Les bases de la culture de cannabis en extérieur


Les bases de la culture de cannabis en extérieur

Cultiver du cannabis en extérieur, c’est tirer parti des processus naturels pour permettre la croissance de vos plants. Même si sous de nombreux aspects nous avons amélioré la nature avec des technologies de cultures avancées et la culture en intérieur, la culture en extérieur offre bon nombre d’avantages que vous n’aurez pas dans une cave ou un entrepôt.

Quand la culture en intérieur est devenue possible, cela s’est fait en recréant la nature dans un environnement fermé et stérile pour permettre aux plants de s’épanouir en utilisant une lumière artificielle. Retirer les plantes de leur écosystème et les placer en intérieur implique que le même écosystème devait être recréé à partir de zéro.

Alors que la technique a fait de gros progrès et qu’il est vrai qu’on peut produire du cannabis de haute qualité en intérieur, rien ne remplace la nature. La culture du cannabis en extérieur produit de grands plants, beaucoup de têtes et demande beaucoup moins d’entretien, ce qui est une bonne chose pour les débutants comme pour les vétérans.

SAVOIR QUAND CULTIVER

La culture en extérieur est saisonnière, ce qui signifie que vous n’allez pas cultiver de plants en décembre. Alors quel est le meilleur moment pour semer vos graines ? Le climat varie évidemment dans le monde, mais au final, vous devriez pouvoir planter en Europe ou aux États-Unis en mai.

Dans certaines régions, ce sera un peu plus tard à cause d’hivers plus longs, mais en général, vos plants ne devraient pas avoir de mal à commencer leurs aventures avant l’arrivée de l’été. Votre jardin passera par sa période de végétation naturelle avant la floraison à la fin de l’été ou au début de l’automne. Selon les variétés, vous devriez pouvoir récolter en octobre ou début novembre.

CHOISIR LES BONNES GRAINES

Choisir les bonnes variétés est important. Vous devez non seulement choisir des variétés possédant les caractéristiques que vous recherchez, mais aussi choisir des variétés qui s’épanouiront dans votre climat. Si vous vivez dans un climat humide, il ne faut pas cultiver une variété qui s’épanouit dans le désert. Alors qu’en intérieur nous avons la chance de la flexibilité du climat, la culture en extérieur n’est pas aussi indulgente.

La quantité de lumière et la longueur d’exposition sont deux facteurs importants dans le choix de la variété. Si vous vivez dans une région où les jours sont courts, trouvez une variété qui peut supporter moins de lumière. Si vous vivez dans un climat chaud, ne choisissez pas une variété qui doit boire de l’eau toute la journée. Adapter ses variétés à ce que l’environnement propose est la clé. Et rappelez-vous de toujours acheter vos graines dans une banque de graines réputée.

CHOISIR LE SOL

De nos jours, vous n’êtes plus limité à la terre de votre jardin. Si vous avez une bonne terre et que vous êtes prêt à transplanter votre cannabis directement en terre, tant mieux pour vous. Pour la plupart d’entre nous, la terre peut suffire pour les herbes, mais il faudra la travailler si vous voulez cultiver de la weed. Si vous ne plantez pas directement en sol, il existe bon nombre de milieux sans terre qui ont un pH neutre et qui peuvent être modelés selon vos envies.

Le coco est de loin le substitut le plus populaire à la terre. Fait à partir des coques de coco, le coco a prouvé qu’il était un milieu fiable et neutre qui fonctionne bien avec tous les types de pots que vous pourriez choisir.

Le genre de sol que vous choisirez aura un impact direct sur les méthodes de culture que vous emploierez. Si vous décidez de planter directement en terre, un des plus grands avantages est le soutien apporté par les microbes bénéfiques, dont les bactéries et les champignons dans le sol. Quand un plant pousse dans la nature, ses nutriments sont convertis en une forme bien plus absorbable par une mer de microbes.

Ces bienfaits naturels sont bien plus difficiles à répliquer dans des milieux comme le coco, milieux pour lesquels on utilise des sels de nutriments. Décider de planter ou non directement directement en terre implique de choisir le degré de bio que vous voulez pour votre weed. Si utiliser les processus naturels pour améliorer la qualité de votre weed n’est pas ce que vous cherchez, le coco dans un pot respirant produira aussi d’excellents résultats, mais d’une manière différente.

NUTRIMENTS

Les bases de la culture de cannabis en extérieur

Choisir un apport en nutriment a aussi trait avec la façon dont vous voulez cultivez. Vos options sont d’utiliser les sels nutritifs traditionnels, de passer au bio et si vous voulez vraiment y aller au naturel, vous pourriez essayer la culture véganique. Les sels de nutriments fonctionnent bien, mais ils ne sont pas conçus pour une solution d’engrais bio. Les engrais bio utilisent des déchets végétaux et animaux comme engrais.

La culture bio est parfaite pour la culture en terre car elle nourrit aussi ces microbes bénéfiques, si importants pour l’écosystème naturel. Vous pourriez planter en terre tout en utilisant des sels de nutriments, mais vous vous priveriez du plus grand avantage de la culture en bio, car les sels de nutriments et les microbes ne vont pas ensemble.

Le coco et les sels de nutriments vont main dans la main. Une fois de plus, tout dépend de vos préférences en matière de méthode de culture, car cela produira aussi du cannabis de qualité. La culture en extérieur devrait être une façon de rendre à la nature et d’utiliser tout ce qu’elle peut offrir, y compris les insectes et les champignons. Si vous décidez de planter directement en terre, essayez de n’utiliser qu’un thé de compost.

Pour ce qui est de la culture naturelle et bio, le thé de compost est la solution la plus simple et la meilleure. Le thé de compost contient tous les nutriments nécessaires pour nourrir vos plants et beaucoup de microbes naturels pour compléter l’écosystème.

AU-DELÀ DES BASES

Une fois que tout est installé et que tout fonctionne, vous pouvez vous détendre et laisser la nature faire son chemin. Déterminez à quelle fréquence vous apporterez de l’engrais, surveillerez pour les nuisibles et passerez du temps avec vos plants.

Avec le temps, vous sentirez vos plants et comprendrez leurs besoins. Vous pouvez expérimenter avec la taille ou la coupe de feuilles pour augmenter la circulation d’air. Vous pouvez aussi jouer avec votre mélange nutritif pour voir si des modifications pourraient augmenter le rendement.

Si vous avez confiance dans votre main verte, vous pouvez aussi essayer des techniques de culture plus avancées, comme les plantes compagnes ou la privation de lumière.