10 Infos Sur Le CBD Dont Vous Ignorez Peut-Être L'existence


10 Infos Sur Le CBD Dont Vous Ignorez Peut-Être L'existence

Le CBD est sous les feux des projecteurs. Cependant, il subsiste encore beaucoup de fausses informations sur ce cannabinoïde : la façon dont il agit sur le corps, ses utilisations potentielles, et même son statut légal. Ci-dessous, se trouvent 10 faits sur le CBD dont vous ne connaissez peut-être pas l'existence.

1. LE CBD N’EST PAS ENIVRANT

En raison de sa relation intime avec le cannabis, certaines personnes pensent que le CBD serait enivrant et ferait « planer ». Ce n’est cependant pas vrai. Bien que ce cannabinoïde puisse proposer un subtil effet sur l’humeur et l’état mental (à la manière du chocolat noir) il ne produit pas d’effets altérant l’esprit. Le National Institute on Drug Abuse a mis en ligne ce contenu déclarant que le CBD ne produisait ni euphorie ni intoxication.

Le THC est la principale molécule psychoactive du cannabis, il exerce ses effets uniques en interagissant avec les récepteurs CB1 du système endocannabinoïde. Le récepteur CB1 se trouve principalement dans le cerveau, en particulier au sein des neurones. Le CBD quant à lui n’a que très peu d’affinités avec ces récepteurs, ce qui signifie qu’il ne peut se lier à eux et qu’il est de fait incapable de provoquer les mêmes effets psychoactifs.

De plus, le CBD pourrait même contrer certains des effets psychoactifs du THC. Ce cannabinoïde est connu pour provoquer des schémas d’activités cérébrales opposées à celles du THC dans des régions du cerveau incluant le striatum, l’hippocampe et le cortex préfrontal.

2. LE CBD PEUT-ÊTRE CONSOMMÉ RÉCRÉATIVEMENT ET LE THC, MÉDICALEMENT

Il y a une forte désinformation vis-à-vis du fait qu'on considère le CBD comme quelque chose de purement médical, et le THC comme purement récréatif. Ceci est faux. Tout comme le THC peut être utilisé médicalement (pour aider à soulager de la douleur, des nausées, des vomissements, etc.), le CBD peut aussi être consommé de manière récréative.

En fait, le marché du CBD récréatif se développe fortement en Suisse. Tandis que le THC est toujours illégal selon les lois suisses, les fleurs et les concentrés de cannabis riches en CBD peuvent être achetés dans les dispensaires et les bureaux de tabac complètement légalement. Cela a donné naissance à un important mouvement de consommateurs récréatifs de CBD qui chérissent tout particulièrement le CBD pour ses effets apaisants.

3. LE CBD PEUT CONTRECARRER LES EFFETS DU THC ET FONCTIONNE MIEUX S'IL EST COUPLÉ À D'AUTRES CANNABINOÏDES

LE CBD PEUT CONTRECARRER LES EFFETS DU THC ET FONCTIONNE MIEUX S'IL EST COUPLÉ À D'AUTRES CANNABINOÏDES

Les cannabinoïdes, les terpènes et les autres composés que l'on retrouve dans le cannabis interagissent entre eux. Des études et des preuves anecdotiques suggèrent que l'interaction entre ces substances et notre système endocannabinoïde résulte en des effets synergiques que l'on appelle plus souvent « effets d’entourage ».

Des études ont montré que par exemple, lorsque le CBD et le THC sont ensemble, ils produisent un soulagement de la douleur plus rapide et efficace que si chacun de ces deux composés était seul.[1] Et tandis que notre compréhension de l'effet entourage n'en est encore qu'à ses débuts, les recherches indiquent que les bienfaits médicaux du cannabis reposent dans l'intégralité de la plante plutôt que simplement dans des composés chimiques isolés.

En fait, des études ont montré que les formes isolées du THC et du CBD produisent des effets complètement différents de ceux des produits à base de plante entière.

Bien que le THC puisse avoir des effets bénéfiques, il peut aussi produire des effets secondaires peu plaisants, surtout si consommé en de grosses quantités. Cela inclut la nausée, les vomissements, une sensation de douleur accrue, de l'anxiété, de la paranoïa et plus encore. Heureusement, des recherches montrent que le CBD peut contrecarrer la plupart de ces effets.

La relation entre le THC et le CBD est assez complexe et difficile à expliquer entièrement dans cet article. Cependant, il est vrai que le CBD peut aider à réduire l'anxiété et la paranoïa que certains ressentent après avoir consommé du THC.

