Le CBD peut-il rendre positif un test de dépistage ?


Le CBD peut-il rendre positif un test de dépistage ?

Le CBD est devenu un complément bien-être exceptionnellement populaire et c’est le nouveau chouchou du monde de la recherche médicale. Cependant, peut-il vous faire échouer à un test de dépistage ? Lisez la suite pour savoir si prendre de l’huile au CBD pourrait vous coûter votre travail ou votre réputation.

Essayez donc de faire une recherche Google sur les termes « bienfaits du CBD ». Vous trouverez instantanément une liste d’affirmations en haut de la page : « pourrait soulager la douleur », « pourrait réduire l’anxiété et la dépression », « pourrait réduire l’acné », « pourrait être bénéfique à la santé cardiaque ». Allant du physique jusqu’au mental, les arguments en faveur de ses possibles bienfaits ont fait du CBD une molécule de grand intérêt. Mais avec ses grandes promesses, viennent quelques risques. Son potentiel à faire rater un test de dépistage de drogues fait l’objet de nombreuses discussions. Alors, le CBD pourrait-il vous causer des ennuis avec un résultat positif ? Ou est-ce que tout va bien se passer ?

Cet article parle de ce qui cause un résultat positif à un test de dépistage, de la présence du THC dans les produits au CBD et au final des méthodes pour éviter de rater un test de dépistage des drogues quand on consomme de l’huile au CBD.

L’huile au CBD peut-elle vous faire échouer à un test de dépistage des drogues ?

Le cbd peut-il rendre positif un test de dépistage ?

Rentrons tout de suite dans le vif du sujet avec une réponse rapide : elle ne devrait pas. Le CBD à lui seul n’entraînera pas un résultat positif à un test de dépistage. Pour commencer, les tests anti-drogue se concentrent surtout sur la détection du THC, la principale composante psychotrope du cannabis.

À présent, avant de pouvoir donner une réponse plus détaillée, il faut se pencher sur la procédure des tests de détection du cannabis. Il existe quatre méthodes principales et chacune possède son propre protocole et ses exigences.

Dans la prochaine partie, nous allons nous intéresser à chaque méthode pour mieux comprendre comment fonctionne le système.

Comment fonctionnent les tests de dépistage du cannabis ?

Le cbd peut-il rendre positif un test de dépistage ?

Selon le type d’échantillon utilisé, un test de dépistage peut détecter la présence du THC ou de ses métabolites jusqu’à 90 jours après la dernière consommation de cannabis. Cependant, la fréquence et le volume de consommation peuvent rallonger cette période. De plus, le type de test peut aussi significativement affecter la période de détection.

Voilà comment ça fonctionne : une fois le THC entré dans l’organisme, une partie est stockée dans les cellules adipeuses où elle peut rester plusieurs semaines. Cependant, avec le temps qui passe, ce THC stocké est de nouveau libéré dans le système. Voilà pourquoi les quantités de THC décelable peuvent fluctuer, même après quelques jours de pause dans la consommation.

Dans le paragraphe précédent, nous avons mentionné quatre méthodes de test principales. Les plus courantes sont l’urine et la salive, car il s’agit des méthodes les plus adaptées aux tests sur le lieu de travail.

Tests urinaires et salivaires

Commençons par les tests urinaires. Cette méthode mesure le nombre de nanogrammes de métabolites du THC par litre dans votre système. Cela signifie que vous n’avez pas nécessairement besoin de rincer tout votre système pour réussir un test.

Si votre échantillon contient moins de 50 ng/l, c’est probablement bon. Cependant, certains seuils peuvent être aussi bas que 20 ng/l ou aussi élevés que 100 ng/l.

Voici quelques estimations sur la période de temps pendant laquelle le THC pourrait rester dans l’urine en se basant sur la fréquence de consommation :

  • Consommé une seule fois : jusqu’à 8 jours
  • Quatre fois par semaine : jusqu’à 20 jours
  • Une fois par jour, tous les jours : 30 à 45 jours
  • Plusieurs fois par jour, tous les jours : jusqu’à 75 jours

Regardons maintenant les tests salivaires.

Tout d’abord, à l’inverse des dépistages urinaires, il n’y a pas de seuil de détection connu avec cette procédure, car elle est relativement récente. Autre facteur à considérer, les tests salivaires ne peuvent détecter le THC que 12 à 24 heures après la consommation. Cependant, une fois de plus, la durée exacte de cette période dépendra des quantités fumées et de la fréquence de consommation.

