Comment faire germer les graines de cannabis


Comment faire germer les graines de cannabis

La germination est le moment où tout commence. Cette étape vitale du cycle de culture est loin de recevoir autant d’attention que les plus longues phases de culture ou de floraison, mais elle est toute aussi importante, voire plus ! Après tout, si la germination échoue, alors c’est votre récolte potentielle qui ne passe pas la première étape. Certains cultivateurs pensent que la germination est aussi simple que de jeter quelques graines dans le substrat et d’attendre plusieurs jours. Bien que cela fonctionne dans certains cas, il y a de nombreuses méthodes et approches qui peuvent être utilisées pour augmenter la probabilité de succès d’une germination.

En termes de germination, de nombreux cultivateurs n’envisagent pas toutes les facettes de la tâche. La plupart d’entre eux réussissent à fournir l’eau et l’ombre nécessaire, mais la terre est un gros organisme vivant rempli de bactéries bénéfiques qui peuvent aider dans ce processus. C’est ce qui différencie le Starter Kit de Royal Queen Seeds des autres méthodes de germination (plus ci-dessous).

QU’EST-CE QUE LA GERMINATION EXACTEMENT ?

Mais avant de nous plonger dans ces méthodes, intéressons-nous rapidement à la biologie de la germination afin de mieux en comprendre les procédés. Chaque graine est effectivement un petit paquet de matériel génétique produit de la reproduction d’une plante. Ces petits vaisseaux sont destinés à être dispersés par de nombreux moyens, tels que le vent et l’ingestion/excrétion animale. Si elle est chanceuse, une graine sera transportée vers un environnement qui déclenchera le processus de germination. Un environnement vital de ce type comprendra des facteurs tels que la température, l’eau et la profondeur à laquelle la graine est enterrée. Bien évidemment, ces facteurs peuvent être stimulés et optimisés par le jardinier moderne afin de maximiser les chances de germination.

Lorsqu’elles sont suggérées à ces critères idéaux, l’exposition à l’eau catalyse les processus enzymatiques au sein de la graine pour initier la croissance. Les bactéries bienfaisantes de la terre encouragent également la germination, la croissance de la plante et sa photosynthèse. D’abord, la racine pivotante émerge de la coquille de la graine et commence sa descente dans la terre, en quête d’eau. Peu de temps après, une tige émerge de la graine pour se diriger dans la direction opposée, par-delà la terre afin de commencer sa photosynthèse.

LA VIABILITÉ D’UNE GRAINE EST CRUCIALE

Si la germination peut avoir lieu si facilement dans la nature, alors ce doit être très simple en intérieur, non ? Absolument, tant que les conditions idéales sont recréées. Mais même si les conditions sont parfaites, si une graine n’est pas viable, elle ne germera pas. Avant d’essayer de faire germer une graine, il est conseillé de conduire plusieurs tests très simples permettant de déterminer la viabilité d’une graine si vous ne souhaitez pas gâcher du temps et de l’énergie. Découvrez les procédures telles que l’examen physique et le test de flottaisons ici. Avec des graines saines et viables, la germination devrait commencer en 12 à 36 heures.

CONCEVOIR L’ENVIRONNEMENT IDÉAL

Une chose de plus à régler avant la germination de vos graines et de ce fait avant de donner naissance à vos plantes, c’est l’environnement auquel vous les soumettrez bientôt. Essayez de viser entre 22 et 25 °C avec une humidité relative entre 70 et 90 %. Ce climat peut facilement être maintenu à l’aide d’une tente de culture ou d’une chambre de propagation. Vous pouvez utiliser des humidificateurs afin de maintenir un taux d’humidité élevé et un chauffage ou des ventilateurs afin de moduler la température. À l’aide d’un hygromètre, vous pourrez contrôler en permanence la température et l’humidité.

COMMENT FAIRE GERMER SES GRAINES DE CANNABIS

Maintenant que nous avons couvert la manière d’identifier les graines viables et créer l’environnement idéal, il est temps de passer à la germination de nos graines. Il existe plusieurs méthodes parmi lesquelles les cultivateurs pourront faire un choix, elles se valent toutes si elles sont mises en application correctement.

