Qu'est-ce que le cannabis féminisé ?


Qu'est-ce que le cannabis féminisé ?

Toute une terminologie entoure le cannabis et elle peut être assez déroutante. « Féminisé » est un des termes les plus courants et les plus importants à connaître. La création des graines de cannabis uniquement femelles a changé la culture de l’herbe à tout jamais et, pour les cultivateurs débutants, elles sont indispensables ! Voici pourquoi.

Cultiver de l’herbe est un processus très gratifiant. Mais cela peut devenir incroyablement frustrant quand la moitié de vos plants se révèlent être des mâles, puis pollinisent les femelles et gâchent votre récolte. Alors, comment garantir une bonne récolte de têtes non pollinisées ? En utilisant des graines féminisées.

Elle est bien finie l’époque où vous deviez accepter d’avoir des graines dans vos têtes ou que vous deviez surveiller jalousement chaque plant, prêt à éliminer les mâles dès l’apparition de leurs bourses à pollen. Lisez la suite pour comprendre pourquoi les graines féminisées sont si populaires et comment elles sont produites.

Que sont les graines de cannabis féminisées ?

Qu'est-ce que le cannabis féminisé ?

Les graines de cannabis féminisées sont, comme le nom le suggère, des graines qui ont été modifiées pour garantir (pratiquement) exclusivement des plants femelles. Seule 1 graine féminisée sur 1000 produira un plant mâle. Mais pourquoi vouloir des graines féminisées, vous vous demandez ? Parce que le plant femelle est le seul à produire les têtes riches en THC et en CBD que nous connaissons et adorons tant.

Les plants de cannabis mâles, en revanche, produisent des bourses à pollen qui, alors qu’elles ne contiennent pas beaucoup de cannabinoïdes par elles-mêmes, menacent de réduire le rendement des plants femelles si elles sont pollinisées. Un plant femelle pollinisé consacrera son énergie au développement de graines et non de bonnes têtes. Les plants de cannabis femelles, en revanche, ne produiront pas de graines (à moins d’être pollinisées intentionnellement par le cultivateur).

Les graines régulières, qui ont une chance plus ou moins égale de produire des plants de cannabis mâles ou femelles, sont utiles pour ceux qui veulent créer leurs propres variétés par croisement. Pour le cultivateur moyen, cependant, la menace de la pollinisation n’est qu’une nuisance.

Les graines de cannabis féminisées peuvent être photopériodiques ou à autofloraison et il en va de même pour les graines de cannabis régulières. La différence tient au sexe du plant et non à sa réponse au cycle lumineux.

Les graines féminisées peuvent-elles donner des hermaphrodites ?

Oui, c’est possible. Cependant, à moins d’être soumis à un stress extrême, les plants femelles ont peu de risques de donner des hermaphrodites. L’hermaphrodisme dans le cannabis est une adaptation incroyable dans laquelle, en réponse au stress ou à un environnement hostile, les plants développent des organes sexuels à la fois mâles et femelles afin de pouvoir se polliniser eux-mêmes et ainsi perpétuer l’espèce.

Pourquoi devriez-vous cultiver des graines de cannabis féminisées ?

Les graines féminisées peuvent-elles donner des hermaphrodites ?

À moins de vouloir créer par sélection vos propres variétés de cannabis, les graines féminisées sont vraiment l’option la plus simple. Pour les cultivateurs débutants, elles sont absolument indispensables.

Il y a deux avantages principaux à utiliser des graines féminisées plutôt que des graines régulières.

Pas de risque de pollinisation

Comme nous l’avons mentionné, les plants pollinisés produiront des rendements considérablement plus petits et moins puissants que les plants femelles non-pollinisés. La raison pour laquelle les fleurs continuent de gonfler sur les plants non-pollinisés, c’est que plus la surface de la fleur est étendue, plus elle a de chances de récolter du pollen apporté par le vent.

Ces petits poils orange qui couvrent les têtes sont en réalité les organes sexuels femelles. Appelés pistils, ou stigmates, ils récoltent le pollen des plants mâles.

Une fois pollinisé, un plant femelle n’a plus besoin de développer ses fleurs et elle consacre alors son énergie et ses ressources sur la production de graines afin de créer la prochaine génération de plants de cannabis.

Merveilleux ? Oui. Mais pas si vous voulez une grosse récolte de cannabis de haute qualité.

Une culture pleine de têtes riches en THC !

Si vous cultivez à partir de graines régulières, il y a de fortes chances que la moitié d’entre elles donnent des plants mâles. Non seulement ils menacent les rendements de vos plants femelles, mais en plus ils sont pratiquement inutiles en soi pour ce qui vous intéresse. Donc si vous avez l’intention de faire pousser 10 plants de cannabis, mais que seulement 5 sont des femelles, c’est au final un gaspillage de graines, de temps et de ressources.

Cependant, si vous cultivez des graines féminisées et que vous décidez de faire pousser 10 plants, vous vous retrouverez bien avec 10 femelles.

Comment sont créées les graines féminisées ?

Une culture pleine de têtes riches en thc !

Quel type de sombre magie les sélectionneurs emploient-ils pour s’assurer que les graines soient féminisées ? Deux techniques sont utilisées. L’une utilise l’argent colloïdal ionique et l’autre est connue sous le nom de rodélisation. Même s’ils ne sont pas recommandés pour les débutants, ces processus peuvent techniquement être réalisés dans une culture amateur.

Argent colloïdal

L’utilisation de l’argent colloïdal est un processus fascinant. Souvent, des clones sont utilisés pour cette méthode, mais ce n’est pas obligatoire.

