Interview avec Big Buddha Seeds


La Cheese est l'une de ces variétés classiques de marijuana que vous reconnaissez immédiatement quand vous la sentez. Son odeur dense est le symbole de beaucoup de fumeurs au et hors du Royaume-Uni.

Big Buddha Seeds est l'entreprise qui nous a apporté des graines de cette variété et est toujours réputée pour elle. Nous avons eu une petite conversation avec Milo, l’homme derrière la marque, pour lui demander de nous raconter l’histoire de la célèbre Big Buddha Cheese.

TRANSCRIPTION DE L'INTERVIEW

Renzo : je suis ici avec l’homme lui-même, Big Buddha, Mister Milo. Comment ça va mec ? Merci de nous recevoir. Tout le monde te connaît et tout le monde connaît ta Cheese bien sûr, mais pour les gens qui sont juste venus des environs, peut-être que tu pourrais te présenter et nous faire aussi une petite présentation sur la Big Buddha Cheese et Big Buddha Seeds ?

Milo: D'abord, pour moi ça a commencé il y a un moment déjà, en 2002. Nous avons rencontré des amis qui cultivait un clone incroyable appelé Cheese. Finalement après deux ans passés à les supplier et à essayer de l’acheter, nous avons réussi à en obtenir un clone. Nous l'avons un peu développé, travaillé et avons fait les premières graines de ce qui était à l’origine qu'un clone.

Qui a finalement remporté la Cannabis Cup en 2006. Depuis ce jour, nous sommes devenus célèbres pour la Cheese, mais la Cheese est une variété originale du Royaume-Uni. C’est quelque chose d’unique et la seule chose à laquelle je pourrais la comparer, est la célèbre Kush d'Amérique. En Angleterre il y a eu littéralement une « épidémie de Cheese ».

Tous les gens voulaient fumer de la Cheese à cause de la façon dont on fume en Europe et en Angleterre gens ; avec du tabac. Et la Cheese était l'un des rares types de marijuana qui pouvaient couvrir le goût et l'odeur du tabac. Du coup les gens l'ont carrément adorée. Il y a bien longtemps j'ai appris que la bonne herbe ne ment pas. Peu importe si tu es riche, super riche, pauvre, peu importe ta couleur ou ta race ou ta religion… Et l'Angleterre est un énorme melting pot de religions et de cultures…

On a continué à travailler avec elle (Cheese) et on a cru en elle puisque nous avons gagné évidemment quelques Cannabis Cups. Et depuis elle a été reprise par tant d’entreprises, d'associations différentes, de différents groupes de gens, et ils gagnent en général en raison de sa saveur. Nous sommes donc super fières d’être un des premiers innovateurs de la Cheese et des graines de Cheese. Pour nous, ça a été un magnifique voyage dans la vie.

Renzo : Chaque fois que je fume de la Cheese, je me dis que c’est une plante fantastique, mais pour les cultivateurs, c’est une variété difficile à cultiver ?

Milo: La vie continuant son cours, nous continuons aussi de l'utiliser pour des croisement et de la regénérer tout en essayant de trouver la plus puissante. Et pour le moment, nous avons encore des clones originaux de 2002 et d'avant. Elle a vu le jour en Angleterre vers les années 89 ou 90. Donc, nous avons encore ces collections.

Aussi comme nous nous nous développons en tant qu'entreprise nous avons évidemment un réseau de cultivateurs en Grande-Bretagne avec qui nous échangeons des choses, donc nous avons une bibliothèque de Cheese.

Beaucoup de notre travail est fait à Amsterdam et à Barcelone, mais aussi à Saint-Sébastien, donc nous gardons quand même un réseau établi. La Cheese est une chose étonnante. C'est vraiment une chose européenne.

Renzo : Est-il préférable de cultiver la Cheese en intérieur ou elle peut aussi être cultivée en extérieur ?

Milo: Plutôt en intérieur. Tu peux obtenir un meilleur produit en inté. Mais on peut la cultiver en exté aussi. Le seul problème en extérieur, c'est sa forte odeur. Cela pose déjà problème en inté, bien qu'un filtre à charbon peut arranger ça. Mais en extérieur vos voisins la sentiront. L'odeur va là où le vent souffle, donc c'est un vrai cauchemar en exté. Vous allez la cultiver tout l'été, mais il n'y a pas que vous qui l'attend.

