Comment faire des clones (boutures) avec des plants de cannabis


Comment faire des clones (boutures) avec des plants de cannabis

Vous pouvez penser que le « clonage » a quelque chose à voir avec, disons, Dolly la brebis. En réalité ce terme signifie "reproduction asexuée". Bien qu'il rappelle Frankenstein, le clonage est un concept scientifique relativement simple. Il suffit juste d'utiliser un morceau de ce que vous avez maintenant pour cultiver quelque chose d'autre. Dans le cas du clonage de plantes en général et du cannabis en particulier, c'est vraiment très facile. Cela dit, cela fonctionne encore mieux si on peut le planifier.

Grâce à cette technique, vous pouvez faire d’autres plantes génétiquement identiques à leur plante « mère ». C'est-à-dire que si vous créez une nouvelle variété ou que vous sélectionnez la vôtre et que vous l'avez, vous pouvez alors la dupliquer.

MAIS POURQUOI CLONER ?

Il existe plusieurs réponses à cette question.

La première est que vous n’avez accès à aucune graine. La deuxième est que vous ne voulez pas cultiver à partir de graines. Ensuite, c’est tout simplement plus rapide que de cultiver à partir de graines à chaque fois.

Puis, bien sûr, il y a la question de la sélection. Chaque graine de cannabis est comme un être humain – il n'y en a pas deux identiques. Si vous aimez un goût en particulier, la puissance ou le rendement d’une certaine plante, vous pouvez la dupliquer. Chaque « bouture » correctement faite, développera ses propres racines.

CE DONT VOUS AUREZ BESOIN

  • Une lame de rasoir tranchante. N'utilisez pas de ciseaux – ils peuvent écraser les branches et endommager la formation de racines
  • Une plante de cannabis (femelle) en bonne santé d'environ deux mois en cycle végétatif (de croissance)
  • Un milieu d’enracinement (par exemple, cubes de laines roches, cubes Oasis, fibre de coco)
  • Une hormone de bouturage
  • Un vase ou un grand verre d’eau (pour les boutures)
  • Ciseaux de taille pour les feuilles ou sécateur
  • Une lumière de culture faible (en cas de culture en intérieur)
  • Alcool à haut degré (pour désinfecter les outils)

COMMENT COMMENCER

Un clonage réussi nécessite d'abord quelques étapes. La première est de préparer la plante mère pour le clonage.

Stoppez tout engraissage de la plante mère plusieurs jours avant de plannifier d'en prendre des boutures. C'est pour lui permettre de se débarasser de l'azote. Trop d'azote dans les boutures favorisera la mauvaise activité. Les clones détourneront l’énergie au profit du développement foliaire au lieu de l’enracinement.

Deuxièmement, travaillez dans un environnement stérile. Faire tout que vous pouvez pour éviter une sur-agitation de la plante-mère et des nouvelles boutures. Par exemple, essayez de ne pas les déplacer. Empêchez la contamination de l'environnement de culture par les nuisibles. Lavez-vous les mains avant de vous occupez de la plante. Choisissez un terreau adapté. Désinfectez tous vos outils avec de l’alcool.

Troisièmement, cherchez dans la plante mère des branches basses, saines et vigoureuses. Si vous prévoyez de les enraciner dans des cubes de laines de roche, assurez-vous que les tiges soient adaptées aux trous. Dans les autres cas, essayez de prendre des boutures entre 20-25 cm de long avec plusieurs nœuds.

Quatrièmement, soyez prudent sur la façon de prendre les boutures. Coupez la branche au plus près de la tige principale que possible. En utilisant le rasoir, essayez d'obtenir un angle de coupe de 45 degrés. C'est pour augmenter la superficie de l'espace d'enracinement. Cela favorisera aussi une croissance plus rapide.

Enfin, placez immédiatement la nouvelle bouture dans l’eau. Cela empêche la formation de bulles d'air dans la tige. Les bulles empêchent la tige d'absorber correctement l'eau et peuvent tuer le nouveau clone. Certains cultivateurs font des incisions supplémentaires dans la tige au cours de cette étape pour favoriser l’enracinement. Faites-le avant de transférer vos boutures dans l'eau.

PRÉPARER LES BOUTURES

Maintenant que vous avez pris plusieurs boutures et que vous les avez transférées dans l’eau, vous devez les préparer de nouveau. Pour favoriser une photosynthèse correcte et un environnement de culture plus hygiénique, vous devrez les tailler.

