10 Conseils essentiels pour cuisiner avec du cannabis


10 Conseils essentiels pour cuisiner avec du cannabis

Pour de nombreuses personnes, cuisiner à l'herbe est un peu une aventure à l'aveugle. Mais ça ne devrait pas être nécessairement le cas. Voici 10 conseils pour vous aider à devenir un meilleur canna-chef.

1. CALCULEZ VOS DOSAGES ET PUISSANCES

C'est vraiment la première étape pour cuisiner correctement avec le cannabis. Si vous ne connaissez pas la puissance du cannabis que vous utilisez, il est pratiquement impossible de déterminer la concentration en cannabinoïdes de vos aliments et donc de consommer une dose adaptée.

Malheureusement, tout le monde n'a pas la possibilité de savoir combien de THC, de CBD ou d'autres cannabinoïdes sont présents dans leur weed car, disons que l'herbe achetée dans la rue n'est pas vraiment testée en laboratoire. Mais si vous vivez dans une région où le cannabis est légal et que vous pouvez obtenir des informations fiables sur la puissance de vos têtes, ne manquez pas de le faire.

Cela changera vraiment votre expérience du cannabis alimentaire, car cela vous permettra d'obtenir une bonne idée de la concentration en cannabinoïdes et de la manière de diviser vos doses.

Malheureusement, trop de gens ont eu une expérience négative avec les aliments au cannabis. C'est parce qu'ils contiennent souvent de fortes doses de THC (qui peut provoquer des effets secondaires désagréables à fortes doses) et qu'ils sont connus pour mettre très longtemps à faire effet (ce qui pousse le consommateur à croire que l'aliment cannabique n'a aucun effet, pour se retrouver avec un trip retournant la cervelle par la suite).

Rappelez-vous simplement de commencer par une petite portion et de voir comment votre corps réagit. Par exemple, en prenant d'abord la moitié d'une dose, puis en voyant comment vous vous sentez environ 45 minutes à 1 heure plus tard, puis en prenant le reste de la dose si nécessaire, vous minimisez les risques de faire une « overdose » avec les aliments cannabiques.

Si vous vous pensez que la puissance de vos aliments n'est pas assez élevée, et que vous trouvez que votre cuisine aurait besoin d'un petit coup de pouce, essayez donc cette astuce : ajouter de la lécithine aidera à la rendre plus planante.

2. NE BALANCEZ PAS JUSTE DES TÊTES DANS VOS ALIMENTS

NE BALANCEZ PAS JUSTE DES TÊTES DANS VOS ALIMENTS

Cela pourrait être évident pour certains de nos lecteurs, mais nous sommes surpris par le nombre de personnes qui pensent que jeter des têtes sèches dans un mélange à brownie suffit pour préparer des aliments cannabiques. Juste pour être clair, ce n'est pas le cas.

Balancer de l'herbe sèche dans votre plat favori n'aura qu'un seul résultat : gâcher votre repas. Tout d'abord, l'herbe donnera à vos aliments un goût assez désagréable et ensuite, la matière végétale séchée pourrait bien vous faire vomir (parce que, grand nouvelle, nos organismes ne peuvent pas digérer des plantes non-comestibles comme le cannabis) et ne vous fera pas planer.

Pour infuser les cannabinoïdes dans vos aliments, vous devez d'abord préparer du beurre ou une huile infusée, puis ensuite utiliser cette huile ou ce beurre dans votre cuisine.

3. NE GASPILLEZ PAS VOTRE PRÉCIEUSE HERBE

Point important à savoir, le simple fait de balancer beaucoup d'herbe dans votre beurre ou votre huile ne donne pas des aliments plus puissants.

Les molécules de graisse dans le beurre ou l'huile ne peuvent se lier qu'à un nombre fini de cannabinoïdes. Ajouter un énorme excès ne fait que gaspiller de l'herbe. Le mieux serait encore de suivre nos recettes de cannabeurre ou d'huile d'olive au cannabis.

4. NETTOYEZ ET BLANCHISSEZ VOTRE HERBE

NETTOYEZ ET BLANCHISSEZ VOTRE HERBE

Malheureusement, la plupart de l'herbe que vous vous procurez n'est généralement pas très propre. Des insecticides et fongicides à la chlorophylle naturelle, votre herbe contient en réalité beaucoup d'impuretés qui, franchement, ont un goût atroce.