SEMER LA GRAINE DIRECTEMENT DANS LE SUBSTRAT FINAL DE CULTURE

Sow Cannabis Seeds Directly

Une manière de faire germer ses graines est de les semer directement dans le substrat de culture de votre choix, qu’il s’agisse d’un grand pot ou directement d’une plate-bande. Les graines de cannabis sont équipées pour cela, après tout, c’est ce qu’elles font pour survivre en pleine nature. Les avantages de la germination directement dans le contenant final sont que cela vous évite de stresser la plante lors du rempotage de la plantule vers des pots de plus en plus grands, ce processus peut potentiellement ralentir la culture et endommager les racines.

L’inconvénient du fait de semer sa graine directement dans le substrat final est que vous risquez de sur-arroser et de sur-alimenter dans les premiers stages de la vie de votre plante. Cela peut saturer le substrat et compliquer l’avancée des petites racines en profondeur, là où elles souhaitent s’installer. De plus, cela peut bloquer la croissance et faire pourrir les racines.

Si vous choisissez effectivement d’utiliser cette méthode, il vous faudra créer un trou dans la terre de près de 1 cm de profondeur. Déposez votre graine en son sein et recouvrez-la de terre, arrosez seulement cette zone et prenez garde à ne pas sur-arroser.

UTILISER UNE SERVIETTE EN PAPIER POUR LANCER LA MACHINE

Sow Cannabis Seeds in Paper Towel

L’utilisation d’une serviette en papier est un départ en toute humilité, mais une méthode très efficace de germination d’une graine. Les jardiniers utilisent cette méthode pour réussir à faire germer des graines de presque toutes les espèces. Afin de mener la méthode de la serviette en papier, il vous faudra trouver une serviette non-blanchie, une eau pure, deux assiettes, un pulvérisateur et un endroit tiède et sombre où conserver vos graines.

Placez trois feuilles de papier absorbant sur l’une des assiettes et pulvérisez-les d’eau. Placez vos graines sur les feuilles humides en leur laissant un peu d’espace entre elles. Le but est d’éviter que les jeunes racines ne s’emmêlent. Ajoutez une autre couche de trois feuilles de papier absorbant sur le dessus et pulvérisez-les de la même manière. Placez une autre assiette sur le dessus en guise de couvercle qui viendra piéger l’humidité.

Déplacez cette chambre de germination faite main vers un lieu sombre et tiède. Un placard placé à proximité d’une source de chaleur fera parfaitement l’affaire. Alternativement, vous pourriez placer un tapis chauffant sous l’assiette afin de proposer le climat idéal.

La vitesse de germination dépendra de la variété que vous aurez choisi de cultiver. Certaines variétés commenceront à développer des racines en 24 heures, alors que d’autres prendront quelques jours. Jetez un œil à vos graines le lendemain pour voir leur progrès et vérifier que les serviettes soient encore humides. Une fois que vous apercevez les formes des racines sous le papier absorbant, il est temps de planter vos graines germées dans un pot. Faites un trou de près de 1 cm de profondeur dans votre substrat et placez vos graines en son sein avec la racine pointant vers le bas. Arrosez légèrement et attendez que la tige verte n’émerge.

LANCER SES GRAINES DANS UN VERRE D’EAU

Lancer ses graines dans un verre d’eau est une autre méthode peu coûteuse et très simple, même si les cultivateurs rapportent un faible taux de réussite. En lançant vos graines de cette manière, vous en profiterez pour en tester la viabilité par la même occasion. Placez-les dans un verre d’eau tiède et conservez-le dans un endroit sombre et tiède pour la nuit. Lors du placement de vos graines dans l’eau, vous remarquerez que certaines flottent alors que d’autres coulent. Les graines qui se trémoussent sur la surface de l’eau sont les plus viables et les plus intéressantes, ce sont celles qui méritent votre temps et votre énergie.