4. LE CBD EST MOINS PUISSANT QUE LE THC

LE CBD EST MOINS PUISSANT QUE LE THC

En termes d’impact général sur le corps et sur le cerveau, le CBD est bien moins puissant que le THC. En consommant la même quantité isolée au milligramme de chaque substance, les effets donneraient lieu à des résultats très différents en raison de la manière distincte dont chaque cannabinoïde interagit avec le corps. Cela dit cela ne signifie pas que le potentiel du CBD soit moins significatif, le cannabinoïde produisant ses effets via un certain nombre de voies à l’intérieur et à l’extérieur du système endocannabinoïde, y compris les récepteurs de vanilloïde, de sérotonine et de PPAR. De ce fait, le CBD est un antioxydant, anti-inflammatoire et anti-anxiété et un neuroprotecteur dont les effets ont été prouvés.

Étant donné que le CBD ne produit pas de changement évident en termes de perception, les gens pensent souvent qu’il faut en consommer de larges doses pour « sentir quelque chose ». C’est faux. Bien que de plus grandes doses soient utiles à certains consommateurs médicaux, même de petites doses peuvent donner lieu à des effets bénéfiques. Lorsque vous essayez pour la première fois un produit au CBD, il est judicieux de commencer par une petite dose afin de voir comment il affecte votre corps et d’augmenter progressivement avec le temps afin de trouver combien de CBD vous devriez consommer.

De plus petites doses de produits de haute-qualité contiendront plus de CBD, ce qui signifie que ces doses miniatures seront saturées de cannabinoïde. Les produits de mauvaise qualité, peu coûteux, sont souvent dilués et chaque dose contient une quantité négligeable de CBD.

5. LE CBD NE PRODUIT PAS D’EFFETS TRANQUILLISANTS

Les effets du CBD sont parfois étiquetés comme tranquillisants, particulièrement en grandes doses. Cependant, la recherche suggère que le CBD ne produit en fait pas d’effets tranquillisants.

En effet, une étude de 2008 publiée par Biological Psychology a prouvé que même de très grandes doses de CBD isolé ne produisait pas d’effets tranquillisants. Il est intéressant de noter que les effets du CBD sont en fait sensibilisant. On pense cependant que certains produits au CBD contiennent de fortes doses de myrcène et d’autres terpènes connus pour produire des effets tranquillisant ou provoquant des somnolences.

Une recherche supplémentaire publiée dans The Permanente Journal a confirmé cela. Les personnes ayant participé à l’étude reçurent des doses situées entre 25 et 175 mg de CBD. Des réductions de l’anxiété furent détectées, en plus d’une légère sédation chez certains sujets. Cependant, cet effet secondaire s’est atténué après une consommation plus fréquente. Certains consommateurs peuvent connaître une légère sédation lors de leur première consommation de CBD, mais il semble que le corps s’habitue à la substance et que cela ne soit rapidement plus un souci.

6. TOUS LES PLANTS DE CANNABIS NE CONTIENNENT PAS FORCÉMENT DU CBD

Bien que le CBD dérive des plants de cannabis, il n'est pas forcément présent dans toutes les variétés de cette espèce. En fait, la plupart du cannabis utilisé à des fins récréatives ne contient en réalité qu'une infime part de CBD.

La raison de cela c'est que depuis les années 80, les sélectionneurs de cannabis et les banques de graines se sont essentiellement concentrés sur la production de puissantes variétés riches en THC destinées à procurer le plus d'effets possibles aux fumeurs du monde entier.

Mais puisque le CBD est devenu de plus en plus populaire, les banques proposent désormais des variétés riches en CBD à des fins récréatives et médicales. Le CBD a également tendance à être en concentration plus forte dans les plants de chanvre.

7. LE CBD PEUT-ÊTRE ADMINISTRÉ TOPIQUEMENT

LE CBD PEUT-ÊTRE ADMINISTRÉ TOPIQUEMENT

On a tendance à associer la consommation de cannabis avec la fumette. Mais, grâce à de nombreuses innovations et de recherches dans le monde cannabique, il existe désormais d'innombrables manières de consommer du cannabis sans nécessité d'allumer un joint ou un bang.

Par exemple, les topiques comme les baumes, les sprays et les savons enrichis avec des extraits de cannabis sont une excellente manière de traiter des symptômes localisés comme certaines douleurs, inflammations, et même des irritations de la peau. Au lieu de fumer ou de vaporiser, (où les composés chimiques du cannabis sont portés vers les capillaires des poumons), les topiques sont absorbés par voie transdermique.

Ces topiques sont de plus en plus populaires parmi les patients qui cherchent à traiter des symptômes physiques comme des inflammations ou des gonflements causés par l'arthrite et d'autres troubles. De nombreux patients affirment que les topiques au cannabis les soulagent des démangeaisons ou des irritations de la peau, ce pourquoi un certain nombre d'entreprises développent maintenant des patchs transdermiques contenant du CBD, du THC ainsi que plusieurs autres cannabinoïdes.

