Que sont les variétés de cannabis autofloraison


Que sont les variétés de cannabis autofloraison

Les variétés autofloraison existent depuis un moment maintenant et leur popularité à explosé au cours des dernières années. De nos jours, toutes les banques de graines et les sélectionneurs réputés proposent des variétés autofloraison dans leur catalogue, que ce soient des variétés complètement nouvelles ou des versions autofloraison de leurs produits les plus populaires.

Toute cette agitation n’est pas sans raison, car les variétés autofloraison ont certaines qualités qui intéressent autant les sélectionneurs que les cultivateurs.

Pour en savoir plus sur les caractéristiques et les origines des variétés autofloraison, il faut connaître le Cannabis ruderalis. Cette espèce de cannabis robuste est le point de départ de toute l’histoire du cannabis autofloraison.

CANNABIS RUDERALIS

Même si beaucoup l’ignorent, le cannabis comporte trois espèces : Cannabis sativa, Cannabis indica et Cannabis ruderalis. Cannabis ruderalis est un peu différent des sativas et indicas à la popularité mondiale.

Originaire de Russie Centrale, il a été identifié scientifiquement pour la première fois en 1942 en Sibérie par le botaniste russe Janischewski. Il a découvert une variété unique de cannabis et a conclu qu’il était tombé sur une troisième espace.

Poussant rarement au-delà d’une hauteur de soixante centimètres, c’est un plant robuste, qui contient peu de THC mais beaucoup de CBD. « Rudera » est le mot latin pour les ruines, ce qui montre bien que ruderalis est un plant résistant, comme la mauvaise herbe.

Cependant, la principale différence avec les deux espèces de cannabis les plus populaires est que le cannabis Ruderalis ne dépend pas de la photopériode. Ceci signifie qu’il ne produit pas de fleurs en se basant sur le cycle lumineux du soleil, mais plutôt en se basant sur son âge. En d’autres termes, le Cannabis ruderalis « auto-fleurit ». Et c’est le patrimoine génétique de toutes les variétés à autofloraison.

VARIÉTÉS AUTOFLORAISON

Après l’introduction de Cannabis ruderalis dans plusieurs banques de graines dans les années 80 et 90, des sélectionneurs ont eu l’idée de créer des variétés de cannabis hybrides très puissantes, à floraison rapide et résistantes, dont la phase de floraison ne dépendait pas du cycle lumineux.

Pour y arriver, il leur fallait croiser une variété à autofloraison et une variété à photopériode, puis croiser leur progéniture, jusqu’à obtenir une variété à autofloraison stabilisée.

Une fois qu’on a bien stabilisé les gènes ruderalis, on obtient une variété possédant de nombreux avantages pour le cultivateur. Tout d’abord, la floraison commence principalement après 2-3 semaines et le cycle de vie complet ne dépasse pas 13 semaines.

De plus, les variétés autofloraison ne dépendent pas de la photopériode, elles peuvent avoir le même cycle de lumière durant toute leur croissance. Ceci signifie que vous n’avez pas besoin d’espaces séparés pour la phase végétative et la phase de floraison.

Ces caractéristiques de floraison aident le cultivateur à produire de multiples récoltes en extérieur en une saison. La plupart des variétés autoflorissantes poussent à une courte taille, ce qui est un bon moyen de contrôler ou de dissimuler la culture, tout en pouvant aussi donner naissance à des variétés sativa qui ne se prennent pas pour des gratte-ciel.

Autre chose que les gènes ruderalis transmettent, c’est la robustesse de l’espèce. Les variétés autofloraison sont bien pour cultiver dans des climats plus nordiques, car elles sont plus résistantes au froid et n’ont pas besoin de beaucoup de soleil.

Dernière chose, et pas des moindres, les niveaux élevés de CBD dans le Cannabis ruderalis offre aux sélectionneurs la possibilité de créer des variétés à forte valeur médicinale. Si tout ceci vous semble trop beau pour être vrai, pas d’inquiétudes, même les variétés autofloraison ont leurs inconvénients.

INCONVÉNIENTS DU PASSÉ

Inconvénients du passé

Les critiques trouvent que beaucoup de variétés autofloraison produisent de faibles rendements à cause de leur courte taille et de leur floraison rapide. C’était un inconvénient majeur, surtout après la déception initiale des résultats de Lowryder à la fin des années quatre-vingt-dix.

De plus, certains affirment que les autos manquent de THC, la raison étant que Cannabis ruderalis a des niveaux de THC similaires à ceux du chanvre industriel. Les sélectionneurs étaient bien conscients de ces carences après la première vague de variétés autofloraison et ils ont dans la plupart des cas réussi à dépasser ces problèmes. Les variétés autofloraison modernes n’ont aucun problème à produire de superbes rendements et à atteindre des niveaux de THC de 20 %.

On dirait bien que la culture du cannabis est un monde en perpétuel changement. Jour après jour, on découvre de nouvelles méthodes, de nouveaux équipements et de nouvelles variétés qui apportent des nouveautés.

Les variétés de cannabis autofloraison connaissent un grand succès depuis un bon moment, et pour de bonnes raisons. Espérons que le futur des variétés autoflo et de la culture du cannabis en général soit aussi brillant et intéressant que l’ont été les 20-30 dernières années.