Les meilleurs insectes pour votre culture de cannabis


Les meilleurs insectes pour votre culture de cannabis

Alors que le monde s’oriente vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement, tout le monde a un rôle à jouer. La culture de l’herbe aussi. En connaissant un peu les insectes, on peut cultiver du cannabis bio en évitant les pesticides toxiques. Et les têtes sont meilleures aussi !

On se rend de plus en plus compte des terribles dégâts que font les pesticides à notre planète. Et on se demande bien, avant les pesticides, comment les plants ne finissaient pas totalement dévorés par des nuisibles herbivores ? Eh bien, la nature aime l’équilibre et il existe de nombreuses créatures carnivores qui sont plus que ravies de dévorer, vider et pondre leurs œufs dans ces insectes affamés de feuilles.

Petite note étymologique : les nuisibles n’existent pas vraiment. Même si cet article désigne certains animaux comme étant des nuisibles, n’oubliez pas qu’il s’agit d’une relation entre nous et leurs actions. Ces créatures ne font rien de mal en soi – elles survivent juste. Alors, même si on peut prendre des mesures pour réduire leur population quand il essaient de dévorer nos plantes, n’allons pas nous imaginer que ces animaux sont mauvais.

Pourquoi utiliser des insectes dans votre plantation de cannabis ?

Il pourrait semble contre-intuitif d’introduire des insectes ou des champignons dans votre culture d’herbe, mais introduire les bonnes espèces peut avoir un large éventail d’avantages. Que ce soit pour réduire votre impact environnemental, fertiliser vos plants de manière organique et gratuitement ou bien éviter que les problèmes ne surviennent, les insectes bénéfiques œuvrent pour vous.

Vous pouvez utiliser les insectes dans n’importe quelle culture, mais ils sont plus adaptés aux cultures en serre ou en extérieur. Comme il s’agit d’êtres vivants avec des besoins ordinaires, ils s’épanouissent dans les environnements naturels. La nature artificielle d’une culture en intérieur, dans un espace restreint et chaud, peut être trop difficile à supporter pour ces créatures. Ou s’ils s’épanouissent, vous pourriez remplir votre maison d’insectes carnivores. Même si cela n’est peut-être pas un problème majeur, ce n’est pas non plus la plus agréable des expériences.

Les insectes sont une lutte antiparasitaire respectueuse de l’environnement

Les sources d’eau doivent-elles vraiment être contaminées avec des pesticides juste pour que vous puissiez planer ? Ce n’est une nouvelle pour personne, l’environnement naturel a beaucoup souffert ces derniers siècles – et ce n’est pas non plus une grande nouvelle, mais la nature s’équilibrait très bien toute seule auparavant.

Il existe de nombreux insectes prédateurs qui seront plus que ravis de défendre vaillamment vos cultures en échange d’une source de nourriture. L’avantage est que ni le sol dans lequel vous faites pousser, ni la planète, ne reçoivent une dose de pesticides toxiques. De plus, vous rendrez des insectes prédateurs très contents par la même occasion !

Les insectes améliorent la santé du sol

Vous évitez non seulement à votre sol d’être empoisonné, mais vous pouvez en réalité en faire un environnement bien plus riche pour que vos plants y vivent. Les insectes que vous allez y introduire – par exemple des nématodes prédateurs – vont sécréter des déchets dans le sol qui le rendent encore plus accueillant pour les racines de vos plants. Ils vous permettent donc d’éviter d’avoir recours aux pesticides chimiques ainsi qu’aux engrais artificiels, de quoi les rendre doublement durables.

Les insectes sont une forme proactive de contrôle antiparasitaire

Les insectes sont une forme proactive de contrôle antiparasitaire

Introduisez des insectes dans vos cultures dès le début et vous ne verrez pratiquement aucun parasite ou infestation. Si vous gardez leur concentration élevée, ils dévoreront constamment les populations de nuisibles dès qu’elles arrivent. Cela vous facilitera beaucoup la vie, car devoir traiter un problème une fois qu’il est déjà là entraîne toujours une perte à un certain degré. Par exemple, si vous remarquez une infestation sur un plant, il est préférable de le sortir et de l’isoler pour stopper l’expansion. Cela peut souvent entraîner la mort d’un plant. Éviter tout simplement le problème est une méthode bien plus simple et efficace pour obtenir des rendements satisfaisants et une culture facile.

