Comment fonctionnne un test salivaire pour le cannabis ?


Comment fonctionnne un test salivaire pour le cannabis ?

Le test de dépistage de la consommation de cannabis, que ce soit urinaire, sanguin ou salivaire, malheureusement, devient de plus en plus répandu. Dans certains pays, les employeurs peuvent imposer des tests réguliers à leurs employés, alors que les forces de l'ordre testent la présence de substances illicites lors de contrôles routiers aléatoires, ou après des accidents de la route.

Dans les états américains où le cannabis est légal, les tests aléatoires deviennent de plus en plus répandus au sein de la police. C'est bien entendu afin de minimiser les accidents de la route, mais pour les consommateurs de cannabis réguliers, la perspective d'un possible test peut être très préoccupante.

LE TEST SALIVAIRE DE DÉPISTAGE DU CANNABIS DEVIENT PLUS COURANT

Le test par frottis buccal est à la fois simple et efficace, du moins du point de vue du testeur. Il peut identifier une consommation de drogue récente, ce qui le rend idéal pour les employeurs qui suspectent qu'un employé se présente au travail encore sous l'emprise d'une substance.

Moins invasif qu'un test sanguin ou urinaire, il est rapidement en train de devenir le moyen le plus populaire de détecter la consommation de cannabis, sans oublier le fait qu'il est bon marché. Comme il n'y a pas besoin d'envoyer le coton au laboratoire, les résultats peuvent être obtenus immédiatement.

COMMENT FONCTIONNE UN TEST SALIVAIRE ?

Une des différences primordiales dans les tests salivaires en comparaison des tests urinaires conventionnels tient aux composés recherchés par chaque méthode. Les tests urinaires recherchent la présence de THC-COOH, un métabolite spécifique du THC produit quand notre corps métabolise ce cannabinoïde. Le THC-COOH peut être détecté dans le corps pendant jusqu'à 3 mois après la dernière consommation de cannabis.

Le test salivaire, en revanche, essaye de détecter le delta-9-tetrahydrocannabinol, le THC, avant qu'il ait été décomposé par le corps. Donc, quand vous fumez du cannabis, du THC inhalé se dépose à l'intérieur de la bouche. Les forces de l'ordre affirment que c'est plus précis qu'un test urinaire, mais dans certains cas où des fumeurs de joints ont pu échapper à la prison, il a été prouvé que la précision des tests salivaires reste à être établie.

À QUOI S'ATTENDRE PENDANT LE TEST

À QUOI S'ATTENDRE PENDANT LE TEST

Le testeur place un bâtonnet qui ressemble à une brosse à dent entre vos gencives du bas et votre joue. Pour s'assurer qu'il soit bien recouvert de salive, le bâtonnet y est laissé pendant deux minutes, avant de lire le résultat.

La variable la plus significative dans tout aspect d'un test de dépistage est le seuil de confirmation. C'est le niveau à partir duquel les niveaux de THC ne sont plus détectables et donnent donc un résultat négatif. Cela peut varier selon la personne qui administre le test et, étant donné les larges changements législatifs autour de la légalisation du cannabis, les législateurs essayent aussi de définir un seuil approprié.

COMBIEN DE TEMPS LE CANNABIS EST-IL DÉTECTABLE ?

Le détail le plus important. Comme les tests salivaires cherchent à détecter une consommation récente de cannabis, ils ne peuvent détecter le THC que jusqu'à 72 heures après la dernière consommation fumée ou ingérée. Cela signifie qu'en juste quelques jours, la consommation de cannabis ne peut pas être identifiée. C'est une bonne chose si vous savez qu'un test vous attend, mais c'est une mauvaise nouvelle en cas de contrôle routier aléatoire si vous n'êtes pas préparé. Faire une pause d'herbe d'une semaine devrait vous garantir de réussir un test de dépistage salivaire.

EST-IL POSSIBLE DE TRICHER À UN TEST SALIVAIRE ?

Certains disent que oui, il est possible de battre un test salivaire. Il existe plusieurs témoignages de fumeurs qui ont fumé du cannabis et réussi à battre un test le même jour.

Il se dit que rincer régulièrement votre bouche avec un bain de bouche, ainsi que vous brosser les dents et utiliser du fil dentaire peut aider à obtenir un résultat négatif.

Se rincer au bain de bouche peut s'avérer un peu difficile si le test est inattendu ou s'il vous est imposé sur le chemin du retour. Sortir une bouteille de bain de bouche de la boîte à gants éveillera certainement les soupçons des forces de l'ordre.