Les trois méthodes d'extraction du CBD les plus populaires


Les trois méthodes d'extraction du CBD les plus populaires

LE CBD ET LE MONDE DE L’EXTRACTION

Le CBD (cannabidiol) est un cannabinoïde qui est en train de gagner une place majeure dans le monde du cannabis et ce n’est pas seulement en raison de ces propriétés médicales. Beaucoup de ses bienfaits ont été identifiées, y compris ses actions anti-inflammatoires, neuroprotectrices, antioxydantes et anticonvulsvivantes pour ne nommer qu’elles. Non seulement le CBD propose ces effets impressionnants, mais il est en plus non-enivrant, ce qui fait que la molécule peut convenir à une base de consommateurs bien plus large.

Une énorme industrie se développe autour de ce cannabinoïde. De nos jours, beaucoup de produits, y compris de la nourriture et des suppléments, sont disponibles afin de faciliter l’apport du CBD dans le quotidien. L’industrie est en pleine croissance et les innovations qui incombent mènent à des nouvelles méthodes d’extraction raffinées utilisées afin d’isoler et maîtriser des cannabinoïdes tels que le CBD, des terpènes et plus de choses encore provenant du cannabis.

Cela dit, il reste encore de la place pour les produits old-school. Les consommateurs de CBD, avec un peu de connaissance, peut produire un extrait de ce cannabinoïde qui pourrait quasiment être convenable, chez eux, depuis le confort de leur cuisine avec les bons équipements.

La plupart des entreprises de CBD trouvent leurs sources de CBD auprès du chanvre, de ses fleurs, ses tiges et ses feuilles. C’est particulièrement le cas de celles en Europe, car cette culture industrielle est extrêmement faible ne THC et est la seule option légalement disponible. Les composants désirables tels que le CBD et les terpènes proviennent de cette plante et sont isolés à l’aide de diverses techniques d’extraction.

Lors d’une recherche de produits CBD, le consommateur découvrira souvent que deux formes primaires existent. Les isolats et les extraits à spectre complet. Bien que les isolats offrent de plus hauts niveaux de CBD, les extraits à spectre complet contiennent un tas d’autres superbes composantes qui fonctionneront en synergie avec le cannabidiol. Cet article se concentrera sur la manière dont les formules à spectre complet sont créées à la fois dans un environnement professionnel et amateur. 

Jetons un œil aux trois méthodes d’extraction les plus communes. Chaque méthode dispose de ses propres avantages et inconvénients, de différents coûts et différents niveaux de pureté, de puissance et de qualité.

L’EXTRACTION PAR SOLVANTS LIQUIDES

Ce type d’extraction implique l’utilisation d’un solvant liquide tel que l’alcool afin d’extraire les cannabinoïdes ou autres molécules désirées des fleurs de chanvre et de cannabis. C’est dans la nature même d’un solvant de dissoudre les molécules, contrairement à l’eau, l’alcool est extrêmement efficace dans la dissolution des cannabinoïdes. Les solvants typiquement utilisés dans ce processus incluent l’alcool de grain, l’alcool isopropylique et même le naphta.

L’alcool est utilisé dans le système de la médecine traditionnelle depuis des siècles, voire des millénaires, dans le but d’extraire les constituants chimiques de certaines plantes afin de produire des teintures. Ce qui en fait un solvant unique, c’est sa capacité à s’évaporer une fois les molécules choisies extraites. Ce processus a été popularisé ces derniers temps par Rick Simpson, qui a défendu cette méthode afin de faire sa propre huile de cannabis maison.

L’avantage de cette méthode est qu’elle est relativement peu coûteuse et demande peu ou prou d’équipement spécialisé. En effet, vous pourrez probablement trouver tout ce qu’il vous faut à la maison dans votre placard de cuisine, peut-être que cela sera plus compliqué par trouver de l’alcool très puissant.

