Que sont les flavonoïdes et sont-ils bons pour vous ?


Que sont les flavonoïdes et sont-ils bons pour vous ?

Avez-vous déjà choisi une sublime tête de cannabis et admiré ses profondes nuances de violet ? Ces stries colorées rendent la fleur si belle que vous avez presque envie de ne pas la fumer, même si l’on sait que vous la fumerez quoi qu’il arrive. Si vous appréciez ces détails, alors vous pouvez remercier les flavonoïdes. Mais ils n’influent pas que sur la couleur des fleurs. Les flavonoïdes sont des composés fantastiques ayant plusieurs rôles. Même s’ils ne sont que de petits composés phytochimiques, ils jouent un rôle vital dans un tas de plantes et d’aliments.

QUE SONT LES FLAVONOÏDES ?

Commençons par la biologie de base : un flavonoïde est un groupe de composés polyphénolique. Ces composés, une fois rassemblés, agissent en tant que métabolite secondaire que l’on peut trouver dans des centaines de végétaux et de champignons. Parmi ces plantes, on trouve bien sûr le cannabis et vous avez un bon aperçu de l’action des flavonoïdes lorsque vous en fumez. Ils influencent l’arôme, la saveur et la couleur. Les cannabinoïdes et les terpènes sont généralement ceux qui reçoivent toutes les félicitations pour faire du cannabis ce qu’il est, mais les flavonoïdes fonctionnent en fait avec les terpènes pour donner à la plante sa saveur et son arôme. Étant donné leur rôle dans la saveur, l’arôme et la pigmentation, c’est sans surprise que l’on découvre qu’ils représentent près de 10 % des composés du cannabis.

QUELS SONT LES TYPES DE FLAVONOÏDES QUI EXISTENT ?

Comment tous ces champignons et végétaux en plus du cannabis partagent-ils un composé en commun ? Eh bien, techniquement, ce n’est pas le cas. On connaît à ce jour près de 7 000 types de flavonoïdes, tous divisés en sous-catégories.

Pour commencer, nous avons les flavones, un important sous-groupe de flavonoïdes qui se présente souvent sous une forme glucoside. Les anthocyanes représentent un autre groupe majeur et sont une source de pigment majeure. Les flavanones sont principalement connus comme des charognards de radicaux libres (nous nous expliquerons plus tard). Les isoflavones sont aussi de la partie et jouent un rôle précurseur dans le développement des phytoalexines antimicrobiennes et antioxydante durant l’interaction entre les plantes et les microbes.

Il ne faut pas confondre les flavonoles et les flavones qui sont largement répartis au sein du royaume végétal, en plus d’être des blocs de construction de proanthocyanine. Enfin, les chalcones sont le seul sous-groupe noté comme manquant d’un certain « cercle » de la structure chimique des flavonoïdes. De ce fait, on les appelle souvent les flavonoïdes à « chaîne ouverte ».

OÙ SE TROUVENT LES FLAVONOÏDES ?

Nous en avons parlé brièvement ci et là, mais il est bon d’avoir une idée de quelles plantes, quels légumes et champignons contiennent quels flavonoïdes. Lorsque l’on fume le cannabis, par exemple, on rencontre principalement près de 20 flavonoïdes différents qui sont classifiés comme des cannaflavines. On peut bien sûr les trouver dans tous les types de cannabis, mais l’huile au CBD à spectre complet en est une source abondante si vous souhaitez éviter de planer.

Si vous cherchez des flavones, alors la menthe, le persil, le poivron rouge et le céleri sont parmi les meilleures sources disponibles, alors que les raisins rouges, les fraises, les mûres et le cassis sont pleins à craquer d’anthocyanines. Les flavanones sont principalement présents dans les zestes d’agrume et sont connus pour leur donner leur goût amer. Les isoflavones peuvent se trouver dans le soja et dans les légumineuses. Les flavonols trouvent refuge au sein du chou kale, des tomates, oignons, laitues et bien d’autres. Les chalcones apparaissent aussi dans les tomates en plus des fraises, des poires et de certains produits dérivés du blé.

COMMENT FONCTIONNENT LES FLAVONOÏDES ?

