Weed moisie : comment l’identifier, l’éviter et la traiter


Weed moisie : comment l’identifier, l’éviter et la traiter

Dans certains cas, une herbe moisie pourrait être un peu difficile à identifier. Cet article explique les bonnes méthodes afin d’éviter d’éventuels problèmes de santé. Une bonne prévention est plus facile que vous ne le pensez !

Voici donc la situation : vous fouillez dans votre réserve et vous êtes heureux d’y trouver un sachet fermé à moitié rempli. C’est l’herbe secrète que vous avez cachée à votre famille pendant des mois, et vous avez l’impression d’avoir trouvé un trésor.

Mais voilà, vous ouvrez le sachet et l’odeur de vieille herbe vous envahit. Mais vous n’y prêtez pas attention en vous disant « ça ne peut pas être si mauvais ».

Mais, en y regardant de plus près, vous remarquez une accumulation de poudre blanche à la surface de votre herbe. Vous annulez alors votre projet de fumer et jetez toute l’herbe. Habile.

Ici, nous avons un cas classique d’herbe moisie. C’est un spectacle désagréable à voir et ce n’est en aucun cas bon pour vous. Dans cet article, nous allons donc nous pencher sur les types de moisissures qui affectent le cannabis, sur leurs causes et sur la façon dont vous pouvez éviter une herbe moisie.

Quels sont les principaux types de moisissures du cannabis ?

REPÉRER LA MOISISSURE

Il peut être difficile de repérer les moisissures du cannabis à l’œil nu, surtout pour un débutant. Parfois, vous aurez besoin d’une loupe pour avoir un meilleur aperçu. Mais comment identifier la moisissure si on ne sait pas ce qu’il faut chercher ?

Voici les trois principaux types de moisissures du cannabis que vous pouvez rencontrer.

Mildiou

Si les feuilles de votre plante ont l’air d’avoir été saupoudrées de sucre en poudre, vous avez probablement affaire à de la moisissure.

Le mildiou n’est pas un énorme problème, sauf si vous en fait un problème. Si vous le laissez sans surveillance, vous risquez de provoquer une véritable infestation qui ravagera vos têtes sur le long terme. Ce serait malheureux de gaspiller de l’herbe ainsi.

Heureusement, le mildiou est facile à repérer et à éliminer.

Moisissure des têtes

Voici un cas plus difficile à gérer. Et contrairement au mildiou, la moisissure des têtes peut être un peu difficile à identifier.

Le traitement de la moisissure des têtes est plus difficile, car ses symptômes visuels ne s’expriment qu’après l’infection. Vous ne commencerez à remarquer les dégâts qu’une fois que le mal est fait.

Le signe le plus révélateur de la moisissure des têtes est la décoloration. D’un vert esthétiquement agréable, les têtes infectées passent au brun foncé, voire au noir. Dans certains cas, vous verrez une teinte violacée.

Une tête entièrement contaminée sera enveloppée d’une substance sombre, épaisse et poussiéreuse. Elle sera également molle au toucher. Concernant la moisissure des têtes, il n’y a pas d’autre moyen que de les jeter.

Moisissure blanche pelucheuse

Contrairement au mildiou, la moisissure blanche pelucheuse ressemble davantage à des toiles d’araignée sur vos têtes. Certains la comparent à de fines couches de coton clairsemées. Dans tous les cas, ce n’est pas bon signe.

Il est facile de percevoir cette moisissure blanche pelucheuse comme une petite infection inoffensive, mais la réalité est toute autre. Elle se propage rapidement et peut facilement dévaster vos cultures. Ce serait deux mois de dur labeur qui s’envoleraient.

Comment l’herbe moisit-elle ?

Moisissure blanche pelucheuse

Les moisissures se développent généralement dans l’une des deux conditions suivantes : décomposition et humidité. Concernant la première, les moisissures accélèrent la décomposition de la matière organique.

Les moisissures causées par l’humidité, quant à elles, se produisent surtout sur des plantes comme le cannabis. Pour les cultivateurs, les cas les plus courants se produisent lors d’une culture en extérieur, soit en fin de saison, soit dans une région où les pluies estivales sont abondantes.

Toutefois, la moisissure peut également se développer dans des têtes déjà récoltées. Par exemple, l’utilisation de récipients peu solide les exposera à l’humidité et provoquera une accumulation de moisissures.

L’herbe peut-elle moisir dans un bocal Mason ?

Le bocal Mason est le roi des récipients hermétiques. C’est pourquoi vous les verrez souvent dans les réfrigérateurs et les celliers avec des aliments et des sauces dedans.

Dans le cas du stockage et de l’affinage du cannabis, les bocaux Mason fonctionnent tout aussi bien. Cependant, toute humidité piégée peut entraîner une situation de moisissure, même avec le récipient le plus hermétique et imperméable.

Donc, avant de commencer à stocker votre herbe, assurez-vous que vos bocaux Mason soient correctement nettoyés et séchés. De plus, utilisez des packs de régulation de l’humidité pour maintenir les conditions optimales à tout moment. Ils sont relativement bon marché et ne serviront qu’à votre réserve.

