Pourquoi vous devriez faire de petites inhalations avec vos joints/bongs


Pourquoi vous devriez faire de petites inhalations avec vos joints/bongs

Laissez-moi deviner : lorsque vous avez commencé à fumer de l'herbe, quelqu'un vous a dit de prendre de plus grosses inhalations du spliff et de retenir la fumée dans vos poumons aussi longtemps que possible. Et bien, il s'avère que ce n'est pas comme ça qu'il faudrait faire. Au contraire.

La légalisation nous a appris de nombreuses choses importantes : comment profiter du cannabis de manière responsable, ou reconnaître les nombreux mythes autour du cannabis. L'un de ces mythes serait que retenir la fumée pendant une certaine durée vous ferait ressentir encore plus d'effets. Voici pourquoi ça n'est pas possible.

1. VOS POUMONS ONT UNE CAPACITÉ DONNÉE

Des études ont montré que les poumons humains ne peuvent absorber que 5-6 ml d’oxygène par minute.[1] Donc, peu importe à quel point vous vous êtes entraîné à retenir la fumée aussi longtemps que possible, vous n'êtes en réalité pas en train d'absorber plus de THC dans votre système.

En fait, la seule raison pour laquelle vous vous sentirez encore plus défoncé, c'est parce que vous avez brièvement privé votre cerveau d'oxygène (ce qui engendre cette sensation bien connue de vertige lorsque l'on retient sa respiration).

2. LA PLUPART DU THC EST ABSORBÉ INSTANTANÉMENT

La quasi-totalité du THC dans votre ganja est absorbée dans votre corps en seulement quelques secondes d'inhalation. Ce pourquoi il n'y a pas vraiment d'intérêt à retenir sa respiration, à moins que vous n'aimiez sincèrement ressentir des vertiges.

3. VOUS NE FAITES QU'ENDOMMAGER ENCORE PLUS VOS POUMONS

Saviez-vous que la fumée de votre joint/bong ne contient qu'un très léger pourcentage de THC (approximativement 12 %) ? Les autres 88 % du contenu de la fumée proviennent de plus d'une centaine de molécules différentes (la plupart étant toxiques), et au moins 6 hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), qui sont des cancérogènes connus.

4. VOS EFFETS N'EN SERONT QUE MEILLEURS !

VOS EFFETS N'EN SERONT QUE MEILLEURS !

Aujourd'hui, vous êtes probablement familier avec le terme microdosage. Comme son nom le suggère, cela implique de consommer des doses plus petites de weed une par une (aussi petite que 2,5 mg) afin de profiter des effets bénéfiques des cannabinoïdes, tout en minimisant les effets négatifs comme l'anxiété et la paranoïa.

Évidemment, essayer de consommer exactement 2,5 mg de THC dans un joint est quasiment impossible. Néanmoins, tentez de prendre des inhalations plus petites et laissez les effets s'installer peu à peu au bout d'une dizaine de minutes. Puis, consommez-en plus si vous le souhaitez. Faites-nous confiance, vous expérimenterez votre cannabis d'une manière complètement différente.

SOUVENEZ-VOUS D'Y ALLER DOUCEMENT LES BOURRINS !

Gardez en tête que vous devriez profiter du cannabis de manière à nuire le moins possible à votre corps. Idéalement, pensez à peut-être investir dans un vaporisateur afin d'extraire les plus grosses concentrations de cannabinoïdes de votre weed, tout en réduisant drastiquement les dommages faits à vos poumons.

Si vous préférez fumer des joints ou des bangs, prenez un maximum de précautions afin de minimiser les dégâts. Et pour faire cela, prenez des inhalations plus petites et moins intenses.

Les références

  1. ^ NCBI, How much oxygen does the human lung consume?, récupéré January-08-2019
    Lien