La différence entre vaporiser et fumer


La différence entre vaporiser et fumer

Le cannabis est traditionnellement fumé ou consumé à travers un chillum ou une pipe, puis inhalé afin d’obtenir les effets positifs des composés psychoactifs contenus. Avec le temps, cette technique a été adaptée et a fortement évolué.

Des pipes à eau (ou bangs) aux rouleaux à blunts, chillums, chichas, joints et spliffs. Il apparaît comme une évidence que nous, Homo sapiens, aimons consumer notre herbe favorite afin d’inhaler son doux parfum et de profiter de ses merveilleux effets, que nous connaissons et adorons.

Il y a de nombreuses raisons pour apprécier de fumer du cannabis de cette façon : c’est un processus simple, le goût est bon et ça fait planer. Mais comme pour la plupart de notre technologie, les méthodes pour fumer du cannabis deviennent dépassées, comme nos connaissances s’étendent et que notre capacité à trouver de nouvelles idées est mise en pratique.

Par exemple, on sait à présent que fumer (utiliser une flamme ou une combustion pour brûler du cannabis à une température élevée) produit de nombreux produits chimiques nocifs, comme des goudrons et du monoxyde de carbone.

Ceci créée environ 88 % de matières non-cannabinoïdes et laisse une odeur qui peut rester dans la pièce ou sur les habits. De nombreux cannabinoïdes sont brûlés et dépensés dans le processus de combustion et ne finissent donc pas dans les poumons du fumeur.

La différence entre vaporiser et fumer

On en arrive au vaporisateur. Les vaporisateurs existent sous diverses formes depuis les années 90, surtout comme alternative au fait de fumer du tabac.

Communément connus sous le nom de cigarettes électroniques, ces vaporisateurs utilisent un mélange de propylène glycol et de glycérine végétale avec de la nicotine et des agents de saveur pour donner la sensation de fumer une cigarette, mais avec beaucoup moins de risques pour la santé, car ils ne produisent pas de cancérigènes ou toxines comme le monoxyde de carbone ou le goudron.

Ces substances sont connues sous le nom de « e-liquides ». Plus récemment, le cannabis a été utilisé dans les e-liquides en ajoutant un concentré de cannabis à la solution.

De plus, des vaporisateurs à herbes sèches ont été développés, pour ne plus avoir à galérer avec le processus difficile de création d’un e-liquide au cannabis. En très peu de temps, ils ont été développés et existent sous toutes sortes de formes et de tailles pour répondre à tous les besoins.

La vapeur produite par les vaporisateurs à herbe sèche contient environ 95 % de cannabinoïdes, 5 % de flavonoïdes (pigments végétaux solubles dans l’eau, bénéfiques pour la santé) et 1 seul hydrocarbure aromatique polycyclique (un composé organique contenant du carbone et de l’hydrogène).

Vaporiser du cannabis ne produit aucune des toxines de la fumée, car la matière végétale n’est chauffée qu’à un certain point qui fait changer les cannabinoïdes de l’état solide à celui de gaz, environ à 200°C.

Des études ont découvert que le THC pouvait favoriser la mort des cellules endommagées plutôt que leur reproduction. Il est vrai que le fait de fumer du cannabis n’a pas été prouvé comme provoquant le cancer du poumon, mais la fumée produit tout un tas de cancérigènes. Ceci dit, vaporiser vos têtes permet de profiter des effets positifs sur la santé des terpènes anti-inflammatoires, sans aucun des produits dérivés nocifs.

L’effet obtenu avec un vaporisateur est plus à « tête claire », car vous n’avez aucun produit chimique inutile. La vapeur ne reste pas dans l’air, c’est donc discret et vous pouvez utiliser les TDV (Têtes Déjà Vaporisées) pour cuisiner. De quoi profiter au maximum de vos têtes.

La sélection de vaporisateurs à herbe sèche qui existent est énorme et va des simples et élégants aux techniquement extravagants, avec des vaporisateurs portables pour un transport facile (super pour voyager!) et une utilisation rapide, ou des vaporisateurs de table avec des réglages de température contrôlable par télécommande pour de grosses sessions.

Il y a un vaporisateur pour les besoins de tout le monde et ils méritent d’être essayés. Même si vous ne l’utilisez pas tout le temps, c’est bien d’avoir la possibilité.