Coupez les feuilles les plus larges sur environ la moitié de la tige en partant du bas Vous pouvez aussi retirer toute feuille inutile plus bas. Cela garantira que les feuilles n'entrent pas en contact avec le milieu de culture. Ce procédé aidera vos clones à absorber l'eau et les nutriments. Il empêchera également les feuilles qui poussent de se toucher et de se gêner entres elles.

De nombreux cultivateurs utilisent de l’hormone de bouturage à ce stade. Elle est généralement vendue sous la forme de poudre ou de gels. Il en existe une grande variété sur le marché. Expérimentez avec celle que vous trouvez la plus facile à utiliser.

Après avoir brièvement trempé vos boutures dans l’hormone, transférez les dans le milieu d’enracinement final.

L'ENRACINEMENT

L'ENRACINEMENT

Il existe trois techniques pour enraciner vos plantes. Chacune possède ses avantages et ses inconvénients. Essayez-les pour savoir quelle méthode foncitonne le mieux pour vous. Peu importe celle que vous choisissez, assurez-vous juste que vos clones reçoivent beaucoup d’humidité et la bonne lumière. Vous devrez également pré-tremper votre milieu de culture avant de commencer. La laine de roche doit être mise à tremper pendant 24 heures avant utilisation. Il est également important d’utiliser de l’eau distillée si possible, avec un pH ajusté entre 4,5 et 5.

Les cubes de laine de roche. Les cubes de laine de roche offrent une base pour le clonage grâce à son aération et sa rétention d'eau. On peut en trouver facilement dans les growshops. Vous avez juste à placer soigneusement votre clone dans le cube humidifié.

Le terreau. Quand vous choisissez un terreau, prenez-en un léger en nutriments. Vous devez aussi faire attention à ne pas sur-(ou sous-arroser) durant l'enracinement. Il s'agit sans doute de la technique de bouturage la plus compliquée et la plus facile à rater.

L'eau. Il s'agit d'une méthode super facile. Le clonage à base d'eau ne nécessite pas l'utilisation d'hormones. Placez simplement votre bouture dans l'eau. Laissez-la en place jusqu'à la formation de racines.

Les plantes n'auront pas besoin de lumière pendant les deux premiers jours. Passé ce délai, assurez-vous que vos boutures recoivent environ 18 heures de lumière (et 6 heures d’obscurité) pour se développer correctement. Placez-les dans un environnement chaud et humide.

QUELQUES CONSEILS SUPPLÉMENTAIRES POUR UN CLONAGE RÉUSSI

Les nouveaux clones n'ont pas de racines. Cela signifie qu’ils ont besoin d'un environnement chaud et humid pour prospérer. Essayez d'asperger vos plantes d'eau à l'aide d'un vaporisateur pour humidifier les feuilles la première semaine. Vous devez aussi faire attention aux moisissures. Si les clones sont placés sous cloche (dôme), il est important de la soulever plusieurs fois par jour pour éviter le développement des moissisures.

De plus, il est important de ne jamais contaminer l'hormone de bouturage. De la poussière ou n'importe quelle autre substance contaminante dans le bocal peut abimer le lot entier. En d'autres mots, ne plongez pas vos racines dans le gel ou la poudre. Appliquez-en plutôt dans un bac externe.

Le meilleur moment pour prendre des boutures est en réalité juste avant votre plante-mère n'entre en phase de floraison.

N'hésitez pas à faire plus de boutures que vous n'avez réellement besoin. Toutes ne prennent pas racines.

Soyez patient. La plupart s'enracinent en quelques jours, mais certaines peuvent prendre jusqu'à quelques semaines.

N'oubliez pas que vous pouvez garder les plante-mères voulues pendant une longue période. Si vous les empêchez de fleurir, elles peuvent vivre plusieurs années. Pour ce faire, placez vos plantes-mères sous une lumière destinée à la croissance (ou un cycle de lumière 18/6).

REMPOTER LES BOUTURES

Quand de nouvelles pousses apparaissent, vous pouvez les rempoter dans une zone de culture stable. Durant le rempotage, utilisez les mêmes soins et respectez les mêmes règles d'hygiène que pour la préparation des boutures. Les chocs liés au rempotage sont très fréquents.