Microdosage du cannabis : Tout ce qu'il faut savoir


Microdosage du cannabis : Tout ce qu'il faut savoir

Alors que beaucoup d'entre nous aiment mettre du piment dans la vie avec un peu de cannabis, peu ont l’opportunité de planer régulièrement. Après tout, il faut bien travailler, il y a toujours des choses à faire, des enfants qui ont besoin qu'on s'occupe d'eux … la liste ne s'arrête pas là. Cependant, personne n'a dit que vous deviez planer à chaque fois que vous fumez de l'herbe.

Plus spécifiquement, avez-vous déjà pensé au microdosage du cannabis ?

Bon, vous pourriez être en train de vous dire « je sais que certains microdosent le LSD et les champis, mais comment ça pourrait bien marcher avec l'herbe ? »

Eh bien, la logique est la même ! Au lieu de fumer toutes vos réserves, pourquoi ne pas en consommer juste un peu ? Et si vous choisissiez une variété avec un peu moins de THC que d'habitude ? Une bouffée tirée sur une variété légère ne vous fera pas planer en orbite, mais pourrait vous donner la clarté et la paix de l'esprit nécessaires pour affronter la journée qui vous attend.

QU'EST-CE QUE LE MICRODOSAGE ?

« Attendez un peu, qu'est-ce que c'est que toute cette histoire de microdosage ? Qu'est-ce que ça veut dire en fait ? »

Eh bien, décomposons le terme : « micro » veut dire petit et « dosage » fait référence à la quantité d'une substance consommée en une seule session. Le microdosage, pour faire simple, fait donc référence à la consommation d'une dose particulièrement petite d'une substance. Mais ce n'est cependant pas un processus qui concerne une session unique, car ceux qui microdosent continuent à consommer la substance de leur choix tout au long de la journée.

On ne vous en veut pas si vous n'avez jamais entendu parler du terme avant. Honnêtement, on ne s'attend pas à ce que les gens connaissent, à moins de consommer des substances psychédéliques. Étant donné l'intensité de ces substances, le seul moyen de rester fonctionnel tout en étant sous l'influence des substances psychédéliques est d'en prendre une très petite quantité. Donc, au lieu de prendre deux cartons et d'admirer le mur pendant des heures, on ne prend que le quart d'un carton et on profite d'une vague détendue d'euphorie et de joie.

Il se trouve que vous pouvez profiter de bienfaits similaires avec le microdosage du cannabis ! Plutôt que de fumer un joint entier à la fois, par exemple, vous pourriez juste tirer une bouffée ou deux, le poser, puis y revenir quelques heures plus tard et ainsi de suite.

En réalité, une personne qui microdose du cannabis pourrait bien ne pas consommer beaucoup moins d'herbe qu'un fumeur occasionnel. La différence, toutefois, est dans ces petites doses espacées. Comme le fumeur qui microdose prend son temps, il peut profiter constamment de ce que le cannabis offre, tout en restant fonctionnel et en entretenant une tolérance stable.

POURQUOI ESSAYER DE MICRODOSER DU CANNABIS ?

Mais qu'est-ce que le microdosage du cannabis peut bien apporter ? Eh bien, si on demande au Dr Allan Frankel, il suffit vraiment de 3 milligrammes de THC pour obtenir les bienfaits potentiels. Pensez-y : si c'est tout ce qu'il faut pour vous sentir moins tendu et débordé au travail, pourquoi en prendre plus ? Il n'y a aucune raison de risquer de planer au travail, quand vous pouvez obtenir tous les bienfaits, sans cette sensation planante.

Et même en allant plus loin, ce serait bien de pouvoir économiser de l'argent sur l'herbe, bien vrai ? Si vous fumez tous les jours, vous pourriez bien dépenser des centaines d'euros par mois pour l'herbe. En faisant une petite pause de tolérance et en vous mettant au microdosage, en ne fumant des quantités « ordinaires » que de temps en temps, vous pourriez faire des économies inimaginables !

COMMENT FONCTIONNE LE MICRODOSAGE DU CANNABIS ?

