Comment cultiver du cannabis avec l’irrigation goutte-à-goutte


Comment cultiver du cannabis avec l’irrigation goutte-à-goutte

Un système d’irrigation goutte-à-goutte peut sembler complexe, mais ce n’est pas le cas. Vous pouvez en fabriquer un maison pour presque rien afin de ne plus avoir à vous soucier de l’arrosage de votre herbe. Venez voir ici !

Vous en avez assez de devoir vous occuper de chacun de vos plants d’herbe et de n’étancher que momentanément leur soif ? Envisagez donc d’installer un système d’irrigation au goutte-à-goutte qui travaillera à votre place ! Peu importe si votre budget est infini ou inexistant, il existe des systèmes qui marcheront pour vous et qui sont tous efficaces. En réduisant non seulement la main-d’œuvre, mais en économisant aussi l’eau, les engrais et en améliorant la régularité d’arrosage, les systèmes d’arrosage au goutte-à-goutte peuvent vous donner beaucoup de contrôle sur votre culture de weed.

Comment fonctionne l’irrigation au goutte-à-goutte ?

Comment cultiver du cannabis avec l’irrigation goutte-à-goutte

L’irrigation au goutte-à-goutte est une méthode assez simple pour apporter une quantité d’eau constante, automatique et égale à chaque plant d’herbe dans votre culture. Peu importe si vous faites pousser en terre ou en hydroponie, un système goutte à goutte peut fonctionner. Il existe de nombreuses solutions allant de systèmes coûteux et sophistiqués jusqu’aux simples versions bricolées avec des bouteilles en plastique. Alors, peu importe votre budget, vous pouvez utiliser un système d’irrigation au goutte-à-goutte dans votre plantation de cannabis.

Quand a été inventée l’irrigation au goutte-à-goutte ?

L’ouvrage Fan Shengzi shu est la première mention historique d’un système d’arrosage au goutte-à-goutte. Écrit au premier siècle avant notre ère, il s’agit d’un manuel agricole chinois datant de la dynastie Han. Il rapporte l’utilisation de pots d’argile, ou « ollas », qui étaient enterrés sous terre et remplis d’eau. Au fil du temps, ces pots arrosaient de gouttes les cultures environnantes. Si vous utilisez l’arrosage au goutte-à-goutte dans vos cultures, vous pratiquez donc un art antique.

Dans l’histoire plus récente, l’irrigation au goutte-à-goutte a été réinventée en Allemagne en 1860. Un tuyau en argile était placé sous terre et utilisé comme un système combinant drainage-irrigation. Environ 60 ans plus tard, ce système a été amélioré et l’utilisation de tuyaux perforés a été introduite.

En 1959, le premier système d’irrigation au goutte-à-goutte expérimental a été créé en Israël par Simcha Blass. Pour lutter contre le problème courant des blocages dans les tuyaux perforés, il a créé un système qui utilisait un émetteur en plastique plus grand et plus long et le principe de la friction pour ralentir la libération de l’eau. L’année 1964 a vu la fondation de Netafim — la première entreprise d’arrosage au goutte-à-goutte.

Quels sont les avantages et inconvénients de l’irrigation au goutte-à-goutte pour la culture du cannabis ?

Quand a été inventée l’irrigation au goutte-à-goutte ?

Comme pour toutes les méthodes, l’utilisation d’un système d’arrosage au goutte-à-goutte automatique possède des avantages et des inconvénients. Quelques aspects sont spécifiques à certaines versions de ces systèmes, mais la plupart les concernent tous.

Au final, c’est votre installation qui déterminera si vous pouvez choisir ou non un système au goutte-à-goutte. Si vous n’avez que quelques plants, le coût et les efforts à fournir au début pourraient ne pas être rentabilisés. Si, au contraire, vous avez tout un jardin de plants que vous devez régulièrement arroser, un système goutte à goutte pourrait vous faire économiser beaucoup de travail sur le long terme.

