Comment faire un dab inversé ou à froid


Le dabbing est l’une des méthodes les plus efficaces et pratiques de profiter du cannabis où des températures élevées sont généralement impliquées, à moins bien sûr que vous ne soyez un fervent technicien du dab à froid.

Le processus du dab traditionnel est simple : vous mettez la main sur un dab rig (un appareil en verre semblable à un bong pour les dabs), doté d’un clou en quartz (l’équivalent du bowl fait pour les concentrés de cannabis), vous chauffez le dessous du clou avec un chalumeau, y ajoutez votre dab, couvrez-le tout avec un couvercle et vous inhalez.

Grâce à la chaleur, votre inhalation est instantanée et vous serez attaqué avant même de vous en rendre compte. Ceci dit, si un dab est trop chaud ou que vous en prenez trop, votre gorge peut rapidement devenir douloureuse. Évidemment, ce n’est pas une sensation que l’on souhaite réitérer, alors peut-être vous êtes-vous demandé comment prendre des dabs à des températures plus faibles ?

Puisque vous avez sûrement lu le titre de cet article, vous avez sûrement compris qu’une telle méthode existe bien ! On appelle cela le dab à froid, ou inversé, et le processus reste similaire bien qu’il soit fait dans l’autre sens et peut varier selon les étapes habituelles.

Nous allons vous expliquer les étapes une par une au fil de l’article. D’abord, nous allons vous donner une image plus claire de ce qu’est le dab à froid. Ensuite, nous aborderons les avantages et les inconvénients, puis nous terminerons sur une comparaison avec le processus standard.

QU’EST-CE QUE LE DAB À FROID OU INVERSÉ ?

Quand on parle de « dab inversé », on pourrait croire qu’il faut sortir les dabs du rig d’une façon ou d’une autre. Cela dit, tout devient plus clair lorsque l’on utilise l’autre appellation de ce processus : le dab à froid.

Ce processus, pour faire simple, implique de consommer un dab qui est chauffé après l’avoir mis dans le rig. Faisant allusion à son nom, il commence à froid sur le clou, et est chauffé – seulement après – avoir été placé dessus. Puisque la chaleur grimpe d’une température ambiante plutôt que d’être immédiatement très élevée, le dab va s’évaporer à une température plus faible qu’habituellement.

POURQUOI DEVRIEZ-VOUS TESTER LES DABS À FROID ?

Comme les adorateurs de dabs à faibles températures le savent, il y a de multiples avantages à éviter une source de chaleur trop conséquente. Ce n’est pas une méthode parfaite, car il subsiste certains inconvénients à garder en tête.

AVANTAGES DES DABS À FROID

Pour commencer, voyons ensemble les nombreux avantages des dabs à froid.

• Meilleurs pour les poumons : puisque le dab n’est pas autant chauffé qu’avec la méthode traditionnelle, la vapeur s’infiltrant dans vos poumons sera bien plus fraîche. Cela ne veut pourtant pas dire qu’elle est nécessairement inefficace. En fait, tant que le clou est suffisamment chaud pour décarboxyler les cannabinoïdes et les terpènes, vous serez tout autant attaqué.

• Saveurs accrues : étant donné que les terpènes restent intacts à des températures plus basses, votre dab aura meilleur goût que s’il était chauffé sur un rig déjà brûlant.

• Effet amélioré : comme beaucoup le découvrent à leurs dépens, les terpènes peuvent aussi affecter l’effet ressenti et ne sont pas limités qu’aux saveurs et odeurs. Cela se vérifie via un processus physiologique appelé l’effet entourage qui va permettre aux cannabinoïdes, terpènes et autres composés du cannabis de fonctionner de concert pour mutuellement accroître leurs effets combinés.

Avantages des dabs à froid

INCONVÉNIENTS DES DABS À FROID

Bien qu’ils soient rarement capables de faire déchanter un consommateur, ces inconvénients sont à garder en tête avant de tester un dab à froid.