Pour mener à bien le processus de féminisation, un spray foliaire de 20 ppm ou plus d’argent colloïdal est administré sur des plants femelles pendant 18–20 jours d’affilée. La solution d’ion argent inhibe la production d’éthylène qui est nécessaire aux plants pour produire des fleurs. Comme ils ne peuvent pas produire de fleurs, ces plants femelles produisent alors des bourses à pollen mâles. Et comme les femelles n’ont pas de chromosomes mâles, le pollen produit est 100 % féminisé.

Rodélisation

La rodélisation est une méthode naturelle, sans substance chimique, de production de graines féminisées, mais elle est bien moins efficace que l’argent colloïdal.

Cette méthode provoque délibérément un hermaphrodisme chez les plants femelles qui se pollinisent alors eux-mêmes. Parfois, comme avec l’argent colloïdal, ils produisent des graines totalement féminisées.

Cependant, cette méthode présente deux inconvénients principaux. Le pollen hermaphrodite est moins puissant et la pollinisation peut être moins efficace. Ensuite, les graines produites ont un plus grand risque de devenir elles-mêmes hermaphrodites en comparaison à des graines de cannabis normales.

De plus, la sélection de génération en génération de plants hermaphrodites peut fixer des traits génétiques défavorables. Le plant se reproduit avec lui-même au sens propre.

Top 3 des variétés de cannabis féminisées pour les débutants

Rodélisation

La plupart des variétés existent sous forme de graines féminisées et vous pouvez donc choisir parmi des milliers. Cependant, pour les cultivateurs débutants comme avancés, cela peut être aussi intimidant qu’excitant. Voici donc trois variétés féminisées exceptionnelles pour vous lancer.

Sherbet Queen

Sherbet Queen est un hybride de Pink Panties et Sunset Sherbet. Plant magnifique avec des niveaux de THC vertigineux et de bons effets pour compléter, son goût est aussi bon. Les saveurs sont fruitées et acidulées et donnent envie d’y revenir. L’odeur devrait probablement attirer des fumeurs de joints à des kilomètres à la ronde, alors préparez-vous à partager !

Avec 85 % d’indica et 15 % de sativa, vous pouvez vous attendre à un effet physique lourd et relaxant avec ce plant. Néanmoins, la petite portion de génétiques sativa contribue à une sensation cérébrale et mentale qui rend l’effet un peu plus intéressant qu’une simple profonde sensation physique. Avec 24 % de THC, allez-y tranquillement, car elle est capable de terrasser tout le monde, mis à part les plus acharnés des fumeurs.

Pour ce qui est du rendement, avec une culture en intérieur, vous pouvez viser une récolte maximum de 450–525 g/m². En extérieur, vous pouvez vous attendre à un vertigineux 500 g/plant ! La floraison devrait aller vite avec 7–9 semaines en intérieur alors qu’elle devrait être terminée courant octobre en extérieur.

Purple Queen

Adorateurs de têtes violettes et de variétés Kush, ne cherchez pas plus loin ! Purple Queen est une variété à 100 % indica sélectionnée à partir de génétiques Kush et elle produira de délicieuses fleurs violet-rose : un régal pour les yeux et l’esprit.

Purple Queen vous emmène vers un état de relaxation sur tout le corps — un effet assommant classique. De plus, les variétés Kush sont renommées pour leur copieuse production de résine, ce qui en fait une candidate parfaite pour le hasch ou les concentrés.

Après 8 semaines de floraison en intérieur ou à la fin septembre en extérieur, vous pouvez vous attendre à une glorieuse récolte de 450–500 g/m² et 700 g/plant, respectivement. Étant donné la rapidité de la période de floraison, les cultivateurs dans les climats plus frais peuvent toujours obtenir une bonne récolte sans risquer de grosses pluies et la pourriture des têtes qui suit.

Si vous êtes à la recherche d’une sensation cérébrale, Purple Queen n’est peut-être pas faite pour vous. Si toutefois vous voulez une profonde sensation physique complète qui provoque un état rêveur et affamé, n’attendez pas une seconde de plus.

LSD

Nommer un plant de cannabis LSD signifie que les attentes à son sujet sont élevées. Heureusement, il ne décevra pas. Ce plant à 80 % indica, sélectionné à partir d’une Original Skunk #1 et d’une authentique indica afghane donne un voyage quasi psychédélique.

Attendez-vous à des effets élévateurs et stupéfiants avec ce plant. En plus de « psychédélique », « euphorique » est un autre mot qui décrit bien LSD. Si vous aimez la weed qui vous propulse ailleurs, c’est celle-ci qu’il vous faut !

Non seulement les effets sont incroyables, mais LSD est facile à cultiver en plus d’être productive. Grâce à ses racines indica afghanes sauvages, elle peut s’adapter à de nombreux environnements et s’épanouit sans faire de chichis. Elle pousse petite et buissonneuse : attendez-vous à une récolte d’environ 500–600 g/m² en intérieur et proportionnellement plus grande en extérieur. Il lui faut environ 9 semaines pour fleurir une fois passée sous un cycle lumineux en 12/12. En extérieur, elle sera prête à la mi-octobre. Grâce à ses génétiques, elle devrait bien s’adapter aux climats plus froids.

Cultivez vos propres plants de cannabis féminisés

Lsd

Si vous lisez ceci, il est probable que vous vous lanciez tout juste dans votre aventure dans la culture du cannabis — c’est l’étape la plus excitante ! Voilà pourquoi on vous recommande chaudement de commencer avec des graines féminisées. Créées par des sélectionneurs parmi les meilleurs au monde, utilisez donc le fruit de leur dur labeur pendant que vous affinez vos compétences de culture.

Après tout, pour la plupart des cultivateurs, s’occuper des cultures et récolter les fruits (espérons abondants) de leur travail est l’essentiel. Et des graines féminisées sont le meilleur moyen d’y arriver.