Avantages de l’irrigation au goutte-à-goutte

  • Réduction de la main-d’œuvre : c’est probablement le principal avantage. En automatisant l’arrosage de vos plants, vous pouvez vous épargner des dizaines d’heures sur une seule culture (selon sa taille).
  • Distribution précise de l’eau : vos plants recevront une quantité d’eau et de solution nutritive exacte, ce qui permet de contrôler bien plus facilement leur développement. De même, chaque plant recevra une quantité égale, de quoi augmenter votre rendement final et obtenir une canopée homogène.
  • Moins de perte d’eau : grâce à la nature de l’irrigation au goutte-à-goutte, moins d’eau est perdue avec l’évaporation et plus d’eau est absorbée par vos plants assoiffés.
  • Des racines en meilleure santé : en intérieur comme en extérieur, l’irrigation au goutte-à-goutte optimise les niveaux d’humidité et d’eau autour des racines de vos plants, de quoi les garder en bonne santé.
  • Réduction des risques de nuisibles : en apportant l’eau directement aux racines de vos plants, l’environnement et les feuilles sont plus sèches. Ceci en fait un environnement moins attirant pour les nuisibles sans pour autant réduire l’absorption en eau de vos plants.
  • Moins de perte d’engrais : en apportant la solution nutritive directement aux racines de vos plants, on en perd beaucoup moins dans le reste du substrat.

Comment l’irrigation au goutte-à-goutte aide à économiser l’eau

En raison de la nature précise de l’arrosage au goutte-à-goutte, il conserve beaucoup plus d’eau que les autres méthodes comme l’arrosage manuel ou par submersion. Quand vous administrez une grande quantité d’eau à la fois, il y a de l’écoulement qui ne peut pas être utilisé par les plants et beaucoup d’eau s’évapore avant de pouvoir être utilisée.

Ce phénomène est renforcé s’il y a du vent. Cependant, en apportant une petite quantité d’eau, une plus grande proportion est utilisée, ce qui signifie qu’au final les besoins sont réduits.

Inconvénients de l’irrigation au goutte-à-goutte

L’arrosage au goutte-à-goutte possède des inconvénients. Comme pour tous les systèmes, plus les choses se complexifient, plus elles peuvent mal tourner et plus elles sont difficiles à réparer. Ainsi ces systèmes, même s’ils réduisent le besoin en main-d’œuvre, demandent toujours une surveillance et un entretien réguliers afin de garantir leur bon fonctionnement.

  • Coûteux : ce n’est pas toujours le cas, car cela peut être bon marché. Mais un système sophistiqué sera probablement beaucoup plus cher qu’un arrosoir ou un tuyau !
  • Potentiellement dangereux : avoir un long tuyau plein d’eau peut être dangereux dans une pièce dédiée à la culture. Vous pourriez trébucher et si le tuyau se perce, il pourrait mouiller les nombreux appareils électriques que vous avez probablement. Ce n’est pas vraiment une bonne combinaison. Il faut donc une bonne installation et de l’entretien pour assurance la sécurité.
  • Gel : des systèmes plus coûteux avec des pompes et autres devront être surveillés pour éviter de geler. S’ils ne sont pas utilisés, il faudra vider les tuyaux complètement jusqu’à l’arrivée des beaux jours. Votre système super cher ne sera pas très utile s’il est complètement gelé !
  • Bouchons : les tuyaux vont transporter une solution nutritive qui contient des sels. Ceux-ci peuvent s’accumuler avec le temps, se solidifier et bloquer les perforations.
  • Dégradation du plastique : peu importe que ce soit en intérieur ou en extérieur, votre système sera probablement exposé à une grande quantité de lumière vive. À moins de suivre les recommandations du Fan Shengzi shu, votre système sera probablement en plastique et se dégradera avec l’exposition à une telle lumière. C’est ainsi que des microplastiques vont pénétrer dans l’eau, dans vos cultures et dans le cycle de l’eau plus généralement.

