes ou CFL (lampes fluorescentes compactes). Les lampes fluorescentes passent une charge à travers la vapeur de mercure, qui s’ionise pour produire de la lumière. La lumière est ensuite modifiée par des revêtements chimiques à l’intérieur du tube de verre.

Les revêtements pour les lampes de culture varient pour produire de la lumière blanche pour la végétation ou de la lumière violette pour la floraison. Les lampes fluorescentes ne produisent qu’un sixième de la lumière des autres types de lampes, mais obtiennent quand même de bons résultats en salle de culture.

Plus la sortie est basse et plus cela se traduit par un ralentissement de la croissance, mais croissance tout de même. Également, des têtes respectables peuvent être produites par des lampes fluorescentes, mais elles n’auront pas la densité de la production de leurs cousines plus puissantes. Leur prix les rend idéales pour les cultivateurs débutants qui apprennent. Elles sont faciles à installer, produisent très peu de chaleur et ne nécessitent pas de ballast externe.

Les lampes fluorescentes sont utilisées pendant le stade des semis et des jeunes plants, ou pour enraciner les clones avant une exposition HID. Le large spectre lumineux favorise encore la croissance, mais il y a peu de stress thermique pour les jeunes plants.

Les références

  1. ^ Wikipedia, Jonction p-n, récupéré Octobre-20-2018
    Lien