Pour des aliments au cannabis avec un meilleur goût et meilleurs pour la santé, assurez-vous de nettoyer votre herbe en la laissant tremper dans de l'eau distillée pendant environ 3 jours, en changeant l'eau toutes les 12 heures. Ensuite, vous allez devoir blanchir votre herbe propre en la plongeant 5 minutes dans de l'eau bouillante, avec ensuite un bain d'une minute dans de la glace. Vous pouvez alors sécher et décarboxyler l'herbe au four.

5. N'OUBLIEZ PAS LA DÉCARBOXYLATION !

La décarboxylation est un processus qui aide à éliminer les atomes de carbone des composés de votre herbe, ce qui aide à activer les cannabinoïdes dans l'herbe.

Après tout, c'est la raison pour laquelle vous devez chauffer l'herbe (soit par combustion, soit dans un vaporisateur) pour pouvoir ressentir ses effets psychoactifs.

Bien sûr, votre herbe va chauffer pendant que vous la cuisez dans le beurre/l'huile, mais en la décarboxylant d'abord, vous garantissez qu'une plus grande quantité de ces riches cannabinoïdes soit infusée dans vos aliments, plus rapidement.

6. SACHEZ MOUDRE COMME IL FAUT

SACHEZ MOUDRE COMME IL FAUT

Il existe d'innombrables recettes d'aliments au cannabis qui vous demandent de moudre votre herbe ultra-finement pour s'assurer qu'elle diffuse bien dans votre beurre/huile. Malheureusement, c'est vraiment à éviter.

Hacher ou moudre votre herbe trop finement vous laissera simplement avec de petits flocons granuleux d'herbe répandus dans tous vos aliments et, faites-nous confiance, il vaut mieux éviter. Pour préparer du cannabeurre ou huile, vous devez vraiment couper votre herbe en morceaux uniformes suffisamment gros pour être retenus dans un tamis ou un tissu étamine.

Le meilleur moyen pour obtenir la bonne consistance est simplement de la couper à la main une fois qu'elle a été nettoyée et blanchie.

7. NE PRESSEZ PAS TROP !

Presque toutes les recettes de cannabeurre/huile que nous avons lues demandent de presser l'herbe lors du filtrage des graisses. Presser un peu n'est pas un problème, il faut juste ne pas trop presser.

Si vous pressez trop l'herbe restante, cela ne fera qu'extraire plus de chlorophylle de la plante, qui se retrouvera directement dans votre huile/beurre. Ceci changera la saveur et la couleur de votre huile ou beurre et pas en mieux. Le goût de la chlorophylle est très amer et très envahissant.

8. NE FAITES PAS TROP CHAUFFER LE FOUR

C'est vraiment crucial. Si vous décarboxylez ou faites cuire vos aliments au-delà d'une certaine température, vous risquez de perdre beaucoup de puissance.

De nombreuses sources ont des opinions qui diffèrent, mais l'idée générale est que la préparation d'aliments avec de l'huile ou du beurre infusé au cannabis peut se faire au four à une température allant jusqu'à 190 °C/375 °F. C'est dû au fait que les aliments cuits au four auront une température interne légèrement plus basse. Cependant, on préfère jouer la prudence et vous conseiller de garder la température de votre four un peu plus basse, à 176 °C/350 °F maximum.

Alors assurez-vous toujours de vérifier votre température. Utilisez un thermomètre si vous en avez un. Et, si jamais votre thermomètre est un peu déréglé, vous pouvez même garder les températures sous les 170 °C/338 °F.

9. GOÛTEZ TOUJOURS

C'est très simple. Tout chef digne de ce nom vous dira toujours de goûter vos aliments. Et c'est la même chose en cuisinant des viandes. Peu importe que vous fassiez des brownies ou un risotto, assurez-vous de goûter votre recette avant de la servir pour vous assurer qu'elle ait le goût qu'il faut. Mais ne goûtez pas trop ! N'oubliez pas que le plat contient du cannabis ?

10. STOCKEZ ET ÉTIQUETEZ VOS ALIMENTS EN TOUTE SÉCURITÉ

C'est peut-être le point le plus important : assurez-vous de bien stocker vos aliments cannabiques !

La plupart des aliments au cannabis devraient être réfrigérés dans un récipient hermétique pour se garder plus longtemps mais, encore plus important, assurez-vous de bien les garder hors de portée des enfants, des animaux ou même des adultes qui ne voudraient pas goûter à vos délicieux aliments cannabiques.

Vous pourriez aussi vouloir vous assurer de ne pas risquer de manger du cannabis par accident juste avant une réunion importante. Alors assurez-vous de bien les étiqueter. Les cacher hors de votre propre vue pourrait aussi être une bonne idée.