L’irrigation au goutte-à-goutte est-elle coûteuse ?

C’est à vous de le décider. Un système digne de ce nom demandera un investissement initial et des frais d’entretien courant. Si vous achetez des pompes et des filtres, il faudra les remplacer ou les entretenir — les tuyaux auront besoin d’être nettoyés. Ceci étant dit, si vous voulez faire dans l’économique et l’écologique, vous pouvez créer un système à partir d’une bouteille en plastique récupérée dans le bac de tri de vos voisins (demandez-leur avant quand même). Le système peut donc être totalement gratuit.

Quel est le meilleur système d’irrigation au goutte-à-goutte pour cultiver du cannabis en terre ?

Inconvénients de l’irrigation au goutte-à-goutte

Dans une culture en terre, on peut utiliser plusieurs types différents de systèmes d’irrigation au goutte-à-goutte :

  • Irrigation avec une ligne d’arrosage : populaire, mais potentiellement coûteux. Ce système utilise une ligne continue qui parcourt vos cultures en étant alimentée avec de l’eau à faible pression. Au-dessus de chaque pot, environ trois petits trous font goutter de l’eau et des nutriments en continu sur les plants. C’est particulièrement adapté aux cultures en intérieur.
  • Irrigation goutte à goutte avec une bouteille : c’est une solution bricolée très peu coûteuse et adaptée aux débutants, en particulier pour la culture en extérieur. Comme on peut s’y attendre, il ne faut pas grand-chose de plus qu’une bouteille en plastique.

Comment installer un système d’irrigation au goutte-à-goutte pour la culture du cannabis

Inconvénients de l’irrigation au goutte-à-goutte

Il existe de nombreux moyens de le faire, de l’incroyablement simple au très complexe. Nous allons ici présenter les deux plus simples : un système d’irrigation bricolé avec ligne d’arrosage pour une utilisation en intérieur et l’utilisation de bouteilles suspendues pour alimenter vos plants au goutte-à-goutte en extérieur.

Une fois que vous saurez ce que vous faites, vous pouvez adapter les systèmes à vos besoins. Par exemple, il est possible d’utiliser une méthode similaire à celle de la bouteille, mais en enterrant les bouteilles pour qu’elles délivrent un apport en eau souterrain.

Système d’irrigation avec une ligne d’arrosage

Il s’agit d’un système d’arrosage bon marché et assez simple conçu avec une ligne pour arroser les plants dans une culture d’intérieur. Bien que n’étant pas complexe, il demandera des efforts à l’installation, mais cela en vaudra clairement la peine.

De même, en raison de sa nature, il demandera de l’entretien, car il peut potentiellement se boucher. Toutefois, si vous faites bien les choses, il vous dégagera beaucoup de temps en arrosant vos cultures à votre place.

Matériaux pour un système d’irrigation avec ligne d’arrosage

  • Robinet : à l’intérieur ou proche de la pièce où vous cultivez (il sera utilisé en permanence par le système de ligne d’arrosage)
  • Adaptateur pour l’arrosage au goutte-à-goutte : avec un clapet anti-retour, une grille de filtration, un régulateur de pression 25 PSI et un adaptateur pour tuyau
  • Tuyau/ligne d’arrosage d’épaisseur 1,27 cm (½ ") : la longueur va dépendre du nombre de plants que vous avez et de leur espacement dans la pièce
  • Goutteurs autorégulants
  • Sardines de tente : pour maintenir la ligne d’arrosage en place
  • Perforateur à tuyau
  • Connecteurs (optionnel) : dans les pièces de culture plus grandes, un ensemble de connecteurs en Té, en croix et en coude peuvent être utiles pour bien maintenir et organiser la tuyauterie