Donc, si vous fumez rarement, vous devriez pouvoir passer le test directement. Les fumeurs chroniques devraient cependant se laisser une marge de plusieurs jours, si possible. De plus, il est important de prendre en compte la puissance du THC. En d’autres termes, tirer une bouffée sur une variété à 10 % de THC ne sera pas aussi problématique que des dabs de concentrés.

Voici un dernier facteur très important : l’hygiène bucco-dentaire. Ceux qui se lavent les dents et se rincent la bouche avec un bain de bouche auront de meilleures chances de réussir un test de dépistage salivaire aléatoire. Même si vous êtes un consommateur chronique, ça peut marcher.

Tests capillaires

Il faut environ cinq jours après avoir fumé pour que le THC apparaisse dans un échantillon capillaire. Mais comme il pénètre profondément dans le follicule, un test de dépistage peut détecter sa présence pendant plusieurs mois. La plupart des tests collectent un échantillon d’environ 4 cm en mesurant à partir des racines. Cette mesure sert à prendre en compte la croissance moyenne des cheveux d’environ 1,25 cm par mois.

Votre meilleure chance d’échapper à un test de dépistage positif avec cette méthode est de vous raser la tête. Vous pouvez aussi aller un peu plus loin et vous raser tous les poils du corps.

Tests sanguins

Des échantillons sanguins sont rarement prélevés pour déterminer la présence du THC, surtout parce que ce processus nécessite un professionnel de santé et aussi parce que le THC disparaît du sang en quelques heures. Certaines sources affirment qu’il peut y rester aussi longtemps que 36 heures alors que d’autres disent que ce n’est pas plus de 3 ou 4 heures.

Donc, techniquement, dès que vous atterrissez de votre vol planant en haute altitude, votre sang ne contient pratiquement plus de THC. C’est aussi le cas pour les consommateurs chroniques.

L’huile au CBD contient-elle du THC ?

Tests sanguins

Selon le type d’huile au CBD, elle pourrait contenir de faibles quantités de THC.

Il existe trois principaux types d’huile au CBD : isolats, à spectre large et à spectre complet. Le premier est par essence du CBD pur, sans aucun autre cannabinoïde. Le spectre large, en revanche, contient un éventail d’autres cannabinoïdes, mais absolument pas de THC. Tandis que pour le dernier type, il ne contient pas plus de 0,2 % de THC pour les standards de l’UE et 0,3 % pour les standards américains de la FDA.

Une huile au CBD à spectre complet peut-elle rendre positif au THC un test de dépistage ?

C’est une question importante à poser, surtout si vous découvrez l’huile au CBD. Réaffirmons ici notre position originelle : ça ne devrait pas être le cas.

Comme nous l’avons vu, pour qu’un produit au CBD à spectre complet soit considéré comme légal, il ne doit pas dépasser 0,2/0,3 % de THC — une quantité extrêmement faible. S’il contient plus que cette limite, ce n’est légalement pas de l’huile au CBD et vous pourriez donc avoir des ennuis avec un test de dépistage des drogues.

Mais les produits qui respectent ces règles ne devraient pas contenir assez de THC pour vous faire échouer à un test de dépistage, même si vous en consommez au quotidien. Bien sûr, si vous prenez des doses extrêmement excessives d’huile au CBD, votre risque de rater un test de dépistage va augmenter, mais c’est loin d’être un problème pour la plupart des consommateurs.

Si vous voulez être absolument sûr que vous ne prenez pas trop de CBD, restez sur des produits au CBD de haute qualité et testés par des entités indépendantes. Étant donné la grande popularité de la molécule, vous pouvez aussi demander à votre médecin des recommandations pour le dosage potentiel.

Comment savoir si une huile au CBD est de haute qualité ?

Une huile au cbd à spectre complet peut-elle rendre positif au thc un test de dépistage ?