Comment vérifier la présence de moisissures sur l’herbe

L’herbe peut-elle moisir dans un bocal mason ?

Un observateur non expérimenté peut avoir quelques difficultés ici. Si vous êtes dans ce camp, voici quelques façons de vérifier la présence de moisissures sur votre herbe préférée.

Sentez-la

Le bon vieux test de l’odorat ne fonctionne pas seulement avec les aliments ; vous pouvez appliquer le même traitement à votre herbe. On dit bien qu’avoir du nez, c’est avoir de l’intuition.

Même si vous n’avez pas la sensibilité aromatique d’un connaisseur de cannabis plus expérimenté, vous saurez si quelque chose sent mauvais. De plus, l’arôme du cannabis frais est très reconnaissable et la différence est immédiatement perceptible.

Toutefois, certaines moisissures ne font pas toujours ressortir une odeur. Dans ce cas, vous devrez faire appel à un autre de vos cinq sens.

Regardez-la

Vos yeux sont aussi fiables que votre nez lorsqu’il s’agit d’identifier une herbe moisie. Mais comme nous l’avons mentionné, vous devez savoir ce qu'il faut chercher.

Dans la section précédente, nous avons abordé les différents types de moisissures et leur aspect. Si vous voyez une accumulation ressemblant à de la barbe à papa à la surface d’une tête, il s’agit de la banale moisissure blanche pelucheuse.

Certaines moisissures peuvent se camoufler en kief, mais vous devez également savoir faire cette distinction. Le mildiou est de couleur beaucoup plus terne et peut paraître grisâtre. Les moisissures ressemblent davantage à de la poussière mate et n’ont pas l’éclat reconnaissable que possède le kief.

Utiliser des outils pour vérifier la présence de moisissures

Maintenant, si vous voulez aller plus loin, il existe des outils qui peuvent vous aider. En plus d’une loupe, un microscope à faible puissance peut également faire l’affaire. La bonne nouvelle, c’est qu’ils sont relativement abordables.

Sous ces lentilles spécialisées, les moisissures semblent avoir des filaments, ce qui permet de les distinguer des trichomes. Ces appareils offrent un cours intensif instantané sur le repérage des moisissures qui ne pourra que vous être utile dans le futur.

Utiliser une lumière noire

Si vous n’êtes pas un expert et que vous ne savez pas quoi chercher, vous pouvez facilement confondre trichomes et moisissures. Avant que vous ne le sachiez, il sera déjà trop tard.

Donc, pour les observateurs débutants, une lumière noire vous aidera à repérer les moisissures beaucoup plus facilement. Les moisissures se distinguent par une teinte vert vif lorsqu’elles sont éclairées par une lumière noire.

Faites-la tester en laboratoire

Si vous voulez être absolument sûr, faites tester vos têtes dans un laboratoire. Un véritable microbiologiste placera votre herbe adorée sous un microscope pour examiner les éventuelles accumulations de moisissure. Il examinera tout, de la façon dont ces microbes se développent à l’environnement dans lequel ils prospèrent.

L’inconvénient c’est que cela vous coûtera de l’argent. Mais ce que vous obtenez en retour, ce sont des résultats précis fournis par des professionnels agréés.

Comment vérifier la présence de moisissures lors de l’achat d’herbe ?

La méthode rapide consiste à utiliser les indicateurs mentionnés précédemment. Voyez-vous ces fils de toile d’araignée sur vos têtes ? Ou peut-être cette accumulation de poudre blanche ?

De toute façon, le mieux est d’acheter auprès d’une source fiable. Essayez d’éviter les dealers suspects que vous rencontreriez dans la rue. Dans la mesure du possible, tenez-vous-en aux magasins et dispensaires agréés. Les détaillants agréés ne devraient jamais vous vendre de l’herbe moisie. S’ils le font, il y a de quoi s’alarmer (et d’alerter les autorités de réglementation).

Comment se débarrasser de la moisissure sur l’herbe ?

Malheureusement, de nombreux consommateurs de cannabis dans le monde n’ont pas accès à des dispensaires, des coffeeshops ou des cannabis clubs de qualité. Dans ce cas, il est plus probable que l’herbe soit moisie. Donc pour cette section, nous allons aborder la question de savoir comment se débarrasser de la moisissure sur votre herbe.

Existe-t-il un moyen d’enlever la moisissure de l’herbe ?

Des forums sur le cannabis vous donneront des suggestions qui peuvent vous donner un peu d’espoir. Certains suggèrent de couper la partie moisie et de garder les têtes « non contaminées » pour en profiter plus tard.

D’autres vous proposeront d’immerger vos têtes moisies dans un bocal rempli d’eau et de le conserver dans un endroit frais et sombre pendant au moins 24 heures.

Ces méthodes ne sont pas vraiment recommandées, tout comme les autres suggestions. Si une partie de votre tête a développé de la moisissure, il y a de fortes chances que le reste ait été contaminé à un certain degré. Réponse courte — non.

Peut-on sauver une herbe moisie ?

Même si une personne choisie au hasard sur Internet propose une solution pseudo-scientifique, il vaut mieux ne pas s’y risquer. Techniquement, oui, l’herbe moisie peut être sauvée — mais cela en vaut-il la peine ?