Les extractions par solvant peuvent avoir lieu à l’aide d’un rice cooker, d’une plaque chauffante et de quelques récipients en verre et coutelleries. Cependant, les procédures les plus sophistiquées requièrent l’utilisation de distillateurs.

L’inconvénient de cette méthode est bien sûr sa salubrité. Les solvants utilisés dans ce processus sont extrêmement inflammables et ont été la cause d’un bon nombre d’explosions de laboratoire ou de cuisine ou cette technique fut testée. Il est conseillé de faire bouillir l’alcool en extérieur, surtout avec la technique du rice cooker. Toujours est-il que cette méthode doit être appliquée à l’écart de toute flamme.

Un autre désavantage est le fait que certains résidus de solvant peuvent rester après l’évaporation si elle ne se déroule pas comme prévu et vous n’avez pas envie d’en consommer avec chaque dose.

LES EXTRACTIONS À L’HUILE ALIMENTAIRE

Cette méthode implique d’extraire le CBD et les terpènes à l’aide d’huile végétales naturelles en guise de solvant. Des produits tels que l’huile de graines de chanvre, l’huile d’olive et l’huile de coco sont très efficaces dans l’extraction de cannabinoïdes depuis la matière végétale, car ces composants sont lipophiles, ce qui signifie qu’ils sont absorbés par la graisse.

Cette technique d’extraction est employée par certains amateurs en raison de son approche douce et naturelle. Il n’y a pas de risque de résidus dangereux et les huiles végétales saines permettent d’ajouter au mélange des nutriments tels que des acides gras aminés.

Cependant, le fait que les huiles végétales ne soient pas aussi agressives signifie qu’il faut plus de temps pour compléter le processus. De plus, le produit fini n’est pas aussi concentré. Durant l’extraction par solvant liquide, l’alcool est bouilli, il laisse derrière lui une substance semblable à du goudron, extrêmement riche en cannabinoïdes et terpènes. Les extractions à base d’huile végétale sont, par comparaison, plus proches de teintures. Un autre inconvénient de ces préparations est qu’elles se dégradent plus vite et doivent être stocké comme il se doit. De petits pots en verre leur permettront certainement une conservation allongée.

L’EXTRACTION PAR CO₂

L’extraction par CO₂ exploite les molécules désirées du cannabis à l’aide dioxyde de carbone supercritique. Le CO₂ se trouve généralement sous la gazeuse ou solide, mais il peut être transformé sous l’état quasi-liquide lorsqu’il est soumis à des températures et une pression critique. Le CO₂ supercritique est extrêmement efficace dans l’extraction de cannabinoïdes, de terpènes et de quasiment quoi que ce soit. La substance est capable de traverser la matière végétale en raison de ses propriétés gazeuses et de dissoudre les constituants grâce à son aspect liquide.

Une méthode si efficace et si avancée à un coût. L’extraction par CO₂ est clairement la plus complexe et la plus couteuse des options. C’est un superbe investissement pour les gros producteurs, mais elle est irréaliste pour le consommateur moyen de CBD.

QUELLE EST LA MEILLEURE MÉTHODE D’EXTRACTION ?

Cette question comporte un certain nombre de facteur et dépend de ce à quoi l’on peut accéder si l’on cherche à faire ses propres extraits maisons. Cependant, en tant que consommateur, l’extraction au CO₂ semble être la meilleure solution et offrir des produits CBD de qualité supérieure. La capacité de cette méthode à extraire les constituants actifs, sans laisser derrière elle le moindre résidu nocif est sans pareille. Cette méthode donne lieu à une huile au spectre complet riche en CBD et en terpènes.

Si vous cherchez à mettre la main sur des produits au CBD fabriqués par le biais d’extraction au CO₂ à la pointe de la technologie, alors ceux disponibles sur Cibdol sont un choix d’excellence. Après avoir donné lieu à une pâte crue pleine de CBD grâce à l’extraction au CO₂, Cibdol va encore plus loin et l’enrichi de terpènes supplémentaires et d’une huile d’olive, de graines de chanvre ou de Nigelle de haute qualité.