8. LES ANIMAUX PEUVENT AUSSI BÉNÉFICIER DU CBD

LES ANIMAUX PEUVENT AUSSI BÉNÉFICIER DU CBD

L'une des avancées les plus importantes dans notre compréhension du cannabis est la découverte du système endocannabinoïde, qui en gros, régule les effets du cannabis dans notre corps.

Eh bien, il semblerait que les humains ne soient pas les seuls à en bénéficier : les chiens, les chats, les chevaux et de nombreux autres animaux possèdent des systèmes endocannabinoïdes et vivent le cannabis de la même manière que nous. En fait, tous les mammifères en possèdent un ; c’est pourquoi le cannabis est souvent testé sur des rats.

Cela a donné naissance à un tout nouveau marché : les suppléments CBD pour animaux domestiques. Les détenteurs d'animaux domestiques d'à travers le monde commencent à utiliser des produits au cannabis comme les huiles CBD, les capsules, les friandises infusées, et mêmes des topiques pour aider leurs animaux à lutter contre toute sorte de problèmes.

Par exemple, certaines personnes possédant des chiens utilisent des suppléments CBD pour aider à gérer des symptômes comme les nausées, les vomissements, les inflammations chroniques, les douleurs, ou même l'anxiété de leur chien. Tout comme avec les humains, les suppléments CBD peuvent soulager les animaux de toute sorte de troubles sans induire d'effets psychoactifs.

9. LE LIN CONTIENT POTENTIELLEMENT DU CBD

LE LIN CONTIENT POTENTIELLEMENT DU CBD

Pendant très longtemps, on pensait que le CBD était un composé seulement présent dans le cannabis. Néanmoins, des chercheurs de Pologne ont peut-être accidentellement découvert que le lin en contenait aussi.[2]

Dans une analyse des plantes de lin (une source précieuse de graines de lin, d'huiles et de fibres) ils ont découvert qu'elles contenaient également un terpénoïde spécial très similaire au CBD. Les chercheurs ont testé le composé avant de constater qu'il produit des effets anti-inflammatoire chez les souris. De plus, ils ont aussi observé que ce composé activait les récepteurs cannabinoïdes.

Cette recherche est la première en son genre et suggère que le lin pourrait faire partie d'un nombre croissant de plantes autres que le cannabis pouvant produire des cannabinoïdes ou des substances apparentées aux cannabinoïdes.

10. LE CBD N'EST PAS LÉGAL PARTOUT

Bien que l’ouragan de la légalisation du cannabis souffle sur plusieurs régions du monde, la plante reste grandement prohibée dans les autres régions. Certains pays ont fait une exception en ce qui concerne les produits au CBD en raison de son absence d’effets enivrants et permettent la consommation et la vente de produits à contenance très faible en THC. Cependant, certains pays continuent de coller le CBD au cannabis dans son ensemble et n’ont pas encore changé les réglementations concernant ce cannabinoïde.

Aux États-Unis par exemple, le CBD n’est légal que s’il provient de chanvre. Le CBD provenant de cannabis quant à lui, est seulement légal dans 17 états. En dehors des États-Unis, le statut légal du CBD est en constante évolution alors que de nouvelles lois sont votées ou remplacées. Dans l’Union européenne, les compléments au CBD sont légaux tant que leurs niveaux de THC restent négligeables.

Avant de commander vos produits au CBD, il est important de vous tenir informé des lois de votre pays et de vous assurer que vous ne risquez rien. Certains pays ont légalisé le cannabis pour des raisons médicales et/ou récréatives, on trouve parmi ces derniers, l’Argentine, l’Australie, le Canada, le Chili, la Colombie, la Croatie, la République tchèque, l’Allemagne, l’Inde, Israël, l’Italie, la Jamaïque, la Macédoine, le Mexique, les Philippines, la Pologne, Porto Rico, la Turquie et l’Uruguay. Certains d’entre eux se sont contenté de partiellement légaliser le cannabis et d’autres qui ne sont pas inclus tolèrent le CBD, mais pas les produits à base de THC. Soyez au courant des lois de votre pays de résidence, puis faites votre choix.

Les références

  1. ^ NCBI, Multicenter, double-blind, randomized, placebo-controlled, parallel-group study of the efficacy, safety, and tolerability of THC:CBD extract and THC extract in patients with intractable cancer-related pain., récupéré January-16-2019
    Lien
  2. ^ NCBI, Cannabinoid-like anti-inflammatory compounds from flax fiber., récupéré January-16-2019
    Lien