« Bon, se sentir relaxé et économiser de l'argent serait pas mal, mais comment faire en pratique pour fumer une si petite quantité ? Comment je saurais si ça fait effet ou pas ? »

Eh bien, c'est là où vous devez modifier votre définition personnelle de l'herbe qui « fait effet ». En fait, vous n'allez pas vous sentir planer, vous ne serez pas affalé sur le canapé, en train de rire pour un rien, ou de dévorer tout ce qui vous passe sous la main. En réalité, vu comment le THC et les autres cannabinoïdes nous affectent tous différemment, on ne peut pas vous dire exactement ce que vous allez ressentir. Si vous voulez avoir une idée générale, toutefois, c'est toujours utile de penser aux sensations que le cannabis vous apporte généralement.

Si vous ressentez de l'euphorie et de la relaxation quand vous planez avec une variété en particulier, la microdoser vous offrira juste une pointe de ces sensations apaisantes et chaleureuses. Même si l'herbe n'a jamais été vraiment votre tasse de thé, vous pourriez toujours avoir intérêt à essayer le microdosage.

COMBIEN DE CANNABIS FAUT-IL MICRODOSER ?

Et c'est là où les choses deviennent vraiment une affaire de préférences personnelles et d'expérimentation. Comme nous l'avons mentionné plus haut, le cannabis nous affecte tous différemment et chacun aura besoin d'une dose différente pour obtenir les effets désirés. Ceci étant dit, il existe un moyen assez efficace pour que tout le monde puisse découvrir sa microdose parfaite.

Pour commencer, vous allez devoir ne pas fumer de cannabis du tout pendant au moins 2–3 jours, peut-être plus si vous fumez tous les jours. Vous ne pourrez pas savoir quelles sont les quantités dont vous avez vraiment besoin sans arrêter totalement pendant un moment, car votre tolérance accumulée va interférer. C'est comme pour n'importe quelle substance ; votre système doit être propre avant de pouvoir découvrir quels en sont réellement les effets.

Une fois que c'est fait, on vous recommande de commencer avec une dose de 2,5 mg de THC. À moins de prendre de l'huile de cannabis, on ne s'attend pas à ce que vous puissiez mesurer exactement, alors consommez juste une petite fraction de votre dose habituelle si vous fumez, vapotez ou mangez des aliments au cannabis. Si vous ne ressentez rien du tout, vous pouvez augmenter doucement la dose jusqu'à ce que les effets se fassent sentir. Mais n'oubliez pas que vous n'êtes pas en train d'essayer de planer. Vous êtes plutôt à la recherche des avantages qui accompagnent normalement l'effet planant, que ce soit une augmentation de la pensée divergente, une réduction du stress dans les situations sociales ou au travail, ou une réduction des douleurs musculaires.

COMMENT MICRODOSER LE CANNABIS

COMMENT MICRODOSER

Comment consommez-vous l'herbe d'habitude ? Si vous fumez dans un bang, chargez simplement la douille avec votre dose mesurée et c'est parti ! Si vous êtes plutôt du genre joint ou blunt, tirez juste une bouffée ou deux toutes les quelques heures. Le joint devrait pouvoir rester frais, dans une certaine mesure, mais le blunt pourrait sécher au fil du temps. Autrement, si vous consommez des concentrés (cire, résine, etc.), gardez à l'esprit que le microdosage nécessite de mesurer la dose avec une précision toute particulière.

EN FUMANT

Si vous êtes comme la plupart des fumeurs, vous consommez du cannabis sous forme de fleurs, que ce soit dans une pipe, un bang, avec des feuilles à rouler ou à blunt.

Le microdosage est incroyablement simple avec les deux premières méthodes : chargez juste la douille moins que d'habitude, ou bien fumez une herbe faible en THC et ne dépassez pas la première douille. Si vous préférez plutôt les joints et les blunts, roulez-en un plus petit que d'habitude, arrêtez-vous après une ou deux bouffées et gardez-le pour plus tard.

Si vous vous sentez bien, mais que vous ne planez pas ostensiblement, vous pouvez retirer quelques bouffées 2–3 heures plus tard.

