5 Choses à faire pour lutter contre un surdosage de comestible


5 Choses à faire pour lutter contre un surdosage de comestible

Ça arrive même aux meilleurs d’entre nous. Parfois, on plane trop haut. C’est particulièrement le cas lorsque l’on abuse des comestibles, et c’est loin d’être drôle… vraiment. Les comestibles sont un super moyen de se soigner ou de consommer du THC de manière générale, mais beaucoup de personnes en sous-estiment le pouvoir et en abusent.

On les trouve en différentes puissances, donc un morceau d’un comestible en particulier n’équivaudra pas à un morceau d’un autre en termes de puissance. De plus, cela peut prendre entre 45 minutes et 2 heures pour que les effets du THC se ressentent alors que le THC et d’autres cannabinoïdes pénètrent les voies digestives.

C’est pour cela qu’il faut toujours faire très attention à la puissance des comestibles avant de les consommer. Lisez bien l’étiquette, posez des questions à votre dispensaire, et assurez-vous d’être conscient de ce que vous vous apprêtez à ingérer. Ensuite, soyez patient et attendez le temps conseillé avant de vous resservir.

Cependant, si vous ou un de vos amis a abusé d’un comestible, voici ce que vous pouvez faire pour le faire redescendre sur terre:

1. ESSAYER DE RESTER CALME ET SEREIN

ESSAYER DE RESTER CALME ET SEREIN

Si vous avez consommé une trop grande quantité de friandises fourrées au THC, vous n’en mourrez pas, et vous n’aurez même pas besoin de traitement médical. Le temps fera son affaire, même si vous le laissez faire tout le travail. Cela dit, cela aide de se calmer, de se détendre, et de rester tranquille.

Les effets d’une surconsommation de cannabis incluent l’accélération du rythme cardiaque, l’anxiété, la paranoïa, une diminution du temps de réaction, et dans de rares cas, de légères hallucinations. Gardez bien en tête que ces réactions sont seulement dues à la weed, et que tout redeviendra normal à un moment ou à un autre.

Prenez de longues et profondes inspirations, et essayez de passer le temps des manières suivantes :

  • En prenant un bain bien chaud
  • En regardant votre film préféré
  • En allant dormir au fond de votre lit
  • En écoutant vos chansons préférées
  • En allumant des bougies parfumées si c’est votre truc

Quoi que vous fassiez, ne combattez pas les effets du comestible. Cela ne fera que les empirer.

2. S’HYDRATER ET MANGER UN EN-CAS

La consommation de marijuana peut donner la pâteuse et provoquer des fringales. Les comestibles peuvent en faire de même. Si vous en avez abusé, alors la déshydratation ne fera qu’empirer les choses. Pour vous hydrater, choisissez de l’eau ou des boissons sportives. Les boissons caféinées ne feront que vous déshydrater encore plus, et l’alcool viendra augmenter les effets du THC.

Le THC se dissout dans la graisse, alors manger quelque chose de simple, de facile à préparer, et même si aucune recherche sérieuse ne le prouve, d’un peu gras, pourrait aider à débarrasser votre système sanguin de cette molécule. Et même si ce n’est pas le cas, le simple fait de manger et de boire distraira votre esprit et vous permettra d’avoir l’impression de moins planer. Ce n’est pas pour rien qu’on dit de certains aliments qu’ils sont réconfortants.

3. LES GRAINS DE POIVRE NOIR PEUVENT VOUS FAIRE REDESCENDRE

LES GRAINS DE POIVRE NOIR PEUVENT VOUS FAIRE REDESCENDRE

Si vous n’avez pas toujours sous la main des grains de poivre noir, alors ajoutez-en à votre kit de premier secours. Le simple fait de les renifler est parfois suffisant pour calmer l’anxiété et la paranoïa de certaines personnes. Sinon les mâcher fait l’effet du soleil sur les ailes d’Icare et fait instantanément redescendre celui qui plane trop haut. Faites le test, nous pouvons vous jurer que ça marche, même la recherche est d’accord.

Vous pensez que c’est un mythe ? Très bien, alors voici votre dose quotidienne de science. Tout comme la weed, le poivre noir contient des terpènes qui peuvent se lier aux récepteurs endocannabinoïdes du cerveau. Lorsque le poivre les lie à ces récepteurs, ils font barrière au THC. Dès lors que votre cerveau sera moins stimulé par le THC, votre high commencera à redescendre. Vous voyez, c’est prouvé !

Il semblerait que le limonène des citrons et le pinène des pignons de pin en fassent de même.

4. AU PAS DE COURSE !

Vos pensées défilent et vous n’arrivez pas à vous détendre ? Au lieu de combattre ce phénomène, levez-vous et faites quelque chose. Laissez de côté la conduite et l’utilisation de machine dangereuse jusqu’à ce que vous vous sentiez de nouveau vous-même. À partir du moment où vous restez dans un cadre familier et que vous ne vous sentez pas fébrile, alors allez courir, allez vous balader, ou faites un peu de yoga.

Non seulement l’exercice est une superbe distraction, mais les processus chimiques responsables de la légendaire euphorie du coureur peuvent calmer les effets des comestibles lorsqu’ils sont hors de contrôle. Le sport pousse votre corps à produire un endocannabinoïde appelé l’anandamide, qui peut aider de la manière que le poivre noir peut aider. De plus, la respiration et la circulation sanguine accrues aideront à accélérer le processus naturel grâce auquel votre corps se débarrasse du THC.

5. LE CBD EST UNE SORTE D’ANTIDOTE AU THC

La science et les expériences l’ont prouvé, le CBD fonctionne directement contre le THC. Un cannabis à faible taux de CBD et fort en THC propose naturellement des effets plus cérébraux. Alors que le taux de CBD augmente par rapport au taux de THC, l’effet inverse survient. Les effets deviennent plus doux, plus calmes, plus apaisants, plus physiques, et surtout bien moins psychoactifs.

Donc si vous avez l’impression de trop planer, essayez par exemple de consommer de l’huile de CBD. Vous pourriez également ingérer un comestible ne contenant presque que du CBD. Mais cela mettrait autant de temps à vous calmer qu’il ne vous en a fallu pour planer. À la place, garder sous le coude un peu d’huile de CBD pour de telles occasions. Si vous ne vivez pas près d’un dispensaire, l’huile de CBD reste légale et disponible à la commande dans de nombreux pays et de nombreux états.