Que faire avec un plant de cannabis mâle


Que faire avec un plant de cannabis mâle

Dans cet article, nous allons suggérer diverses façons de bien utiliser les plants mâles. La majorité des cultivateurs de cannabis a tendance à ignorer les mâles et à les supprimer. La raison est évidente.

Les mâles ne produisent pas de têtes, faire pousser un mâle pose le risque de pollinisation et ce sont les femelles qui possèdent la plus haute concentration en THC. Mais il existe tout un ensemble d’utilisations intéressantes pour un mâle, en plus d’apporter du pollen pour les mâles, et ça pourrait valoir le coup de s’y pencher. Tout d’abord regardons pourquoi les mâles sont essentiels pour un programme de croisement.

UTILISER LES MÂLES POUR LES GRAINES ET CRÉER DES VARIÉTÉS DE QUALITÉ

Un plant mâle peut être déterminé dans les premières étapes de la culture. Le mâle développera de petites boules entre les tiges. Généralement, la seule vraie façon de déterminer facilement la qualité d’un mâle, c’est d’observer les caractéristiques transmises à sa descendance et de préserver les plants et les graines qui affichent les meilleurs résultats.

Les programmes de reproduction contrôlée sont nécessaires afin d’apporter le meilleur pollen aux plants femelles. Comme les mâles représentent l’autre moitié du patrimoine génétique de la descendance, il est important de sélectionner les mâles ayant les meilleures caractéristiques pour que celles-ci soient transmises aux générations suivantes.

Typiquement, les femelles sont croisées avec une variété de mâles pour choisir la descendance qui possède les caractéristiques les plus favorables. Les mâles sont donc sélectionnés selon la qualité des plants femelles qu’ils produisent.

Même si ce n’est pas prouvé, les plants mâles sont souvent sélectionnés sur la base de leur puissance, car cette méthode a tendance à donner les meilleurs résultats. Les mâles sont en général sélectionnés pour leur vitesse de croissance, leur résistance aux moisissures et nuisibles, leur santé générale et l’hermaphroditisme.

Les caractéristiques qui peuvent faire une différence dans la puissance ou la saveur de la descendance ne sont pas faciles à détecter, car leur propre phénotype n’est en général pas exactement lié à l’expression phénotypique d’une femelle. On s’accorde généralement à dire qu’un mâle puissant et le plus efficace.

Les cultivateurs utilisent différentes méthodes pour déterminer la puissance d’un mâle, comme par exemple pincer les feuilles et les fleurs pour faire ressortir leur arôme. Même si la technique n’est pas scientifiquement prouvée, elle est largement acceptée comme étant un moyen valable de tester.

LES MÂLES SERVENT LES FEMELLES DANS UN BUT ÉVOLUTIONNAIRE

LES MÂLES SERVENT LES FEMELLES DANS UN BUT ÉVOLUTIONNAIRE

Les plants de cannabis sont uniques, car ils comptent parmi les rares plantes qui sont dioïques, à savoir qu’ils produisent des plants mâles et femelles. Ceci permet de les mélanger et de créer des variétés basées sur les caractéristiques les plus favorables de chaque plant. Ceci permet aux plants de maintenir leur force génétique, car chaque plant peut être unique. En revanche, les plantes hermaphrodites ou monoïques produisent un ADN identique à leur parent. Ceci entraîne un manque de variation, ce qui provoque la consanguinité, affaiblissant ainsi leur condition génétique.

L’auto-pollinisation est aussi possible chez les plants de cannabis mâles ou femelles s’ils sont épuisés ou stressés. Ils peuvent alors devenir hermaphrodites ou monoïques eux-mêmes. Ceci permet la survie de la plante, mais les variétés peuvent favoriser les plants dioïques quand les conditions de culture deviennent plus favorables. Ceci implique donc que les plants mâles sont cruciaux pour la survie et la viabilité de l’espèce cannabis, une autre raison de cultiver un mâle et d’avoir des plants sains et contents.

LES MÂLES COMME COMPAGNONS IDÉAUX

Le cannabis est une plante compagne idéale. En plus de réduire la croissance d’espèces indésirables, il a la capacité d’éloigner des insectes et nuisibles indésirables, comme le ver Alabama argillacea, la chenille du chou, le doryphore de la pomme de terre, le mildiou de la pomme de terre, le ver des racines et les larves de scarabées. Il peut aussi repousser des nématodes nuisibles, comme le nématode à kyste de la pomme de terre, le meloidogyne et le nématode du soja.