• On peut faire tomber le couvercle : cela dépendra de la forme de votre couvercle, mais faire chauffer un dab à froid sous-entend forcément que votre couvercle sera sur le dessus du clou pendant plus longtemps que d’habitude. Puisqu’il passe plus de temps sur le clou, le risque qu’il tombe et qu’il se casse augmente.

• Plus dangereux qu’avec un chalumeau : alors que vous faites en sorte que votre couvercle ne tombe pas, il vous faudra aussi faire attention à bien viser la flamme de votre chalumeau. Le dab nécessitera moins de chaleur qu’habituelle, mais une flamme reste une flamme. Cela étant dit, tout devrait bien se passer tant que vous gardez vos yeux dessus durant la chauffe.

• Le temps de s’y habituer : en commençant votre périple des dabs à froid, vous remarquerez peut-être une gestuelle mécanique apparaître qui vous fera préchauffer le clou sans même vous en rendre compte. Cela est tout à fait normal bien sûr, car vous aviez l’habitude de procéder ainsi. Avec un peu d’entraînement, vous remplacerez rapidement votre mémoire musculaire avec de nouvelles habitudes.

COMMENT FAIRE UN DAB À FROID/INVERSÉ

Sans plus attendre, regardons ensemble comment faire un dab à froid/inversé.

ÉQUIPEMENT

Si vous prenez déjà des dabs avec un rig et un clou en quartz, vous avez déjà tout ce qu’il vous faut !

Si vous n’avez pas d’équipement, vous aurez besoin du rig et du clou mentionné précédemment en plus d’une sorte de baguette en métal pour manipuler la matière communément appelée « dab tool ».

De là, n’oubliez pas d’avoir à disposition un couvercle (carb cap). Idéalement, il vous faut un couvercle capable d’être confortablement posé sur l’ouverture du clou pour ne pas avoir à le tenir vous-même. Ceci dit, tout se passera sans tracas tant qu’il couvre bien cette ouverture. Ensuite, vous aurez bien évidemment besoin d’un chalumeau (et d’essence pour le remplir) ainsi qu’un concentré de cannabis.

INSTRUCTIONS

Avec tout votre équipement de prêt, il est temps de commencer votre dab à froid !

PREMIÈRE ÉTAPE

Attrapez votre dab rig et assurez-vous que le clou soit bien froid. Ensuite, utilisez votre dab tool pour mesurer votre dose de concentré souhaitée et placez-la sur le clou.

SECONDE ÉTAPE

Placez le couvercle sur le dessus du clou en vous assurant qu’il recouvre bien toute l’ouverture. Il va falloir qu’il reste fermement ancré là tout au long de votre dab.

TROISIÈME ÉTAPE

Commencez en chauffant doucement le dab en réglant votre chalumeau à mi-puissance si cela est possible. Inhalez à partir de l’embouchure de votre rig au fur et à mesure que votre dab commence à buller et s’évaporer.

Instructions

QUATRIÈME ÉTAPE

S’il reste encore de l’huile sur le clou une fois que votre dab est évaporé, répétez la seconde et la troisième étape jusqu’à évaporation totale de la substance.

DABS À FROID VS DABS TRADITIONNELS

Maintenant que nous connaissons les tenants et les aboutissants des dabs à froid, comment peut-on les comparer à la méthode classique ? Tout d’abord, il est bon de savoir que vous serez autant attaqué, peu importe la méthode employée, et la durée du processus, est la même pour les deux méthodes. Bien sûr, le besoin de tenir le couvercle en place tout en chauffant peut quelque peu compliquer la tâche, mais il vous suffira d’un couvercle approprié au prix peu excessif pour régler ce problème mineur.

Cela peut être un peu difficile au départ de s’y habituer, mais quand on y pense, la consommation de dabs avec la méthode traditionnelle était elle aussi au début, relativement inhabituelle.

Tout dépendra de vos préférences personnelles, mais si vous désirez des inhalations plus savoureuses et onctueuses qui débloquent le pouvoir des terpènes, les dabs à froid seront votre meilleur choix.