La Méthode De Culture SOG (Sea Of Green) Expliquée


La Méthode De Culture SOG (Sea Of Green) Expliquée

La méthode de culture Sea Of Green (SOG) porte particulièrement bien son nom (un océan de vert en français). C'est l'une des nombreuses méthodes utilisée par les cultivateurs en intérieur afin d'exploiter au mieux l'espace de culture disponible. Avec le SOG, on peut augmenter le nombre de plants par petits pots et par mètre carré. 

L'objectif est de faire pousser des plants qui forment une seule branche de tête principale avec quelques têtes secondaires. Les branches inférieures pourront être taillées afin que la tête dominante à l'apex et quelques autres de ses compères latérales puissent mûrir sans stress en utilisant toute l'énergie de la plante. 

Lorsqu'on utilise cette technique, la période de végétation est réduite. Les plants passent à un cycle de floraison en 12 - 12 alors qu'ils sont encore petits. Une grande partie de la croissance de la plante se fait durant l'extension typique de la phase de floraison. 

Les sativas que l'on a faite passer en floraison alors qu'elles ne font encore que 10 cm, pourront toujours atteindre les 50 - 70 cm voir plus, et ce même si ce sont des variétés avec une longue floraison. Les indicas nécessiteront probablement d'être laissées en phase végétative un peu plus longtemps avant le changement afin de maximiser le ratio rendement/espace libre. Elles s'étendent souvent très peu et nécessitent quelques internoeuds pour remplir l'espace. 

Le SOG se résume au rendement maximum par mètre carré. On prête peu d'attention au volume par plants puisque ces derniers sont encouragés et forcés à devenir une véritable canopée. Cela permet donc de mieux exploiter les lumières de culture puisque toutes les plantes reçoivent la même quantité de lumière. Il n'y a donc pas besoin de s'inquiéter quant à quelconques histoires liées à l'éclairage. 

Le résultat du SOG est élevé puisque la période végétative est réduite. 

COMMENT LANCER VOTRE PROPRE SOG

LES POTS

Les petits plants n'ont besoin que de petits pots. L'espace au sol et la circulation de l'air sont les facteurs les plus importants, il est donc nécessaire d'avoir un bon équilibre entre le nombre de plants par m² et un bon espace de croissance pour les racines. Un pot aussi grand que possible en fonction de la quantité de plants par m² donne beaucoup de place pour le développement des racines et moins de temps entre les arrosages. Par exemple, les pots de 7 litres ont un diamètre de 19 cm et s'adaptent parfaitement au 4x4 dans un mètre carré.

Les plants peuvent produire de bons résultats dans des pots entassés les uns sur les autres. Cependant, la circulation de l'air peut être problématique, au point d'attirer des maladies. Les plants ont aussi tendance à tomber lorsqu'ils sont dans de petits pots. Pensez aux air pots, ceux en plastique, les grow bags ou encore ceux en terre cuite - ils sont tous parfaits. 

LES PRÉMICES 

Faites germer vos graines comme d'habitude. Les cultivateurs du monde entier utilisent tous leurs propres techniques. Donnez aux jeunes plants le même amour pour n'importe quelle culture. Une fois, les graines germées, placez les dans des pots plus grand, ou commencez directement dans des gros pots. Plus vos plants se sentiront bien, plus vos rendements seront meilleurs.

PÉRIODE DE VÉGÉTATION

Le SOG est une technique légère de manipulation. Peu, voir aucun palissage n'est nécessaire. Certains cultivateurs étêteront leurs plants dès le début, laisseront durer la vég', et auront moins de plants, mais ceux-là seront plus touffus. Certains laissent la partie supérieure et font la transition vers la floraison plus tôt. Ces deux méthodes fonctionnent aussi bien l'une que l'autre. 

Comme règle d'or, souvenez-vous que la période de vég' n'a besoin de durer que 1,5 - 2 semaines afin de donner aux plants suffisamment de temps pour établir une canopée robuste. 

Les cultivateurs expérimentés savent que le cannabis atteint un stade durant la végétation lorsque la croissance s'accélère soudainement. Les racines sont bien développées et il y a assez de verdure pour prodiguer un métabolisme rapide comme tout. 

Faire le changement de lumière avant cette « phase pubère » peut paralyser les plants. Elles fleuriront toujours, mais elles s'étendront moins puisqu'elles étaient prépubères lorsque la photopériode fut altérée. Elles ont tendance à rester petite et à produire des têtes de qualité, mais qui ne dépasseront pas la taille d'une petite balle de golf. 

Si vous n'êtes pas sûr, de la « maturité végétative » de vos plants, laissez les vivre ainsi une semaine de plus. Si soudainement vous vivez ce moment où vous vous dites vous-même « hey, mais on dirait bien qu'elles ont pris 5 cm depuis hier soir ! », il est temps de faire le changement de cycle de lumière. 

CIRCULATION DE L'AIR

Faites en sorte que vos plants reçoivent suffisamment d'air pour les renforcer. La canopée dense avec de nombreuses feuilles qui se chevauchent a besoin de beaucoup de flux d'air. Les stomates de la feuille, où les échanges de gaz se produisent, se trouvent sous les côtés de la feuille. 

L'environnement de culture a besoin d'une bonne circulation de l'air afin de maintenir correctement le cycle sec-humide et réguler les possibles moisissures et algues en tout genre. Les canopées épaisses peuvent provoquer de larges ombres sur la culture. 

ENTRETIEN

Entretien

Retirez les branches sous-développées qui peuvent être trop loin de la source de lumière. Retirez les feuilles nourricières afin d'augmenter la pénétration de lumière sur les plants entiers. 

Certains cultivateurs vont « aérer » leurs plants en retirant n'importe quelle croissance qui ne serait pas une fleur dominante ou principale. Le SOG ne requiert pas plus d'attention que n'importe quelle autre demande d'une culture contemporaine de cannabis. L'entretien peut être plus long étant donné que le nombre de pieds dont il faut s'occuper est accru, mais cela est relatif par rapport à des plants plus larges avec plus de branches. 

Le SOG a su prouver qu'on pouvait augmenter les rendements sans avoir à cultiver de gros plants. C'est une utilisation efficace de la lumière artificielle avec un ratio généreux de passage au prochain cycle grâce à la courte période de végétation. Chaque tête dans la culture reçoit autant de lumière que sa voisine, et donc, chacune atteint son potentiel maximal. On ne peut pas se rater avec cette méthode, alors essayez-la donc !