Comment sont produits les cannabinoïdes ?


Comment sont produits les cannabinoïdes ?
Comment sont produits les cannabinoïdes ?

Les cannabinoïdes individuels exercent de nombreuses actions intéressantes sur le corps humain, mais comment sont-ils créés en premier lieu ? Nous savons que la plupart des cannabinoïdes se trouvent au sein du cannabis, mais quelle réaction chimique donne lieu aux différents cannabinoïdes que nous connaissons aujourd’hui ? L’exposition à différents enzymes, à la chaleur et à l’oxygène jouent tous un rôle. Plongeons dans le monde de la biosynthèse des cannabinoïdes.

QUAND FURENT DÉCOUVERTS LES CANNABINOÏDES ?

La longue route vers la compréhension des cannabinoïdes a principalement eu lieu le siècle dernier. La recherche initiale a commencé en 1930, mais fut interrompue par la Seconde Guerre mondiale. De ce fait, la recherche sur les cannabinoïdes n’a vraiment commencé que dans les années 1950.

Durant les 30 années suivantes, les scientifiques ont pensé que les cannabinoïdes provoquaient leurs effets via des interactions non-spécifiques avec les membranes cellulaires. Étonnamment, il fut découvert qu’il existe en fait des récepteurs spécifiques au sein du corps humain, qui viennent interagir avec les cannabinoïdes.

Actuellement, il existe deux récepteurs majeurs de cannabinoïdes identifiés au sein du corps humain : le CB1 et le CB2. Cependant, un consensus scientifique croissant semble indiquer que d’autres cibles moléculaires pourraient effectivement être influencées par les cannabinoïdes, comme les récepteurs de sérotonine.

COMMENT LES CANNABINOÏDES SONT-ILS SYNTHÉTISÉS ?

Les cannabinoïdes sont des composés chimiques créés sur la durée. Cela inclut la période de temps durant laquelle la plante se développe et la période suivant la récolte et l’exposition à des éléments tels que la chaleur ou la lumière. Pour mieux visualiser ce processus, il est intéressant d’imaginer la biosynthèse des cannabinoïdes à la manière d’un arbre généalogique, chaque branche offrant des résultats liés, mais différents.

La biosynthèse des cannabinoïdes a principalement lieu au sein des trichomes : ces petites excroissances glandulaires qui apparaissent sur les têtes et les feuilles du cannabis. Durant les derniers stades de la floraison, ces trichomes apparaissent sous la forme d’une mer de résine contenant les cannabinoïdes, terpènes, flavonoïdes et autres composés chimiques cruciaux.

• Production du CBGA et du CBGVA

La production des cannabinoïdes commence alors que les acides gras sont convertis soit en hexanoyl-CoA ou n-butyl-CoA par le biais de la voie polycétide.

L’acide olivétolique, ajouté à l’hexanoyl-CoA, commence le processus de conversion suivant, nommément en « mère des cannabinoïdes », ou CBGA. L’acide divarinoïque transforme le n-butyl-CoA en CBGVA. D’ici, le processus est contrôlé par la biosynthèse, la décarboxylation et la dégradation

BIOSYNTHÈSE

Le CBGA et CBGVA sont convertis en différents cannabinoïdes par le biais de trois enzymes synthases différents :

• La synthase THCA transforme le CBGA en THCA et le CBGVA en THCVA
• La synthase CBDA transforme le CBGA en CBDA et le CBGVA en CBDVA
• La synthase CBCA transforme le CBGA en CBCA et le CBGVA en CBCVA
• Aucune synthase : un CBGA n’ayant pas traversé de processus de conversion enzymatique peut tout de même être converti chimiquement en CBD par le biais de la récolte, du séchage et de la chauffe.

DÉCARBOXYLATION

Le processus de la transformation chimique du cannabis ne se termine pas là. L’exposition à l’oxygène et à la chaleur transforme les composés chimiques du cannabis, c’est ce que l’on appelle la décarboxylation. La décarboxylation retire le groupe carboxyle des acides cannabinoïdes tels que le THCA et le CBDA en les convertissant en cannabinoïdes THC et CBD. Comme vous pourriez l’imaginer, c’est un processus crucial, car ce sont ces cannabinoïdes activés qui sont les plus recherchés par les consommateurs comme par les scientifiques.

La décarboxylation survient naturellement avec le temps lorsque les cannabinoïdes sont exposés à l’oxygène, mais elle survient immédiatement lorsque les cannabinoïdes sont chauffés à une certaine température.

• THCA devient THC
• CBDA devient CBD
• CBCA devient CBC
• Le CBGA et le CBGVA non convertis deviennent CBG

DÉGRADATION

Même après décarboxylation, d’autres transformations chimiques surviennent lorsque le cannabis est exposé à la lumière, l’oxygène, la chaleur et autres facteurs environnementaux.

Par exemple, après que le THCA ait été décarboxylé en THC, le composé se transforme lentement en CBN alors qu’il est exposé à la chaleur et à la lumière. On pense que le CBN est moyennement psychoactif, mais non-enivrant, contrairement au THC. C’est la raison pour laquelle le cannabis a une fenêtre d’efficacité limitée.

Ce processus de dégradation explique également l’importance de la conservation du cannabis dans des récipients hermétiques et à l’abri de la lumière.

• THCA et THCVA, sans chaleur ajoutée, deviennent CBNA et CBVA
• THC et THCV deviennent CBN, CBV, ou Δ-8-THC
• CBC et CBCV deviennent CBL et CBLV
• CBCA devient CBLA
• CBNA et Δ-8-THC deviennent aussi CBN
• CBLA âgé devient CBL

COMBIEN EXISTE-T-IL DE CANNABINOÏDES ?

Mis à part les six principaux cannabinoïdes ayant été largement étudié, il en existe plus d’une centaine d'autres qui attendent aussi d’être étudiés.

Alors que les réformes continuent à progresser dans de plus en plus de pays, il est clair que la recherche concernant le cannabis augmentera elle aussi, révélant peut-être les voies biosynthétiques et les effets d’autres cannabinoïdes. Rien qu’avec ce que l’on sait déjà, il est clair que les cannabinoïdes traversent des réactions chimiques durant la croissance du cannabis, la récolte, le séchage, l’affinage et la chauffe afin de former la gamme existante de cannabinoïdes.