Vous devriez noter que les racines pivotantes émergent au bout de 24 heures. Il n’est pas recommandé de garder ses graines dans l’eau plus longtemps à partir de là, car elles risqueraient de se noyer, mais cela ne signifie pas que la graine est moins viable.

POTS JIFFY ET BOUCHON DE GERMINATION : DES OPTIONS STANDARDS

Les pots jiffy et bouchons de germination sont de superbes manières de faire germer vos graines. Ces produits sont de petits morceaux de substrat qui fournissent un environnement idéal pour la germination des graines et qui peuvent être utilisés presque immédiatement. Ils sont souvent présentés dans des plateaux qui permettent au cultivateur de gagner de la place et de garder une organisation parmi leurs graines germées. Les bouchons de culture sont pré-humidifés et n’attendent que le cultivateur pour y déposer sa graine dans le trou préconçu. Les pots jiffy sont conçus à l’aide de tourbe séchée et devront être hydratés au préalable.

Pour utiliser des bouchons ou des pots jiffy, placez simplement votre graine dans le trou sur le dessus et faites-les pénétrer à l’aide d’une baguette en bois. Recouvrez le plateau et placez le tout dans un environnement tiède ou sur un tapis chauffant. Un des gros bienfaits de ces méthodes est que les bouchons/pots peuvent être plantés directement dans un plus grand récipient ou dans la terre. Cela aide à conserver l’intégrité des racines et réduire le stress des plantes.

LES CUBES DE LAINE DE ROCHE SONT UNE OPTION, MAIS NOUS LA DÉCONSEILLONS

Les cubes de laine de roche fonctionnent de la même manière que les pots jiffy ou les bouchons de germination. Ils sont disponibles sous la forme de segments cubiques au sein d’un plateau de culture, ils proposent un environnement sombre et humide aux graines durant la germination. Cependant, la laine de roche n’est pas l’option la plus écologique, car elle est le produit des mines et d’une chaleur extrême. Elle n’a clairement pas sa place dans une chambre de culture biologique.

LES STARTERS KITS RQS : UNE MÉTHODE SIMPLE QUI BOOSTE LES CHANCES DE RÉUSSITE

Que vous soyez un novice dans la culture ou un vétéran depuis de nombreuses années déjà, les starters kits vous offrent bien plus de taux de réussite et vous proposent tout ce dont vous avez besoin pour vous lancer ! Les Starters Kits Royal Queen Seeds ont été mis au point pour proposer tout ce dont le cannabis a besoin pour initier la germination et y survivre.

Ce kit inclut un plateau de pots à plante Easy Start et un paquet de Bacto qui vient proposer un mélange de bactéries bienfaisantes qui améliorent la croissance et la vitalité de la plantule. C’est l’introduction d’une biodiversité vitale à la germination qui différencie cette méthode des pots jiffy et autres bouchons de germination et qui donne un grand coup de pouce à vos plantules. Ce kit contient aussi un Propagator Pro, un récipient spécialement mis au point pour créer un environnement à fort taux d’humidité parfaite pour la germination des graines. Les acheteurs recevront également de la perlite et un système d’éclairage ainsi que 3 graines de la Critical par RQS pour se lancer.

COMMENT UTILISER LES STARTERS KIT RQS

1. Pour commencer, mélanger le paquet de Bacto à un litre d’eau tiède. Une fois dissout, placez le plateau de pots Easy Start dans l’eau pour permettre aux bactéries de coloniser le substrat.

2. Ensuite, placez une couche de perlite sur le fond du propagator Pro. La perlite est une roche volcanique qui retient extrêmement bien l’eau. Elle fait des merveilles pour conserver de hauts niveaux d’humidité. Après un bon trempage, placez le plateau de pots Easy Start sur la couche de perlite. À l’aide d’un stylo ou d’une baguette, agrandissez un peu le trop de chaque pot et placez une graine de votre choix dans chacun des trous.

3. Enfin, fermez le couvercle du propagator pour mettre en place un environnement sombre et humide. Vos graines germeront en une durée allant de 1 à 6 jours.