Une fois finie, elle se fera sûrement volée et aura disparue. Nous avons tendance à dire aux gens qu'il faut mieux la cultiver en intérieur mais c'est aussi possible en extérieur. En ce moment, nous avons beaucoup de clients de Californie et ils commencent à planter en Janvier et les sortent dehors au printemps. Donc ils finissent par avoir des plantes 4 kilos (7-8 lb).

On voit ça souvent maintenant. Elle a la capacité de devenir énorme, mais s'il y a bien quelque chose dont je suis fier, bien plus qu'autre chose, c'est son goût, cette saveur unique et ces effets équilibrés. C'est quelque chose qui nous a rendu célèbre, ainsi que l'Angleterre. Quelque chose de bon peut venir de notre pays.

Renzo : Comment est la scène cannabique au Royaume-Uni à l’heure actuelle ?

Milo: On y arrive lentement. Avec un peu de chance, ça sera bon mais il y a quelques revers pour le moment. Les meilleurs modèles que je vois en ce moment seraient quelque chose comme le Colorado, où l'État gère la règlementation. Simplement vous payez l’État, vous payez vos taxes., vous avez une entreprise, vous donnez des emplois aux gens et c’est bon. C'est comme ça que je le vois. La même chose se passe maintenant aux Pays-Bas.

Ils essayent de supprimer l’ancien « système de porte dérobée » et tentent d’implémenter une réglementation et je pense que c’est la bonne façon de faire les choses pour réussir à l’avenir. De pouvoir dire que vous acceptez la réglementation et que vous payez vos taxes au gouvernement pour qu'à la fin de la journée n'importe quelle personne puisse aller au bar prendre un verre et à l'association ou au coffeeshop pour fumer.

Voilà comment j'aimerais que l'avenir soit. Mais pour y arriver, cela va demander du temps et il faut être intelligent à ce propos. Tu ne peux plus être un vendeur de rue. Mais je pense que c’est possible si c'est présenté d'une bonne façon.

Renzo : À part la Cheese, comme ce n'est pas votre seule variété, y a-t-il d'autres variétés qui valent la peine d'être mentionnée ?

Milo : Nous avons beaucoup de nouvelles variétés. Ces dernières années nous avons beaucoup travaillé avec les génétiques californiennes. Et beaucoup de choses se sont bien passées, la Californie étant en ce momet l'un des endroits principaux pour obtenir de nouvelles génétiques. Et bien sûr, ils ont aussi le facteur « éxagération ».

Et quand vous avez un facteur exagération, on voit les gens accourir. Récemment, c'était la Girl Scout Cookies, maintenant c'est la Gelato’s, les Sherbets, et les Wedding Cakes. C’est l’exagération des temps modernes.

Certaines sont bonnes, spéciales, mais d'autres vous feront penser que vous en avez déjà fumées quand vous étiez plus jeune en Hollande. Mais tant que la scène progresse et avance toujours, c’est fantastique.

Renzo : Vous avez des nouvelles variétés à venir ?

Milo : Nous avons beaucoup de nouvelles variétés à l’heure actuelle. Cette année nous avons la Purple Cheese et nous avons aussi la Black Cheese. Nous avons la Cookies and Cream Cheese, qui est à base de Girl Scout Cookies et de Cheese. Nous sommes aussi entrés en contact avec les gars qui travaillaient autrefois pour Flying Dutchmen Seeds, Eddy et tous ses frères du Cannabis College et nous avons obtenu une Hindu Kush et la Pot of Gold.

Donc voici quelques uns de nos classiques. Nous avons aussi d'autres projets en cours. Dont une California Orange à venir. Nous avons aussi quelques clones plus américians comme la Gorilla Glue et la King Kong, donc nous avons beaucoup de croisements et l'avenir s'annonce radieux.

Renzo: Je devrais surement essayer un peu de cette Cheese sur le comptoir, car elle est belle et sent bon Milo. Comme d'habitude.

Milo: Un gros big up à tous les gars et les filles de CannaConnection!

Renzo: Merci de nous avoir reçu Milo! Cheese pour toujours! One love.