Comment attirer des insectes bénéfiques dans votre plantation de cannabis

Les magasins de jardinage spécialisés proposeront toutes sortes d’insectes à introduire dans vos cultures. Dans ce cas, vous pouvez simplement les acheter. Ils sont généralement vendus réfrigérés, dans des conditions imitant l’hibernation, ou bien sous forme d’œufs. Selon les espèces, vous allez devoir soit les garder sous le coude et attendre qu’ils éclosent, soit les placer dans le sol. Il est probable qu’ils soient tellement efficaces qu’il vous faudra les renouveler souvent, car ils dévoreront toutes leurs réserves de nourriture et partiront ou mourront de faim.

Autrement, vous pouvez attirer des insectes sauvages dans vos cultures en utilisant des plantes qu’ils trouvent particulièrement attractives. L’avantage est que c’est bon marché et que cela peut attirer un éventail équilibré de créatures. L’inconvénient est que cet équilibre d’espèces pourrait ne pas être aussi efficace qu’une grande concentration de prédateurs.

Selon votre installation, vous devrez déterminer s’il est préférable d’introduire des insectes bénéfiques ou d’essayer de les attirer.

Les plantes compagnes qui attirent les insectes bénéfiques

Utiliser d’autres plantes pour attirer des insectes dans vos cultures sera probablement plus facile si vous faites pousser en extérieur. En effet, il est probable que beaucoup de ces plantes pousseront déjà à proximité. Quand c’est possible en intérieur, il peut être utile de renforcer les populations avec des spécimens issus du commerce.

Parmi les plantes compagnes bénéfiques, on peut citer les suivantes :

• Lamier pourpre – fournit également une des sources premières d’aliments pour les abeilles
• Capucine – c’est une forme de sacrifice. Les nuisibles aiment tellement la dévorer qu’ils laisseront probablement vos autres plantes tranquilles
• Pissenlit – vous en avez probablement déjà. Les insectes, comme les coccinelles, adorent les pissenlits et viendront en masse
• Aneth – cette herbe aromatique attire les coccinelles et les guêpes parasites (et vous pouvez la manger)
• Lavande – attire les guêpes parasites
• Menthe – attire les guêpes parasites et repousse certains insectes nuisibles

(vous verrez plus bas pourquoi les coccinelles et les guêpes parasites sont si bénéfiques)

Quels sont les meilleurs insectes pour aider et protéger les plants de cannabis ?

Alors, sans plus tarder, quels insectes sont les meilleurs agents de lutte biologique contre les nuisibles dans vos cultures ?

Coccinelles

Tout le monde les connaît, mais saviez-vous qu’elles sont mortelles pour de nombreux nuisibles du cannabis ? Prédatrice vorace, la coccinelle peut dévorer jusqu’à 60 pucerons par jour. De quoi en faire un des meilleurs gardiens pour votre cannabis. Avec quelques-unes dans le coin, vous verrez les populations de pucerons fondre comme neige au soleil.

Cependant, elles sont encore plus polyvalentes. Elles dévoreront aussi les mouches blanches, les mites et les charançons, pour n’en citer que quelques-uns. Cette capacité à décimer les nuisibles en fait un des insectes favoris des cultivateurs. Assurez-vous juste de bien surveiller l’hydratation du sol, car elles aiment bien aussi boire.

Il vaut mieux les libérer au crépuscule, ou juste avant d’éteindre vos lampes, car elles ne volent pas la nuit. De cette manière, elles s’installeront dans vos cultures et en feront leur nouvelle maison.

Réduves

Réduves

Les réduves, insectes prédateurs, sont le nom générique donné aux plus de 3000 membres de la famille des réduviidés. Il s’agit d’insectes magnifiques qui semblent être nés pour tuer. En utilisant leur rostre, la partie buccale, ils percent leur proie et y injectent du venin. Une fois la malheureuse victime immobilisée, l’insecte en aspire l’intérieur. Appétissant, bien vrai ?

Les réduves patrouilleront activement dans vos cultures, à la recherche d’une proie à aspirer. Introduire ces insectes dans votre culture est un moyen sûr de réduire le nombre de nuisibles. Sachez juste qu’ils adorent tuer et qu’ils ne feront qu’une bouchée de n’importe quel autre prédateur de surface que vous aurez aussi introduit. Ces insectes se retrouvent surtout aux États-Unis et dans les climats chauds, mais on en trouve aussi désormais dans les zones les plus chaudes d’Europe.

Acariens prédateurs

Stratiolaelaps scimitus et Amblyseius andersoni sont des acariens prédateurs qui vivent dans la terre. Ils vagabondent dans l’obscurité souterraine et dévorent les larves et nymphes des thrips et des mouches du terreau. Il s’agit donc d’un bel ajout pour toute culture, car ils protègent les racines des infestations souterraines.

Ils aiment également l’humidité. Arrosez donc bien avant de les introduire puis de nouveau quelques heures plus tard. Ceci leur garantira le meilleur départ possible.