Étapes pour installer un système d’irrigation avec ligne d’arrosage

  1. Raccordez l’adaptateur au robinet et la ligne/tuyau à l’adaptateur.
  2. Déterminez à quel endroit de la ligne d’arrosage celle-ci passera au-dessus des pots et perforez trois trous à ces emplacements.
  3. Installez les goutteurs. Poussez-les dans les trous que vous avez percés. Positionnez les goutteurs de manière à ce qu’ils ne mouillent pas le corps du plant, car cela pourrait encourager les nuisibles.
  4. Utilisez les sardines de tente pour maintenir la ligne proche de la surface de la terre.
  5. Coupez votre ligne où c’est nécessaire et attachez les connecteurs pour que la ligne atteigne efficacement chaque plant.
  6. Au bout de la ligne d’arrosage, coupez-la et bouchez-la.
  7. Ouvrez le robinet et vérifiez votre système. Tous les goutteurs qui fuient ou semblent bloqués doivent être remplacés.

Système d’irrigation avec une bouteille

Cette méthode est incroyablement simple et potentiellement gratuite. Avec pratiquement rien d’autre que des bouteilles en plastique suspendues à quelque chose, c’est de loin le système d’irrigation le plus simple. Il est surtout adapté aux cultures en extérieur, mais pourrait aussi être utilisé en intérieur.

Le principal inconvénient de cette méthode est peut-être que les bouteilles devront être remplies à la main chaque jour, ce qui supprime l’avantage d’un processus automatisé. Néanmoins, vous obtiendrez toujours les autres avantages liés à l’arrosage au goutte-à-goutte de vos cultures.

Matériaux pour un système d’irrigation avec une bouteille

  • Bouteilles en plastique avec un bouchon : autant que vous avez de plants (1,5 litre est une quantité idéale, car c’est la quantité d’eau approximative dont un plant adulte a besoin chaque jour)
  • Perceuse ou outil similaire : pour percer des trous sur les côtés des bouteilles
  • Ficelle ou fil : pour suspendre les bouteilles au-dessus de vos plants
  • Sardines : pour aider à suspendre vos bouteilles
  • Ciseaux ou couteau : pour couper les bouteilles

Étapes pour installer un système d’irrigation avec une bouteille

  1. Coupez le fond des bouteilles.
  2. Percez deux trous sur le côté de chaque bouteille, à environ 2 cm du fond précédemment découpé.
  3. Faites passer une ficelle dans ces deux trous. Cela vous servira à suspendre la bouteille.
  4. Avec le bouchon fermé, suspendez les bouteilles à environ 30–60 cm au-dessus de vos plants et remplissez-les d’eau.
  5. Commencez à ouvrir lentement le bouchon. Il ne faut pas l’ouvrir complètement, juste de quoi laisser passer un écoulement au goutte-à-goutte constant. Expérimentez jusqu’à trouver le niveau parfait.
  6. Remplissez vos bouteilles quand c’est nécessaire.

Système d’irrigation goutte à goutte pour le cannabis : devenez un pro !

Système d’irrigation avec une bouteille

C’est aussi simple que ça ! Installer votre propre système d’irrigation est assez simple, bon marché et plein d’avantages. Ceci étant dit, si vous voulez faire les choses de manière sérieuse, même si la solution de la bouteille est probablement un bon point de départ, vous pourriez vouloir passer au niveau supérieur assez rapidement.

Installer un système plus complexe, comme un système avec une ligne d’arrosage, n’est pas très difficile si vous êtes un peu bricoleur et patient. Pour aller plus loin, il existe un certain nombre de méthodes plus avancées que vous pouvez utiliser pour apporter de l’eau et des nutriments de la manière la plus efficace possible à vos précieux plants.

Ceci étant dit, si vous débutez tout juste en culture, le fait de voir vos plants boire leur ration quotidienne peut être un plaisir simple. C’est aussi une bonne opportunité de voir comment ils vont et d’apprendre à les connaître. Peu importe la méthode choisie pour arroser vos plants, assurez-vous de ne pas les négliger !