La raison est que les fleurs du cannabis ont des propriétés antibactériennes et antimicrobiennes qui ont été utilisées pour produire une variété de répulsifs et de pesticides à travers l’histoire.

Les terpènes sont produits en grandes quantités par le cannabis, c’est théoriquement la raison de leur bonne action répulsive. Des cultivateurs plantent souvent des plans mâles dans leurs cultures de légumes pour cette raison. Dans les pays où la culture est légale, certains cultivateurs inter-plantent même des plants mâles et femelles dans leur jardin, mais suffisamment loin.

Ils ont ainsi des récoltes avec des graines, mais qui produisent toujours des fleurs femelles consommables, tout en ayant l’avantage d’avoir des graines pour la saisons suivante. Vous pouvez le faire en utilisant une tente de culture protégée pour le cultivateur plus pratique.

LES MÂLES CONTIENNENT DES CANNABINOÏDES

Beaucoup de gens croient que les plants mâles ne contiennent pas de cannabinoïdes, alors qu’en réalité il a été bien établi, avec des expérimentations, que les mâles affichent des concentrations notables.

Les mâles possèdent des glandes à résine de la même façon que les femelles. Surtout sur les petites feuilles supérieures, les anthères et les sépales. Une étude sur une variété naturelle Thaïe a montré que les mâles contenaient un ratio THC:CBD de 1:9. Il est souvent mentionné dans la communauté des cultivateurs que les mâles ont environ le même contenu voire plus de THC sur les feuilles, alors que des concentrations significativement plus faibles sont présentes dans les fleurs.

CRÉEZ DES CONCENTRÉS ET DU HASCH AVEC VOS MÂLES

Les cultivateurs et les sélectionneurs sont connus pour beaucoup expérimentés avec leurs cultures. Il existe de nombreux rapports parlant de matières végétales utilisées dans des concentrés haschisch ou pour produire des huiles ou produits alimentaires, comme du cannabeurre.

Mais l’effet psychoactif de ces concentrés n’est pas certain. Chez les plants de cannabis mâles, le contenu en résine est en général plutôt faible. Mais elle est là et elle peut être extraite en utilisant du butane ou de l’hexane. Il vous faudrait probablement une grande quantité de plants pour que ça vaille le coup.

La résine mâle est aussi présente dans votre hasch de base. Parfois, c’est parce qu’il n’est pas toujours possible d’éliminer les plants mâles et qu’ils sont donc inclus aussi, ou qu’ils sont récoltés avec les femelles. Ce genre de choses ne se produit en général pas au Maroc et au Liban, où de grandes quantités de cannabis sont cultivées.

UTILISEZ VOS MÂLES POUR FAIRE UN JUS DE PLANTE SAIN

Les plants mâles contiennent les mêmes acides cannabinoïdes que les plants femelles, en plus faibles quantités et concentrations. Vous pouvez extraire le jus des plans mâles comme vous le feriez avec un plant femelle.

Évitez juste les tiges épaisses et les grosses feuilles, car leur concentration en chlorophylle peut être élevée. Ceci devrait éliminer de l’amertume. De cette façon, vous pouvez savourer une boisson saine et bénéfique sans le côté psychoactif.

UTILISEZ LES FIBRES DE VOS PLANTS MÂLES

UTILISEZ LES FIBRES DE VOS PLANTS MÂLES

Les paysans séparaient les plants mâles et femelles afin d’avoir deux processus de tressage différents pour chaque type de plant. C’est parce que les fibres des plants mâles offrent une plus grande résistance et flexibilité, alors que la fibre femelle est plus forte. Ceci entraîne que les fibres de chanvre mâle sont plus fines et douces.

Traditionnellement les mâles sont utilisés pour les tissus de meilleure qualité, comme les serviettes et les draps, alors que les plants femelles sont utilisés pour produire des canevas et des textiles plus grossiers. Les plants mâles contiennent aussi un pourcentage plus élevé de fibres.

Les plants mâles sont considérés comme produisant la meilleure fibre depuis le 16ème siècle avant notre ère, comme le notent des textes chinois. La théorie a été prouvée quand une étude hongroise des années 90 a exploré les propriétés fibreuses de chaque sexe et a découvert qu’elles étaient significativement différentes.

GARDEZ VOS MÂLES !

En conclusion, il existe de nombreuses applications pour les plants de cannabis mâles, en plus de la reproduction. Que ce soit pour votre jardin, pour votre propre santé ou pour produire du tissu de chanvre de haute qualité. Il y a toujours une bonne raison de garder quelques mâles dans votre jardin.