Chrysope

Chrysope

La chrysope verte peut sembler innocente, mais elle est mortelle pour les pucerons et les cochenilles. Les larves sont particulièrement redoutables et il vaut donc mieux acheter des œufs et les libérer en attendant qu’ils éclosent. Si vous le faites dans une culture en extérieur, ne les mettez pas par terre, car elles seraient dévorées par d’autres créatures. Assurez-vous bien de les libérer tout de suite, car si les larves éclosent sans rien à manger, elles se dévorent entre elles !

Mante Religieuse

Il s’agit sans aucun doute d’un des animaux les plus brutaux et redoutables. La mante sera ravie de protéger vos cultures. Quand elle s’accouple, la femelle décapite souvent le mâle une fois l’acte terminé. De quoi faire passer la relation soumis-dominante au niveau supérieur !

Mante religieuse

Pour cette créature affamée et agressive, suspendez ses œufs proches de vos cultures et ils s’étendront rapidement après éclosion. Donnez-lui juste de l’espace et beaucoup à manger, car elle ne fait pas de discrimination et dévorera autant ses semblables que les nuisibles.

Cloportes

Ces petites créatures ne sont pas tellement bonnes pour gérer les infestations de nuisibles, mais plutôt pour nettoyer les déchets laissés par les insectes agressifs. Ils dévorent les matières en décomposition – végétales comme animales. Ils permettent donc la décomposition des matières organiques dans le sol, ce qui permet de les transformer en nourriture absorbable par vos plants. Ils agissent donc comme un améliorateur naturel de fertilisation et entretiennent la propreté de votre culture, en faisant disparaître les cadavres.

Vers de terre

Ils concernent aussi plus la fertilisation que le contrôle des nuisibles. Quand la matière en décomposition entre dans le sol, elle peut encore être décomposée encore plus. Les vers de terre ont cette action. De plus, quand ils vagabondent, ils créent des chemins qui améliorent l’aération et le drainage.

Staphylins

Staphylins

Autrefois connus sous le nom d’Athetia coriaria et dorénavant sous celui de Dalotia coriaria, ces insectes terrestres sont assoiffés de sang. Même s’il s’agit de coléoptères, ils ont l’apparence de perce-oreilles qui peuvent voler. Il ne s’agit donc pas des insectes les plus jolis au monde. Si vous cultivez dans un placard, choisissez peut-être quelque chose de moins sinistre.

Toutefois, en extérieur ou en serre, ils sont mortels et efficaces, au stade de larve comme à maturité. Ils sont vendus dans le commerce dans des quantités entre 100 et 3000 et se répartissent bien eux-mêmes dans un espace de culture.

Delphastus catalinae

Ils dévorent les œufs d’aleurodes. Les larves sont aussi utiles que les adultes et aussi affamées. Attention à bien les libérer dès que vous les recevez, car ils ne vivent pas très longtemps sans manger ni boire.

Nématodes

Il s’agit probablement des insectes les plus redoutables de notre liste. En tant que vers parasites, ils s’enfouissent sous terre en quête de leur proie et, une fois celle-ci trouvée, ils lui injectent leurs œufs à l’intérieur et les larves dévorent leur hôte vivant. Charmant ! Cependant, malgré leurs pratiques démoniaques, ils sont fantastiques pour contrôler les mouches du terreau, les thrips et bien d’autres !

Faites juste attention à bien introduire les bonnes espèces de nématodes dans votre culture, car certaines peuvent être incroyablement destructrices pour les plantes. Steinernema feltiae est probablement l’espèce la plus utile pour le contrôle des nuisibles.

Insectes bénéfiques : la méthode biologique pour cultiver du cannabis

C’est une évidence, introduire des insectes bénéfiques dans une culture peut être un moyen incroyablement efficace de contrôler les nuisibles et de stopper les infestations avant même qu’elles ne surviennent.

Mais pour le cultivateur de cannabis consciencieux, ils sont indispensables. En évitant d’avoir à inonder vos plants de pesticides nocifs, ils rendent service autant au cultivateur qu’à la planète. Vous voudriez vraiment que des résidus toxiques restent dans votre herbe ? Vous voudriez vraiment déverser des substances chimiques nocives sur terre ?

Cette méthode biologique de cultiver du cannabis s’introduit aussi dans les cultures professionnelles désormais. Alors qu’elle a d’abord été accueillie avec scepticisme, de plus en plus de cultivateurs reconnaissent les multiples avantages à utiliser les chasseurs de la nature à notre propre avantage. Si vous voulez savourer de l’herbe avec un impact environnemental minimal, mettez donc des prédateurs dans vos têtes !