Feuilles nourricières du cannabis : ce qu'elles sont et comment les utiliser


Feuilles nourricières du cannabis : ce qu'elles sont et comment les utiliser

Pensez-vous que les têtes sont les seules parties intéressantes d’un plant de weed ? Réfléchissez-y à deux fois. Le cannabis est un plant plein de ressources et bon nombre de ses parties peuvent être récoltées et utilisées. Bien entendu, les fleurs regorgeant de résine sont les plus importantes. Mais les feuilles peuvent aussi avoir un emploi véritablement utile pour chaque cultivateur.

Il est facile de croire que les feuilles sont seulement utiles lors de la croissance du plant de cannabis. Ces panneaux solaires organiques convertissent la lumière en énergie, un processus qui permet aux plants de grandir efficacement durant la phase végétative. Souvent ignorées, les feuilles de cannabis méritent bien plus de considération que ce qu’elles reçoivent. En dehors de la physiologie d’un plant, elles offrent une source non-négligeable de nutrition. Elles méritent bien plus que d’être jetées sur le dessus de votre pile de compost. Leur véritable destinée s’oriente vers des salades nourrissantes, des smoothies plein d’énergie, des baumes thérapeutiques et des thés relaxants.

FEUILLES DE CANNABIS : CONNAÎTRE LES DIFFÉRENCES

Il existe deux sortes de feuilles de cannabis. Lorsque l’on observe un plant en pleine floraison, vous remarquerez de petites feuilles résineuses dépassant des têtes. Celles-ci aident à tenir les fleurs entre elles et les trichomes que l’on trouve dessus contiennent une bonne quantité de cannabinoïdes. Les autres feuilles, celles dont on parle aujourd’hui principalement, peuvent facilement être identifiées par leur taille. On les appelle les feuilles nourricières. Elles ont une structure large semblable à un éventail et émergent des branches. Elles sont vitales pour la photosynthèse (conversion de l’énergie) et la respiration (absorption du dioxyde de carbone et libération d’oxygène).

Les feuilles nourricières servent également d’indicateur de la santé générale d’un plant de cannabis. Les cultivateurs expérimentés peuvent constater beaucoup de choses sur un spécimen en observant simplement l’état de ces structures. Différentes couleurs vont indiquer des carences nutritionnelles spécifiques, alors que diverses morsures ou zones tissulaires endommagées vont suggérer une infestation de nuisibles. Des zones de flétrissement ou de détérioration indiqueront également de potentielles maladies comme le pourrissement des racines ou le stress lié à la chaleur excessive.

FEUILLES NOURRICIÈRES SUR LES VARIÉTÉS RUDERALIS, INDICA ET SATIVA

Les variétés indica, sativa et ruderalis sont différentes sous-espèces du cannabis. Elles varient grandement en termes d’apparence, et la forme et taille de leurs feuilles nourricières est une caractéristique qui permet de bien les différencier.

Les plants indicas sont connus pour leur petite taille et une apparence assez broussailleuse. Elles ressemblent de ce fait, assez souvent à des buissons et présentent d’importantes croissances latérales. Les feuilles nourricières des indicas ont généralement 7 folioles situées au bout d’un court pétiole et ces feuilles sont larges et épaisses et de grandes dents sur les bordures dentelées.

Les plants sativas sont beaucoup plus grands et ont tendance à s’étirer durant la phase de floraison. Ces spécimens peuvent atteindre des hauteurs de 3 m, donnant ainsi l’impression d’avoir une apparence de petits arbres. Souvent, les feuilles sativas ont également 7 folioles, mais celles-ci sont plus fines et allongées que leurs homonymes indica. Les bordures dentelées sont plus petites et les pétioles plus longs.

Les plants ruderalis sont une sous-espèce autofloraison issus de Russie. Les plants ruderalis sont bien plus petits que ceux indicas ou sativas et atteignent les 30–60 cm de hauteur. Ils sont rarement cultivés sous leur forme originale, mais sont plutôt croisés avec des variétés indicas ou sativas de manière à les infuser de génétiques autofloraison. Les variétés ruderalis ont les feuilles nourricières les plus particulières de ces trois sous-espèces, car elles n’ont que 5 folioles. Les trois proéminentes sont longues et larges, tandis que celles inférieures sont petites et étroites. Ces feuilles sont attachées aux branches par un toute petit pétiole.

LES FEUILLES NOURRICIÈRES CONTIENNENT-ELLES DES CANNABINOÏDES ?

Certains cultivateurs ne s’intéressent qu’à certaines parties du plant selon le taux de cannabinoïde qui y est présent. De ce fait, les fleurs sont considérées comme les plus importantes. Les feuilles nourricières contiennent en effet des cannabinoïdes, mais en des quantités infimes. Une feuille nourricière lambda contient autour de 0,3 % de THC et 0,7 % de CBD. De nombreux cultivateurs peuvent se moquer de ces niveaux, mais nous ne suggérons pas de rouler un joint de 2 m pour ne quasiment ressentir en fin de compte. Les feuilles nourricières sont une bonne source de cannabinoïdes nutritionnels et peuvent être incorporés dans de nombreuses créations culinaires.

DÉFOLIATION : LORSQUE LES FEUILLES NOURRICIÈRES SE TAILLENT

Ces dernières sont des structures vitales, mais un trop-plein peut avoir de mauvaises conséquences. Les cultivateurs auront besoin de tailler de temps à autre ces feuilles, un processus qu’on appelle la défoliation. On le fait de manière à contrôler la croissance d’un plant, augmenter son rendement, et éviter que la canopée ne bloque trop de lumière sur le reste des têtes inférieures.