Alors, comment savoir si vous achetez une huile au CBD de haute qualité ? Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour vous aider à répondre à cette question :

  • Méthode d’extraction : les marques d’huile au CBD haut de gamme utilisent généralement le CO₂ supercritique pour extraire le cannabidiol de la plante. Cette méthode garantit une extraction sûre, sans aucun résidu ni additif. Au contraire, vous devez éviter les produits au CBD qui utilisent du propane, hexane ou butane comme solvants, car ils peuvent contenir des contaminants dangereux.
  • Sourçage adapté : les produits au CBD devraient être issus d’une région où le gouvernement local exige une certification de la part des agriculteurs. Si vous voyez qu’un produit a subi un test par un laboratoire accrédité ISO/IEC, vous saurez que les problèmes de type pesticides et autres résidus ont été éliminés.
  • Étiquetage : les entreprises du CBD réputées indiqueront la teneur en cannabidiol exacte sur l’étiquette. Pour parler concrètement, il faut entre 250 et 1 000 mg de CBD par flacon de 10 ml. Plus le chiffre est élevé, plus le produit est concentré.
  • Tests indépendants : autre point à vérifier, il faut que votre produit ait été examiné par un laboratoire indépendant. Une entreprise réputée rendra ces informations publiques. Vous les trouverez sur le flacon, sur l’étiquette intérieure ou sur le site internet de l’entreprise. Si vous ne trouvez cette information nulle part, il vaut mieux vous abstenir.
  • Niveaux de THC adéquats : la limite de 0,2/0,3 % ne provoquera aucun effet planant. Si vous avez l’impression de planer après avoir consommé un produit, il a probablement été faussement présenté comme respectant les limites.
  • Prix : les ingrédients du CBD de haute qualité ne sont pas bon marché. Si vous trouvez un produit dont le prix est trop beau pour être vrai, réfléchissez-y à deux fois avant de passer à l’achat.
  • Aucune prétention médicale : ces dernières années, le CBD a fait l’objet de beaucoup d’appréciation et de soutien de la part de la communauté médicale. Cependant, plus d’études sont nécessaires avant de pouvoir faire des affirmations définitives. Toute affirmation tendancieuse sur de possibles bienfaits serait définitivement un signal d’alarme.

L’huile au CBD peut-elle donner un faux résultat positif à un test ?

Une huile au cbd à spectre complet peut-elle rendre positif au thc un test de dépistage ?

Voilà une autre question importante qui mérite d’être clarifiée. Avant de s’y pencher, regardons d’abord ce qu’est un faux résultat positif.

Un faux positif n’est pas nécessairement un échec du test de dépistage. Il signifie plutôt que d’infimes quantités de THC ont été détectées dans le système de la personne.

Le coupable potentiel est la méthode d’analyse. Le processus le plus couramment utilisé est la spectrométrie de masse par chromatographie gazeuse (GC-MS en anglais). Il nécessite d’utiliser un agent supplémentaire appelé anhydride trifluoroacétique (TFAA en anglais) pour identifier les drogues ayant été consommées.

Cependant, cet agent, ainsi que d’autres réactifs, soumet le CBD à des conditions acides qui le poussent à être converti en THC, ce qui entraîne potentiellement un faux résultat positif. De nos jours, les installations les plus avancées utilisent des méthodes dans lesquelles le TFAA n’est plus nécessaire. Ceci permet d’obtenir une présentation plus détaillée des cannabinoïdes en présence et d’avoir un résultat en aussi peu de temps que dix minutes.

En outre, dans le cas de l’huile au CBD, il faudrait en consommer de copieuses quantités pour planer et déclencher un test de dépistage positif. Alors, si vous obtenez un résultat positif alors que vous savez pertinemment que vous n’avez consommé que du CBD, demandez un test de confirmation. Vous pouvez soit faire un autre test avec la même procédure, soit choisir une méthode totalement différente.

Comment éviter de rater un test de dépistage des drogues après avoir consommé de l’huile au CBD ?

Une huile au cbd à spectre complet peut-elle rendre positif au thc un test de dépistage ?

Les chances que ça se produise ont beau être rares, de faux résultats positifs peuvent toujours survenir. Et peu importe si ces résultats sont corrects ou non, ils pourraient vous coûter votre réputation ou votre travail.

Si vous souhaitez continuer à consommer du CBD, assurez-vous juste de choisir des produits de haute qualité issus de marques réputées. Nous avons bien précisé les critères que vous devriez rechercher pour vous éviter d’être victime de produits de mauvaise qualité.

Encore plus important, continuez à faire des recherches sur les produits et tournez-vous vers un professionnel de santé en cas de doute sur le dosage ou le choix d’un produit. Mais une fois que vous aurez trouvé une huile au CBD de qualité, vous pouvez être tranquille, car elle ne mettra pas toute votre vie en danger.