Êtes-vous prêt à mettre votre santé en jeu pour un plaisir éphémère ?

Comment prévenir la moisissure de l’herbe ?

Peut-on sauver une herbe moisie ?

Mieux vaut prévenir que guérir, et cela vaut aussi pour les têtes de cannabis. Puisqu’aucun remède ne fonctionne pour l’herbe moisie, voici quelques moyens de l’empêcher d’arriver.

Sécher et affiner correctement

Nous avons mentionné dans une section précédente que l’humidité est le principal aliment de la moisissure. Si vous cultivez vos propres plants, le problème peut se situer au niveau du processus de séchage et d’affinage.

Pour le séchage, il faut que la température de la pièce soit modérée, entre 15–21 °C. Le taux d’humidité ne doit pas dépasser 55 %. Et pour savoir si vous êtes ou non au bon pourcentage, un thermo-hygromètre abordable vous sera utile.

Pour ce qui est de la période de séchage, comptez 3–7 jours. Mais un autre bon moyen d’évaluer la progression est de plier les tiges. Si elles se cassent, elles sont prêtes. Si elles se plient, c’est qu’il y a encore trop d’humidité.

Pour l’affinage, stockez les têtes séchées dans des récipients en verre hermétiques comme des bocaux Mason. Cela empêche non seulement l’humidité de pénétrer, mais aide aussi à préserver la saveur. Laissez ce processus se dérouler durant 2–8 semaines. Pendant cette période, faites « roter » les bocaux (ouvrez-les pendant quelques minutes chaque jour) pour permettre un échange d’air frais. L’humidité relative à l’intérieur des bocaux ne doit jamais dépasser 65 %, bien que 62 % soit optimal.

Stocker dans un endroit frais et sec

Trop de chaleur entraîne de l’humidité, ce qui accélère le développement de la moisissure. Pour le stockage, vous devriez donc avoir vos têtes dans un endroit frais et sec.

Évitez de les stocker dans des endroits où elles peuvent être exposées à une chaleur excessive, comme les placards au-dessus de la cuisinière. Vous devriez avoir vos têtes dans un endroit à l'abri de la lumière, car un excès peut dégrader les composés actifs qu’elles contiennent.

Utiliser un récipient de stockage hermétique

Nous avons mentionné plus haut que les bocaux Mason sont les récipients de stockage idéaux pour les têtes. Ils font un excellent travail en gardant l’humidité à l’extérieur.

Le problème lorsque vous conservez vos herbes dans des sachets en plastique avec ziplock c’est qu’ils ne sont pas bien fermés et que le plastique lui-même est poreux. Trop d’humidité s’échappe et vos têtes finissent par être sèches et dépourvues de saveur et d’arôme.

Vous pouvez utiliser de vieux pots de confiture si vous ne voulez pas dépenser de l’argent dans de vrais bocaux Mason. Ou bien, vous pouvez opter pour un stockage Sneakguard pour vraiment être sûr.

Maintenir un taux d’humidité précis

Bien que trop d’humidité soit un véritable moyen de tuer les têtes, vous ne souhaitez pas non plus qu’elles se dessèchent. Visez un taux d’humidité relative de 60–62 % dans vos bocaux pour garder les têtes fraiches et viables. Vous ne savez pas comment garder cette fourchette d’humidité optimale ? Utilisez des packs d’humidité ! Comme mentionné ci-dessus, ils sont faciles à trouver et vous libèrent d’une grande partie du problème.

Peut-on fumer de l’herbe moisie ?

Maintenir un taux d’humidité précis

Non, surtout pas. Et voici une liste des potentielles conséquences sur la santé que vous pourriez subir si vous le faites :

• Asthme et irritation des poumons
• Système immunitaire affaibli
• Réactions allergiques comme des douleurs et congestion des sinus
• Toux
• Nausées et vomissements

L’herbe moisie est-elle nocive ?

Nous avons présenté les effets indésirables possibles, mais examinons maintenant les risques sur le long terme pour la santé. Au pire, ces cas pourraient devenir mortels.

Selon une étude de 2017, les bactéries de moisissure les plus courantes dans le cannabis sont l’Aspergillus et le Cryptococcus. L’exposition à l’Aspergillus pourrait provoquer des infections pulmonaires tandis que l’ingestion de Cryptococcus pourrait affaiblir le système immunitaire.

Herbe moisie : le cannabis peut-il périmer ?

L’herbe moisie est-elle nocive ?

Si elle n’est pas correctement stockée, l’herbe peut rapidement se perdre. Une trop grande exposition au soleil peut provoquer un dessèchement de vos têtes, tandis qu’une humidité excessive entraînera un problème de moisissure que vous pouvez éviter.

Il n’est jamais recommandé d’essayer de sauver une herbe moisie : la prévention est donc votre meilleure option. Veillez à stocker vos têtes dans des récipients en verre hermétiques, dans un endroit frais, sec et à l'abri de la lumière.

Au final, gardez à l’esprit tout ce que nous avons partagé dans cet article. Faites-le, et l’herbe moisie ne sera pas l’un de vos problèmes.