La défoliation est la plupart du temps, faite durant la phase de floraison. Au départ, on supprime approximativement 20 % des feuilles nourricières situées sur la partie inférieure du plant. Elles reçoivent moins de lumière tout en alpaguant de l’énergie et des nutriments que la plante pourrait redistribuer à un meilleur usage.

Après un certain temps, les plants auront de nouveau complètement développé de nouvelles feuilles. Celles-ci sont importantes pour fournir aux jeunes têtes toute l’énergie dont elles ont besoin. Éventuellement, l’heure sera venue de les tailler encore une fois pour laisser un maximum de lumière pénétrer l’intérieur du plant.

Bien que la défoliation semble être une action brutale pour une personne peu connaisseuse, c’est capital pour accroître le rendement final. De plus, cela permet de libérer une dose supplémentaire de cannabinoïdes et de phyto-nutriments avant même le début de la récolte.

POURQUOI LES FEUILLES NOURRICIÈRES DEVIENNENT-ELLES JAUNES ?

Pourquoi les feuilles nourricières deviennent-elles jaunes ?

Il existe plusieurs bonnes raisons pour lesquelles les feuilles nourricières développent une teinte jaunâtre.
Certaines sont bonnes, d’autres non. Si vos feuilles jaunissent durant la phase végétative et le début de la phase de floraison, il est probable que ce soit un indicateur de carence en nutriments. Cela peut également signifier que vos plants ne reçoivent pas suffisamment de lumière, qu’ils sont sur, ou sous-arrosés, ou que le niveau pH de la terre est déséquilibré.

Cependant, la plupart des cultivateurs laissent volontairement leur feuillage devenir jaune vers la fin de la phase de floraison. Ce processus est connu sous le nom de flushing et sous-entend un engraissement restreint. Le flushing est fait avant la récolte pour forcer les plants à se contenter sur leur stock interne de nutriments. Les feuilles jaunissent lorsque ces stocks s’épuisent, mais là est tout le but de la manœuvre. Récolter des têtes extrêmement riches en nutriments implique une fumée rugueuse et une saveur déplaisante.

COMMENT EXPLOITER LES FEUILLES NOURRICIÈRES

Alors, les feuilles nourricières valent-elles le coup d’être conservées ? La réponse est : oui absolument ! Celles-ci procurent de puissants phyto-nutriments et peuvent être utilisées pour faire vos propres produits dermatologiques, infusions, thés, etc. Découvrez comment les utiliser ci-dessous.

UTILISEZ VOS FEUILLES NOURRICIÈRES DANS VOS SALADES ET SMOOTHIES

Il y a une différence importante entre les feuilles crues et celles cuites. Dans les feuilles crues, les quantités infimes de cannabinoïdes existent sous la forme d’acides cannabinoïdes, soit, le THCA et le CBDA. C’est uniquement lorsque la chaleur est appliquée à ces acides, un processus qu’on appelle la décarboxylation, que ces cannabinoïdes sont convertis en leur forme active habituelle.

Le THCA et le CBDA présentent malgré tout, des bienfaits impressionnants pour la santé. Le CBDA possède des effets anti-inflammatoires, alors que le THCA est efficace contre la douleur et pour potentiellement protéger le cerveau de maladies dégénératives. Ces caractéristiques font du cannabis cru, un super aliment, capable de mettre au pas n’importe quelle salade nutritionnelle. Enrichissez tout simplement vos plants avec des cannabinoïdes en saupoudrant des feuilles de cannabis à vos salades et smoothies aux fruits.

UTILISEZ-LES DANS VOS GRILLADES DE LÉGUMES

Le THCA commence à se décarboxyler en THC à partir de 115 °C. Vous pouvez convertir les acides cannabinoïdes de vos feuilles nourricières en les utilisant dans un plat tel qu’une grillade de légume. Ils ajoutent un certain niveau de bienfaits aux côtés de vos pommes de terre, vos carottes et vos panais.

FAITES UN THÉ RELAXANT

Faites un thé relaxant

Les feuilles peuvent être utilisées pour faire un thé relaxant. Infuser des feuilles séchées dans de l’eau chaude va permettre l’extraction de délicieux terpènes et vous octroiera une boisson rafraîchissante en vitalité. Les cannabinoïdes ne sont hydrosolubles, mais vous pouvez également les extraire en ajoutant une source de graisse à votre thé tel que du beurre ou de l’huile de noix de coco. Si vous voulez vraiment du THC et du CBD, pensez bien à décarboxyler vos feuilles au four en premier lieu.

BAUMES ET CRÈMES MAISON

Les crèmes, les baumes et les lotions au cannabis font de véritables merveilles sur la peau. Le CBD et le THC activent les récepteurs cannabinoïdes présents dans la peau et aident à combattre l’inflammation et à réguler la prolifération cellulaire. Ces récepteurs sont même considérés comme une potentielle voie dans le traitement des troubles cutanés

Les topiques au cannabis peuvent aider à garder une peau saine, et aident aussi à lutter contre les symptômes de l’eczéma, du psoriasis et de l’acné.

Les feuilles de cannabis peuvent être infusées dans toutes sortes de topiques. Cela ne tient qu’à vous d’être créatif et d’ajouter autant de nutriments, d’huiles et de plantes bonnes pour la santé que vous le souhaitez. Découvrez une recette de lotion ici en remplaçant simplement les fleurs de cannabis avec des feuilles nourricières.