EN VAPOTANT

De toutes les méthodes disponibles, on pense que le vapotage est le plus pratique et qu'il est idéal pour entretenir la fraîcheur de votre herbe. Alors que laisser traîner un joint, un blunt ou une douille pendant un moment peut donner mauvais goût à l'herbe, l'herbe et les concentrés restent frais quand ils sont dans un vapo stylo. En plus, si vous travaillez dans un endroit où vous n'auriez normalement pas accès à de l'herbe, sortez dehors et tirez sur votre vapo ! Attention juste à vous arrêter après une bouffée, sous peine de planer au travail.

Étant donné la portabilité et la discrétion que le vapotage permet, il rend vraiment le microdosage plus facile : il suffit juste de tirer une ou deux petites bouffées et c'est fini. Cependant, le vapotage peut être trompeur par son côté doux et vous pourriez vous retrouver à tirer quelques bouffées de trop sans vous en rendre compte. Faites bien attention.

COMESTIBLES AU CANNABIS

Vu comment les aliments au cannabis ou comestibles peuvent être intenses si on en prend trop, il faut faire vraiment très attention. Le moyen le plus facile serait de trouver des petits bonbons déjà préparés, ou des gâteaux de la taille d'une bouffée, si c'est en vente libre dans votre région. Même si certains bonbons et gâteaux auront une teneur en THC de 10+ milligrammes, vous devriez pouvoir en trouver avec juste 1–2 mg par bouchée.

Si vous ne voulez ou ne pouvez pas acheter des aliments au cannabis déjà prêts à chaque fois, vous feriez mieux de préparer votre propre cannabeurre de faible puissance pour cuisiner au cannabis comme bon vous semble.

HUILE DE CANNABIS

Toutes ces méthodes se valent, mais l'huile de cannabis est, de loin, la méthode la plus précise pour microdoser le cannabis. Tous les flacons d'huile de cannabis vendus par une entreprise réputée présenteront la quantité exacte de THC dans chaque flacon et le compte-goutte affichera des graduations pour vous montrer les quantités exactes consommées. Le seul inconvénient est le goût, même si vous devriez placer l'huile sous la langue quand vous la consommez pure.

Si vous voulez éviter le goût, mangez l'huile avec un aliment qui contient beaucoup de matières grasses saines (beurre de cacahuète, avocat, etc.). Les composés se lieront avec les molécules de graisse, en aidant votre corps à les absorber de manière complète et efficace.

MICRODOSAGE DU THC ET DU CBD

Au vu des risques inhérents de se retrouver à trop planer, vous pourriez éviter totalement le THC tout en profitant toujours des bienfaits de l'herbe. Le CBD offre de nombreux avantages à lui seul !

Si vous voulez comparer les microdoses de CBD à celles au THC, faites donc les mêmes expériences que celles menées pour découvrir votre dose de THC. Le CBD ne vous fera jamais planer, mais on vous recommande de commencer doucement et d'augmenter régulièrement si nécessaire. Après tout, si une plus petite dose fonctionne pour vous, pourquoi vouloir en prendre plus ? L'huile de CBD est une bonne option, car les doses sont constantes et faciles à mesurer et le flacon compte-goutte permet une administration discrète.

En plus, pourquoi s'embêter à choisir entre les deux ? Plus spécifiquement, pourquoi ne pas consommer un peu des deux ? L'effet entourage — l'idée que les cannabinoïdes et terpènes agissent ensemble pour améliorer leurs effets — est encore une théorie, mais elle est de plus en plus largement acceptée récemment. Dans ce cadre, microdoser du CBD et du THC en même temps pourrait être l'option qui soutient le mieux le bien-être général.

MICRODOSAGE DU CANNABIS : TOUT LE MONDE EST DIFFÉRENT

Il faut vraiment insister sur le fait que tout le monde est différent, physiquement comme mentalement. Ces substances auront des effets différents d'une personne à l'autre et il n'existe pas de dose unique qui fonctionnerait pour tout le monde. Le processus de microdosage est surtout une affaire d'expérimentation et il est probable que vous n'arriviez pas à la bonne dose dès le départ.

Et pourtant, c'est toujours utile de chercher à voir ce que de petites doses de cannabis peuvent faire pour améliorer votre bien-être et votre vie au quotidien, sans nuire à vos capacités de fonctionnement.