Explication de la méthode de culture Screen Of Green (ScrOG)


Explication de la méthode de culture Screen Of Green (ScrOG)

La méthode de culture Screen Of Green, ou l'expression détestée par le T9 « ScrOG », est une technique de culture qui permet d'exploiter au mieux les petits espaces de culture. À l'aide d'un grillage, les plants sont forcés à se développer horizontalement lors de la phase végétative afin qu'ils reçoivent tous la même quantité de lumière.

Afin de réaliser le ScrOG, le grillage est placé au-dessus des jeunes plants. Tandis qu'ils grandissent, chaque branche est palissée pour être le plus à l’horizontale possible en utilisant une attache ou quelque chose de similaire afin de tout bien mettre en place. Ou alors, on peut simplement utiliser l'écran seul en coinçant les apex en développement sous les différentes parties de la grille en attendant que les plants deviennent assez grands.

L'idée, c'est de conserver les apex en développement à des distances et à une hauteur égale jusqu'à ce que la plupart du grillage soit couvert de végétation. On laissera la nature reprendre ses droits lorsque l'on passera au cycle 12-12 lors de la floraison.

Contrairement aux autres méthodes, le ScrOG ne permet pas de produire une branche de tête principale et dominante. Toutes les zones de fleurs reçoivent la même quantité de lumière. Ce à quoi la plante réagit en distribuant plus équitablement toutes ses hormones de croissance, ce qui permettra de produire des têtes qui seront toutes plus ou moins uniformes.

Avec cette technique, on a tendance à utiliser un minimum de plants. Dans une étagère de seulement 1 m², il ne suffirait que d'une seule plante pour remplir rapidement tout l'espace. La durée de la végétation est similaire à celle d'une culture non-modifiée puisqu'il est rare d'étêter les plants. Les branches qui devraient normalement être inférieures sur un plant, celles qui reçoivent des hormones suppressives et moins de lumière, sont désormais encouragées à s'étendre horizontalement et à recevoir la même quantité de lumière que le reste de la plante.

CE DONT VOUS AUREZ BESOIN

  • Les plants de votre choix, issus de clones ou de graines ;
  • Des pots de 12 L minimum, jusqu'à la taille maximale de votre souhait de culture ;
  • Un grillage avec des espacements de 5-10 cm (certaines personnes font leur propre grillage avec des piquets de bambou) ;
  • Des nœuds de jardin ou de la ficelle.

MÉTHODE

  1. Placez le maillage 20 cm au-dessus de la bordure de vos pots.
  2. Donnez à chaque plant l'équivalent de 30 cm x 30 cm de place sur le grillage.
  3. Guidez les nouvelles branches sous l'écran pour encourager la croissance latérale.
  4. Faites tenir le tout avec vos attaches, ou laissez le grillage tenir les branches en place.
  5. Continuez à palisser les plants jusqu'à ce que 70 % du grillage soit couvert, puis passez ensuite au cycle de floraison.
  6. Les plants vont remplir le reste de l'espace tandis que les fleurs se développeront.
  7. Vérifiez minutieusement qu'il n'y ait pas de croissance non-désirée sous le grillage.

CONSEILS POUR LE SCROG :

CONSEILS POUR LE SCROG :

LA CIRCULATION DE L'AIR

La circulation de l'air est importante pour aider à maintenir le cycle sec-humide via l'évaporation et le renouvellement du gaz à la surface des feuilles. Les stomates de la feuille, là où les échanges de gaz ont lieu, sont situées en dessous des feuilles.

Puisque le ScrOG créé une surface plate plutôt que des boulevards d'air entre les branches pour la circulation de l'air, une attention toute particulière doit être faite pour avoir une bonne circulation de l'air au-dessus et en dessous du grillage.

ENTRETIEN

Pensez à régulièrement retirer les grandes feuilles du dessous pour stimuler la croissance de la canopée. Retirez toutes les feuilles se trouvant en dessous du grillage ainsi que toutes nouvelles feuilles qui feraient leur apparition. Les feuilles sous le grillage reçoivent peu, voire aucune lumière, et cela risque d'engendrer des maladies.

CHOISISSEZ HABILEMENT VOS VARIÉTÉS

Conseils pour le scrog :

Des connaissances en phénotypes et génétiques seront nécessaires lorsque l'on décidera de choisir la technique ScrOG, surtout lorsque l'on doit prendre en compte à quel point un pied peut s'étendre lors de la phase de floraison.

La plupart des plants indica s'étendent peu lorsqu'ils passent du cycle de lumière 18/6 à 12/12 et se contentent de remplir les nœuds existants lors du changement de photopériode. Il faudra donner à une petite indica bien touffue presque tous les nœuds disponibles pour obtenir au bout du compte, des têtes de taille décente.

L'opposition la plus totale à ce cas de figure sont les sativas, qui elles peuvent s’étendre substantiellement sous les mêmes conditions. Faire le changement de cycle pour les sativas lorsqu'elles ont deux ou trois nœuds au-dessus du grillage permettra de toujours avoir une bonne extension des plants.

Certaines variétés se développent bien avec la méthode ScrOG, tandis que d'autres pourront se développer de manière réellement incroyable. Essayez donc cette technique, vous n'avez rien à y perdre.