10 conseils pour garder votre réserve de weed le plus longtemps


10 conseils pour garder votre réserve de weed le plus longtemps

Une bonne réserve d’herbe finit toujours trop tôt. Mais pour la faire durer plus longtemps, tout ce que vous avez à faire c’est d’essayer l’un ou l’ensemble de ces 10 conseils.

Comme tout dans la vie, l’herbe coûte de l’argent. Pour les fumeurs de tous les jours, il n’est pas seulement difficile de faire durer votre réserve, mais aussi d’essayer de se l’acheter. Et malheureusement, tout le monde ne vit pas avec un revenu aussi élevé que celui de Snoop Dogg. À moins que vous ne fumiez seul et que vous vous limitiez strictement à de petites douilles, il faut un peu de temps, ou pas du tout pour brûler votre réserve de ganja, ou du moins c’est ce que vous pensiez.

1 : ARRÊTER DE FUMER DES BLUNTS

Il n’est pas nécessaire d’abandonner complètement les blunts. Mais pour tirer le meilleur parti de votre herbe, vous voudrez peut-être rouler moins souvent. Les Blunts nécessitent plus de marijuana que beaucoup d’autres méthodes de consommation, comme les bangs et les vaporisateurs.

2 : N’INVITEZ PAS VOS AMIS PAR HABITUDE

La weed est faite pour partager, mais si vous fumez avec vos amis, alors ils devraient aussi contribuer avec une partie de leur matos. Bien sûr, il n’y a pas de mal à dépanner pendant les périodes difficiles. Mais à part cela, réduisez au minimum les séances de fumette en groupe, et votre herbe durera plus longtemps.

3 : DIVISER VOTRE DOUILLE

Enflammer vigoureusement votre ganja et tout brûler en une seule fois c’est non. Si vous voulez tirer le meilleur parti de votre herbe, vous devez toujours « diviser » la douille de votre pipe ou bang. Diviser votre douille c’est allumer seulement les coins de votre douille, ce qui vous permet d’obtenir une nouvelle latte de vert à chaque fois, plutôt que de brûler votre herbe jusqu’à ce qu’elle soit croustillante. Les divisions aident à rendre la fumée moins nocive qu’elle ne pourrait l’être et moins dure pour les poumons.

4 : GARDEZ LES RESTES DE VOS BLUNTS ET JOINTS

4 : gardez les restes de vos blunts et joints

Si vous tenez à fumer des blunts ou des joints, alors il y a toujours un moyen de tirer le meilleur parti de votre herbe sans abandonner votre méthode de consommation préférée. Plutôt que de jeter les culs de joints, pourquoi ne pas les garder pour plus tard ? Bien sûr, rouler des restes de joints et les blunts ne sera pas aussi savoureux que s’ils étaient frais. Mais les temps désespérés appellent des mesures désespérées.
Si les culs de joints semblent trop difficiles à supporter, alors il y a aussi l’option de prendre vos restes de joints et blunts et de les brûler à l’intérieur d’une douille.

5 : SE DONNER UNE LIMITE JOURNALIÈRE

Se limiter peut faire des merveilles. Lorsque vous êtes coincé à la maison sans rien à faire, ou lorsque vous avez eu une journée horrible, il est facile de fumer et avoir l’esprit occupé. Cependant, mettre de côté une quantité particulière d’herbe par jour et « cacher » le reste vous donnera un coup de pouce d’autodiscipline, et plus d’herbe à fumer pendant les jours à venir.

6 : LAISSEZ-LA PLUS GRANDE PARTIE DE VOTRE RÉSERVE À LA MAISON

Une limite quotidienne c’est bien, mais il est peut-être encore plus important de se donner une limite lorsque vous quittez la maison. N’emportez pas toute votre réserve avec vous lorsque vous allez quelque part. Non seulement vous risquez de la perdre d’une façon ou d’une autre, mais vous pourriez aussi finir par tout fumer.

7 : INVESTIR DANS UN GRINDER AVEC UN FILTRE À KIEF

7 : investir dans un grinder avec un filtre à kief

Un grinder facile d'utilisation est incontournable pour tout fumeur de cannabis. En plus de filtrer le kief, la partie la plus puissante de votre tête, c’est aussi excellent pour obtenir le meilleur produit en parfait état de combustion. Les jours où vous êtes à court d’herbe, vous pouvez fumer le kief seul ou même en saupoudrer sur les têtes que vous avez pour une petit frappe supplémentaire.

8 : METTEZ VOTRE TOQUE DE CHEF ET CUISINEZ DES COMESTIBLES

La cuisson de brownies infusés au cannabis ou d’autres produits comestibles nécessitera beaucoup de têtes. Mais ce qu’il y a de bien avec les comestibles, c’est qu’ils vous donnent un high différent que fumer, des effets que vous ressentez fortement dans le corps et dans l’esprit. En outre, il est intéressant de noter que le high des comestibles se déclenche un peu plus tard, mais dure aussi beaucoup plus longtemps. Cela prend de 30 minutes à deux heures, mais en général, vous n’avez pas besoin de grand-chose pour obtenir un buzz agréable et durable.
De plus, vous pouvez transformer pratiquement n’importe quoi en produit comestible à condition d’apprendre à faire du beurre de cannabis ou de l’huile d’olive infusée au cannabis.

9 : MICRODOSAGE

Certaines personnes se font une cession bédo au petit déjeuner et adorent planer dès le matin, d’autres aiment fumer un gros joint après une dure journée de travail, et d’autres aiment avoir un petit buzz tout au long de la journée.
Si vous appartenez à la dernière catégorie, vous savez que si vous fumez quelques gros joints, cela réduit vraiment votre approvisionnement. Vous pouvez cependant envisager le microdosage. L’idée est simple. Vous utilisez juste un peu d’herbe pour obtenir un petit buzz, et en reprendre un peu si vous sentez que vous en avez besoin de plus. C’est un bon moyen pour les utilisateurs médicaux de doser leur médicament, mais aussi un moyen très efficace de maintenir les effets sans consommer beaucoup d’herbe.

10 : VAPORISER VOTRE HERBE AU LIEU DE LA FUMER.

DIVISER VOTRE DOUILLE

Le dernier conseil, et non des moindres, est d’utiliser un vaporisateur. Non seulement la vaporisation de votre tête est plus saine, car il n’y a pas de combustion dans le processus, mais c’est aussi plus efficace. Avec la vaporisation, on se défonce plus vite, mais on a aussi besoin de moins d’herbes qu’avec un joint ou une blunt. C’est probablement un petit investissement, mais au final, posséder un bon vaporisateur sera payant.