COMMENT FONCTIONNENT LES FLAVONOÏDES ?

Nous savons donc où les trouver, mais que font les flavonoïdes dans leur environnement naturel ? Eh bien, pour faire simple, ils protègent la plante dans laquelle ils vivent en régulant le cycle cellulaire et en neutralisant les radicaux libres.

Les radicaux libres, qui sont des molécules à électron non apparié, font face à un problème lorsque l’oxygène est converti dans la mitochondrie. L’oxygène perd un électron et il travaille ensuite à retrouver son équilibre en trouvant un autre atome d’électron. Quand il trouve le radical libre, qu’il soit d’oxygène ou d’une autre molécule telle que la protéine, l’atome d’oxygène déchire l’électron, détruit la structure de cette cellule et finit par la tuer.

Les flavonoïdes, souhaitant mettre fin à ce processus, inhibent les enzymes responsables de la production de radicaux libres et éliminent ceux qui sont actifs. C’est cela qui pousse les flavonoïdes à être reconnus comme des antioxydants. Cependant, la recherche a prouvé que chez les humains, le corps absorbe moins de 5 % des flavonoïdes qu’il reçoit, la plupart étant rapidement métabolisés et excrétés, ce qui signifie que les flavonoïdes n’ont qu’une activité antioxydante systémique négligeable. Cette hausse en activité antioxydante après l’ingestion d’aliments riches en flavonoïdes n’est pas causée directement par les flavonoïdes, mais en tant que sous-produit de leur décomposition et leur excrétion.

Il nous reste encore de nombreuses choses à comprendre au sujet du fonctionnement de ces composés, mais les informations actuellement en notre possession apporte beaucoup de contexte nécessaire à la discussion de ces processus biologiques.

QUELS SONT LES BIENFAITS DES FLAVONOÏDES ?

Maintenant que vous savez où trouver les flavonoïdes dans votre alimentation et comment ils agissent, vous vous demandez sûrement pourquoi nous souhaitons que vous sachiez tout cela. Eh bien, comme nous l’avons mentionné plus tôt, ils offrent des bienfaits allant bien au-delà de rendre le cannabis joli, bien odorant et savoureux. En effet, la plupart de ce qu’ils peuvent accomplir pourrait directement profiter à votre bien-être.

Pour commencer, en 2015, des chercheurs ont noté 5 sous-groupes de flavonoïdes, incluant les flavones, flavonols, flavanones et anthocyanines qui montraient une capacité de réduction de la pression sanguine. Les scientifiques ont également découvert que le type trouvé dans le thé, le café et le soja pouvait potentiellement diminuer le risque d’attaque ou de crise cardiaque. Il y a aussi une corrélation entre les régimes riches en flavonoïdes et la diminution du risque de diabète de type 2, mais plus de recherches sont encore nécessaires. Enfin, dernier, mais vraiment pas des moindres, l’inflammation pourrait tomber sous le coup des flavonoïdes selon des recherches encourageantes à ce sujet. Cela est principalement dû aux cannaflavines qui peuvent contribuer aux célèbres propriétés anti-inflammatoires du cannabis.

Les recherches commencent à s’accumuler, mais elles disent toutes qu’il en faut un plus grand nombre. Si ces composés peuvent à ce point améliorer notre bien-être, pourquoi perdre notre temps à ne pas savoir ce qu’ils peuvent nous offrir ?

FLAVONOÏDES — UN COMPOSÉ PHYTOCHIMIQUE ESSENTIEL

Bien qu’ils ne soient pas aussi souvent abordés, nous espérons que vous comprenez maintenant l’importance des flavonoïdes dans le puzzle biologique. Que vous profitiez des bienfaits anti-inflammatoires des cannaflavines du cannabis ou des propriétés améliorant la vision des anthocyanines, les flavonoïdes travaillent extrêmement dur pour nous et pour les plantes dans lesquelles ils se trouvent et il est désormais temps qu’ils reçoivent les accréditations qu’ils méritent. Prenez quelques fruits et légumes pour le dîner de ce soir, un peu d’huile de CBD (ou une bonne vieille herbe) et plongez-vous dans les délices de ce composé merveilleux.